Coups de Cœur

La Vallée des Marchands, boite 2

Je vous ai déjà parlé de La Vallée des Marchands. Oui oui, rappelez vous, ce deckbuilding modulable dans lequel vous devez bâtir votre étal de marchands.

Et bien figurez vous qu’il existe une deuxième boite pour notre plus grand plaisir de combiner les peuplades. Le métissage c’est toujours bien, mais est-il vraiment indispensable ? Quelle boite choisir ? Les réponses à ces questions dans la suite de l’article, une fois.

Le concept

La allée des marchands, visuel
Un visuel de ce que vous trouverez dans cette deuxième boite

Je ne vais pas vous faire l’affront de répéter ce que j’ai écrit dans l’article précédent. Certes cela remplirait des lignes d’article, mais je préfère aller à l’essentiel, à savoir qu’est ce qu’il y a de plus dans la boite 2 par rapport à la boite 1?

La boite 2 n’amène aucune nouvelle règle. Elle est même prévue pour que vous puissiez l’acheter sans la boite 1 et vivre votre jeu comme si de rien n’était.

Ce que la boite 2 apporte donc ce n’est « que » 6 nouvelles peuplades animalières de marchands.

Les ornithorynques expérimentateurs ont des effets permettant de piocher ou de trouver des cartes dans notre défausse ou pioche.

Les paresseux à gorge claire méticuleux ont des effets retardés. Par exemple, « piocher une carte, au début de votre prochain tour ».

Les crocodiles nains intimidants peuvent voler des cartes aux autres, ou en échanger. C’est la tribu pour gêner l’adversaire.

Les fennecs amicaux sont le contraire des crocodiles : leurs effets bénéficient à tous les joueurs, y compris vos adversaires donc.

Les putois marbrés téméraires apportent l’aléatoire dans le jeu, en ayant des effets influencés par un dés.

Les harfangs des neiges observateurs ont des effets en réactions aux événements, permettant agir pendant le tour de vos adversaire si la condition est remplie.

La vallée des marchands : cartes de niveau 1
Les cartes de niveau 1

Mon avis

Les 2 boites, bien que similaires, apportent quand même des sensations différentes.

Si l’achat des 2 boites n’est pas indispensable, il reste pourtant agréable pour qui a apprécié la mécanique du jeu. Avec les 2 boites on peut vraiment choisir des combinaisons purement basées sur les interactions entre joueurs, par exemple, parce que j’aime bien cela.
Puis vraiment les illustrations sont aussi agréables dans la première boite que dans la deuxième. Du coup, on ne va pas bouder son plaisir.

Dans cette deuxième boite, j’ai bien aimé les paresseux et les harfangs. Programmer ses coups pour des bonus au tour suivant et avoir des cartes en mains pour profiter des actions faites par les adversaires, c’est le pied.

Cependant s’il fallait conseiller qu’une seule boite, je la conseillerais selon votre profil de joueur. Car je vous le rappelle, une boite comme l’autre peut se jouer de manière indépendante.

Si vous êtes un joueur calculateur, n’hésitant pas à prévoir vos coups à l’avance, vraiment la 2ème boite fera votre bonheur.
Elle offre des actions retardées, et des événements à jouer en réactions aux autres. Il faut donc être plus attentif à ce que l’on fait, et à ce que les autres font.

Si vous êtes un joueur opportuniste, jouant avec plaisir avec les cartes en mains, sans pour autant prévoir ce que sera le prochain coup, je vous conseille de commencer avec la première boite.

Toutes les boites de la vallée des marchands
Les 2 boites et leur petite extension

Pour les vrais gourmands, une extension existe aussi, qui n’inclut qu’une seule peuplade : les castors. Comme quoi, quand il n’y en a plus, il y en a encore.

Bragelonne Games, l’éditeur, a mis en ligne un Outil de sélection des Peuplades pour vous aider à faire vos parties selon vos préférences.

Fiche technique

Auteur : Sami Laakso
Illustrateur : Sami Laakso
Éditeur : Bragelonne games
Distributeur : Gigamic
Joueurs : 2 à 4
Durée : 30 minutes
Âge : 12 +
Lien vers boutiques partenaires : Philibert

Auteur

antares1983@gmail.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Watergate

3 septembre 2020

%d blogueurs aiment cette page :