Reportages

L’expert Game Award

Les 27 et 28 avril avait lieu un week-end dédié à l’élection de l’Expert Game Award, récompensant un jeu expert de 2018. C’était la 4e édition de ce prix qui ne cesse de gagner en notoriété. On m’avait proposé de faire partie du jury final, et c’est donc avec plaisir que j’y suis allé, une fois !

On s’est donc retrouvé au Martin’s Hotel de Louvain-La-Neuve dans une grande salle, très bien éclairée, avec des chaises confortables (ouf, pour enchaîner les jeux longs, c’est mieux). 

Pourquoi faire un prix ?

L’idée de départ est née d’un constat : l’absence des « gros » jeux dans le palmarès des grands prix ludiques. En effet, même si des catégories experts ou connaisseurs existent, ils privilégient des jeux de durée assez réduite, juste un peu plus complexe que les jeux familiaux. Les lauréats du Kennerspiel des Jahres illustrent très bien ce constat avec des jeux tels qu’Exit, Isle of Skye ou même 7 wonders ! Des jeux que l’on classerait sans problème dans les familiaux. Un groupe s’est donc formé au sein du club de jeu In Ludo Veritas à Namur afin de pallier ce manque ! L’Expert Game Award est donc créé et récompense depuis 2014 un jeu pour joueurs expert !

La sélection

Explications, par Stéphane, de la façon dont le weekend se passera

 

Avant de vous parler de la sélection en tant que telle, je vais d’abord vous expliquer la façon dont les jeux sont sélectionnés. En effet, lors du week-end de la finale, seuls 4 jeux étaient testés. Cette année, une vingtaine de jeux ont été testés par une petite équipe, où chacun des membres a joué plusieurs parties à minimum 70% des jeux. Autant vous dire que c’est un fameux investissement tout au long de l’année, les jeux étant particulièrement longs. Ils sélectionnent ainsi 4 jeux qui seront présentés à un jury final, qui comprenait 20 personnes cette année. Évidemment tant pour être sélectionnés au départ que pour leur sélection finale, les jeux doivent correspondre à certains critères : une durée de minimum 1h30, plusieurs voies de victoire possibles, peu de hasard, une forte rejouabilité, etc. Ces critères forment une sorte de grille de lecture permettant d’objectiver un maximum les avis sur chacun des jeux. Et si vous voulez jeter un coup d’œil à tous les jeux ayant été pris en compte lors de la sélection, vous pouvez tous les retrouver sur le site du prix.

La sélection finale

Évidemment, nous avons eu droit à 4 excellent jeux. Un programme de ce weekend ludique : Tudor, Newton, Underwater Cities et enfin Feudum ! Petit aperçu de ces 4 jeux :

Tudor

Nous incarnons des lords de la cour d’Henri VIII, désirant être les mieux placés possibles aux yeux du roi. Cela sera symbolisé par la traditionnelle piste de points où il faudrait être le plus loin possible pour remporter la partie. Mais les façons de progresser sur ladite piste changent à chaque partie, offrant une grande rejouabilité. Le sel du jeu sera de faire progresser ses courtisans sur la cour, tantôt, pour aller le plus haut possible et ainsi obtenir les faveurs du roi, et recevoir une bague, nous offrant différents pouvoirs, tantôt pour réussir à collecter des blasons de différentes familles. L’idéal étant bien entendu de combiner les deux. Mais pour avancer, il faudra faire entendre nos doléances : chaque tour commence par une pose d’ouvrier dans une file d’attente. Cela nous permettra de faire des actions à condition que l’action ait été activées par la présence d’un lord, placé par un des joueurs. Une mécanique très intéressante permettant de nombreux rebondissements. C’était le jeu pour lequel j’avais le moins d’attentes et pourtant, j’ai adoré ! C’était un vrai plaisir d’y jouer même si le chaos peut vite être présent : on peut facilement se retrouver bloqué par le coup du joueur précédent, et il vaut donc mieux prévoir avoir en permanence une solution de secours.

Newton

Ici, nous sommes des étudiants en sciences cherchant à maitriser de nombreux domaines. Pour cela plusieurs options : voyager vers de nombreuses villes, étudier pour augmenter ses connaissances, collectionner des livres, etc. On retrouve donc plusieurs plateaux où l’on pourra déplacer ses personnages sur différentes pistes.
Au niveau de la mécanique, chaque joueur reçoit une main de 6 cartes au départ. En en jouera 5 lors de chaque manche. Ces cartes nous permettrons d’entreprendre des actions, mais surtout, elles pourront se combiner si ont s’orienter dans une direction particulière. En effet, si on joue une action déjà jouée lors de cette manche, elles se combine et on pourra effectuer l’action une fois supplémentaire ! Par ailleurs, à la fin de chaque manche, on gardera une des cartes, qui sera désormais toujours visible, augmentant ainsi l’effet de départ de l’action choisie. Evidemment, il sera possible d’acquérir de nouvelles cartes permettant d’affiner sa stratégie au fil du jeu. Une mécanique originale et vraiment plaisante, pour un jeu ne laissant que très peu de place au hasard et où tout est calculable.

Underwater Cities

Construire une ville sous-marine, ça vous dit ? Dans ce jeu on jouera des cartes pour profiter de leurs effets, mais attentions, les cartes ont différents couleurs et il faudra la placer trouver un emplacement disponible de la même couleur sur le plateau de jeu afin de pouvoir profiter de son effet. Les emplacements du plateau permettent aussi de faire certaines actions et il faudra donc réussir à les combiner au mieux avec les effets de nos cartes. On est donc sur un système de pose d’ouvrier combiné à des combos de cartes et ça fonctionne vraiment très bien ! Le jeu est vraiment agréable et les actions disponibles assez limitées, l’ordre de ce que l’on entreprend est primordial, sous peine de se voir bloqué par les autres joueurs. 

Feudum

Le jeu le plus complexe de la sélection. 1h30 d’explication pour 4h de partie. Déchus de nos privilèges, nous allons essayer de reconstituer notre empire et retrouver les faveurs du roi. Pour cela nous allons envoyer nos personnages dans le monde afin de prendre possession de différents domaines. Le sel du jeu est la gestion de l’influence. En effet, nous allons pouvoir choisir quel type de personnage nous mettons en jeu : prêtre, soldat, marchand, noble, fermier ou ingénieur. Ceux-ci rapporteront des points d’influence permettant de prendre le contrôle de l’une des six guildes et pouvoir effectuer des actions spéciales. Les différents types de territoires nous aideront à renforcer cette emprise en fil du jeu. Pour effectuer des actions, nous disposons de nombreuses cartes. On en choisira juste 4 au début de chaque manche, que l’on jouera ensuite dans l’ordre de notre choix. Il faudra donc anticiper au mieux ce que l’on veut faire, et s’adapter aux actions des autres avec ce que l’on a en main. Le jeu offre de très nombreuses possibilités, et même si les règles font peur, toutes les mécaniques sont logiques et liées à ce que l’on entreprend. L’interaction est très forte et c’est clairement le jeu sur lequel j’ai pris le plus de plaisir ce weekend, et je me serais sans problème relancé dans une deuxième partie si l’on en avait eu le temps !

Clusters

Hein? On n’avait pas dit 4 jeux? Et bien un cinquième s’est insinué dans les sessions de test ! Amené par Charles-Etienne de l’Alliance, c’est le jeu qui a été le plus joué pendant le weekend ! Un petit jeu de quelques minutes où l’on doit réussir à se débarrasser de tous ses aimants sans attirer les autres. Bon, il ne rentrait pas vraiment dans les critères du prix, mais on s’est bien amusés entre les gros jeux !

And The Winner Is

A l’issue des deux jours, chaque membre du jury a donné son classement ! Nous avons ensuite assisté avec attention au dépouillement. Au départ, le score était très serré entre Feudum et Underwater Cities, mais finalement, c’est ce dernier qui a prit le dessus et succède ainsi à Nippon, Yokohama et Keyper en remportant l’Expert Game Award 2018 !

Bilan

Par manque de temps, je fais moins de gros jeux ces derniers temps et c’était donc super de prendre tout un weekend pour s’y consacrer. On a joué pendant tout le weekend avec les même personnes afin que l’ambiance n’influence pas notre avis (je dis « on » car Charlotte était là aussi). L’organisation était au top, et nous avons eu la chance d’être à la table de Stéphane, qui sait comment expliquer des jeux de cette envergure et ça, ce n’est pas donné à tout le monde ! L’ambiance était très détendue et les parties étaient donc vraiment plaisantes. Et en plus notre tablée était équilibrée puisque nous avons chacun remporté une partie ! J’étais parmi les seuls à n’avoir joué à aucun des jeux, ce qui n’est pas l’idéal, mais heureusement, la plupart des autres membres du jury avaient pu tester les jeux au préalable, ce qui permet d’affiner au mieux son avis. Et le fait d’avoir des critères précis à prendre en compte permet de remettre en question ses impressions pour se baser sur du concret et d’avoir un choix respectant la ligne directrice du prix. 
Sur ce je vous laisse avec Charlotte, qui a aussi des choses à vous dire !
Si aimez les gros jeux, on se retrouve ce dimanche au Kings and Queens pour jouer au jeux de chez Game Brewer !

A bientôt,

Maxence

Et l’avis de Charlotte?

Tout d’abord, d’un point de vue strictement personnel, j’ai vécu ces deux jours de jury comme une bulle d’oxygène dans une période bien trop chargée. J’ai pu laisser de côté tous les tracas du quotidien et me concentrer uniquement sur les quatre jeux à évaluer. Même si ce n’était pas l’objectif de base, ça m’a fait vraiment beaucoup de bien au moment même !

Le fait d’analyser les jeux selon différents critères m’a rappelé les années où j’ai organisé le Label Ludo (prix du jeu familial de l’année)… Du coup, j’ai eu l’idée de comparer les différences de vécu entre les deux prix. Je vous laisse profiter ici de cette comparaison totalement inutile (ça m’amusait de le faire alors… ^^)
–    Pour l’Expert Game Award, on a testé 4 jeux en 2 jours (bien remplis). Pour le Label Ludo, l’an dernier, on a testé 20 jeux en une nuit 😀
–    La durée moyenne de nos parties pour l’EGA est de 2h30 (à la grosse louche). La durée moyenne des jeux testés pour le Label Ludo est de 15 minutes.
–    Qui vote ? Pour l’EGA, c’est un jury. Pour le Label Ludo, c’est le public des ludothèques et boutiques participantes.
–    Public visé… EGA : Expert. Label Ludo : Famille.

Au niveau de l’organisation, j’ai apprécié le fait qu’on soit répartis par table et qu’on joue avec les mêmes personnes tout au long du weekend. Non seulement c’est cohérent vis-à-vis du vote, puisque ça évite de juger un jeu en fonction de l’ambiance de la table, mais en plus, ça permet de bien prendre le temps de discuter et connaître les personnes à sa table.

Mon coup de cœur ? Même s’il n’a pas fait l’unanimité, j’ai eu un véritable coup de cœur pour Tudor ! Le visuel me plaisait beaucoup, les sensations de jeu n’ont fait que confirmer ce coup de cœur. C’est celui que j’envisage d’avoir dans ma ludothèque ! 

Charlotte

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Arboretum

25 avril 2019

Spring Meadow

14 mai 2019

%d blogueurs aiment cette page :