Jeux belges

Nimble

Dernière localisation des bruxellois de Act In Games : Nimble.
Un jeu de cartes frénétique, et quand je dis frénétique, c’est la définition parfaite.
Suivez moi, je vous explique tout ça de suite (de carte).

Introduction

Plongez toutes et tous simultanément dans la Guerre des Mondes et Pinocchio en passant par Don Quichotte et Alice au Pays des Merveilles… mais n’y perdez pas la tête.

Matériel & mise en place

Les 4 rectos de cartes

Il y a 4 paquets de 30 cartes au recto de différentes couleurs.

Au verso de toutes les cartes, vous retrouverez toujours la combinaison de 2 couleurs différentes parmi les 6 existantes. Une pour la couleur du cercle, une pour la couleur du cadre.
Dans chaque paquet, chaque combinaison de couleur n’existe qu’une fois.

Les 6 couleurs représentent des univers différents :
# Bleu : Moby Dick
# Orange : Le Tour du Monde en 80 jours
# Mauve : La Guerre des Mondes
# Rouge : Alice au Pays des Merveilles
# Jaune : Pinocchio
# Vert : Don Quichote

Les 6 couleurs différentes avec leur thème

Chaque joueur prend un paquet de cartes.
On place 3 cartes au centre de la table verso visible (côté avec les 2 couleurs), ces 3 cartes vont constituer la base des 3 piles de défausse communes.

Exemple de départ à 3 joueurs

Le jeu

Votre objectif est de placer correctement une à une toutes les cartes de votre paquet sur les piles de défausse communes en respectant les critères de couleurs.

Tout le monde joue en même temps et c’est le plus jeune qui donne les signaux de départ.

Vous avez donc votre paquet individuel dans une main, avec l’autre main, vous retournez une carte de ce paquet sur votre défausse individuelle que vous constituez devant vous.

Lorsque que la couleur du cadre de la carte que vous venez de dévoiler correspond à la couleur du cercle d’une des cartes se trouvant au dessus d’une des 3 piles de défausse communes, vous pouvez poser celle-ci sur cette pile.

Je retourne une carte au cadre orange,
je peux donc poser celle-ci sur une des 2 cartes avec un cercle orange.

La carte que vous allez poser doit au minimum avoir touché votre défausse individuelle avant de pouvoir être posée sur une des défausses communes. Et il est interdit de reprendre une carte posée (même si vous avez commis une erreur, même si un autre joueur a réussi à intercaler sa carte avant que la vôtre n’atteigne la pile).

Vous pouvez poser plusieurs cartes d’affilée provenant de votre défausse individuelle.

Je retourne une carte au cadre mauve, pas de cercle mauve pour la poser.
Je retourne une carte au cadre rouge, je peux la poser.
Et comme celle-ci un à un cercle mauve, je peux poser la carte
précédente de ma défausse qui avait un cadre mauve.

A n’importe quel moment, vous pouvez remettre une à une les cartes du dessus de votre défausse individuelle sur le paquet de votre main et ce afin d’atteindre une carte de votre défausse pour la jouer sur une défausse commune.

Si vous n’avez plus de carte en main, vous reprenez immédiatement votre défausse individuelle en main.

La fin de partie

Le jeu s’arrête dès qu’un joueur a placé toutes ses cartes sur les défausses communes (plus de carte en main ni dans sa défausse individuelle). Ce joueur est désigné « Reine de Cœur ».
Les autres joueurs comptent les cartes leur restant à poser (paquet en main + défausse individuelle) et son successivement désignés « Don Quichotte », « Moby Dick » et « Pinocchio » (toujours celui qui a le plus de cartes en sa possession).

2 remarques :
Si plus personne ne sait jouer de carte, la partie prend fin. On établit le classement comme précédemment sauf que la « Reine de Cœur » est le joueur avec le moins de cartes.
A 2 joueurs, la partie s’arrête dès qu’un des 2 n’a plus qu’une seule carte.

On vérifie ensuite les 3 défausses une par une pour voir si aucune erreur n’a été commise.
Pour ce faire, on prend la pile en main recto au dessus et on les retourne une à une. Si le bord de la carte révélée ne correspond pas au cercle de la précédente, on retourne la carte pour savoir qui a commis l’erreur. On comptabilise donc le nombre d’erreurs dans chacune des défausses.

Pas d’erreur sur la série du haut.
Une erreur sur l’avant dernière carte de la série du bas et celle qui la précède.

On vérifie qui a commis l’erreur en retournant la carte,
le propriétaire aura donc une erreur qui influence son classement précédent.

Le gagnant est donc le personnage ayant commis le moins d’erreurs dans l’ordre désigné en fin de partie (Reine de Cœur / Don Quichotte / Moby Dick / Pinocchio).
Il se peut donc que Pinocchio remporte la partie.

La conclusion

C’est simple, j’adore !!!
Moi qui déteste les jeux de rapidité et chaotique, c’était pourtant pas gagné d’avance.

Le mécanisme de pose de cartes vers une défausse individuelle avant de poser sur une défausse commune est fort intéressant, cela demande de la concentration et de l’observation.
Sans compter qu’au bout de la moitié de la partie, votre cerveau va commencer à vous jouer des tours… et vous vous poserez souvent la question « C’est quelle partie de la carte que je pose qui doit correspondre à quelle partie d’une carte des défausses communes? ».

Ce qui fait la différence, c’est ce retournement de fin de partie avec le décompte des erreurs. L’important est donc d’être rapide mais surtout de ne pas faire d’erreur. Moi qui suis plutôt lent mais bon dans l’association, ça me donne tout de même des chances de victoire.

C’est évidement plus rapide et chaotique à 4 qu’à 2 mais le plaisir reste le même une fois.

J’attire votre attention sur les illustrations des cartes… et oui, il y a des illustrations et quand on reçoit les explications d’une partie et qu’on joue, on y prête que peu d’attention… après tout, l’important, c’est les couleurs. Mais donnez les thèmes aux participants de la partie et faites leur retrouver la couleur correspondante, vous venez, c’est amusant.

A ce prix là, si vous aimez les petits jeux de rapidité, je vous le recommande chaleureusement. Je vous garantis que vous les enchaînerez (je n’ai jamais jusque maintenant sorti le jeu et réussi à n’en faire qu’une seule). Et à 5 minutes la partie, avouez qu’on aurait tory de se priver d’une seconde voir d’une 3ème…

Cowmic

Fiche technique :
Auteur : Peter Jürgensen
Illustrateur : Christian Schupp
Editeur : Act in Games
Distributeur : Geronimo
Age : 6+
Joueur : 2 à 4
Prix : +/- 13€

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Crisis

23 novembre 2018

Festo!

27 novembre 2018

%d blogueurs aiment cette page :