Jeux belges

House Flippers

Bonjour chers amis bricoleurs et entrepreneurs immobiliers dans l’âme ! Dans cet article, je vais vous parler d’un jeu vraiment addictif : House Flippers. C’est un jeu de rapidité qui combine des cartes, des cubes et des sabliers. Un jeu très nerveux qui ravira les amateurs de jeux où il faut agir sans trop réfléchir mais un peu quand même!

But du jeu

Vous incarnez un entrepreneur en immobilier dont l’objectif est :
1) Dans un premier temps, acheter des cartes bâtiment (campagne ou ville) grâce à des cubes (monnaie du jeu) que vous obtenez :
a) soit grâce à vos sabliers écoulés : au départ vous n’avez qu’un sablier gris qui ne vous rapporte qu’un cube gris lorsque le sablier est écoulé.
b) soit en revendant des cartes bâtiment que vous avez précédemment achetées. Les ressources gagnées sont marquées sur la carte vendue.

2) Deuxièmement, acheter des cartes retraite dorée qui sont de 4 types différents. Le but est donc d’être le premier à avoir une des combinaisons suivantes :
– 6 cartes du même type
– 3 triplés (ou brelans) de types différents
– 4 paires différentes

Voici les 4 types de cartes retraite dorée pour gagner à House Flipper
Voici les 4 types de cartes retraite dorée pour gagner à House Flippers

Mise en place

Le plateau principal est divisé en trois rangées :
– haut : cartes retraite dorée qui sont réparties en 3 paquets égaux
– milieu : cartes bâtiment ville réparties en 3 paquets égaux
– bas : cartes bâtiment campagne réparties en 3 paquets égaux
Chaque joueur reçoit un sablier gris.
On forme finalement une réserve accessible à tous avec les cubes et les sabliers non utilisés. On dit « 1,2,3, clouez ! » et la partie commence.

Mise en place du plateau de House Flippers
De bas en haut : les cartes campagne (1), ville (2) et retraite dorée (3).
A gauche et à droite du plateau, un rappel de l’action conversion de 4 cubes identiques en 1 cube de notre choix (4)

Déroulement de la partie

Les joueurs retournent leur sablier et récupèrent le cube qui correspond au sablier écoulé. Ils doivent cependant veiller à le retourner (le plus vite possible) de nouveau pour retoucher un cube (on oublie souvent de le retourner en cours de partie).

Avec ces cubes, on achète les cartes des 3 rangées dont le coût est marqué en-dessous de l’emplacement de chaque paquet, et non sur la carte ! En effet, ce qui est marqué sur la carte est le gain lorsqu’on la vend).
La couleur des cubes a, en effet, une importance :
– gris pour acheter les cartes campagne de la première rangée ;
– rouge et brun pour les cartes ville et retraite dorée ;
– jaune pour les cartes retraite dorée.

Parmi les cartes bâtiment, campagne et ville, il existe 3 types de cartes
– les normales qui rapportent des cubes lorsqu’on les vend ;
– la carte décoratrice d’intérieur qui double le gain du sablier écoulé qu’on a posé sur celle-ci (une carte décoratrice ne peut accueillir qu’un sablier) ;
– la carte loyer (seulement pour les cartes bâtiment ville) qui donne un sablier supplémentaire au joueur jusqu’à la fin de la partie.

A gauche (1): la carte ville loyer qui me rapporte un sablier brun
A droite (2): la carte ville/campagne décoratrice d'intérieur qui me permet de doubler les gains de mes sabliers.
A gauche (1) : la carte ville loyer qui me rapporte un sablier brun
A droite (2) : la carte ville/campagne décoratrice d’intérieur qui me permet de doubler les gains de mes sabliers.
Mon amie Fiona mène ses décoratrices d'intérieur à la baguette pour me pulvériser une enième fois à ce jeu ...
Mon amie Fiona mène ses décoratrices d’intérieur à la baguette pour me pulvériser une enième fois à ce jeu…

Achat d’une carte

La règle mentionne qu’il faut mettre un doigt sur la carte qu’on veut acheter et avec l’autre main, on paie le coût en mettant les cubes/cartes nécessaires dans la réserve, mais ceci est contre intuitif car on bloque un paquet. Le jeu n’est donc plus si rapide qu’on le prétend. Dans ma version :
– dès que notre sablier s’écoule, on prend la carte dont le coût correspond au cube qu’on vient de gagner ;
– on défausse nos cartes précédemment achetées pour les vendre et on prend la carte/les cartes qu’on veut acheter.

Conversion de 4 cubes identiques en 1 cube de notre choix

Il arrive souvent en milieu de partie que le cube nécessaire pour acheter une carte retraite dorée ne soit plus présent dans les cartes bâtiment, à force de les acheter et les défausser sans cesse. L’action défausser 4 cubes identiques pour le cube souhaité trouve tout son sens, car à quoi bon avoir plein de cubes s’ils ne servent pas à acheter les cartes retraite dorée souhaitées ?

Aperçu de début de partie de House Flippers
Une belle photo avant de commencer la partie (oups on a mis les cartes ville à l’envers !)
Aperçu de fin de partie de House Flippers
Photo en fin de partie d’House Flippers ! C’est le désordre complet…

Verdict

Comme dit précédemment, House Flippers est une vraie pépite ludiquement nerveuse une fois ! Il ne laisse aucune place à la stratégie à long terme mais à l’opportunité et à la rapidité. Les parties s’enchaînent et les victoires/défaites se font sur le fil (c’était toujours à une ou deux cartes près).

Discutons conseil (pas de stratégie !)

1) Tourne tourne petit moulin sablier : au début on retourne notre sablier dès qu’il est fini car c’est notre seule ressource de production mais on l’oublie rapidement dès qu’on a plusieurs sabliers ou qu’on ne fait que vendre des cartes pour en acheter d’autres.

2) 1 bon tiens vaut mieux qu’un 6 tu auras : il ne faut pas se focaliser sur une combinaison gagnante de cartes retraite dorée car tout dépend de ce qui se trouve sur les trois paquets. Il faut aussi tenir à l’œil les cartes de l’adversaire et de la combinaison qu’il poursuit. Il se peut par exemple qu’une carte que vous avez prise mette à mal toute sa stratégie (comme celle d’avoir 6 cartes les mêmes).

3) Pas de place au gaspillage : si le coût de la carte achetée est inférieur au gain de la carte vendue, il est permis de récupérer les cubes excédentaires de la réserve. C’est néanmoins une perte de temps. Il vaut mieux en effet utiliser tous les cubes de la carte vendue pour acheter plusieurs cartes.

Bon jeu !
Daniel

Fiche technique :
Auteurs : Andrew Cedotal et Jonathan Bittner
Illustrateur : Alexandre Bonvalot
Editeur : Sitdown !
Distribution : Geronimo (BE) Atalia (FR)
Age : 7 +
Joueur : 2 à 4
Durée : – de 30 minutes
Prix conseillé : 27,90€

Auteur

haoyong@live.be

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :