Jeux belges

Ninjaaa’ Tack

Le petit dernier de chez Azao Games, c’est Ninjaaa’Tack, un party game se jouant de 4 à 8 joueurs, par équipes de 2.
Un premier jeu pour Gaël Brennenraedts avec qui nous avons passé un bon moment lors du dernier Brussels Games Festival. Pour une première partie, expliquée et jouée avec son auteur, nous étions servis.

« Dans Ninjaaa’Tack, communiquez avec votre coéquipier pour être les premiers à rassembler vos clans de ninjas. »

Comment ça marche ?

Formez des équipes de 2 et placez-vous en quinconce autour de la table.
Placez la tuile Gong au milieu de la table.
Le jeu se compose de 8 familles de cartes, 4 mêmes cartes par famille. Les personnages et couleurs de chaque famille sont différentes. Prenez autant de familles de cartes que de joueurs, mélangez-les et distribuez-en 4 à chaque joueur.

Le but sera, pour chaque équipe, de tenter de réunir 3 jetons de couleurs différentes.
Comment obtient-on un jeton ? De 2 manières…

– A eux deux, une équipe réunit 4 cartes de la même couleur, et tape sur le Gong en « criant » Ninjaaa ! Ceux-ci révèlent alors leurs cartes, ils obtiendront le jeton de la couleur correspondante (voir exemple à droite, ils prendront alors un jeton rouge).

Pour pouvoir y parvenir, le jeu se déroule comme suit :
Chaque joueur choisit dans sa main une carte qu’il fera passer face cachée à son voisin de gauche.
Ces cartes seront passées et chacun en prendra connaissance en même temps.
Dès ce moment-là, toutes les communications sont permises !

– La seconde manière d’obtenir un tocken est « d’attaquer » une autre équipe.
Comment ? Si un joueur pense qu’une autre équipe a réuni 4 ninjas avant qu’ils n’aient tapé sur le Gong, il peut (et c’est vivement conseillé) alors taper sur le Gong et « crier » Attack. Ainsi, il s’emparera du jeton de cette équipe. Attention, si vous vous trompez en attaquant, c’est vous qui perdez un jeton !Si vous n’avez pas de jeton à perdre, vous subirez alors une pénalité : lors du tour suivant, vous devrez réunir 4 ninjas de la même famille, mais dans la main d’un seul joueur.

Et si je chope 2 jetons de la même couleur, c’est perdu ? Non !
Vous avez la possibilité de transformer 2 jetons de la même couleur en un jeton d’une autre couleur, appartenant à une autre équipe.
Pour ce faire, placez la boîte au centre de la table, reculez de 3 pas et tentez de lancer votre jeton dans la boîte. Un seul lancer est permis. Si c’est raté, vous perdez votre jeton.

La partie prend fin lorsqu’une équipe a ressemblé 3 jetons différents.

Les différents Ninjas, jolis !

Variante à un nombre de joueurs impair
Dans ce cas, lors de chaque manche, un joueur jouera seul. A chaque manche, les équipes changent. Il faut alors décaler le joueur seul d’une chaise (pas physiquement, hein) vers la gauche et adapter les équipes en fonction. Le joueur seul aura pour objectif sur cette manche de réunir 3 mêmes ninjas.
Tous les gains sont individuels, lors des victoires, les jetons sont donnés à chacun des joueurs (ce qui explique que la boîte compte un grand nombre de jetons). Lors des attaques, le joueur déclanchant l’action est seul à perdre ou à gagner le jeton. Pour le reste, rien ne change une fois.

Notre avis ?

Comme il est bien indiqué, Ninjaaa’Tack est un party game. Le jeu fonctionnera à merveille si tout le
monde se prête au jeu (un peu comme pour tous les party game, en fait !).
Tout le sel du jeu se passe dans la communication qui est faite entre les équipes (qu’elle soit archi cachée, par code, mimée, ou même orale, chacun sa technique).
Selon celle-ci, vous pourrez avoir droit à d’excellents moments. Vous pourrez être si concentré sur le fait de communiquer avec votre partenaire sans laisser d’indice aux autres équipes, qu’elles communiqueront sans même vous calculer et pourront ainsi prendre de l’avance (c’est du vécu, et c’était drôle). Un bon moment passé au BGF avec l’auteur et l’éditeur, et encore de bons moments passés en retestant celui-ci à 4. J’ai hâte de l’essayer à 8, ça doit être un sacré joyeux bazar !
Les illustrations d’Olivier Fagnère sont parfaites avec le jeu, ce n’est pas un petit nouveau dans ce monde.
En résumé, un bon petit jeu d’ambiance à sortir volontiers à l’apéro ou lors de vacances en famille !

VaL

Fiche technique :
Auteur : Gaël Brennenraedts
Editeur : Azao Games
Distributeur : Atalia
Age : 7+
Durée : 15 minutes
Joueurs : 4 à 8
Prix : 15€

Commentaires

Gaël Brennenraedts
13 novembre 2018 à 3 h 37 min

Merci pour ce bel article et d'avoir partagé une chouette partie au BGF 🙂
Au plaisir de se recroiser 😉



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Architectura

14 novembre 2018

%d blogueurs aiment cette page :