Coups de Cœur / Enfants

Photoshoot

Dure, dure la vie de photographe ! Surtout quand vos modèles sont indisciplinés et que vous devez les cadrer pour prendre un maximum de photos selon certaines exigences esthétiques. Alors prêt à relever le défi et vivre un moment intense ? Alors c’est parti pour un Photoshoot ! 3,2,1 ….Souriez !

Dossier de presse de Photoshoot

Vous allez travailler en équipe de photographes afin d’être la première équipe à remporter 25 Objectifs photo avant vos rivaux. Pour cela, vous aurez devant vous 9 modèles disposés en carré de 3 sur 3. Le but de la séance shooting est de déplacer vos modèles afin que la configuration corresponde à celle reprise sur l’Objectif photo. Cet Objectif photo est une carte qui reprend ce carré de 3 sur 3 et vous devez positionner 4 des 9 modèles comme requis sur cette carte. Une fois l’objectif accompli, vous gagnez la carte.

Aperçu du matériel de photoshoot
Vous avez ici un aperçu du matériel avec les 9 tuiles modèles au centre, les cartes Objectif photo à gauche et les cartes effets pour la variante plus difficile. Il y a aussi un beau plateau score en forme d’objectif.

1) Déplacer vos modèles

Au sein d’une même équipe, vous allez chacun à votre tour (et le plus vite possible) intervertir 2 modèles. Le sel de Photoshoot est que vous ne pouvez pas discuter entre vous !

Vous pouvez échanger les places de 2 modèles seulement si vous répondez à une de ces conditions :
– les 2 modèles sont adjacents orthogonalement
– les 2 modèles ont un arrière plan de couleur identique. Ces modèles (écureuil, lapin et castor) sont en fait des copines et ne doivent pas être adjacentes orthogonalement pour les intervertir. Un détail vraiment important pour optimaliser vos coups !

2) Cliché suivant !

Dès que vous avez rempli l’Objectif photo, vous révélez la carte suivante et tentez de nouveau de remplir l’Objectif, etc…

Carte Objectif photo accomplie dans le jeu Photoshoot
Les 4 modèles sont en place !

Faites vite car il y a un sablier… Hé oui nos modèles ont un agenda chargé !

L’extravagance de nos stars peut nous jouer des tours

Jusqu’ici, je n’ai expliqué que la version de base du jeu. Pour pimenter tout ça, Photoshoot nous offre aussi différents niveaux qui consistent à l’introduction progressive de cartes à effets. Ces dernières sont révélées lorsque vous atteignez différents paliers de points et s’activent lorsque vous déplacez le modèle représenté sur ces cartes. Vous devez absolument appliquer les effets de ces cartes sinon vos adversaires gagnent des points s’ils découvrent que vous les avez oubliés. Cette variante est vraiment chouette car elle progressive et apporte pas mal de piment et de désordre dans le jeu !

cartes effet dans photoshoot
Les cartes effets oranges et mauves sont prêtes à semer le désordre !

3) Un shooting sous l’œil attentif et méchant de l’équipe adverse

Vous pensez que finalement gérer quelques personnalités et leur humeur ce n’est pas la mère à boire ? Alors détrompez-vous car le CSE (Comité des Stars Extragantes) que représente vos adversaires vont veiller à ce que vos déplacements soient toujours licites et que vous appliquiez bien l’action des cartes à effet.

En cas d’erreur, l’équipe peut suspendre le sablier et signaler la faute. Si la faute est justifiée, l’équipe adverse gagne un jeton appareil photo qui lui rapporte 1 point sinon c’est vous qui gagnez le jeton. Hé oui, on ne perturbe pas inutilement des photographes en plein travail !

On remet ensuite le sablier en route et le shooting continue.

Jetons appareil photo de Photoshoot
Regardez ces beaux jetons que l’équipe adverse tentera de récupérer !

Fin de manche et de partie

Dès que le sablier est écoulé, la manche se termine et on intervertit les rôles entre l’équipe qui déplace les modèles et celle qui surveille. Quant au comptage des points, c’est 2 points par Objectif photo et 1 point par jeton appareil photo.

Les manches se succèdent jusqu’à ce qu’une équipe atteigne 25 points. On termine la manche et on veille à ce que chaque équipe ait joué le même nombre de manche.

Une variante coopérative

Si vous n’êtes que 2 ou 3, ça ne va pas le faire pour former 2 équipes… Heureusement Photoshoot prévoit un mode coopératif qui consiste à atteindre 25 points en 5 manches. Je vous avoue que ce n’est pas de la tarte avec ces modèles, surtout quand les photographes veulent faire à leur idée.

Verdict du shooting

C’est Magni… »Attendez la suite »…fique ! Heu je parle des clichés. Le jeu quant à lui nous a offert des moments de fou-rires ! Le jeu me rappelle beaucoup d’ailleurs un de mes jeux d’ambiance préférés : Tokyo Train ! Dans ce dernier, un joueur joue le guide de train japonais qui fait des gestes incompréhensibles tout en prononçant des mots incompréhensibles afin que son coéquipier place les 6 passagers selon une configuration imposée par une carte.

Ici vous devez deviner l’intention des autres lorsqu’ils déplacent les modèles et veiller à ce que tous les déplacements soient coordonnés afin de remplir rapidement l’objectif photo.

Observer et adapter

C’est vraiment un jeu d’équipe ! Oubliez l’idée que vous avez La solution car chaque joueur va déplacer les modèles de façon différente et finalement le résultat est le même que le vôtre. Vous allez donc éviter de revenir en arrière car vous préféreriez placer d’abord le singe avant la girafe ou faire descendre le chien plutôt que le déplacer vers la gauche.

Si vous avez tendance à imposer vos idées, ce jeu vous mettra à l’épreuve… Malgré qu’on ne parle pas, ce jeu est très communicatif car c’est l’écoute du non dit qui prime. Observez ce que vos partenaires font et réagissez vite quand c’est votre tour !

Des effets qui pimentent

J’ai vraiment adoré ces effets qui s’enclenchent en cours de partie. C’est d’autant plus cool quand c’est l’adversaire qui veille à l’application de ces effets.

Je vous avoue que c’est chaud ! Déjà qu’on est concentré sur ce que font mes partenaires, je dois aussi retenir ces effets !

effets dans Photoshoot
Les effets et les illustrations sont juste géniaux !

Pas fait pour les analysis-paralysis

Ce jeu est nerveux et requiert de la rapidité et de la réactivité. Les joueurs qui prennent le temps vont se sentir perdus ! Ceux qui ont du mal à avoir une vue d’ensemble rapide vont aussi peiner… C’est vraiment un jeu à sortir en début de soirée pour mettre l’ambiance !

Une dimension très pédagogique

J’y joue souvent à deux avec mon fils Gabriel qui a 3 ans et demi. Il est déjà familiarisé avec les jeux pour plus grands (8 et +) et il a vraiment adoré Photoshoot. Tout d’abord cette magnifique boîte avec ces animaux anthropomorphes attire vraiment le regard de Gabriel et le mien aussi ! Les animaux font trop penser aux personnages de Zootopia que j’ai vraiment adoré !

boite de photoshoot
Une belle boite qu’on a là !

Quand on manipule les cartes, elles sont vraiment solides et de qualité. Un must pour les enfants qui sont parfois souvent des brutes !

Quant à la dimension pédagogique, ça entraine le sens de l’observation de l’enfant et l’encourage à décortiquer les mouvements dans sa tête afin d’obtenir la configuration requise.

Les contraintes de déplacements étaient difficiles à assimiler pour Gabriel car il prenait un modèle et l’intervertissait directement avec celui qui occupait la place prévue. J’ai donc insisté sur le fait qu’il ne pouvait déplacer que les personnages qui étaient côte à côte.

Pour les copines, je lui disais qu’elles pouvaient s’échanger leur place car elles avaient la même couleur de carte.

Après 4 manches, il a compris les règles mais le temps de réflexion était bien sûr plus long qu’un enfant de 8+ comme recommandé dans la boite.

J’ai donc triplé la durée d’une manche pour le mode coopératif afin de l’adapter à son niveau. Par la suite, j’ai diminué le nombre de sabliers par manche. Je n’ai cependant pas appliqué les effets pour lui car l’objectif est de reproduire rapidement l’objectif photo avec le moins de déplacements possibles. C’est une bonne alternative au puzzle.

Conclusion

J’ai adoré Photoshoot pour son côté stressant (temps), progressif (les niveaux) et sa rejouabilité grâce aux effets. Ce que j’ai cependant apprécié le plus, c’est de pouvoir profiter de beaucoup de moments ludiques avec Gabriel grâce à ce jeu.

Fiche technique

Auteurs : Pierrick & Renaud Libralesso
Illustrateur: Loïc Billiau
Éditeur : Funnyfox
Distributeur : Gigamic
Joueurs : 2 à 6
Durée : 25 minutes et +
Âge : 8 et +

Auteur

haoyong@live.be

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Donjons et Dragons

17 mars 2021

7 Wonders Duel - Agora

23 mars 2021

%d blogueurs aiment cette page :