Coups de Cœur

Mariposas

Envie de glisser dans la peau d’un monarque, ce magnifique papillon qui parcourt 4800 km par an pour faire l’aller-retour Amérique du Nord-Mexique ? Alors jouons à Mariposas ! C’est un jeu de placement de papillons de collection, de gestion de main et d’optimalisation à la fois magnifique et stratégique ! Savourez donc le spectacle !

Un petit teaser ?

Principes du jeu

Dans Mariposas, vos papillons migreront du Michoacan (Mexique) au printemps afin de gagner l’Amérique du Nord avant d’essayer de rentrer chez eux avant la fin de l’automne.

Vous jouerez donc 3 manches de respectivement 4, 5 et 6 tours qui correspondent au printemps, à l’été et à l’automne. Lors de votre tour, vous jouerez une carte parmi les deux que vous avez en main.

Ces cartes permettent de déplacer un ou plusieurs de vos papillons sur le plateau central et indiquent le nombre exact de cases à parcourir.

Carte action Mariposas
Bougez soit 2 papillons l’un d’une case, l’autre de 3 cases. Vous pouvez déplacer le même papillon aussi

Quant au plateau, il représente des cases Fleur et des cases Relais (ces derniers portent un nom de ville).

Plateau Mariposas
Plateau de Mariposas

Certaines de ces cases sont adjacentes à une icône de chenille sur une feuille. Celles-ci permettent au papillon qui s’y pose de faire naitre un papillon de la génération suivante en dépensant les jetons Fleur nécessaires.

Atterrir au bon endroit au bon moment

Comme dit précédemment, le cœur du jeu consiste à jouer des cartes pour déplacer vos papillons d’une ou plusieurs cases. Pour comprendre l’importance de jouer convenablement et de choisir les bons papillons, je vous explique les différents façons de gagner des points qui orienteront votre stratégie.

Aperçu du jeu Mariposas

1) Se nourrir pour mieux se reproduire

À la fin de l’automne, vous gagnerez un nombre considérable de points si vous ramenez vos papillons de la quatrième génération à Michoacan.

Voici les points qu’on gagne à la fin en ramenant nos papillons à Michoacan.

Sachant qu’on commence la partie avec un papillon de la première génération, vous avez donc du travail devant vous.

Comment faire naitre un papillon de la génération suivante ?

Il faut tout d’abord que vous ayez les fleurs nécessaires. Pour gagner des jetons fleur, il vous suffit d’atterrir sur une case fleur et collecter le nombre de jetons correspondant à l’illustration.

Pour faire naitre un papillon de la génération suivante, il vous faudra autant de jetons fleur identiques que le chiffre de la prochaine génération ou un mixte de jetons +1. Exemple : un papillon de deuxième génération fera naitre un papillon de génération 3 en dépensant soit 3 jetons fleur identiques soit un mélange de 4 jetons fleur.

coût de reproduction dans Mariposas
Le plateau illustre un bon rappel

La deuxième condition de naissance est que votre papillon doit être sur une case adjacente à l’icône avec la chenille sur la feuille. Le papillon qui vient de naitre se retrouve sur la même case que le papillon parent.

Icône de reproduction

Remarque : un papillon de 4ème génération peut aussi se reproduire. On retourne le pion et on a un double papillon de quatrième génération. C’est beaucoup plus pratique pour le déplacer et il compte double pour le retour à Michoacan.

2) Accomplir les objectifs de fin de saison

Pour chaque saison, il y a une carte qui comporte plusieurs objectifs à résoudre en fin de manche. Remplir ces objectifs est crucial car ils rapportent beaucoup de points ou fournissent un grand avantage pour la partie. Les conditions requièrent soit qu’on place nos papillons à des endroits bien précis, soit qu’on possède un certain nombre de papillons ou de ressources.

Objectifs de manche dans Mariposas
Printemps : si on a un papillon sur une case verte et un sur une case orange et qu’ils sont au dessus de la Nouvelle Orléans, je gagne 5 points. Je peux aussi mettre au dessus d’Atlanta un papillon sur une case jaune et un sur une case rouge pour avoir 6 points.
Eté: si j’ai 3 papillons dont aucun en dessous d’Atlanta, j’ai 5 points. Je peux aussi gagner 2 points par papillon sur une case orange à l’ouest de Chicago. Je peux aussi gagner 2 points par papillon sur la côté est. On doit choisir à un moment quel objectif on veut faire ou pas..

Exemple de grand avantage : lorsque vous vous reproduisez avec un papillon de génération 3 à l’est de Houston, vous obtenez un double papillon de génération 4 au lieu d’un simple.

3) Relais, bonus et cycles de vie

Les cases relais sur lesquelles nos beaux papillons se posent nous apportent jusqu’à 3 récompenses qui sont intéressantes mais ne sont malheureusement pas indispensables : le bonus du dé, une carte mouvement ou cycle de vie et une tuile bonus.

Tout d’abord si vous êtes le premier papillon à explorer la case relai, vous pourrez lancer le qui permet de gagner un jeton fleur. Ce détail est intéressant car contrairement aux cases fleurs, la case relai ne rapporte pas de jetons fleur.

Le dé fleur

Au début de la partie, chaque case relais comporte un jeton relais face cachée. Dès qu’on va sur la case, on révèle le jeton relais et on gagne la récompense illustrée. Les joueurs suivants gagnent aussi cette récompense mais ne peuvent pas lancer le dé. Ce jeton relais vous fait soit gagner une carte cycle de vie soit une carte relais mouvement bonus.

La carte cycle de vie vous rapporte un point par carte différente. Celle-ci représente les 4 étapes du papillon et est disponible en 3 séries de couleurs différentes. Un joueur peut donc collecter jusqu’à 12 cartes cycle de vie.

Plateau cycle de vie dans Mariposas
Plateau Cycle de vie

Finalement, si vous avez une série complète, vous bénéficiez de l’effet de la tuile capacité liée à cette série. Après de nombreuses parties, je vous assure qu’il est difficile de compléter une série…

Verdict: méfiez-vous de cette beauté fatale !

Je vois bien la patte d’Elizabeth Hargrave. Tout comme son premier jeu Wingspan, Mariposas offre un matériel et un thème magnifique qui dissimulent une mécanique efficace et exigeante.

En effet, chaque coup doit être mûrement réfléchi puisqu’on doit veiller à avoir le plus de ressources pour reproduire nos papillons et les positionner stratégiquement pour d’une part marquer le plus de points de fin de manches et d’autre part, ramener au bercail le plus de papillons de quatrième génération.

Tous ces détails doivent en permanence être gardés à l’esprit ! Par ailleurs, vous devez être réactifs. Si vous êtes mal partis pour réaliser les points de fin de manche, alors récoltez un max de fleurs pour reproduire vos papillons et rapatriez-les vers Michoacan. Après plusieurs parties, j’ai remarqué que les objectifs de saison ont tendance à éloigner vos papillons de la ligne d’arrivée.

Attention au piège..

Contrairement à Wingspan, le nombre de tours augmente avec les saisons. Néanmoins vous aurez davantage à faire lors de la dernière saison : les objectifs de l’automne ET le retour de vos papillons ! Lors de ma première partie, peu de papillons sont rentrés et c’est cela qui a été déterminant puisque tous les joueurs avaient à peu près les mêmes points grâce aux objectifs de fin de manches.

Une bonne marge de manœuvre

Malgré qu’on doive jouer une carte parmi 2 en main à chaque tour, on a une certaine latitude pour mettre en œuvre notre stratégie. Les cartes déplacement vous permettent de déplacer plusieurs papillons ou le même en fonction de votre intention.

Cartes action de Mariposas
Voici tous les cartes déplacement du jeu

J’aime beaucoup les cartes qui copient l’effet d’une autre carte jouée précédemment par moi ou un adversaire. C’est comme si on avait plus de cartes en main. Par ailleurs, je trouve sympa la règle qui permet de défausser et reprendre une nouvelle carte dans le cas où on en aurait 2 identiques en main ou 2 avec le pouvoir de copie.

Des relais peu valorisés..

La stratégie des relais n’est vraiment pas gagnante car les cartes Cycle de vie rapportent vraiment peu de points. Les fleurs sont le nerf de la migration de nos monarques. Alors pourquoi perdre son temps à ne pas en gagner ?

De plus les cases relais sont vraiment éloignées l’une de l’autre, ce qui rend très difficile l’achèvement d’une série de cartes Cycle de vie. Les tuiles bonus sont d’ailleurs peu intéressantes par rapport au mal qu’on doit se donner pour les avoir.

Ma femme et moi proposons cette règle maison inspirée des symboles scientifiques de 7 Wonders qui rend la stratégie des relais beaucoup plus sexy ! Tout d’abord la première carte Cycle de vie d’une série rapporte 1 point. Ensuite la deuxième et la troisième de la même série rapportent chacune 2 points. Enfin la dernière de la série donne 3 points et le bonus de la tuile.

Nous proposons aussi d’appliquer une échelle de points aux cartes de séries différentes via cet exemple
– 1 carte papillon : pas de bonus
– une paire : +2 points
– 3 cartes papillons :+3 points

Exemple concret : si j’ai la carte œuf dans les 3 couleurs + 1 carte papillon vert + 1 carte chenille bleue, cela donne 3 points (série verte) +3 points (série bleue) + 3 points (les 3 cartes œuf) => 9 points.

Cela ajuste un peu la donne sans trop déséquilibrer la partie !

L’effet papillon

Si je creuse un peu plus loin, Mariposas me propose une double lecture par à son jeu. Il y a d’abord l’aspect ludique où vos actions d’une saison vont influencer les suivantes. On le voit bien lorsque l’objectif de la saison suivante se révèle! Le fait qu’on gagne pas mal de points quand on ramène nos papillons de dernière génération n’est donc pas défini par hasard. On nous oblige à faire des choix.

Il y a aussi une lecture morale dans tout ça lorsqu’on lit les dernières pages expliquant que le Monarque est en voie de disparition. Si on n’agit pas tout de suite, ces créatures fabuleuses n’existeront plus et nos jeux puiseront sur une histoire ou un imaginaire au lieu de la belle réalité qui offre tellement d’idées.

Conclusion

Un énorme oui pour Mariposas ! C’est un réel plaisir d’y jouer tout en apprenant sur ces fabuleux papillons. L’autrice en consacre d’ailleurs une page à la fin des règles pour parler d’eux. Dommage qu’elle n’ait pas mentionné les fleurs avec lesquelles on joue car j’en aurai bien plantées dans mon jardin afin que ces monarques migrent vers la Belgique.

Fiche technique

Auteur : Elizabeth Hargrave
Illustrateur: Indi Maverick & Matt Paquette
Éditeur : Gigamic
Distributeur : Gigamic
Joueurs : 2 à 5
Durée : 60 minutes et +
Âge : 14 et +


Auteur

haoyong@live.be

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Clinic Rush // Rush M.D.

13 avril 2021

Tea for 2

20 avril 2021

%d blogueurs aiment cette page :