Jeux belges

Troyes Dice

Un nouveau Pearl Games, un roll & write, le petit frère de Troyes, avec le même trio d’auteurs et le même illustrateur… Avouez que juste ces informations donnent envie d’en savoir plus… et j’ai eu la chance d’obtenir une boîte avant la sortie officielle. Je vous préviens de suite, vous risquez fort de le pré commander à la fin de la lecture de cet article.

Pitch

Ce jeu vous invite à découvrir l’histoire de la ville de Troyes au cours du Moyen Âge. La société est alors organisée autour de trois ordres : les nobles, les civils et les religieux. Aux premiers incombe la charge de protéger les terres, aux seconds de fournir les biens essentiels à la vie de la cité et aux derniers, la mission de veiller à l’éveil spirituel ainsi qu’au développement des connaissances.

Mettez à profit les 8 journées que dure une partie pour lutter contre les événements, ouvrir des échoppes dans la grande Halle ou participer à l’édification de la Cathédrale. Attelez-vous également à la construction des 3 bâtiments de fonction de la ville : le Palais des comtes, l’Hôtel de ville et l’Evêché.

A la fin de la partie, soyez le joueur qui a engrangé le plus de points de victoire pour l’emporter !

Matériel

1 carnet de feuilles, 1 roue, 9 tuiles Place, 3 dés transparents et 1 dé noir, 8 tuiles extension Banquets et Raids, 1 livret de règles.

Mise en place

On place la roue au centre de la table et celle-ci indique 1 en son centre via la partie mobile. Dans chaque encoche, on place aléatoirement une tuiles Place. On donne une feuille de notes à chacun. Un joueur sera le Crieur public (c’est lui gérera les dés et l’avancée de la partie, il est le dernier joueur à avoir gagné une partie de Troyes).

La feuille de notes reprend toutes les informations de jeu, et une fois expliquée, elle est totalement limpide.

3 quartiers : Noble (rouge), Civil (jaune) et Religieux (blanc).
Par quartier :
– un bâtiment de prestige (Forteresse, Halle, Cathédrale)
– un bâtiment de fonction (Palais des comptes, Hôtel de ville, Evêché)
– un type de ressource (influence, deniers, connaissance).

En bas, vous retrouverez un rappel du fonctionnement de la Cathédrale ainsi que les 3 pistes Habitant qui rapporteront, quel que soit le type, 1PV en fin de partie.
A droite, vous trouverez les cases permettant d’effectuer le décompte final.

Vous l’aurez remarqué, il y a 6 colonnes qui divisent les quartiers et vous allez associer un dé à chacune de ces colonnes. Attention, l’ensemble des joueurs utilise la même valeur pour chaque colonne.
Pour votre première partie, il est recommandé de numéroter de 1 à 6 en partant de la gauche.
Pour les parties suivantes, le Crieur public lance un dé pour déterminer la valeur la plus à gauche et il annoncera ensuite si la progression vers la droite sera croissante ou décroissante.
Si vous le désirez, vous pouvez jouer en mode Expert, le Crieur public numérote alors les colonnes comme il le désire.

Démarrage alternatif avec 5 / décroissant

Déroulement

Une partie se déroule en 8 journées, chacune composée de 2 demi-journées : le matin (on effectue les phases 1 à 4) et l’après-midi (on ajoute une 5ème phase)

1) Lancer les dés

Le Crieur public lance les 4 dés et les positionne du plus petit au plus grand en commençant par la place située en face du 0 denier (le côté matin est clair, le côté après-midi est foncé). Si le dé noir a une face identique à un dé transparent, il est considéré comme plus petit et donc placé avant.

Les dés transparents sont maintenant de la couleur de la place où ils sont placés.

2) Résoudre l’événement

Au début de chaque demi-journée, le dé noir détruit la place sur laquelle il est posé. Pour le symboliser, on décale la tuile hors de l’encoche et on y dépose le dé noir à sa place.

De plus, à partir de la 3ème journée de jeu, le dé noir va également servir à détruire un dé de la feuille de note de chaque joueur. N’ayez pas peur de l’oublier, c’est indiqué sur la roue.
Pour ce faire, on regarde la valeur dé noir et la couleur de la place qu’il détruit. Dés lors, chaque joueur barre sur sa feuille la case du dé correspondant. Il ne pourra plus réaliser l’action correspondant à ce dé. Evidement, les bâtiments déjà construits ne sont pas affectés. Et surtout, si vous avez construit la Forteresse dans la colonne de la même valeur, l’effet ne s’applique pas (on en reparlera plus loin).

3) Réaliser une action

Tous les joueurs choisissent simultanément un dé posé sur une des 3 places afin de réaliser une des 3 actions possibles (je vous en parle un peu plus loin). Plusieurs joueurs peuvent choisir le même dé.

Attention, vous devez payer le coût en ressource indiqué sur la roue en face de la place du dé choisi. Et pour ce faire, barrez une ressource du type correspondant (les ressources disponibles étant entourées sur votre feuille, vous démarrez la partie avec 3 de chaque type).

Si vous ne pouvez payer aucun coût et que le dé de la place gratuite n’est pas jouable sur votre feuille, vous gagnez alors une ressource de chaque type à entourer sur votre feuille.

4) Fin d’une demi journée

Le Crieur récupère les dés et replace la place détruite en jeu en la retournant sur sa face opposée. A noter, la flèche sur une place indique la couleur se situant derrière celle-ci.

5) Fin d’une journée

L’après-midi uniquement, après la phase 4, le Crieur public doit tourner d’un cran la roue en sens horaire.

En fin de la 8ème journée, on passe au décompte des points.

Les actions

Il existe 3 actions possibles avec un dé (n’oubliez pas que vous devez vous acquitter des ressources nécessaires indiquées sur la mollette centrale avant).

1) Gagner des ressources

Vous gagnez autant de ressources que la valeur du dé.

  • Dé rouge -> gagnez de l’influence : vous pourrez utiliser celle-ci pour modifier la valeur du dé sélectionné de + ou – 1 par influence dépensée.
  • Dé jaune -> gagnez des deniers : vous pourrez dépenser ceux-ci pour acheter des dés (molette centrale).
  • Dé blanc -> gagnez de la connaissance : vous pourrez utiliser 2 connaissances pour modifier la couleur du dé sélectionné (et donc choisir sa couleur).

A noter que certaines cases des pistes de ressources généreront également des habitants lorsque vous les entourerez (et vous les reporterez donc en bas).

2) Construire un bâtiment de prestige

Vous dessinez le contour du bâtiment de prestige de la colonne correspondant à la valeur du dé et à la couleur de la place (ligne du milieu d’un quartier).

  • Dé rouge -> construisez la Forteresse : permet d’ignorer les dés noirs s’attaquant à la colonne où elle est construite (pour vous en rappeler, dessinez le contour de chaque tour de l’emplacement dé de la colonne sélectionnée, ligne du haut du quartier). De plus, cela rapporte un habitant. Si vous réalisez 2 bâtiments adjacents avec un losange entre, vous gagnez également l’habitant de ce losange.
  • Dé jaune -> construisez la Halle : donne immédiatement un gain lié à la colonne (des habitants ou des ressources) en fonction du nombre de dé(s) en jeu de la couleur correspondante.
  • Dé blanc -> construisez la Cathédrale : débloque un décompte personnel de fin de partie. Pour les 2 premières parties de Cathédrale il donne un 1, les 2 suivantes un 2 et les 2 dernières un 3. Vous reportez ce chiffre à côté du symbole correspondant dans la colonne du décompte final. Il multipliera le nombre de bâtiments correspondants dessinés sur votre feuille pour le décompte des points.

3) Construire un bâtiment de fonction

Vous dessinez le contour du bâtiment de fonction de la colonne correspondant à la valeur du dé et à la couleur de la place (ligne du bas d’un quartier).

  • Dé rouge -> construisez le Palais des comtes : génère des habitants rouges – Les chevaliers.
  • Dé jaune -> construisez l’Hôtel de ville : génère des habitants jaunes – Les artisans.
  • Dé blanc -> construisez l’Evêché : génère des habitants blancs – Les prêtres.

Comme dit plus haut, chaque habitant vaudra 1PV en fin de partie. Mais également, plus vous avancerez sur une piste, plus vous débloquerez des bonus : habitants supplémentaires, bâtiments ou ressources.

Le décompte

En fin de partie, donc à la fin de la 8ème journée, vous procédez au décompte des points.

  • Vous gagnez des points pour chaque Cathédrale dessinée. Pour ce faire, vous multipliez le nombre de bâtiments d’une ligne par le chiffre inscrit dans le cercle de la colonne de décompte.
  • Chaque paire de ressources identiques encerclées et non barrées rapporte 1PV.
  • Chaque habitant encerclé dans les 3 postes Habitants vous rapporte 1PV.

Le joueur avec le plus de PV l’emporte.

Extension Banquets et Raids

Cette extension va renouveler vos parties en ajoutant des effets positifs (Banquet) et négatifs (Raid).

Vous mettez 3 tuiles extension tirées au hasard (parmi les 8) que vous placez face Banquet à côté des tuiles place qui ont un recto et un verso de la même couleur.

Lorsque vous choisissez le dé où se trouve une tuile banquet/raid, vous appliquez son effet. Pour rappel, Banquet, toujours positif et Raid, toujours négatif.

Lorsqu’une tuile place est détruite par le dé noir, lorsque l’on retourne la place en fin de demi-journée, on retourne également la tuile banquet qui devient raid et le restera jusque là fin de la partie. Vous l’aurez compris, on commence la partie avec 3 effets positifs et plus nous avancerons dans la partie, plus des effets négatifs apparaitront.

Exemple d’effet :
– Banquet : vous pouvez modifier la valeur de ce dé de +ou- 2 en dépensant une influence (à la place de +ou-1).
– Raid : vous ne pouvez pas utiliser d’influence pour modifier la valeur de ce dé.

Avis

Avant tous, j’adore le principe des dés transparents qui prennent la couleur de la place où ils sont, c’est visuel et c’est efficace. Quand j’ai expliqué le jeu à VaL, elle m’a dit, j’aime pas trop les dés transparents et une fois que j’ai expliqué et posé un dé sur une place, elle m’a dit « Waouh, c’est trop cool ». CQFD 🙂

J’ai fait quelques parties et soyons honnête, vous n’en ferrez pas qu’une seule quand vous allez y aller la première fois. Ni la fois suivante. L’avantage d’être rapide est une force.

Gros gros gros point positif : la rejouabilité de base. Les parties ne se ressemblent pas et il va falloir s’adapter à celle en cours.

L’explication est assez simple et le jeu accessible, il en reste pourtant profond et plus vous ferrez de parties, plus vous utiliserez à bon escient les ressources pour faire progresser vos parties. Se ruer sur les forteresses paraît une bonne stratégie… mais il faudra ne pas négliger les Cathédrales pour faire des points en fin de partie. Voire surtout ne pas négliger les points des habitants.

J’aime aussi la dernière page des règles qui fait office de tableau d’honneur avec des objectifs à atteindre

Je ne me lancerais pas dans le comparatif avec Troyes version plateau, je ne le maîtrise pas assez. Mais on va y retrouver des éléments. Jeu que je vous conseille vivement d’essayer d’ailleurs.

Niveau illustration, ça me parle carrément. Ca ne sera pas le cas de tous mais sachez quand même que l’iconographie est tip top et une fois lancé, pas besoin de revenir aux règles pour la lecture. Et en parlant des règles, elles sont limpides, comportent de nombreux exemples et des notes importantes mise en avant.

L’extension Banquets et Raids est vraiment chouette une fois qu’on estime avoir fait le tour du jeu ou lorsque l’on a envie d’un peu plus de challenge. Vu que c’est le dé noir qui va mener la danse, certaines tuiles resteront longtemps positives ou l’inverse. Et vous verrez qu’autant c’était chouette au début, autant ça sera galère à la fin… On a eu une partie avec le dé transparent qui devient un dé noir, mais quel enfer !!!

Alors, pour moi, c’est un grand OUI !!! Content de voir Pearl Games sur un terrain auquel ils ne nous ont pas habitués. Ce n’est pas un roll & write expert qui va rebuter les habitués du genre. Par contre, il est suffisamment profond que pour intéresser les joueurs peu friands du style.
Je vous recommande donc vivement de vous y intéresser, de l’essayer et de nous dire ce que vous en avez pensé. Je pense que cela devrait être un must have !!! Si ça n’avait pas été un article pour la catégorie jeu belge, j’aurais écrit le même pour la catégorie coup de cœur.

Cowmic

Comme vous le savez, j’aime signaler comment j’ai eu ce jeu entre mes mains. C’est donc Pearl Games qui nous a fourni une boîte avant la disponibilité en magasin, je les en remercie.

Fiche technique :
Auteurs : Sébastien Dujardin / Xavier Georges / Alain Orban
Illustrateur : Alexandre Roche
Editeur : Pearl Games
Distributeur : Asmodee (BE) & Novalis (FR)
Joueurs : 1 à 10
Durée : 30 min
Age : 12+
Prix conseillé : 20 à 25€

Lien vers boutique partenaire : Philibert

Auteur

cowmic@gmail.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Anludim

15 octobre 2020

%d blogueurs aiment cette page :