Coups de Cœur

J’y crois pas

Salut les nostalgiques du Jeu du dictionnaire !
Je vous présente J’y crois pas qui revisite bien ce jeu célèbre et vous promet culture générale et gros fous rires autour de la table ! Vous y croyez ? Lisez donc la suite.

Définition des règles

Dans J’y crois pas, chaque joueur va jouer à son tour le rôle de Candide en piochant une carte question et en lisant la question à voix haute aux autres joueurs. Ces derniers verront la réponse sur le dos de la carte et devront inventer une réponse. Parmi celles-ci, une seule doit être vraie. Donc dès qu’un joueur formule la bonne réponse, les autres doivent forcément mentir.

Cartes question dans J'y crois pas
Les questions portent vraiment sur tout et vous avez plusieurs niveaux de difficulté.

Le but du jeu pour le Candide est d’accumuler des points en désignant les menteurs. Ces derniers une fois éliminés, mettent un de leurs points qu’ils ont en début de partie au milieu de la table. Le Candide éliminera les menteurs un par un en les désignant. Il peut à tout moment s’arrêter pour récupérer les points qui se sont accumulés au milieu de la table ou continuer. S’il désigne par erreur celui qui a donné la bonne réponse, tous les points au milieu de la table sont défaussés et le Candide ne gagne rien.

S’il arrive par contre à démasquer tous les menteurs, celui qui dit la vérité donne aussi un point au Candide qui est doublement gagnant : il gagne des points sur le dos des autres !

Les points dans j'y crois pas
Les points que vous gagnez et perdez pendant la partie

Le prochain joueur endosse le rôle de Candide et on continue le jeu jusqu’à ce que chaque joueur ait joué 2 fois le Candide. Celui ayant accumulé le plus de points à la fin remporte la partie.

Verdict

Lors des premiers tours, il était facile au Candide de trouver les menteurs car tous les joueurs disaient une phrase ou deux au lieu de raconter une histoire. Ce n’est qu’après un tour complet qu’on s’est mis à vraiment fabuler nos réponses et il était très difficile pour le Candide de discerner le vrai du faux.

Donc pour vraiment apprécier J’y crois pas, il ne faut pas seulement monter une définition de toute pièce mais raconter une histoire qui tient la route pour les menteurs et pour celui qui dit la vérité, faire croire qu’on raconte un mensonge gros comme une maison mais en y incluant l’élément de vérité. En effet, toute l’histoire autour de la bonne réponse peut être fausse. Les règles ne l’interdisent pas…

Alors pourquoi baratiner en disant la bonne réponse ?

Si le Candide trouve facilement les menteurs, il va accumuler énormément de points. Cela ne joue pas en la faveur de celui qui a dit la bonne réponse même s’il ne perd pas de points. C’est donc le rôle de tous les joueurs d’induire le Candide à l’erreur !

Apprendre en s’amusant = une combinaison parfaite !

J’y crois pas est d’abord un jeu d’ambiance car il encourage la créativité des joueurs à mettre de la bonne humeur autour de la table. Grâce à la profusion de questions, vous enrichissez votre culture générale de manière ludique. Ce qui est selon moi la meilleure méthode pour retenir les choses !

Le savoir est un + mais pas une condition

Contrairement à un Trivial Pursuit où la méconnaissance est vraiment punitive, J’y crois pas vous permet de vous rattraper grâce à votre capacité de déduction, de bluff et votre goût du risque.

En effet, si vous êtes doué pour trouver celui qui bluffe, il est facile de gagner des points par élimination. Comme un stop ou encore, votre témérité à vouloir démasquer tous les menteurs vous récompensera !

Même si vos adversaires ont une plus grande culture générale, cela ne leur garantit pourtant pas la victoire. Un bon conteur peut tout vous faire avaler voire mettre en doute vos certitudes.

Attention au tabou..

Dans l’engouement, les narrateurs enfreignent facilement les règles. Si on ment, il est interdit d’utiliser un synonyme de la bonne réponse. Il faut que la bonne réponse soit reprise texto. De plus, si jusqu’au dernier joueur personne n’a dit la vérité, ce dernier sera obligé d’inclure la bonne réponse dans son histoire. Il faut donc être attentif à ce que disent les autres. Ce n’est pas facile car on réfléchit en même temps à notre propre histoire.

Conclusion: J’y crois ou pas ?

J’y crois totalement ! Le jeu est simple mais efficace : bluff, récit, stop et la connaissance sont servis sur beau plateau d’argent !

Fiche technique

Auteur : Hervé Marly
Illustrateur : Augustin Rogeret
Editeur : Studio H
Distributeur : Gigamic
Joueurs : 3 à 8
Durée : 20 minutes
Âge : 10 +

Auteur

haoyong@live.be

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dive

30 mars 2021

Des News Une Fois #1

1 avril 2021

%d blogueurs aiment cette page :