Coups de Cœur / Duo

Bestioles en guerre

Ô toi, tu ne me connais pas encore très bien, mais sache que mon dada, ce sont les jeux à 2 joueurs qui se jouent assez rapidement. Enfin… cette lubie est née avec le 1er confinement et le fait qu’avec monsieur, nous avons passé Noël 2021 et le Nouvel An confinés ! Depuis, dès qu’un jeu répond à ces deux critères, je saute dessus. Bestioles en guerre a donc attiré mon attention lors de mon dernier passage en boutique !

Bestioles en guerre présentation revue

De quoi parle ce jeu ?

Bestioles en guerre, ce sont deux clans d’animaux qui s’affrontent dans les airs, dans l’eau et sur la terre pour gagner la guerre. Cela te fait penser à la bataille traditionnelle ? Humm… en vachement amélioré alors et en beaucoup plus rigolo !

Bestioles en guerre, ça se joue comment ?

Très simplement ! Tu vas voir par toi-même. Les règles sont très simples et tu n’as besoin que de les lire une seule fois pour comprendre le fonctionnement du jeu. Tout d’abord, je te briefe sur le matos :

1. Le matériel

Les théâtres

Chaque terrain (le ciel, la mer et la terre) est représenté par un théâtre :

  • Blanc = le théâtre aérien : pour la bataille dans les airs ;
  • Vert = le théâtre terrestre : pour te battre sur la terre ferme ;
  • Bleu = le théâtre maritime : pour canarder depuis un navire de guerre !

Ces 3 terrains sont placés aléatoirement au milieu de la table, entre les 2 joueurs. Leur position change après chaque bataille car, tu le découvriras, mais certaines cartes t’autorisent à faire une action dans le théâtre adjacent. Pour ce faire, il suffit de décaler les théâtres en prenant celui tout à droite et en le plaçant tout à gauche.

Les cartes « bataille »

Dans Bestioles en guerre, nous jouons seulement avec 18 cartes ! Et encore, toutes ne sont pas utilisées à chaque bataille. Les cartes « bataille » se jouent aussi bien face visible que face cachée :

  • Face visible : face colorée, ayant une force de 1 à 6. Ce côté a généralement une capacité tactique (exception faite de la force 6) immédiate ou continue. Cette carte doit être jouée dans le théâtre correspondant à sa couleur (sauf indication contraire) ;
  • Face cachée : face grise. C’est un joker, qui peut être placé dans n’importe quel théâtre mais qui n’a qu’une force de 2.
Bestioles en guerre - carte généralissime
Le verso des cartes « généralissime »

Les cartes « généralissime »

Au nombre de 2, elles détermineront qui sera le premier joueur pour la toute première bataille. Ensuite, chacun son tour, les joueurs deviendront le premier joueur. Cela est important car, en cas d’abandon (je l’explique un peu plus loin), les points de victoire obtenus ne seront pas les mêmes.

Les cartes « PV »

Ces cartes vont te permettre de comptabiliser tes points de victoire :

  • Si tous les joueurs ont déposé l’entièreté de leurs cartes (cela veut dire qu’aucun joueur ne s’est retiré), le joueur ayant remporté la bataille dans minimum 2 théâtres obtient 6 points de victoire et l’autre.. beh rien du tout !
  • Si un joueur a abandonné et qu’il a retiré ses cartes, l’autre joueur gagne mais ses points de victoire dépendent du nombre de cartes restant dans la main du perdant. Plus un joueur abandonne tôt (et donc plus il lui reste de cartes en main) et moins l’autre joueur obtient des points de victoire.

Tout est résumé sur les cartes « généralissime » 🙂

Le premier joueur à 12 points de victoire remporte la guerre, qu’importe le nombre de batailles qu’il lui aura fallu pour gagner !

Bestioles en guerre - mise en place

2. La manière de jouer

Bestioles en guerre se joue en plusieurs batailles (= manches, si tu préfères). Pour remporter une bataille, il faut soit forcer l’autre joueur à se retirer soit contrôler le plus de théâtres possible lorsque les 2 joueurs ont posé toutes leurs cartes.

Tout d’abord, tu dois disposer les théâtres au centre de la table, entre toi et ton adversaire. Ensuite, tu mélanges face cachée les cartes « généralissime » et tu en donnes une à chacun d’entre vous. Enfin, tu mélanges les 18 cartes « bataille » et tu en distribues 6 à chaque joueur. Les 6 cartes restantes sont placées, face cachée, à côté des théâtres. Au cours de la partie, tu ne dois jamais piocher SAUF si une capacité spéciale te dit de le faire.

Chacun, à tour de rôle et en commençant par le premier joueur, doit placer 1 carte dans un théâtre de son côté de la table de jeu : face cachée ou face visible. On ne joue jamais une de nos cartes chez notre adversaire. L’autre action possible est de retirer ses cartes.

Première façon de gagner des PV : remporter la bataille

Pour cette façon de gagner, tous les joueurs, comme expliqué plus haut, auront déposé leurs 6 cartes « bataille ».

Le but, pour remporter la bataille, est de déployer avec stratégie, tes forces (= le gros chiffre indiqué sur ta carte) pour contrôler le plus de théâtres possible. Pour contrôler un théâtre, ta force (= la somme des chiffres indiqués sur les cartes en dessous de ce théâtre, de ton côté) doit être supérieure à celle de ton adversaire.

Deuxième façon de gagner des PV : forcer ton adversaire à se retirer

Si tu vois que ton adversaire va gagner, tu peux choisir de retirer tes cartes pour abandonner la bataille. Certes, tu auras forcément perdu cette bataille mais au moins, ton adversaire obtiendra moins de points !

Comme dit plus haut, le premier joueur à avoir obtenu 12 points de victoire gagne la guerre. A ton avis, en combien de batailles ai-je gagné ma première guerre ? ^^

Bestioles en guerre partie en cours
Api est triste, il a perdu la bataille !

Et j’en pense quoi, moi, de Bestioles en guerre ?

J’ai ADORÉ ! Bestioles en guerre est effectivement très rapide (une petite demi-heure de jeu), dynamique et facile à prendre en main tout en étant assez stratégique. En une partie, nous avons cerné plus ou moins la manière de jouer mais cela paraissait fade. Les deux parties suivantes ont fini par me séduire car nous avons compris toute la subtilité du jeu et sa stratégie.

Avec le temps, tu apprendras aussi que je suis très sensible au visuel d’un jeu. Pour que mon attention soit retenue par un jeu en boutique, tout d’abord, j’ai besoin qu’il ait des couleurs peps et de jolies illustrations. Ensuite, seulement, je m’intéresse à son contenu et enfin, à son gameplay. Oui, oui, je passe sûrement à côté de supers jeux mais voilà, je suis comme ça ! Bestioles en guerre n’échappe pas non plus à cette condition. Je suis ultra fan des dessins. Il y a une notion de relief sur les cartes : le fait qu’à l’avant plan, tu as un dessin haut en couleur et plus tu t’éloignes, plus le dessin est dés-saturé. J’adore, j’adore ! Est-ce un coup de cœur ? UN GRAND OUI !

En plus, la boîte est toute petite et facilement transportable et le prix rikiki, que demander de plus ?!

Personnellement, je me réjouis d’y rejouer tout en prenant l’apéro. Cependant, je dois t’avouer que mon compagnon, quant à lui, est un peu resté sur sa faim. Cela est sûrement dû au fait qu’il ait perdu (et non à la part de hasard lors de la distribution des cartes) ^^

Bestioles en guerre - mauvais perdant
Chez toi aussi, il y a toujours un mauvais perdant ?

Fiche technique

Auteur : Jon Perry
Illustrateur : Derek Laufman
Éditeur et distributeur : Lucky Duck Games, Geronimo
Joueurs : 2
Durée : 20 min
Âge : à partir de 10 ans

Auteur

psycalicious@gmail.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :