Coups de Cœur / Enfants / Jeu de rôle / Jeux / On a testé

« Cats ! La mascarade » approprié pour nos jeunes chatons

Comme mentionné dans mon article précédent, « Cats ! La mascarade » est un jeu de rôle (JDR) déjanté sur le thème du chat. Vous incarnez un chat devant résoudre les mystères de ses 9 vies. Cependant, le décorum présenté par l’auteur n’est pas adapté selon moi à nos jeunes chatons (esclavagisme, eugénisme, …). Sans compter que la création de votre chat peut prendre du temps et se voir difficile pour nos enfants. C’est pourquoi, je vous propose cette adaptation et des méthodes peu conventionnelles, tout en restant rapides et comiques à jouer avec de jeunes enfants.

C’est Miaouwveilleux ! »

« Tout le monde veut devenir un cat. Parce que un chat quand il est cat, retombe sur ces pattes »

Paroles de « Tout le monde veut devenir un Cat » des Aristochats, Disney

Création d’une fiche simplifiée

Ci-dessous, la fiche pense-bête de création de votre chat qui reprends l’ensemble des nouvelles règles de créations. Tout se base sur des coups de dés ou des choix de leur voisins.

Le pense-bête de la fiche simplifiée

Qualités et défauts

Vous reprenez la liste des qualités et des défauts du livre « Cats ! La mascarade » et vous demandez :

  • au voisin de droite du joueur de définir la qualité du chat
  • au voisin de gauche du joueur de définir le défaut du chat

On ne prend pas en compte le changement des chiffres de la fiche mentionnée dans le livre. C’est le maitre du jeu qui va devoir y penser et intégrer cela dans son jeu.

Par exemple, un chat qui est hydrophile ne pourra pas se jeter à l’eau dans une piscine ou ne voudra pas sortir s’il pleut.

Cela permet de simplifier l’influence que ce choix à sur le jeu et les calculs qui accompagnent ce choix.

Les chats mignons de Cats
Un chouchou du quartier ou un curieux ?

Les caractéristiques

Pour la création en suivant les règles de Cats, vous avez 28 points à dépenser dans 3 catégories :

  • Physique : Griffe, Poil, Œil et Queue pour un maximum de 5 points
  • Mental : Caresse, Ronronnement, Coussinet et Vibrisse pour un maximum de 5 points
  • Chance pour un maximum de 3 points

Je vous propose de changer cela et que pour chaque jet du physique ou du mental, le joueur lance 1d6, tout simplement. Cela met une fiche variée avec ses avantages et ses défauts. De plus, je trouve que le côté aléatoire donne un côté amusant à la création : on fait des roulements de tambours à chaque jet et à la fin, on décrit les avantages et inconvénients de ses personnages afin que nos enfants savent comment aider leur camarade joueur dans le jeu. Je vous conseille aussi de lancer tous ensemble le d6 (il faut donc un certain nombre de d6 mais ce sont les plus faciles à trouver).

Par contre, pour la chance, il faut que vous utiliser 1d4.

Caractéristiques de « Cats ! La Mascarade »

Dans le jeu en suivant les règles de Cats, vos jets de caractéristiques sont définis par : CHANCE d10 + (2 × la caractéristique utilisée). Ceci vous donne un chiffre à comparer dans la table des seuils de difficultés.

Je vous propose d’utiliser 1d20 (comme dans les autres JDR classique) + leur chiffre de caractéristique.

Cela permet de plus facilement s’orienter vers le JDR classique et de simplifier le calcul mental pour les plus petits.

Pour la table des seuils de difficultés, je vous propose que la réussite se fasse si la valeur est égale ou supérieure à :

  • 5 : pour une action très facile (par exemple, sauter sur une chaise)
  • 10 : pour une action moyenne (par exemple, sauter d’une armoire vers une autre)
  • 15 : pour une action difficile (par exemple, sauter entre deux maisons)
Quel félin parmi eux serez vous ? Jeune, vieux, magicien, athlétique, …

Les compétences

Pour la création de Cats, le calcul de votre total de points de compétence est le suivant : (Ronronnement + Caresse) x3.

Je vous propose de garder ce calcul MAIS de faire les actions suivantes avec les points :

  • Vous demandez avant à vos chatons de choisir 10 catégories dans la liste. Celles qu’ils préfèrent.
  • Ensuite, vous calculez les points disponibles (Ronronnement + Caresse) x3
  • Pour finir, vous répartissez les points de manière égale dans les catégories choisies OU à la préférence de la personne.

Je vous suggère aussi de ne pas appliquer la règle sur les rangs de novice, maitre, … Vous attribuez directement les points dans les compétences. Ce concept est très compliqué si vous voulez le faire correctement (cfr l’exemple : page 55 à 56 du livre).

Dans le jeu de Cats, la règle est la suivante : Votre nombre de CHANCE en d10 + Compétence ≥ seuil de difficulté

Je vous propose aussi de garder ce calcul mais avec le même niveau de difficulté que les caractéristiques :

  • 5 : pour une action très facile (par exemple, sauter sur une chaise)
  • 10 : pour une action moyenne (par exemple, sauter d’une armoire vers une autre)
  • 15 : pour une action difficile (par exemple, sauter entre deux maisons)

Par exemple, vous avez 3 en chance et 5 en « COMBAT GRIFFU« .

  • Tout d’abord, vous lancez 3d10 –> 3 , 8 et 2
  • Ensuite, vous choisissez le résultat que vous préférez –> 8
  • Par après, vous additionnez votre valeur de 5 de combat griffu –> 8+5 = 13
  • Pour finir, vous comparez cela au résultat imposé par le maitre du jeu pour réussir le jet (le seuil de difficulté) –> 13 VS 10 pour faire une attaque de griffe moyenne –> C’est une réussite.
Le combat griffu entre deux chats dans la cave

Les talents

Pour la création de Cats, les talents représentent des pouvoirs psychiques que les personnages possèdent de façon innée.  C’est votre score de Vibrisse qui vous donne vos points de talent en fonction d’une table de référence fournie.  Par exemple, un score de 4 en Vibrisse vous donne 16 points de talents à dépenser dans une liste de sorts magiques.

Je vous propose de choisir un nombre de choisir un nombre de talent en fonction de votre score de Vibrisse.

Par exemple, vous avez 4 en vibrisse. Vous choisissez 4 talents de la liste et c’est aussi simple que ça.

Dans le jeu de Cats, Vous avez droit à utiliser 24 talents dans une journée avant votre prochain repos (ou prochaine caresse avec un humain).  La conséquence qui suit est qu’après le 24ème sort, le maître du jeu vous infligera des blessures de plus en plus grandes.

Je vous propose de garder cette règle. Votre chaton cochera une boule chaque fois qu’il aura utilisé un talent. Après 24 talents utilisés, il devra s’infliger des blessures.

Dans ce cas-ci, SEPT talents ont déjà été utilisés sur la journée de ce chat. Il lui en reste 17 avant de subir les premières blessures.
Deux chats se battant à coup de talent.

Les 9 vies

Dans le jeu de Cats, votre chat à 9 vies et 10 points de blessures par vie de chat avec une série de règle inhérente à cela (vous pouvez décider de perdre une vie pour recommencer un jet de dé raté, …

Je vous propose :

  • De lancer 1D10 pour définir votre quantité de vie (rond rouge sur l’image en haut de cet article)
  • Chaque vie a 10 points de blessure (rond bleu sur l’image en haut de cet article)
  • Chaque fois que votre chaton se blesse, tombe, reçoit un coup, est mordu, … il subit une blessure. Dès qu’il a 10 blessure, il perd une vie.
  • Vous grisez la case au crayon dès qu’il a une blessure pour vous en souvenir.
Le joueur a raté son saut sur la table et il a cogné sa tête. celui-ci a un dégât de blessure à noté sur sa fiche.

Dynamique du jeu adaptée

Votre chat créé, vous allez pouvoir commencer à jouer.  Les seuls lancer de dés sont :

  • Test de compétence : 1d20 + leur chiffre de caractéristique ≥ seuil de difficulté
  • Test de caractéristique : Votre nombre de CHANCE en d10 + Compétence ≥ seuil de difficulté
  • Le seuils de difficultés sont : 5 (facile) – 10 (Moyen) – 15 (difficile) Vous pouvez les adapter si vous vous sentez à l’aise avec cela.

Chaque joueur a besoin donc 1d20 + son nombre en chance en d10.

Au niveau de la dynamique, elle ressemble à un système classique.  Le maître du jeu raconte l’histoire, les joueurs réagissent à tour de rôle et on enchaîne les tours de jeu.

Je vous conseille de respecter la structure suivante : UN Mouvement – UNE Action – UN Talent si c’est nécessaire. Le tout se fait dans l’ordre de votre choix (Mouvement – Talent – Action ou juste Mouvement ou juste Action – Talent ou …). Cela permet que les tours se passent rapidement et qu’une personne ne fasse pas 3 mouvements ou 3 actions qui font que le jeu s’éternise sur un seul personnage. De plus cela met une structure facile aux enfants. Ils savent qu’ils n’ont que 3 sortes de possibilités à effectuer une seule fois par tour.

le joueur a fait son mouvement et il va lancé son d10 pour vérifier qu’il peut être discret et se cacher sous la table.

Les Scénarios

Vous pouvez enfin jouer et c’est à vous à mettre une ambiance « chattastique » et enchainé les incidents rendant votre vie de chat trépidante aux yeux du monde. Pour nos jeunes chatons, je vous conseille des sujets adaptés et comiques. Si vous y réfléchissez un peu et que vous retombez dans votre enfance, vous avez une myriade de source intéressante ancienne et nouvelle chez Disney, Universal, …

Si on reprend les thèmes de ces films, plusieurs scénarios peuvent voir le jour :

  • Vous êtes perdu en vous vous baladant et vous devez demandez votre chemin aux animaux des rues pour rentrer à la maison comme dans « Volt » de Disney
  • Une thématique similaire dans « Les Aristochats » de Disney
  • Si vous vous sentez l’âme d’un sauveur, vous êtes les parents des chatons et vous les sauver de Cruella d’Enfer comme dans « Les 101 dalmatiens » de Disney mais en version féline.
  • Des méchants tentent de rentrer dans votre maison et vous devez leur faire des blagues et des gags pour les empêcher de voler vos biens comme dans le film de Disney « Maman, j’ai raté l’avion« 
  • Vous faites des bêtises et vous vous retrouvez dans la rue. Vous devez trouver le moyen de revenir chez vous comme dans « Comme des bêtes » d’Universal

Vous pouvez aussi créer des scénarios sur des thèmes qui parlent de leur vie au quotidien comme par exemple « le changement des réponses de l’examen de son maître à l’école afin qu’il réussisse son année ». Vous dessinez le plan de son école et il doit arriver jusqu’à sa classe pour changer les notes ou les réponses tout en faisant attention au personnel qui garde l’école ou les animaux de la nuit (renard, hibou, souris, rat, …).

Plus Dalmatiens ou Aristochats ?

Quelques conseils

  • Pour jouer, il vous faut un minimum d’élément : feuille, crayon et des dés. Je conseille pour une partie fluide un set de 3d10 + 1d20 d’une couleur par personne ou un pool de 9d10+3d20
  • Faites rentrer vos joueurs dans leur peau féline en les mettant en situation : voir une vidéo de chat espiègle, taper dans une pelote de laine, boire un verre de lait, … en mentionnant qu’ils quittent toute apparence humaine pour rentrer dans la peau d’un chat.
  • Suivez votre instinct pour la trame de l’histoire. Le livre est un code à suivre mais pas à respecter à 100%. L’important est de passer un bon moment.
  • On peut facilement se trouver des figurines de chat dans les magasins de jouet. Pour ma part, j’ai pris ceux de la marque Schleich.
  • Pour ma partie, j’ai utilisé ce que j’avais pour les supports. J’ai donc utilisé mes cartes de JDR classique. Cependant, pour une meilleure appréhension de l’environnement essayer de vous dégager des gobelins et dragons.
  • Ne vous attendez pas à faire des partie durant des années. « Cats ! La mascarade » se joue sur des partie rapide d’une ou deux sessions. Il n’y a donc pas de multi-classage par la suite, … comme dans les JDR classique.

Dernier conseil

« Cats ! La mascarade » m’a apporté une vision sur le Jeux de Rôle (JDR) que je n’avais pas encore imaginé. Je voulais transmettre ma passion à de jeunes enfants mais l’univers fantastique avec ses monstres et gobelins ne convient pas à nos jeunes chatons. C’est parfois compliqué ou difficile à imaginer pour eux. Cependant, l’univers comique, loufoque et espiègle des animaux est un décorum qu’ils maitrisent et qui les fait rêver. Disney, Universal, … l’a bien compris depuis longtemps et nous a fourni une multitude d’histoire nous inspirant.

Vous pouvez utiliser ces films comme source d’inspiration ou comme introduction à votre jeu pour placer le décor. C’est une aide non négligeable et surtout cela nous permet de les initier au JDR.

J’ai joué une partie avec un enfant de 8 ans et un de 11 ans.  Ils ont adoré l’univers dans lequel je les ai plongé et ils en redemandent car spectre, gobelin, ogre, … sont des sujets nébuleux mais chat, chien et farce en tous genres sont des sujets facilement imaginables et prolifiques.

De plus, l’enfant de 11 ans a tellement été mordu par le jeu qu’il veut en créer un lui même ou même reprendre mon scénario pour voir toutes les possibilités qu’il pourrait faire. Pour moi, c’est une réussite car j’ai transmis ma passion grâce à ce jeu (et j’ai trouvé ces prochains cadeaux de Noël : set de dé, figurines, plans peints par mes soins, …).

Si vous voulez jouer avec vos chatons à ce jeu, je vous conseille de reprendre les thèmes de votre enfance et de vous replonger ensemble dedans. Ceux-ci vous ont fait rêver et cela va vous transporter.

« Le rire est infini, l’imagination n’a pas d’âge, et les rêves sont éternels ! »

Walter Disney, producteur, réalisateur, scénariste et animateur américain, 1901-1966
Les supports de « Cats ! La mascarade« 

Sources

Fiche Technique

Auteur : Vincent Mathieu
Illustrateur : Maxime Teppe
Editeur : Black Book Editions
Distributeur : Asmodée
Joueurs : 3 à 6 joueurs
Durée : 90 minutes
Âge : 14+ ans (MJ), 6+ ans (joueurs)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Super Fly

20/12/2022

%d blogueurs aiment cette page :