Coups de Cœur / Duo

Tokaido Duo

Salut le.a duelliste,
Si comme moi, tu adores les jeux pour deux à la fois beaux, faciles à transporter et avec un niveau acceptable de stratégie, alors je te propose Tokaido Duo.

Pourquoi sortir un Tokaido Duo?

On pourrait dire que c’est la tendance de recycler le jeu de base pour en faire un duo comme 7 Wonders Duel, Splendor Duel, Imhotep Duel, etc.  Je te dis tout de suite oui, mais pour moi, c’est l’occasion de me réconcilier avec l’univers de Tokaido.

Je te dis franchement : j’ai vraiment pas apprécié le jeu de base.  Pourquoi ? En gros, il s’agissait d’un jeu de collection sur un parcours de jeu de l’oie. Tant que tu es dernier, tu peux parcourir toutes les cases entre toi et l’avant dernier joueur, un peu à la Patchwork.  Je l’avais testé à Paris Est Ludique 2019. J’avais vraiment été déçu, surtout que j’adore le Japon et par le fait que j’avais aussi cette impression de saute-mouton opportuniste.

Tokaido Duo mis en place
Tokaido Duo avec les trois plateaux par joueur : le pèlerin à gauche, le marchand et puis l’artiste.
A gauche, tu as les trois dés, chacun associé à un perso

Tokaido Duo ou lorsqu’un sentier se coupe en trois

Ici, tu n’as pas qu’un seul parcours mais trois. Ceux-ci sont liés aux trois pions que tu vas manipuler pendant toute la partie :

  • Un parcours commercial pour le Marchand, qui va récupérer des ressources dans un lieu pour les revendre dans un autre ;
  • Le chemin de pèlerinage pour notre Pèlerin, sur lequel il visitera différents lieux ;
  • L’artiste, quant à elle/lui, parcourra différentes régions afin de peindre ces merveilleux paysages et de les offrir aux amateurs d’art.

Chaque personnage est lié à un dé indiquant le nombre de cases/régions/villages à parcourir. En début de manche, on lancera les trois dés. Chacun.e à son tour, on prend un dé et on déplace le pion correspondant afin de résoudre son effet. Ces trois personnages marquent des points de victoire différemment. A toi d’optimiser tes tours en fonction des dés disponibles.

L’artiste et ses œuvres d’art

L’artiste se déplace de région en région. Chaque région représente un dessin : bambouseraie, chute d’eau, etc. On retrouve ces dessins sur les tuiles peinture du plateau Artiste. En début de partie, ces tuiles sont face cachée. A l’issue du déplacement de l’artiste, tu as le choix entre 2 actions :

  1. Peindre en révélant des tuiles peinture : Le nombre de tuiles à révéler dépent du nombre de pions présents dans et autour de la région d’arrivée, peu importe la couleur. Si ton artiste atterrit sur une région ayant un artiste adverse, ton pèlerin et le marchand autour: tu peux révéler 3 tuiles peinture ;
  2. Offrir une peinture : tu peux retirer la première tuile peinture visible de ton plateau (celle la plus en haut à gauche) à condition que la région d’arrivée ait le même dessin. En fin de partie, tu gagneras les points indiqués sur la dernière case libre.
Artiste
Si l’artiste mauve se déplace vers la région de droite, comme il y a le marchand, le pèlerin et l’artiste adverse, elle pourra peindre 3 peintures.

Tu dois donc toujours révéler d’abord et retirer ensuite, une par une, les tuiles pour que cela rapporte des points. Offrir est donc l’action la plus compliquée à réaliser. Les premières tuiles retirées ne rapportent pas des masses par contre celles de la dernière rangée, oui !

L'artiste a déjà peint 3 peintures et devra s'arrêter sur la cascade pour l'offrir
L’artiste a déjà peint 3 peintures et devra s’arrêter sur la cascade pour l’offrir
Tokaido duo, notre marchand
Ici, le marchand a vendu 2 poupées.

Le marchand et ses ressources

Il se déplace de village montagneux, afin de récupérer des ressources, vers les villages côtiers afin de les vendre et récupérer des pièces. Par lot de 10 pièces, tu les convertis en lingots qui te rapportent des points de victoire. Ici, la stratégie est d’essayer de vendre le plus de marchandises identiques en une fois, et ce, dans les villes côtières qui les paient au meilleur prix. Le plus compliqué avec le marchand, c’est que sa besace ne peut pas stocker beaucoup de ressources et que tu tires au hasard les marchandises. 

Quand tu pioches des ressources avec le marchand
Quand tu pioches des ressources avec le marchand

Donc par malchance, tu peux avoir des ressources différentes à vendre et les villes côtières n’achètent qu’une ressource spécifique. 

Le pèlerin  et ses explorations

C’est l’aspect classique de Tokaido. Il va progresser tout au long du parcours et résoudre l’effet de sa case d’arrivée. Les temples et les jardins font avancer les pions du plateau pèlerin correspondant et sont des multiplicateurs de points : jardin x temple. C’est l’intérêt premier du pèlerin. Ensuite, il peut aussi visiter les rivages et sources chaudes qui sont très intéressants et qui apportent du piment dans ta stratégie. La source chaude permet de doubler l’effet d’un dé et donc de jouer un tour supplémentaire ! Quant au rivage, tu gagnes un pouvoir propre à un des personnages, ce qui améliore l’effet de celui-ci

L’artiste peut juste passer par la région de la peinture qu’elle veut offrir au lieu de s’arrêter obligatoirement dessus. Le marchand peut vendre plus cher ou stocker une ressource supplémentaire. Le pélérin peut se déplacer d’une case en plus ou en moins. Ca permet donc une plus grande liberté pour les lieux à visiter.

Et quand ça se termine ?

La partie se termine quand quelqu’un arrive au bout d’une des trois pistes de score : celui du pèlerin (jardin ou temple), de l’artiste (en offrant la dernière toile) ou du marchand (en plaçant le dernier lingot). Ensuite, on additionne les points des trois pistes et on désigne enfin le.a gagnant.e de Tokaido Duo !

Verdict sur Tokaido Duo

J’aime beaucoup Tokaido Duo car il offre beaucoup de choses que j’apprécie dans le jeu. Tout d’abord, il offre la configuration la 2 joueurs. C’est le format le plus fréquent chez moi, soit avec Cécile, soit avec Gabriel.  Ensuite, un autre point que j’apprécie est le draft de dés qui correspond aux trois axes pour marquer des points. Il n’y a pas vraiment de mauvais lancé puisque une manche sur deux, tu choisis deux dés. Sachant qui est le premier joueur à la manche suivante, tu peux anticiper tes actions et évaluer quelle action est la plus payante à cette manche-ci. 

C'est facile de compter les points en fin de partie
C’est facile de compter les points en fin de partie. Ici j’ai 5×1 pour le pèlerin, 26 pour le marchand et 40 pour l’artiste : 71 points

Par ailleurs, j’apprécie les pouvoirs qui favorisent une des stratégies. Cela rend le jeu asymétrique tout en laissant la possibilité à l’adversaire de pouvoir récupérer un pouvoir.  On pourrait ignorer ces jetons mais leur effet est non négligeable. Tu prends vraiment de l’avance sur ton adversaire. Pour piquer son pouvoir, tu devras d’abord prendre les pouvoirs encore disponibles. Cela rend donc le pèlerin encore plus intéressant car avouons-le, marchander et peindre c’est quand même plus sexy que de marcher sans arrêt 😉

Pour terminer, Tokaido Duo est super simple à expliquer et les tours sont super fluides. Tu peux même y jouer vite fait pendant une pause de midi !  Un gros plus pour un jeu avec du très beau matériel et une thématique de rêve !

Fiche Technique

Auteur : Antoine Bauzat
Illustrateur : Naiade
Editeur et distributeur : Funforge
Age : 8+
Joueurs : 2
Durée : 30 à 60 min

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :