Coups de Cœur

Arboretum

Une petite ballade en forêt, ça vous tente? Dans Arboretum, nous allons planter des arbres (qui sont déjà bien grands !) pour créer le plus bel arboretum possible. Il faudra donc surveiller la concurrence afin de réussir à attirer les passionnés chez nous et ainsi marquer des points !

Matériel et mise en place

 

Arboretum est une réédition de la version parue en 2015 et éditée conjointement par Filosofia et Z-Man Games : les règles n’ont (à ma connaissance) pas changé, mais les illustrations ont été revues. On a donc une version embellie qui nous viens de chez Renegade Games.

Dans la très belle boîte, on retrouve donc un paquet de 80 cartes représentant différentes essences d’arbres et numérotées de 1 à 8 (un chiffre de chaque pour chaque essence). Selon le nombre de joueurs, certaines essences seront à laisser dans la boîte, on choisira donc avec lesquelles on veut jouer. (On utilise 6 essences à deux, 8 à trois et les 10 à quatre joueurs). Ces cartes sont toutes mélangées pour former une pioche et chaque joueur reçoit un main de 7 cartes.

Comment ça marche?

La pioche et les défausses des joueurs

Le principe est simple, lorsque c’est mon tour, je pioche deux cartes, j’en joue une devant moi (dans mon arboretum) puis j’en défausse une dans ma défausse personnelle. Chaque joueur aura donc petit à petit un arboretum qui apparait devant lui. Lorsque l’on joue un carte, on doit la placer de manière à ce qu’elle soit adjacente à une autre carte de l’arboretum. Pour le reste pas de contrainte spéciale, la difficulté résidant dans la façon de marquer des points (voir un peu plus loin).

Lorsque l’on pioche des cartes, on va pouvoir choisir où : soit dans la pioche, soit dans la défausse de l’un des joueurs (y compris la sienne). Chaque carte piochée peut venir d’une source différente. Il faudra donc être attentif à ce que les autres jettent afin d’aller récupérer les arbres pouvant nous intéresser.

Une fois que la dernière carte de la pioche centrale aura été piochée, on passe au décompte des points pour voir qui remporte la partie !

Le décompte des points

Pour nous aider, un bloc de score est présent dans la boîte. En fin de partie, chacun a toujours 7 cartes en mains, celles-ci vous permettront de déterminer qui attire les passionnés d’arbre chez lui : en effet le scoring va se dérouler en deux étapes.

1. Obtenir le droit de marquer des points

Dans ce cas-ci, c’est le joueur à gauche qui pourra marquer avec les chênes (brun) (7 points contre 5 et 0)
Erable (orange) : joueur de gauche aussi (1 point pour le joueur du bas et 0 pour celui de droite (le 8 ne compte pas à cause du 1)
Flamboyant (rouge): C’est le joueur de droite qui l’emporte
Jacaranda (Mauve) : le joueur du bas l’emporte
Cerisier en fleur (rose) : c’est pour le joueur de gauche
Cassia (jaune) : Egalité entre les joueurs de droite et de gauche, les deux peuvent marquer des points
Epinette bleue (bleu) : C’est le joueur du bas qui l’emporte
Pour les autres essences, tous les joueurs peuvent marquer des points !

Pour chacune des essences, on regarde qui a la plus grande somme de valeurs en main mais attention, si un joueur a encore le « 1 » de l’essence en question en main, la carte de valeur « 8 » vaut 0 ! La personne ayant la plus grande valeur reçoit le droit de marquer des points pour l’essence en question. En cas d’égalité, les joueurs à égalité le reçoivent tous les deux et si personnes ne possède l’essence en main, tout le monde pourra marquer des points.

2. Comptabiliser les points des Allées

Le joueur ayant obtenu le droit de marquer des points va alors regarder quelle est sa plus belle allée de l’essence en question. Mais qu’est-ce qu’un allée? Une suite de carte dont la première et la première sont de l’essence pour laquelle on marque des points. Mais attention, toutes les cartes de cette allée doivent être en contact orthogonalement et avoir des valeurs croissante !

Ici, l’allée du cerisier en fleurs (rose) rapporte 4 points
+ 4 (1 seule essence) + 1 (commence par un) soit 9 points au total.
L’allée du flamboyant (rouge) vaut 4 points.
L’allée du chêne 3 points + 2 (se termine par un 8) soit 5 points
Et l’allée de l’érable vaudrait 2 points.

Pour chacune des cartes constituant l’allée, le joueur recevra un point (y compris pour les cartes du milieu qui ne sont pas de l’essence en question).
Certain bonus s’ajoutent à ces points :
– on marque un point supplémentaire par carte de l’allée si elle n’est composée que d’une seule essence d’arbre et à condition qu’elle comprenne au moins 4 cartes.
– on recevra un point en plus si l’allée commence par une carte de valeur « 1 »
– on recevra deux points en plus si l’allée se termine par une carte de valeur « 8 »

On fait ensuite la somme des points reçu par tous les joueurs et celui ou celle en ayant le plus remporte la partie !

Mon avis

Je ne connaissais pas la version originale, mais j’ai été complètement séduit par celle-ci ! Les règles sont simples mais la profondeur stratégique du jeu est très profonde. D’ailleurs, au début, il est difficile de décider quelle sera la meilleure stratégie et le choix des cartes défaussées se révèle crucial afin de ne pas donner trop d’opportunités aux adversaires ! Il faut donc trouver le meilleurs équilibre possible entre de nombreux facteurs et plusieurs stratégies différentes peuvent s’avérer gagnantes, la meilleures solutions étant généralement de réussir à s’adapter au mieux à ce que font les autres.
Par ailleurs, la fin de partie étant dépendant de la vitesse à laquelle on pioche dans le paquet central, le tempo peut s’avérer très différent d’une partie à l’autre. 

Les interactions entre les joueurs sont très fortes (même si chacun construit son propre arboretum, on est en permanence en train de regarder ce que font les autres) et il faut bien calculer son coup pour être sûr de marquer des points avec nos allées les plus réussies.

Enfin, je trouve que le jeu se joue aussi bien à deux joueurs qu’à 3 ou 4 et vu le format de la boîte, il est donc très facile à transporter et à faire jouer. Les parties sont rapides et peut donc très rapidement en enchaîner plusieurs.
Les illustrations des différentes essences sont sublimes, les règles sont très claires et les parties plaisantes ! Que demander de plus, une fois ?

à bientôt,

Maxence

Fiche technique :
Auteur : Dan Cassar
Illustrateur : Beth Sobel
Durée : 30 minutes
Joueurs : 2 à 4
Âge : 8+
Éditeur : 
Distribution : Géronimo (Be) / Abysse Corp (FR)
Prix : environ 15€

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Underwater Cities

23 avril 2019

L'expert Game Award

8 mai 2019

%d blogueurs aiment cette page :