roll player
Coups de Cœur

Roll player : Monstres et Sbires

Nous vous avons déjà parlé de Roll player dans un article précédent, une fois. Mais je vous avoue que personnellement mon avis était beaucoup plus mitigé que celui de Vaness. Il manquait quelque chose pour moi, quelque chose d’essentiel que l’extension est venue apporter.

Le concept

Je vous rappelle le concept de Roll player en quelques mots.

Dans ce jeu il faut se créer un personnage en plaçant des dés de couleurs dans des emplacements spécifiques qui représentent des capacités connues de personnages pour les rôlistes (Force, Agilité, …).

On va aussi acheter au marché des équipements pour rendre notre personnage plus badass.

Ce qu’apporte l’extension

L’extension « Monstres et Sbires » va nous apporter des ennemis à combattre.

Au lieu d’aller faire du shopping au marché, on peut choisir d’aller se battre comme des héros et affronter les créatures diverses et variées. Battre ces « sbires » vont nous apporter des points d’expérience, mais aussi parfois de l’or, des points d’honneur ou des blessures.

les sbires, l'expérience et les indices
Les sbires que j’ai fièrement vaincus, pour obtenir mon expérience (cubes bleus) et mes indices (token avec les lettres)

Combattre ces sbires aura comme importance capitale de collecter des informations sur le lieu, les obstacles et l’attaque du monstre principal à combattre.

En effet, nous aurons un monstre qui va nous servir d’objectif final et qu’il faudra combattre en fin de partie. Les points d’honneur vont nous apporter des dés supplémentaires pour ce combat ainsi que les différents indices qu’on a pu trouver (et uniquement pour ceux qui les ont trouvés).

Ajoutons à cela des nouvelles fiches personnages, de dés de boost (allant de 3 à 8) et des nouvelles cartes de type parchemins à acheter au marché, et vous avez la recette de l’extension « Monstres et Sbires ».

Mon avis

plateau joueur en cours de partie
Mon plateau de joueur en cours de partie

Comme je vous l’ai dit en préambule, le jeu de base Roll Player n’était pas mauvais, selon moi, mais il manquait un truc important : utiliser son personnage. Dans l’état, je pouvais comprendre les gens qui le comparait à Sagrada, pour reprendre la remarque de Vaness dans l’article de base (que je vous invite à lire si ce n’est déjà fait). On avait comme une sorte de frustration de se dire « ok, on a un chouette perso, mais je dois lui dire adieu et le laisser partir sans moi ». Un peu comme un professeur face à un élève qu’il a formé, mais qui ne saura jamais ce qu’il deviendra.

Mais ici, on est plus ancré dans le thème. Notre personnage va pouvoir aller se battre. Et clairement quand on se construit un personnage de jeu de rôle, on veut qu’il entre dans l’action. On l’accompagne donc et on ne se contente pas juste de le former.

Selon donc les caractéristiques de notre personnage, ou la couleur des dés que nous avons mis sur sa fiche, nous allons avoir des bonus de combat sous forme de dés supplémentaires. Il est donc important de combattre les Sbires qui sont adaptés à notre personnage. Ou du moins de le faire évoluer un peu avant d’aller taper du gobelin.

Le monstre à battre en fin de partie
Le monstre que nous avons dû affronter en fin de partie, et au dessus de lui, les indices récoltés et les bonus éventuels pour ceux qui les ont découverts

Fiche technique

Auteur : Keith Matejka
Illustrateur : John Ariosa, Lucas Ribeiro et Luis Francisco
Éditeur : Intrafin
Distributeur : Intrafin
Joueurs : 2 à 5
Durée : de 1h à 2h
Âge : 10 +
Lien vers boutique partenaire : Philibert

Ma conclusion

C’est l’extension qui augmente mon intérêt pour ce jeu, une fois. L’extension qu’on doit avoir, si on est intéressé par le jeu de base. Je suis désolé de le dire à votre budget, mais le jeu est vraiment au top que quand on a investi dans les 2 boîtes.
Ceci étant dit, j’ai lu qu’une 2eme extension est de sortie en anglais (gageons qu’elle le sera sûrement en français aussi), « Fiends & Familiars » pour laquelle les boîtes précédentes seront requises.

Jon

Auteur

antares1983@gmail.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :