Jeux belges

Deus

Depuis le temps qu’il nous faisait de l’œil, nous avons enfin testé Deus, le jeu belge de Sébastien Dujardin dont on a tant entendu parler.
Merci à Casse-Noisettes et à sa soirée jeux qui l’avait mis au programme. Premier essai, une partie à 4 joueurs et une charmante dame du magasin qui nous explique le jeu.

La petite histoire : A la tête d’une civilisation du monde antique, vous explorez des terres inconnues pour développer votre empire. Fondez des nouvelles villes et construisez des bâtiments pour exploiter les ressources naturelles, établir des routes commerciales, partir à la conquête des villages barbares ou accroître vos connaissances scientifiques. N’oubliez pas d’entretenir de bonnes relations avec les dieux ! Rendez-leur hommage en leur faisant des offrandes et en construisant des temples fabuleux

Concrètement : Le plateau de jeu est formé de plusieurs tuiles « continent » que vous disposerez comme bon vous semble.
A 2 joueurs : 4 tuiles / à 3 joueurs : 6 tuiles / à 4 joueurs : 7 tuiles.
Lors du placement, veuillez juste à ce que 2 villages « barbare » ne soient pas côte à côte.
Placez autant de PV que de régions adjacentes sur chaque village « barbare » (comme sur l’exemple ci-dessous.)

Placement des PV sur les villages « barbare » et des premiers pions des joueurs

Il y aura autant de pions « temple » (pions blancs) que de tuiles présentes comme plateau de jeu.
Vous démarrerez avec 5 cartes « bâtiment » dans votre main, 1 petit plateau indiquant des aides de jeu et pour disposer vos bâtiments, et 2 bâtiments de chaque catégorie (il en existe 5) pour commencer ainsi que pour disposer vos cartes jouées. Mais aussi 5 PO, 4 ressources différentes et 5 PV.
Précision : Les pièces d’or sont disponibles en quantité illimitées, contrairement aux ressources qui elles, sont limitées (à définir en début de partie selon le nombre de joueurs.)

Le but sera d’acquérir le plus de PV. La fin de partie peut être déclenchée de 2 façons, je vous l’explique plus bas.

C’est parti ! Chacun à son tour a le choix entre 2 actions : Construire un bâtiment ou faire une offrande à un dieu.


Cartes « bâtiment »

Construire un bâtiment « standard »: Pour cela, jouez une carte « bâtiment », payez son coût en ressources (indiqué en haut à gauche sur la carte) et posez le pion en bois associé dans une région sur le plateau de jeu. Vérifiez à bien disposer d’un pion correspondant (vous en possédez 2 de chaque au début de la partie.)
Pour le 1er placement, vous devrez poser un pion uniquement sur une région sur la bord du plateau (pas de région entourée), les 1èrerégions occupées par chaque joueur doivent être séparées d’une distance d’au moins 2 régions vides (comme exemple sur la photo plus haut.)
Ensuite, chacune de vos nouvelles constructions devra être adjacente à une de vos constructions existantes.
Pour le placement de ces pions, vous devrez uniquement respecter le fait que le pion « bateau » ira sur une case bleue « maritime ».  Pour les autres, il n’y a pas d’exigence.
Placez ensuite votre carte dans la colonne correspondante sur votre petit plateau personnel. Ca y est, vous pouvez profiter du pouvoir de votre carte ainsi que de toutes les autres cartes de cette colonne (en commençant par la carte du bas). Elles vous permettront d’acquérir ou d’échanger des ressources, des pièces d’or, des PV en fonction de votre civilisation ou du type de terrain où vous avez construit, par exemple. Mais aussi de piocher de nouvelles cartes ou encore de déplacer votre pion « militaire ». Vous trouverez un joli aperçu des détails sur la page 7 des règles du jeu.
Précision : Lorsque vous avez joué la dernière carte de votre main, vous en piochez 5 nouvelles.

Construire un bâtiment « temple » : Vous pouvez  construire un 1ertemple à tout moment avec une carte violette correspondante. Pour construire votre 2ème temple, vous devrez bien sûr le construire grâce à une carte violette, mais vous devrez aussi avoir 1 carte au-dessus de chaque autre catégorie, donc avoir construit un bâtiment de chaque catégorie. Pour votre 3èmetemple, vous devrez avoir construit 2 bâtiments de chaque catégorie. Et ainsi de suite.
Le temple se pose sur une région où figure déjà un de vos bâtiments.

La partie en cours

Faire une offrande à un dieu : Pour ce faire, vous devrez défausser des cartes de votre main, autant que vous en possédez si vous le souhaitez, pour recevoir l’aide du dieu associé à l’une de ces cartes. Si vous défaussez 4 cartes, dont une carte « production » qui vous permet d’acquérir des marchandises, vous prendrez 4 marchandises de votre choix puisque vous avez défaussé 4 cartes.
En faisant cela, ça vous permet également d’acquérir un pion supplémentaire dans votre réserve, le bâtiment de production dans ce cas-ci, sur votre plateau.
Si vous avez défaussé 4 cartes et qu’il vous en restait une, vous en reprendrez 4 nouvelles afin de compléter votre main de 5 cartes.
Précision : Si vous avez joué une carte scientifique (jaune), vous pourrez piocher une carte de plus par carte défaussée, par exemple dans notre cas, vous piocherez 8 nouvelles cartes.
Vous ne pourrez jamais posséder plus de 10 cartes dans votre main.
Toutes ces infos sont bien résumées avec des images tout en bas sur votre petit plateau perso.

Ca prend de la place tout ça !

Attaquer un village « barbare » : Ces villages sont entourés de différentes régions. Afin d’acquérir
les PV dispo sur un village, chaque région entourant ce village doit être occupée par un (ou plusieurs) bâtiments. Il faut qu’il y ait au moins un pion « militaire », dès ces 2 conditions réunies, on attribue les PV. Si 2 joueurs disposent d’un même nombre de pion(s) « militaire » autour, les PV seront partagés entre les 2.


La fin de partie peut être déclenchée de 2 façons différentes :
– Tous les PV sur les villages « barbare » ont été acquis par les joueurs.
– Tous les temples ont été construits.
Lorsque cela arrive, terminez le tour en cours afin que chaque joueur ait joué le même nombre de fois. Ensuite, jouez un dernier tour complet. On comptabilise ensuite le total des PV.

Notre avis :
Comme pour beaucoup de jeux, la deuxième partie a été plus constructive, car nous savions de quelles façons obtenir les points de victoire et pouvions penser à une stratégie de jeu.
Il existe d’ailleurs pas mal de stratégies à développer. Lors de nos 2 parties, il était assez difficile d’estimer le vainqueur.
Graphisme pas mal, règles pas bien compliquées (le livre de règles fait 8 pages au total, avec beaucoup d’images, il est d’ailleurs très bien expliqué). Certes, nous avons eu plus simple vu qu’on a eu la chance d’avoir les explications d’une dame de chez Casse-Noisettes, mais il nous semble assez simple à expliquer et assimiler.
Cowmic a eu plus de mal que moi après la 1ère partie à savoir s’il aimait ou pas. Le verdict a été rendu lors de la 2ème partie, il figure désormais sur la liste de jeux à avoir. Une jolie perle de chez Pearl Games. Les cartes sont claires, le rappel sur le petit plateau perso très bien pensé et efficace, le matériel de très bonne qualité.
C’était notre première soirée jeux chez Casse-Noisettes, on vous en parlera très prochainement étant donné que nous y avons passé un chouette moment, en plus d’y faire une chouette découverte, on vous filera les détails sur ce charmant endroit ainsi que ses soirées jeux.

Fiche technique :
Age : 12+
Durée : +/- 60 minutes à 4 joueurs
Joueurs : de 2 à 4
Prix : +/- 50€
Editeur : Pearl Games
Distributeur : Asmodee Benelux
Auteur : Sébastien Dujardin
Illustrateur : Christine Deschamps, Ian Parovel et Paul Laffond
VaL

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sajou

2 juillet 2015

%d blogueurs aiment cette page :