Coups de Cœur

Convoi Express

Vite le train va partir ! Embarquez les marchandises et faites attention de bien aiguiller le réseau ferroviaire. Un mauvais feu qui passe au rouge ou un train mal aiguillé et c’est la catastrophe ! Voilà ce qui t’attend dans Convoi Express, un jeu coopératif d’anticipation où tout peut dérailler à cause d’un mauvais lancer de dés…

Principe du jeu

Dans Convoi Express, toi et tes coéquipiers devez amener les 8 cubes marchandises au port de Marseille avant que la pioche Instruction ne soit vide. Cela correspond à 16 tours de jeu.

A chaque tour, le joueur actif révèle d’abord la première carte Instruction de la pioche et résout l’effet de la carte:
– train de face: tu dois mettre en jeu le train de la couleur indiquée (si c’est tricolore, tu choisis le train de ton choix)
– train de biais: tu dois déplacer tous les trains de cette couleur qui sont sur le plateau

Il joue ensuite les cartes de sa main. Enfin, il pioche 5 cartes de la pioche, il n’a aucune limite de cartes en main. Le joueur actif n’est donc pas obligé de jouer toutes ses cartes à son tour. C’est ensuite le tour du joueur suivant.

Mise en place de Convoi Express
(1) Les spécialistes avec un pouvoir One Shot
(2) La pioche des joueurs pour refaire leur main (9)
(3) La réserve de jetons Temps qui fonctionne comme des points de vie
(4) Les petits cercles oranges sont les stations de départ à partir desquelles les trains sont mis en jeu
(5) Les villes de couleur différente qui correspond à celle des cubes ressources
(6) La pioche de cartes instruction
(7) Le port de Marseille où on doit amener les 8 cubes pour gagner
(8) L’entrepôt avec les trains pas encore mis en jeu

(

Comment mettre en jeu un train ou en déplacer un sur le plateau ?

Pour la mise en jeu, tu as 12 stations de départ numérotées de 1 à 12. Tu as deux dés à lancer et la somme indique dans quelle station tu dois placer le train. Si la station est déjà occupée, tu ne places pas ton train et tu perds des jetons de temps. Tu en as 7 en début de partie et si ta réserve tombe à zéro, tu défausses une carte Instruction et ta réserve de jetons temps est de nouveau à 7. Tu précipites ainsi la fin du jeu et réduis donc ta probabilité de réussite…

Quant au déplacement des trains en jeu, chaque couleur de train est liée à un dé à lancer. La valeur sur une face indique le nombre de cases à parcourir. Tu dois lancer le dé pour chaque train à déplacer de la couleur mentionnée dans la carte Instruction. Tu dois déplacer le train d’autant de cases que ce qu’indique le dé, ni plus ni moins. Néanmoins, quand tu passes par une ville, tu es obligé de t’y arrêter dessus même si tu as encore des mouvements à faire.

Du plus lent au plus rapide: les gris, les bruns et les noirs

Le dé noir a des faces de plus grandes valeurs que le dé brun. Le dé gris comporte quant à lui, des valeurs plus faibles que le brun. Là aussi tu peux perdre des jetons temps si tu ne peux pas exécuter entièrement le déplacement (-1 par case non parcourue), si tu retournes sur une station de départ (-2) ou percutes un autre train (-2 par case non parcourue).

Quelles cartes jouer ?

Tu as trois sortes de cartes: les déplacements, le feu vert et l’aiguillage.

Pour le déplacement, tu choisis le train que tu veux déplacer en lançant le dé de la couleur correspondante.

Tout comme dans la réalité, le feu doit être vert pour que les trains puissent passer et l‘aiguillage mis dans la direction souhaitée. Jouer une carte verte te permet de déplacer un jeton feu vert d’un emplacement vers celui souhaité. Tu dois cependant respecter la condition suivante: chaque ville doit disposer au minimum d’un feu vert, ce qui pimente le jeu, je te l’assure !

Pour l’aiguillage, tu déplaces le ou les jetons aiguillage de l’intersection visée afin de laisser la portion utilisée de rail souhaitée libre.

Zoom sur Convoi Express
Dans l’intersection à 4 branches, les deux jetons aiguillage sont mis de sorte qu’on ne puisse pas circuler vers le nord ni vers l’ouest.

Afin de contrebalancer un mauvais tirage, tu peux défausser deux cartes pour faire l’action de ton choix. Réfléchis bien lesquelles tu veux défausser car il m’est arrivé plusieurs fois de me dire « zut je n’aurais pas dû défausser celle-là ! ».

Pour finir, charger un cube ressource sur un train stationné dans une ville demande de défausser une carte. Une fois chargé, direction Marseille car tu ne peux plus décharger la ressource avant. Chaque paire de cubes de la même couleur se trouve dans une ville différente. Ces villes sont donc des passages obligés pour récupérer ces fameux matériaux.

L’exemple d’une main variée mais pas géniale non plus car je ne peux bouger qu’un train.

C’est tout ?

Non, tu as aussi 3 assistants avec un pouvoir différent que tu peux activer une fois par partie. Choisis le meilleur moment pour les utiliser car tu en auras grand besoin.

Fin de partie

On l’espère pas trop rapide mais elle arrive lorsqu’on a fini le tour où la dernière carte Instruction a été résolue. Soit tu as fini de livrer les 8 ressources vers le Port Marseille bien avant la fin de ce tour et tu as donc gagné à Convoi Express, soit tu as perdu.

Verdict

Tu vas me prendre pour un masochiste mais je n’ai fait que perdre jusque maintenant. Les lancers de dés ne nous ont pas été favorables, autant pour le placement de trains que pour leurs déplacements. Quand on voulait arriver vite vers Marseille, ça prenait des plombes et quand on priait qu’il s’arrête devant le feu rouge (un dé inférieur à 3), crac on se heurtait au feu ! Même chose pour les cartes, on se débrouillait avec ce qu’on a mais ce n’était vraiment pas optimal. Il arrivait parfois qu’on ait que des cartes feu ou déplacement alors qu’on avait de quoi faire 4 aiguillages à ce tour…

Malgré toutes ces mésaventures, Gabriel et moi adorons Convoi Express. Tout d’abord par cette chouette impression de voir son réseau ferroviaire se développer et se crasher… Tu vois les locomotives se déplacer au gré de ta volonté, changer de direction, charger une ressource et repartir. La mécanique respecte donc le thème du jeu.

Il y a aussi une partie prise de risque dans Convoi Express. Tu dois certes anticiper les déplacements liés aux Instruction. Tu vas donc jouer avec des feux et régler les aiguillages. Néanmoins, il se peut que les trains que tu espérais voir bouger, ne le font pas et c’est comme si tu avais perdu un tour. Il vaut mieux parfois faire avancer les trains tant qu’on peut avec des déplacements et prendre le risque de perdre des jetons temps à cause d’un feu rouge ou un mauvais aiguillage.

Gestion de main, discussion et coordination

Même si ce n’est qu’un joueur qui joue à chaque tour, il faut discuter ensemble de ce qu’on veut faire. Il faut par exemple tenir compte des déplacements liés aux cartes instructions. A quoi bon avancer trop vite un train si on n’a pas la carte feu vert pour le faire passer ? On ne peut pas en effet jouer pendant la résolution de l’instruction. Et c’est là qu’on se sent impuissant. Lors de ma dernière partie (où j’ai enfin gagné avec Gabriel), on a fait que quelques actions pour baliser le chemin mais pas plus. On laissait surtout les instructions avancer nos trains. On utilisait les déplacements que pour libérer le passage et éviter les collisions. Le résultat était qu’on avait une dizaine de cartes lors des premiers tours et ça nous évitait de défausser inutilement 2 cartes pour faire l’action de notre choix.

Discuter est vraiment important afin de choisir le bon enchaînement. Combien de fois n’ais-je pas fait avancer le train qui bute sur un feu rouge ? Ok, tu rectifies le tir car tu as la carte dans la main mais ce n’est pas toujours le cas et on perd donc du temps… C’est pourquoi discuter du jeu des autres peut t’aider à jouer le tien.

Ce dé….

Pour ceux qui ont l’impression que les dés jouent contre eux, ils vont être frustrés avec Convoi Express. Chaque train a son dé et tu le lances pour chaque train. J’ai pas mal râlé quand les dés ont placé mon train rapide sur les stations 2, 11 ou 12. Il faut du temps pour rejoindre les villes à partir de là. C’est comme si tu étais à une case du feu rouge avec un train gris et tu obtiens un 3 (une chance sur 6) ! Tu perds donc des jetons temps.

Une difficulté réglable

Fort heureusement, l’auteur a pensé aux acharnés de la défaite comme moi. Tu peux jouer avec plus de cartes Instruction et donc augmenter les tours de jeu et avoir plus de temps pour livrer tes cubes. Tu peux aussi augmenter le nombre de jeton temps, ce qui fait que tu défausses moins vite les cartes instruction car tu as plus de points de vie. Pour finir, tu peux augmenter ta marge de manœuvre en utilisant plus de pions feu vert car tu en as à la base que 3 que tu peux déplacer hors des villes vu qu’il faut toujours un feu vert présent par ville.

On a enfin gagné en prenant tous les jetons temps et les cartes Instruction. On n’a pas ajouté de pions feu vert. Il restait encore 3 cartes Instruction et 3 jetons temps à la fin de cette partie.

Conclusion

Gabriel et moi étant de très mauvais perdants, c’est la première fois qu’on adore autant un jeu auquel on perd souvent. Je le recommande donc à tous ceux qui n’ont pas peur de perdre, aiment la programmation, n’ont pas trop d’allergie au mauvais lancer de dés. Aimer le train est un plus mais pas une condition pour apprécier Convoi Express !

Fiche Technique

Auteur : David Thompson
Illustrateur : Claus Stephan
Editeur et distributeur: Iello
Joueurs : 2 à 4 joueurs
Durée : 45 minutes
Âge : 10 +

Auteur

haoyong@live.be

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Maudit Mot Dit

15/11/2022

%d blogueurs aiment cette page :