Coups de Cœur / Solos

Palm Island

Palm Island… Un jeu de cartes solo qui tient dans la paume de la main une fois?

Un jeu solo… ??? Mmmhhh… Je suis intriguée, pas vous ? Je vous avoue n’avoir jamais joué à un jeu seule… Alors, verdict ??? Jeu pour 1 ou 2 joueurs, je vous présente ici la version solo.
CARACTERISTIQUES:
Nombre de joueurs: 1-2 
Âge: à partir de 12 ans
Durée: 15 minutes
Ouverture de la boîte
2 paquets de 17 cartes identiques (pour la version 2 joueurs), des cartes Trophées, des cartes coopératives, des cartes compétitives, deux cartes de Tour de jeu et une carte de scoring composent cette petite boîte qui donne envie de s’évader. Il n’en faut pas plus pour jouer à Palm Island !

But du jeu de la version solo

Chaque carte a 4 orientations possibles (recto / verso ; zone supérieure / zone inférieure).
A l’aide de 17 cartes et en 8 tours de jeu, le but du jeu est de stocker, transformer et améliorer vos ressources afin de construire des bâtiments qui vous rapporteront des points de victoire en fin de partie. Tout un programme !
Pour les parties solo, le but est, d’une partie à l’autre, de récolter des Trophées qui nous aideront à améliorer notre score lors des parties suivantes.

Mise en place
Rien de plus simple… vous choisissez le paquet de 17 cartes (bleues ou rouges), vous les mélangez et hop… c’est parti !
Pas de surface de jeu nécessaire puisque ce jeu a la particularité de se jouer dans une main (enfin, vous aurez quand même besoin de vos 2 mains pour pouvoir faire pivoter vos cartes ! ✋)

Déroulement de la partie

La partie se joue en 8 tours. Un tour se termine dès que toutes les cartes sont passées entre vos mains et que vous retombez sur la carte de Tour de jeu.
Les cartes se jouent successivement, les unes après les autres. Pour chaque carte, 3 possibilités s’offrent à vous:
– stocker la marchandise, c’est-à-dire faire pivoter la carte à 90° vers la droite afin de rendre la marchandise disponible pour payer le coût d’une action
– pivoter la carte de 180° en payant le coût avec les marchandises stockées
– retourner la carte en payant le coût avec les marchandises stockées

Payer une action nécessite de redresser les cartes sur lesquelles se trouvent les marchandises précédemment stockées. Certaines actions sont gratuites, je vous recommande donc de les effectuer afin de faire évoluer vos cartes et d’obtenir le plus d’étoiles possibles (points de victoire).
Les icônes sont claires et intuitives, pas besoin de relire les règles.

Fin de partie
La partie se termine après 8 tours de jeu. Il ne vous reste plus qu’à compter les étoiles se trouvant sur la partie active de chacune de vos cartes, de récolter les éventuels Trophées et… de comparer votre score avec celui des parties précédentes.

Mon avis
Ce jeu est tout simplement ADDICTIF ! Pour mon premier jeu solo, je ne me suis pas trompée. La première partie entraîne la deuxième qui entraîne la troisième et… et mon train arrive déjà en gare… 🚆🚉
Car oui, vous l’aurez compris, j’y joue dans les transports en commun ! Je ne prends pas toute la boîte avec moi, évidemment, juste les 17 cartes nécessaires pour la partie solo. C’est d’ailleurs l’un des points positifs de ce jeu, il s’emmène partout.
Ma première partie m’a clairement laissée sur ma faim: le tableau de score m’indiquait « encore du boulot ! ». Je suis ensuite passée à « respectable » pour finalement, au bout de ma 5ème partie arriver à « exceptionnel »… ce qui m’a permis d’obtenir enfin mon premier trophée et ensuite mon deuxième ! L’ajout de cartes supplémentaires modifie considérablement mes parties… Et je n’ai pas encore récolter tous les Trophées disponibles… Ce qui me laisse encore quelques parties devant moi !
Il est possible d’y jouer à deux joueurs, en mode coop ou compétitif. J’avoue ne pas l’avoir testé à deux… Ma ludothèque est pleine de jeux pour 2 joueurs … J’ai envie de la jouer égoïste sur ce coup-là et de garder Palm Island pour moi… et rien que pour moi une fois !

BON AMUSEMENT ! 👍
Vaness – DJUF

FICHE TECHNIQUE:
Auteur: Jon Mietling
Illustrateur: Angelica Caradec
Distributeur – Belgique: Geronimo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Couleurs de Paris

26 novembre 2019

Potomac

2 décembre 2019

%d blogueurs aiment cette page :