Bras Lancshire, un jeu de Martin Wallace
Coups de Cœur

Brass : Lancashire

Le pitch

Entre les années 1770 et 1870, durant la Révolution industrielle, revivez la féroce concurrence à laquelle se confrontent les entrepreneurs qui s’établissent dans la région du Lancashire, en Angleterre. Étendez votre empire en construisant des canaux et des chemins de fer, ainsi qu’en bâtissant et en développant des industries: filatures de coton, mines de charbon, usines sidérurgiques, chantiers navals et ports. Et soyez celui qui aura la plus grande renommée au bout d’un siècle de développement.

Introduction

Fun Forge nous offre la localisation de la nouvelle version de Brass, un jeu du grand Martin Wallace et que dire, c’est une pure beauté. La nouvelle version du jeu est issue d’une campagne Kickstarter.

Martin Wallace, ça ne vous dit rien ? Pourtant il est l’auteur de pas mal de jeux qui vous diront peut-être quelque chose. Il a créé des jeux comme Hit Z Road, Via Nebula, Londres, Disque-Monde, AuZtralia, Rocketmen et bien d’autres.

Une nouvelle édition ? En effet, Brass était l’un des premiers succès de l’auteur. Édité en 2007, le jeu a forgé la réputation de celui-ci. Martin Wallace a ici décliné deux jeux sur le premier Opus, Brass: Birmingam et Brass Lancashire, et c’est à propos de ce dernier que j’ai décidé d’écrire.

Le matériel

  • un plateau de jeu
  • 4 plateaux joueurs
  • 4 tuiles personnages
  • 56 liaisons canaux / chemins de fers (14 par joueur)
  • 4 marqueurs de Points de Victoire
  • 4 marqueurs de Revenu
  • 1 marqueur de Marché extérieur de Coton
  • 12 tuiles Marché extérieur de Coton
  • 148 tuiles industries (37 par joueur)
  • 66 cartes lieux et industries
  • 4 cartes aide de jeu
  • 24 cubes noirs représentant le Charbon
  • 16 cubes orange représentant le Fer
  • 68 pièces représentant 15 / 5 / 1 livres sterling
  • 1 tuile Stephenson / Rothschild

But du jeu

Soyez l’industriel qui aura la plus grande renommée (points de victoire) en fin de partie. Vous pourrez y arriver en développant et rentabilisant des usines, des voies navales ou ferrées entre les villes, en réalisant du commerce via vos filatures de coton et les ports. La gestion de vos revenus sera l’un des points importants de la partie, arriver à développer et rentabiliser les différentes usines vous permettra d’engranger des revenus supplémentaires chaque tour.

Mise en place

  1. Placez le plateau de jeu au centre de la table
  2. Mélangez les cartes et positionnez-les sur l’espace qui leur est dévolu. Avant cela, prenez une carte par joueur et posez-les sur le plateau, placez la tuile Stephenson / Rothschild au-dessus de ces cartes et placez les cartes restantes sur le paquet.
  3. Mélangez les tuiles Marché extérieur de Coton et placez-les face cachée sur le bon emplacement. Placez le marqueur Marché extérieur de Coton sur la piste juste en dessous.
  4. Chaque joueur choisit un plateau et prend les tuiles usines qu’il placera sur la face unicolore aux endroits correspondants. Il prendra également les tuiles liens (canaux / chemins de fer) qu’il placera à côté de son plateau.
  5. Disposez au hasard les différentes tuiles personnages sur l’ordre d’initiative, ce qui déterminera l’ordre du premier tour.
  6. Placez les marqueurs de revenu sur la case 0.
  7. Placez les marqueurs hexagonales de points de victoire sur la case 0.
  8. Remplissez le marché extérieur du Charbon avec autant de cubes que de cases indiquées sur le plateau.
  9. Remplissez le marché extérieur du Fer avec autant de cubes que de cases indiquées sur le plateau.
  10. Chaque joueur reçoit 30 livres sterling.
  11. Chaque joueur reçoit 8 cartes tirées au hasard.

Analyse des tuiles usine

L’un des concepts importants du jeu est de savoir que lorsque l’on place une tuile industrie, elle arrive sur sa face inactive (face unicolore). Afin de pouvoir retourner ces tuiles (face bicolore) il faudra donc que les joueurs rentabilisent leurs usines. Quand une tuile est retournée, le joueur peut immédiatement monter son pion sur l’échelle Revenu d’autant de cases que la tuile l’indique. Les points de victoire, eux, ne seront comptés qu’en fin d’Âge.

Les mines de Charbon produisent donc du Charbon. Lors de sa construction, placez autant de cubes que représentés sur la tuile. Si le Marché extérieur n’est pas complet au niveau du Charbon et qu’un réseau est établi vers une ville qui donne accès au Marché intérieur ou vers un port, refournissez immédiatement les cubes manquants au Marché. Ce type d’usine ne sera rentabilisé que lorsque le dernier cube posé sur celle-ci aura été pris.

Usine de Charbon de niveau 3. Rapporte 3 PV en fin d’Âge et augmente les Revenus de 6.

Les usines sidérurgiques produisent donc du Fer. Lors de sa construction, placez autant de cubes que représentés sur la tuile. Si le Marché extérieur n’est pas complet au niveau du Fer refournissez immédiatement les cubes manquants au Marché. Ce type d’usine ne sera rentabilisé que lorsque le dernier cube posé sur celle-ci aura été pris.

Usine de Fer de niveau 3. Rapporte 7 PV en fin d’Âge et augmente les Revenus de 2.

Les filatures de coton produisent du Coton qui pourra être vendu via un port (peu importe à qui appartient le port) ou via le Marché extérieur du Coton. Si vous vendez via votre port ou celui d’un autre joueur, retournez les deux tuiles et ajustez directement vos Revenus et celui du propriétaire de la tuile port.

Filature de Coton de niveau 3. Rapporte 9 PV en fin d’Âge et augmente les Revenus de 3.

Le port servira à vendre principalement. Une fois qu’un port a été utilisé, sa tuile est directement retournée et le joueur peut directement ajuster ses Revenus.

Port de niveau 3. Rapporte 6 PV en fin d’Âge et augmente les Revenus de 4. Ouvre également le marché extérieur.

Le chantier naval quant à lui est la seule usine qui arrive directement à rentabiliser sur le plateau central. Sa construction est assez onéreuse mais a l’avantage de rapporter beaucoup de points de victoire.

Chantier naval de niveau 2. Rapporte 18 PV en fin d’Âge et augmente les Revenus de 1.

Tour de jeu

Le jeu se déroule en deux parties, l’Âge des Canaux et l’Âge des Chemins de fer. Ces deux différents Âges se composent en plusieurs manches qui varieront selon le nombre de joueurs.

Chaque action demandera au joueur de défausser une carte, soit une carte usine qui vous obligera à jouer sur une ville adjacente à une autre où vous êtes déjà positionné ou via une carte ville qui vous permettra de construire dans cette ville précise.

À chaque manche, les joueurs devront réaliser 2 actions, ils auront le choix entre :

  • Construire: Placez l’une de vos tuiles Industrie sur le plateau central en payant son coût ainsi que la quantité de fer et/ou de charbon requise
    La construction de certaines usines demandera aux joueurs de payer un cube de Charbon. Cette ressource pourra être prise sur le plateau, sur une tuile usine lui appartenant ou celle d’un autre joueur. Il peut aussi l’acheter au Marché extérieur (sur le haut du plateau, à droite) au prix indiqué. Par contre, pour le charbon, il faudra que le joueur puisse acheminer la ressource jusqu’à la ville où il désire construire, donc il faudra que des liens (Réseau) de canaux ou de chemins de fer soient mis en place. Pour la ressource de Fer, cette liaison n’est pas obligatoire.
  • Réseau: Étendre votre réseau de canaux ou de chemins de fer en plaçant des tuiles lien (canaux à l’Âge des canaux et chemins de fer à l’Âge des chemin de fer) entre deux villes sur le plateau central.
  • Développement: Accéder aux tuiles Industrie de niveau supérieur en retirant des tuiles Industrie (de niveau inférieur) de votre plateau de joueur.
    Pour ce faire, il faudra utiliser des cubes de fer présents sur le plateau ou les acheter sur le Marché extérieur.
  • Vente: Vendre le coton d’une de vos filatures déjà construites en le vendant sur le Marché extérieur du coton ou via un Port.
    Là aussi, pour pouvoir vendre des ressources, il faut que les villes de départ et la ville où vous voulez vendre du coton soient reliées via le réseau de canaux ou de chemins de fer, selon l’Âge.
  • Emprunt: Prendre au choix 10 £ / 20 £ ou 30 £ de la banque, et reculez de 1 / 2 / 3 paliers votre marqueur sur la piste de Revenu.
  • Action spéciale: Vous pouvez avoir une action spéciale, si jamais vous n’avez pas la carte pour construire une usine dans une ville bien précise. Vous avez la possibilité de défausser deux cartes, et donc de transformer vos deux actions en une, afin de réaliser une construction à l’endroit désiré.

À part pour l’action construire, les autres actions vous demanderont également de défausser une carte, mais peu importe quelle carte sera défaussée.

À chaque dépense qu’un joueur fait, il déposera l’argent sur son portrait qui se trouve sur la piste d’initiative.

Fin d’une manche

La manche se termine dès que tous les joueurs ont réalisés leurs deux actions.

  1. Réarrangez l’ordre du tour en sachant que le joueur ayant le plus dépensé sur la manche jouera en dernier lors de la suivante. Donc, celui qui aura le moins dépensé sera donc le premier à jouer lors de la manche suivante. En cas d’égalité entre deux ou plusieurs joueurs, l’ordre respectif de ces joueurs ne changera pas.
  2. Chaque joueur pourra percevoir les Revenus qu’il aura engendrés et prendra donc le nombre de livres sterling qui sera indiqué par la position de son marqueur de Revenu. Il se peut qu’un joueur ayant contracté un emprunt ait des Revenus négatifs et qu’il doit ainsi rembourser la banque. Si ce joueur ne peut pas payer, il devra vendre l’une de ses usines construites et récupérera la moitié du prix de l’usine, il devra ensuite rembourser la banque. Si malgré cela, le joueur ne peut toujours pas rembourser son emprunt, il perdra un point de victoire par livre sterling non remboursée.

Particularités des Âges

À l’Âge des Canaux, les joueurs ne pourront placer qu’une tuile leur appartenant par ville.
À la fin de cet Âge, toutes les tuiles usine de niveau 1 et tous les liens canaux seront retirés du plateau central mais pas des plateaux joueurs.

À l’Âge des Chemins de fer, les joueurs n’auront plus de maximum d’usines placées sur une ville, par contre ils n’auront plus le droit de construire une usine de niveau 1, ils devront impérativement développer s’il leur reste des usines de niveau 1 sur leur plateau personnel.

Fin d’un Âge et fin de partie

Un Âge se termine quand toutes les cartes de la pioche et toutes les cartes des joueurs sont jouées, sauf dans l’Âge des canaux, où un nombre de cartes équivalent au nombre de joueurs seront bloquées.

À chaque fin d’Âge, les joueurs compteront les points de victoire que leur rapporte leurs réseaux et leurs tuiles usines.

Chaque réseau entre deux villes rapportera autant de point qu’il y a de symboles Réseau dans les deux villes reliées.

Symbole Réseau

Chaque tuile usine rentabilisée (donc retournée sur sa face bicolore) rapportera autant de points qu’indiqués sur la tuile.

Donc les joueurs marqueront des points de victoire deux fois sur la partie, à chaque fin d’Âge.

En fin de partie, hormis le décompte cité ci-dessus, chaque tranche de 10 livres sterling rapportera également 1 point de victoire.

Le joueur ayant le plus de points de victoire remporte la partie. En cas d’égalité, le joueur ayant le plus haut niveau de Revenu l’emporte. Si l’égalité persiste, le joueur ayant le plus d’argent l’emporte. Si l’égalité persiste encore, les joueurs se partagent la victoire.

Mon avis

Certes, c’est un jeu qui est peut-être un peu plus difficile à prendre en main. Après la lecture des règles, une partie de mise en jambe est plus que nécessaire afin d’appréhender les différents éléments et actions du jeu, mais je trouve la mécanique très bonne. C’est clairement un jeu expert qui vous fera remuer les méninges, car tout est important, le placement, le moment où l’on va faire une action, l’argent que l’on dépense, le tout forme une mécanique qui sort des sentiers traditionnels.

Les jeux de Martin Wallace ont toujours un petit goût d’opportunisme et Brass: Lancashire n’y déroge pas. Du coup, être premier lors d’une manche n’est pas toujours intéressant car on peut très souvent exploiter les actions de ceux qui jouent avant nous. Après quelques parties à 2 et à 4 joueurs, je me rends compte que la dynamique est assez différente selon le nombre de joueurs et du coup, la rejouabilité est bien là, une fois !

Que dire de l’aspect graphique, à part qu’il est parfait sous cette forme. On retrouve une ambiance bien mise en place pour une époque sombre et fantastique à la fois. Le seul bémol serait que les tracés des canaux auraient gagnés à être plus accentués.

Si je devais avoir un regret, ce serait de ne pas avoir joué à la première version afin de faire la comparaison.

Donc à tous les amoureux des jeux qui vous font cogiter un maximum et qui vous demandent une attention permanente, ce jeu est un petit bijou.

Le solo, y a toujours une possibilité !

Pour nos amis solistes, sachez qu’un Automa a été créé afin de pouvoir se faire un petit plaisir solitaire quand l’envie nous prend.

Je n’ai malheureusement pas pu finir une partie en solo, mais j’ai quand même réalisé quelques tours afin de voir si la sauce prenait avec l’Automa et c’est le cas !

Vous trouverez la petite règle et les fichiers des cartes ici. Il y a donc 42 cartes et les règles spécifiques à cette version.

Fiche Technique

Auteur : Marin Wallace
Illustrateur: Gavan Brown, Lina Cossette, …
Éditeur : Fun Forge & Rowley
Distributeur : Funforge
Joueurs : 2 à 4
Durée : 60 – 120 minutes
Âge : 14+

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bears in barrels

21 janvier 2021

DJUF's Haul : Janvier 2021

27 janvier 2021

%d blogueurs aiment cette page :