Clinic Rush
Coups de Cœur / Jeux belges

Clinic Rush // Rush M.D.

– Docteur, c’est la panique ! Des patients arrivent dans la salle d’attente, il faut les soigner au plus vite avant que leur cas ne s’aggrave.
– Combien de temps avons-nous ?
– 4 minutes chrono.
– Seulement ?!
C’est bien cela l’ambiance de Clinic Rush.

J’ai déjà bien aimé les parties que j’ai faites sur Kitchen Rush, le titre précédent des mêmes auteurs. Ici, on transpose le jeu coopératif en temps réel dans le milieu médical.
Moi, Jonathan, docteur es jeux, je prends mon scalpel pour vous détailler en primeur ce jeu qui sortira chez Geek Attitude Games en ayant tester la version originale en anglais : Rush M.D.

Un tour du plateau, prêt pour commencer votre shift de 4 minutes

Le concept de Clinic Rush

Vous incarnez un médecin (sablier de couleur) dont le but est de soigner des malades, ou tout du moins arriver à les soigner avant de perdre trop de réputation. Chaque partie à des objectifs différents, équilibrés selon le nombre de joueurs et la difficulté de jeu souhaitée.

Pour ce faire, vous avez pour vous aider 4 infirmières (sabliers bleus clairs) car un médecin aussi fort soit-il ne peux pas tout faire tout seul. Les infirmières sont communs à tous les joueurs.
Certains actes doivent donc être posés par le médecin (hospitalisations, transplantations, examens,..) et d’autres par une infirmière (accueil des patients, ravitaillements de la réserve, soins en chambre,..).

Chaque action que vous allez entreprendre prendra au minimum le temps du sablier-pion que vous allez poser pour l’action. Au minimum dis-je car en effet certaines actions vont demander de votre part des actes sous forme de mini-jeux qui peuvent prendre plus de temps que le sablier, selon votre vélocité personnelle, et votre chance.
Durant le temps d’écoulement du sablier, on ne pourra pas le déplacer.

Le plateau de clinic rush
Mise en place de Clinic Rush

4 Shifts de 4 minutes pour sauver des vies

Le jeu se joue donc en 4 manches de 4 minutes chacune.
Vous aurez donc besoin d’un minuteur sur votre smartphone, sur une minuterie de cuisine ou mieux, le top du top, le minuteur audio proposé par Geek Attitude Games.

Avant chaque manche, il y a toujours moyen de se concerter, de s’organiser, de débattre des erreurs qu’on a commises et qu’on ne veut plus commettre.

Dès que les 4 minutes sont enclanchées, tous les joueurs vont jouer en même temps, dans le rush et le stress. Il n’y a pas de tour de jeu à proprement parler.
Les joueurs peuvent donc exécuter les différentes actions suivantes, avec leur sablier-médecin ou avec un sablier-infirmière quelconque.

  • Accueillir les patients (action infirmière) : on prend jusqu’à 3 cartes de patients et on les place en salle d’attente.
  • Hospitaliser un patient (action médecin) : on prend une des cartes de patient « grave » et on la place dans un lit, dans la chambre A ou B.
  • Ravitailler la réserve (action infirmière) : alimenter la réserve d’un élément
  • Banque du sang (action infirmière ou médecin) : alimenter la banque du sang
  • Banque d’organes (action médecin) : à l’aide de la pince, prendre 2 organes identiques et les placer dans la banque d’organe.
  • Effectuer un examen (action médecin) : il existe 4 types d’examens, chacun étant un mini-jeu. Une fois le mini-jeu accompli, vous saurez comment soigner votre patient.
  • Faire une opération (action avec 1 médecin et 2 infirmières) : à l’aide de la pince, on place dans le lit du patient les médicaments et les organes depuis la réserve ou la banque d’organes.
  • Soigner les patients en chambre (action infirmière) : prendre les médicaments de la réserve et les mettre dans le lit du patient.
  • Soigner les patients dans la salle d’attente (action infirmière ou médecin) : prendre les médicaments de la réserve et les placer sur la carte du patient.

À chaque patient son traitement

Chaque patient a son traitement. Le traitement est dessiné sur les cartes patient grâce à une iconographie claire, sauf peut-être pour les daltoniens.

Les patients qu’on soigne directement dans la salle d’attente demandent souvent des médicaments, des poches de plasma ou des injections. Ils permettent de gagner entre 1 et 3 points de réputation.

Les patients à hospitaliser doivent parfois subir un examen pour savoir quel est le traitement à leur administrer. Ils peuvent parfois subir des interventions chirurgicales ou nécessiter un traitement direct et un traitement suite à un examen.
Attention, un examen peut révéler aussi une maladie contagieuse et donc infecter tous les patients de la chambre commune.
Le patient en lui même peut rapporter entre 1 et 3 points de réputation, mais le diagnostique et la contagion peuvent aussi en rapporter chacun de 1 à 3 points supplémentaires.

Les préparations d’injection (sang ou sérum) sont un peu spéciales. En effet, vous devrez mettre dans une seringue en plastique des blocs (arrondis pour avoir la forme de la seringue) avant de la placer sur le patient. Heureusement ceci n’est jamais à faire avec les pincettes, même en salle d’opération.

La salle d'attente
La salle d’attente se remplie, il faut soigner les patients

Attention aux erreurs médicales

Une fois les 4 minutes passées, c’est l’heure du bilan, et les patients mal soignés vont salir votre réputation.

Pour chaque patient correctement soigné, vous allez gagner la réputation correspondante à la carte du patient et à la carte diagnostique. Ils seront retirés du jeu, ils rentrent chez eux et libèrent la place.

Mais attention, les patients à qui vous n’avez pas administré l’exact dosage de médicaments, à une dose près, vous feront perdre 2 points de réputation.
De même, les patients pas soignés au bout des 4 minutes fatidiques feront baisser votre réputation selon leur état de gravité, et verront leur état s’aggraver en plus. Les patients critiques décèderont en vous faisant perdre 8 points de réputation.

Si votre réputation atteint 0, vous avez perdu la partie.

Mon avis sur Clinic Rush

J’aime les jeux qui changent un peu de système. Des jeux qui permettent de s’imprégner d’un univers en ayant une mécanique différente de celles qu’on voit partout. Avec Clinic rush, j’ai vraiment trouvé tout cela.

Une stressante immersion en milieu médical

Ce n’est un secret pour personne : être médecin ou infirmière en milieu hospitalier, ce n’est pas de tout repos. On doit courir partout, être aux aguets, voir où sont nos besoins et les besoins de nos collègues.
En jouant à Clinic Rush on ressent toute cette ambiance.

Clairement le jeu stressant : on court partout, on regarde partout, on vit le jeu en temps réel dans des rush de 4 minutes. Et pendant 4 minutes, il n’y a quasiment pas de temps mort. D’ailleurs si il y a des temps morts, c’est que vous ne jouez pas bien.

Le stress est vraiment à son paroxysme quand on accueille beaucoup de patients et qu’il faut veiller à ce qu’on ait de quoi les soigner. Il faut juste faire vraiment attention de ne pas perdre son temps à s’engueuler parce qu’on a pas le temps, il faut agir, agir et encore agir.

La bande son proposée par Geek Attitude Games aide encore plus à se mettre dans l’ambiance.

Une mécanique originale

Même si la mécanique est vraiment similaire à Kitchen Rush, le jeu reste original par rapport à nombre de jeux de société.

Le concept de toujours faire jouer tout le monde en asynchrone est vraiment sympa. Nous n’avons pas de tours de jeu à proprement parlé, mais quand même un peu. C’est plutôt le pion qui a un tour de jeu, et un temps minimum d’immobilité.

C’est aussi vraiment très sympa d’avoir ajouté des mini-jeux pour les examens médicaux. On casse ainsi le rythme et la routine qui fait qu’on pose son pion et qu’il se passe immédiatement quelque chose. J’avoue cependant que devoir se presser de trouver la bonne carte dans le paquet est hyper stressant quand on est poussé dans le dos par le temps qui s’écoule.

clinic rush, les opérations
La table d’opération est prête, on peut finir de soigner le patient.

Du matériel au service du jeu

Clinic Rush nous offre un concept original et le matériel pour le soutenir.

Personnellement, je trouve ça sympa qu’on me demande de charger des seringues (en plastique et sans pointe) de petits cylindres de couleur pour faire genre qu’on a préparé le matériel médical.
Les pions-organes qu’on doit manipuler avec des pinces soutiennent aussi bien le jeu. Les formes font que certains organes sont plus faciles à manipuler que les autres. Les cœurs par exemple c’est hyper-compliqué.

Mes conseils de jeu sur Clinic Rush

Il n’est pas facile de se lancer dans sa première partie de Clinic Rush. Je me permets donc après quelques parties de vous fournir mes petits conseils. Loin d’être une chance à coup sur de gagner, c’est ma façon de jouer.

Supprimez les chaises

Sérieusement, je ne sais pas comment les gens peuvent jouer assis à ce jeu. Retirez donc les chaises autour de la table, laissez-vous de la place pour bouger, être mobile et réactif. En plus vous vivrez encore mieux l’ambiance.

Discutez bien entre les rush

Il faut débriefer, se dire ce qui a été bien fait, et ce qui a été mal fait. Même si c’est parfois vexant, il faut se dire les choses, sinon, on s’améliorera pas.

Profitez de vos discussions pour souligner les futurs besoins, voir les médicaments bientôt en manque dans la réserve. Décidez déjà des premières actions que chacun va faire au début du tour suivant.

Donnez-vous des rôles

C’est clair qu’on ne peut pas jouer en disant que chacun s’en tient à son service, mais je pense que se donner des responsabilités est important.
Dire au joueur 1 qu’il s’occupe de vérifier les admissions (avec 1 infirmière et un médecin) permet de mettre le pied à l’étrier du jeu.
Si le joueur 2 s’occupe des examens médicaux, cela permet aux autres de se concentrer sur leurs tâches.
Pendant ce temps, le joueur 3 peut s’occuper des opérations, mais aussi de gérer les besoins de médicaments.

Avoir une responsabilité ne signifie pas qu’on ne s’occupe que de cela, mais qu’on communique avec les autres si on a besoin de matériel ou de main d’œuvre.

Commencez par des cas d’hospitalisation

Les hospitalisations rapportent le plus de points. Du coup il faut vraiment se concentrer sur elles au début.
Par contre, s’il vous reste moins de 2 minutes, vous risquez d’avoir des malus si vous acceptez des hospitalisations, concentrez-vous sur les soins rapides.

Cependant n’ayez pas peur d’avoir des malus entre chaque shift. Perdre un peu de réputation n’est pas si mal quand on voit les points qu’on peut récupérer en soignant des patients hospitalisés. Il faut avoir un juste milieu, et ne pas tenter un perfect dés la première partie.

Amusez-vous

Cela reste l’essentiel. Pas la peine de s’engueuler. Les parties sont courtes, faire des erreurs aide à apprendre. Il faut recommencer pour s’améliorer et parfaire nos techniques.

Intérieur et extérieur de la boite de rush MD
Intérieur et extérieur de la boite de Rush M.D., la version anglophone de Clinic Rush

Fiche Technique

Auteurs : David Turczi et Anthony Howgego
Editeur : Geek Attitude Games
Distributeur : Geek Attitude Games
Joueurs : 2 à 4
Durée : de 30 à 45 minutes
Âge : 12 +

Un peu plus de Clinic Rush

Pour éviter d’avoir un chrono physique, Geek Attitude Games a fait des minuteurs audio qui donnent une bonne ambiance médicale dans votre jeu. Allez ici pour les télécharger ou les écouter.

Des extensions sont déjà sorties en anglais. Espérons qu’elle suivent en français aussi. L’extension « maternité et dentisterie » semble tout à fait savoureuse.

Auteur

antares1983@gmail.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Mariposas

15 avril 2021

%d blogueurs aiment cette page :