Coups de Cœur / Duo / Jeux belges

P’achakuna, une promenade en lama haute en couleur

Envie de voyage dans la Cordillère des Andes avec un compagnon très particulier? Alors je vais te présenter P’achakuna où tu promèneras ton lama de village en village pour vendre et récupérer de la laine de couleur différente. L’objectif final est d’obtenir de la laine de toutes les couleurs avant ton adversaire.

Un plateau vivant

L’originalité de P’achakuna est que le plateau, sur lequel se déplaceront tes lamas, changera en permanence afin que tes lamas arrivent à destination.

En effet, chaque joueur déplacera ses lamas sur un paysage qui lui est dédié. Les lamas blancs marchent sur les plaines tandis que les noirs préfèrent la montagne. Or chaque tuile qui compose le plateau comporte ces deux types de paysage mais à proportion différente.

Aperçu du matos

A ton tour, tu tourneras une ou plusieurs tuiles de ton choix afin de créer un chemin de plaines/montagnes pour déplacer tes lamas vers la destination souhaitée. La rotation de la première tuile est gratuite et libre (0 à 360 °). Pour tourner plus de tuiles, tu devras dépenser 2 laines de ton choix par tuile supplémentaire.

Quelques obstacles au passage

Après avoir tourné les tuiles du plateau, tu devras déplacer tous tes lamas du plateau d’au moins une case mais tu choisis leur case de destination tant que tu es sur son chemin de montagnes/plaines.

La tuile entre les 2 lamas ne peut pas être tournée

Par contre, tu n’es pas obligé de déplacer tes lamas se trouvant sur un village. Les lamas doivent d’ailleurs s’arrêter sur le village qu’ils traversent. Créer un chemin pour contourner le village est donc une solution si tu ne veux pas t’arrêter sur celui-ci.

Tu peux tourner les tuiles de ton choix sauf celles occupées par un lama ou celles qui ont été tournées lors du tour précédent par l’adversaire. Pour rappeler les tuiles tournées, il y a des marqueurs rocher à poser dessus.

Voir la vie en couleur

Le plateau de P’achakuna comporte 7 villages de couleur différente et chacun d’entre eux affiche une tuile commande. Cette tuile commande illustre 2 couleurs qui correspondent à la commande majeure (couleur du dessus) et la commande mineure (couleur du dessous).

Orange est la commande majeure et vert la commande mineure.

1) Respecter la commande du village

Tu devras donc envoyer tes lamas transportant de la laine dont la couleur figure sur la tuile commande. Si tu satisfais une commande mineure: tu prends la laine sur le dos de ton lama et la places sur un des emplacements prévus pour toi sur le plateau si tu ne l’as pas encore. Si tu l’as déjà, tu places la laine dans ta réserve devant toi.

Chaque joueur a des emplacements pour placer la laine récupérée en livrant dans un village

Satisfaire une commande majeure double ton gain. Tu prends donc une deuxième laine de la même couleur pour la placer dans ta réserve.

Tu défausses ensuite la tuile commande et en pioche une nouvelle pour la placer sur le village en question. Si une des couleurs de la tuile piochée correspond à la couleur du village, on la défausse. Il faut que les couleurs de la commande et du village ne coïncident pas.

2) Ne pas respecter la commande du village

Si la laine livrée n’est pas reprise dans la tuile commande, tu la défausses simplement. Néanmoins tu ne défausses pas la tuile commande comme tu n’as pas satisfait à celle-ci.

3) On se prépare à repartir

Après avoir résolu les étapes précédentes, tu peux dépenser 4 laines pour t’acheter un lama et le placer sur le village où tu es. Tu ravitailles ensuite tous tes lamas avec de la laine de la couleur du village où ils sont.

Au village vert, j’ai acheté un deuxième lama.

Améliorer ta capacité de livraison

P’achakuna te plonge dans une course à celui qui récoltera les 7 laines différentes en premier. Par ailleurs, si vous visez tous les deux le même village, le premier arrivé va bénéficier de la commande mais celle-ci sera ensuite directement remplacée par une nouvelle. Cela capotera le plan de l’adversaire puisque la laine qu’il transporte n’est pas forcément présente dans la nouvelle tuile.

Hormis le fait de tourner les bonnes tuiles pour atteindre un village au plus vite, tu peux dépenser de la laine pour te faciliter la tâche.

Tout d’abord, tu peux déplacer plus qu’une tuile par tour en dépensant à chaque fois 2 laines par tuile supplémentaire. Cela coûte cher mais si tu peux arriver sur un village avant l’autre….

La deuxième option est l’achat de lamas. Cela coûte 4 laines par lama mais cela multiplie ta capacité de livraison et de gain. En effet, tu déplaces tous tes lamas pendant le même tour.

Ici j’ai un lama dans le village blanc au centre et un sur le village violet.

Tu peux donc livrer plusieurs villages en même temps et gagner plus de laines. Livrer de la laine que tu as déjà te permet de te constituer une réserve pour déplacer plus de tuiles ou acheter des lamas.

Par contre, tu ne peux pas envoyer plusieurs lamas sur le même village. Ils doivent livrer dans des villages différents.

Verdict

Encore un gros coup de coeur que nous avons là! Le matos de P’achakuna est vraiment de belle facture. Avec cette impression 3D grâce aux montagnes et le paysage du plateau qui change en permanence, c’est juste wouaw!

Les petits lamas qui transportent la laine: c’est super bien trouvé mais la laine tombe souvent quand on déplace les lamas. Si on pinaille un peu, il aurait fallu que l’emplacement soit plus petit pour pour avoir une meilleure stabilité de la laine sur le lama.

Quant aux règles et au déroulement du jeu: c’est simple et facile à expliquer. Les tours s’enchaînent rapidement même si on doit bien réfléchir quelles tuiles tourner.

Un rythme qui s’accélère

Au début du jeu, cela prend pas mal de tours pour livrer dans un village car tu dois former progressivement tes chemins. Cela devient cependant de plus en plus facile car tu auras créé un fameux réseau de chemins. Si tu as bien fait ça, tu pourras même livrer le tour suivant. Le rythme du jeu s’accélère donc de plus en plus et cela devient encore plus rapide lorsqu’on a plusieurs lamas pour livrer.

Anticiper c’est la clé

Le choix du village à livrer ne dépend pas seulement de ta laine et de la tuile commande. Tu dois aussi penser à la couleur du village et de la possibilité de livrer au village d’à côté quand tu auras récupéré la laine de ce village.

Par ailleurs, lorsque tu tournes les tuiles, veille à ne pas trop démanteler les chemins que tu as précédemment créés car ils te serviront toujours pour te déplacer rapidement vers les prochains villages.

Un blocage possible mais pas indispensable

Lorsqu’on tourne les tuiles, on créé bien sûr des chemins à notre avantage. Cela se fait aussi au détriment de notre adversaire puisqu’il ne prend pas les mêmes chemins.

Néanmoins ce sentiment de blocage ne s’est pas réellement ressenti car on misait surtout sur la vitesse.

On compromet surtout les plans de l’adversaire en honorant la commande qu’il visait avant lui.

Ne pas sous-estimer l’aléatoire

Dans P’achakuna, il y a tout de même un peu de hasard lié au tirage des tuiles commande. Ce tirage a en effet lieu après avoir honoré une commande et il se peut aucune couleur que l’on souhaite n’est présente.

Il peut se passer donc plusieurs tours avant de tomber sur la tuile commande qu’on désire. Par malchance, tu n’a pas la bonne laine quand la tuile apparaît mais ton adversaire si…

Tiens ça sature dans le village blanc!

Il est donc important d’avoir au plus vite plusieurs lamas pour pouvoir transporter différentes laines et honorer la bonne commande dès qu’elle apparaît.

Conclusion

Après Wreck Raiders, l’éditeur belge Happy Meeple Games a eu une excellente idée de relocaliser P’achakuna en français et néerlandais. On a beau jeu avec un chouette thème haut en couleur avec des lamas tout mignons.

La mécanique de pick up & delivery associé à une construction de réseaux en tournant les tuiles, c’est un beau mariage qui rend le jeu très plaisant à jouer!

Fiche technique

Auteurs: Stefan Kraft et Moreno Vogel
Illustrateur: Johanna Tarkela
Editeurs: Treecer pour la version anglaise et localisé en français et en néerlandais par Happy Meeple Games
Distributeur: Happy Meeple Games
Joueurs: 2
Age: 8+
Durée: 30 à 60 minutes

Auteur

haoyong@live.be

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Wreck raiders

16 novembre 2021

Jardin d'Orient

23 novembre 2021

%d blogueurs aiment cette page :