Boréal
Coups de Cœur / Duo

Boréal

Print Friendly, PDF & Email

Un bon petit jeu à 2 de temps en temps, c’est l’idéal. C’est partant de ce principe que Boréal séduit. Une petite boite, une installation rapide et un jeu riche et profond.

Partons à l’exploration de Boréal, une fois !

Le concept de Boréal

Dans Boréal vous allez incarner 2 exploratrices d’un monde merveilleux. Votre objectif sera donc l’exploration d’une « pyramide » de lieux.
Comme nous allons incarner des exploratrices (et par respect vis à vos des règles qui sont écrites ainsi) je continuera l’article au féminin.

L’idéal pour ce jeu est de vous installer l’une en face de l’autre. La rivière au centre de la table.

La rivière dans Boréal
Mise en place de la rivière au centre des joueuses : notez la disposition des curseurs d’exploration

Mise en place rapide

Pour commencer la mise en place, prenez les 12 cartes lieux de départ, et piochez en 8 au hasard à placer sur la rivière centrale.
Ensuite prenez 3 lieux « archive » parmi les 8 disponibles et mélangez les au deck de lieux, ce qui formera la pioche.

Placez ensuite chacune votre curseur d’exploration sur le 5. Chacun de votre coté de la rivière.
Ce curseur représente le nombre de boussoles en votre possession.

Voilà, la mise en place est terminée.

Tour de jeu

Chacune à votre tour, en commençant par la joueuse du coté du curseur blanc, va soit explorer, soit découvrir un lieu.

Pour explorer, la joueuse peut prendre n’importe quelle carte de la rivière, sans la payer, et la placer dans sa réserve de lieu.
Il n’y a pas de limite à la réserve d’une joueuse et aucun pénalité à avoir des cartes dans cette réserve en fin de partie.

Pour découvrir un lieu, la joueuse active va prendre une carte de la rivière ou de sa réserve et la placer dans sa pyramide. Pour ce faire, elle devra payer le coup en boussole de la carte en décalant le curseurs vers sa gauche d’autant que de boussoles demandé par la carte.
Quand nous plaçons une carte dans la pyramide, elle doit toujours être à coté d’une autre carte. Si on construit l’étage supérieur de sa pyramide, on doit avoir 2 cartes juste en dessous pour supporter la carte de l’étage supérieur.
Attention, les joueuses ne pourront prendre que les cartes qui sont soit à gauche, soit au dessus de son curseur d’exploration, avant paiement bien entendu.

Certaines cartes ont des conditions de placement et les joueuses ne peuvent avoir qu’une seule carte « archive » dans leur pyramide et réserve réunies.

Une fois une de ces actions faites, on passe à la phase de repos, où la joueuse active va gagner autant de boussoles que le nombre de boussoles en haut à droite de toutes les cartes de sa pyramide « non recouvertes », c’est à dire n’ayant aucune carte juste au dessus d’elles. A cela s’ajoutent les boussoles offertes si le curseur démarre la phase de repos sur l’échelon 0 ou 1 (voir sur le plateau de la rivière).

Une pyramide dans Boréal

Fin de partie

Dés qu’une joueuse finit sa pyramide (4 étages) la partie prend fin. Si la joueuse blanche termine sa pyramide, la joueuse noire peut encore jouer un tour pour que chacune aie joué le même nombre de tour.

Nous allons alors compter le nombre de points de toutes les cartes de la pyramide (indiqué en bas à droite des cartes).
Celle qui a le plus de points, gagne la partie.

Mon avis sur Boréal

Je confirme, Boréal a tout pour séduire les duos de joueurs. La promesse d’un jeu simple et efficace est tenue. Mais plus encore, une fois.

C’est Beau Boréal

D’abord ce qui fascine, ce sont les illustration des cartes. L’équilibre des couleurs, les dessins, l’unité, … tout est beau, réellement beau. Je suis vraiment séduit par ce genre de dessins, garantis faits main selon la boite.

Qui plus est, le jeu est accompagné de cartes format cartes postales juste pour le plaisir des yeux et pour mettre en avant la beauté du dessin.

Les cartes de Boréal
Moi je les trouve super belles ces cartes

Vraiment rapide à mettre en place et à comprendre

La mise en place, une fois le jeu maitrisé est sincèrement rapide. Il n’y a qu’une rivière et une pioche à placer.

Néanmoins, je me dois de vous avertir d’un bémol, principalement dû aux règles: la première fois que vous jouez, si vous êtes comme moi, vous allez buter sur « les cartes archives ».
J’ai dû regarder l’illustration dans les règles, mettre toutes les cartes côte à côte pour comprendre que les cartes archive étaient les carte qui n’avaient pas de type, donc de boules de couleur, en haut à gauche.

Outre cela, il n’y a rien de compliqué à comprendre les règles. Il faut juste bien faire attention aux différents pouvoirs des cartes.
Du coup, une première partie de découverte un peu plus lente, mais toujours sous la demi-heure de jeu. La seconde partie fait la maitrise du jeu.

Chance et stratégie

On joue avec des cartes, donc oui, la chance joue, il faut s’adapter à la pioche. Mais il faut se doser et analyser la situation.

Certaines cartes scorent selon les autres cartes autour d’elle ou dans la pyramide. Il faut donc poser intelligemment ses cartes et avancer vite et bien.
« Vite » car attention, si votre adversaire remplit sa pyramide avant, le jeu se termine, et prendre trop de retard à réserver des cartes vous sera préjudiciable.

Pensez bien, mais pensez vite aussi. Le jeu est rapide, et est vraiment créé pour passer un bon petit moment à 2.

La boite de Boréal et les cartes archives
Les cartes Archives qu’il va vous falloir bien identifier pour la mise en place

Fiche Technique de Boréal

Auteur : Masafumi Mizuno
Illustrateur : Yuko Iwase
Graphistes : Ben Renaut, Simon Caruso
Editeur : Spiral Edition
Distributeur: Hachette Boardgame
Temps de jeu : 25 minutes
Age : 10+
Joueurs : 2
Jeu offert par Hachette Boardgame

Auteur / autrice

  • Jonathan

    Jeux préférés : Elysium, Seeders – Exodus, Dicium, Euphoria, La Gloire De Rome, Scythe, Colt Express, Smash up Autres centres d’intérêt : mangas, littérature générale, impro, animation, découvrir de nouvelles choses tout simplement Caractéristiques : A toujours trop peu d’étagères pour ranger ses jeux et ses livres. Toujours prêt à s’engager et à se surbooker, mais il veut tout tester.

    Voir toutes les publications

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *