Coups de Cœur

Bellum magica

L’avènement des vilains est arrivé. Levons nos armées pour piller les humains mais aussi les autres sorcières et monstres qui cherchent la même chose que nous: plein de richesses. La bellum magica va commencer!

We need you….pour piller!

Dans Bellum Magica, tu vas recruter des monstres afin de piller les bâtiments humains, mais aussi les forts de tes adversaires. Ils ne vont évidemment pas t’ouvrir leur porte, ils vont se défendre!

A cette fin, les bâtiments auront des boucliers normaux et/ou magiques. Pour gagner un coffre en guise de butin, ton armée devra avoir autant d’épées normales et/ou magiques que leurs boucliers.

D’où l’intérêt du recrutement d’un monstre pour obtenir ces fameuses épées et autres ressources nécessaires pour le jeu.

Quant aux coffres, il y en a trois types qui correspondent à des valeurs différentes. Les coffres en bois sont les plus faibles, suivis par les métalliques et les coffres dorés sont les précieux.

On déclenche la fin du jeu lorsqu’un joueur a réuni 10 coffres. Celui qui aura totalisé le plus de pièces sera déclaré monstre vainqueur !

Alea jacta est!

Bellum magica a une certaine particularité: les monstres constituant ton armée produiront une quantité et des ressources différentes en fonction du résultat de dé de la manche en cours mais aussi en fonction du rôle que tu leur a attribué lorsque tu les as recrutés. Ils peuvent, en effet, soit avoir le rôle de producteur de ressources (côté gauche de la carte) soit de pillard (coté droite de la carte).

Les ressources te permettent de recruter de nouveaux monstres ou de découvrir un trésor tandis que le rôle de pillard consiste à te donner des épées ainsi que des symboles voleurs.

Des compartiments amovibles pour stocker les ressources: un plus!

Quand tu recrutes une carte monstre, tu placeras la carte en dessous des autres monstres en laissant en visible le côté que tu veux utiliser (côté ressource ou pillard)

La valeur du dé active donc la ligne correspondante (= appelée ici horde) pour tous tes monstres.

Les ressources

La nourriture et les glyphes servent à recruter des nouveaux monstres. Les glyphes sont d’ailleurs plus importants car ils te permettent de recruter des monstres plus puissants.

Le symbole carte, lorsqu tu en as plus que les autres, te permet de gagner 1 trésor lors de la phase « retour des éclaireurs ». Ces derniers avaient une meilleure vue du terrain grâce à tes cartes et ont trouvé le trésor avant les autres.

Les capacités offensives

Il y a d’abord les épées dont j’ai déjà parlées et les symboles voleurs. Ces derniers sont, avec les épées, requis pour pouvoir piller tes adversaires. Le nombre de symboles voleur correspond au nombre de coffres de ton choix que tu peux prendre chez le joueur lésé.

Ici les bâtiments requièrent des épées normales et magiques pour combattre les boucliers normaux (gris) et magiques (roses)

Un petit tonneau de bière ou un sort de confusion pour modifier le destin?

Lors de tes pillages chez les humains, tu gagneras de la nourriture, des coffres mais aussi des tonneaux de bière. Tu te sers de ceux-ci si le résultat du dé ne te convient pas. Le joueur actif pour le tour relancera donc le dé. Le tonneau utilisé sera ensuite défaussé.

Tous les joueurs, toi y compris, pourront dépenser autant de tonneaux qu’ils veulent jusqu’à que tout le monde soit content du résultat où qu’il n’y ait plus personne pour dépenser un tonneau.

Certains monstres recrutés te rapporteront un jeton de confusion. Cela fonctionne comme un tonneau sauf que tu ne peux l’utiliser que quand tu es joueur actif. Par ailleurs, tu ne le défausse pas mais le retourne sur sa face inactive. Tu pourras l’utiliser de nouveau quand tu seras de nouveau le joueur actif.

Et la défense dans tout ça?

Ah oui! Attaquer les autres veut aussi dire pouvoir être attaqué. Tu devras donc avoir plus de boucliers que tes ennemis n’ont d’épées. Ces boucliers, tu les gagnes en recrutant des monstres qui t’en donnent. C’est important car un ennemi qui t’attaque peut te piquer autant de coffres que de symbole voleurs qu’il possède et il peut choisir les coffres donc les plus précieux!

Il est temps de faire la guerre!

Après t’avoir expliqué les principes de Bellum Magica, je t’explique le déroulement du jeu qui est plutôt facile.

On jouera une succession de tours qui sont divisés en phases. A chaque tour, il y aura un nouveau joueur actif qu’on appelle aussi Capitaine. Celui-ci sera le premier joueur lors de chaque phase de ce tour et sera charger de lancer le dé quand c’est nécessaire.

1) Activation de la horde

Le capitaine lance le dé pour déterminer la horde qui sera active: les ressources que les monstres produisent à ce tour. Tout joueur en commençant par le capitaine pourra dépenser des tonneaux ou activer des parts de confusion (si on est capitaine) afin de relancer le dé.

Si le dé indique 2, ma horde active me donne: 2 jambons, 1 glyphe, 2 cartes pour la phase les éclaireurs reviennent, et 4 épées ainsi qu’un voleur pour la phase pillage. Si je peux piller un adversaire, je ne pourrai prendre qu’un trésor comme je n’ai qu’un voleur.

2) Production de nourriture et glyphes

Chaque joueur prend de la réserve les ressources que produit leur horde active.

3) Les éclaireurs reviennent

Celui qui a le plus de symboles carte, gagne un coffre métallique. En cas d’égalité entre plusieurs joueurs, ces derniers prennent chacun un coffre en bois

4) Pillage

Chacun choisit de piller soit 1 bâtiment humain (épées nécessaires) soit l’adversaire ( épées +symboles voleur). Il récupère soit les récompenses indiquées sur la carte bâtiment humain soit un nombre de coffres chez l’adversaire visée correspondant aux nombres de voleurs qu’il a dans sa horde active.

Les bâtiments des humains avec la défense en haut à droite et la récompense en bas de la carte

5) Recruter

Tant que tu as les ressources, tu peux recruter autant de vilains ou supers vilain que tu veux. Tu dois ensuite les placer sous ton plateau sur leur côté gauche ou droit. Les vilains coûtent 2 jambons tandis que les supers vilains coûtent soit 4 jambons et 1 glyphe soit 3 glyphes.

En bleu, les vilains et en vert les supers vilains qui coûtent plus cher à recruter.

Fin de partie

Pillages après pillages, ta fortune va s’accroître et diminuer aussi, puisque personne n’est à l’abri d’une attaque adverse! Lorsque quelqu’un a 10 coffres, on termine le tour et on compte les points de ceux-ci. Le plus riche sera déclaré vainqueur de Bellum Magica!

Verdict

Bellum Magica m’a beaucoup plu ainsi qu’à mes partenaires de jeu. Tout d’abord, parce qu’il est vraiment facile à explique et à mettre en place: en 10 minutes, on est prêt à jouer!

Quant au concept: j’adore être un gentil monstre qui martyrise les vilains humains et pique de temps en temps un trésor chez les autres monstres. Comme c’est le dé qui désigne l’horde active, on va soit veiller à avoir un nombre équitable d’épées pour chaque horde, soit on va concentrer nos épées sur quelques hordes et si on tombe sur elles: bingo pour le pillage!

Un pillage crescendo

Les bâtiments humains sont classés par ordre croissant. Cela va veut dire que les premiers sont faciles à piller mais moins intéressants en terme de butin. Il faudra donc vite accumuler les épées pour avoir, à chaque tour, la chance de soit piller un bâtiment humain soit un adversaire. Il y a cependant la taverne qui est toujours présente pour être pillée. Elle rapporte peu mais au moins tu gagnes quelque chose pour pouvoir recruter à ce tour.

Quantité ou qualité?

Comme dit avant, soit tu veilles à avoir toutes tes hordes avec la même force soit tu concentres ta force de frappe sur quelques hordes. En choisissant la deuxième option, tu veilleras à avoir des tonneaux ou des sorts de confusion pour influencer le résultat du dé à ton avantage.

Ici j’ai un beau panaché de trésors. Les dorés valent tout de même 4-5 fois plus que les coffres en bois!

Si tu te concentres que sur quelques hordes, tu cours le risque d’activer les faibles et donc d’avoir peu d’épées pour piller des trésors. Mais d’un autre côté si tu peux activer les plus fortes, tu peux gagner facilement les coffres dorés qui valent beaucoup plus que les coffres en bois.

Avoir plusieurs coffres de valeurs va cependant attirer la convoitise de tes adversaires. Tu devras donc bien te protéger! Si tu ne te protèges pas bien, perdre un coffre en bois est moins grave qu’un coffre doré.

Prends donc ceci en compte ta stratégie.

Aléatoire + Aléatoire = frustration

Une certaine frustration peut se manifester car il y a pas mal de facteurs aléatoires qui sont assez punitifs:
– avoir la mauvaise horde active qui ne nous permet pas de piller une cible forte (donc intéressante) ni de recruter un monstre intéressant
– être le dernier à piller un bâtiment humain qui est le moins intéressant (les cartes ne sont renouvelées qu’à la fin du tour)
– le tirage des monstres à recruter qui n’est pas favorable lorsque tu dois recruter.

Tu n’as pas trop d’emprise sur les deux derniers facteurs par contre le premier constitue l’essence d’une bonne stratégie. Hé oui: Bellum Magica requiert de la magie. Magie veut dire sort de confusion et tonneaux de bière! L’alcool rend aussi confus pardi!

Fiche technique

Auteur : Frédéric Guérard
Illustrateur : Sylvain Aublin
Éditeur Blue Orange
Distributeurs Blackrock Games (FR) et Geronimo (BE)
Joueurs : 2 à 5
Durée : 30 minutes et +
Âge : 10+

Auteur

haoyong@live.be

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Battle Sheep

06/01/2022

%d blogueurs aiment cette page :