Harry Potter Hogwarts Battle
Coups de Cœur

Harry Potter: Hogwarts Battle

Le monde des sorciers est en danger, Vous-Savez-Qui et ses sbires tentent d’en prendre le contrôle. Harry Potter et sa bande sont prêts à se battre pour les en empêcher une fois. Incarnez les jeunes sorciers des romans de J.K. Rowling dans ce deckbuilding coopératif enchanteur. Accio Harry Potter: Hogwarts Battle !

Principe d’Harry Potter: Hogwarts Battle

Boite du jeu

Harry Potter: Hogwarts Battle est un deckbuilding coopératif qui nous plonge dans l’univers du célèbre sorcier de J.K. Rowling. En incarnant Harry Potter, Ron Weasley, Hermione Granger et/ou Neville Londubat, votre but est de combattre les ennemis qui se dresseront devant vous et les empêcher de prendre le contrôle de différents lieux symboliques des romans.

Vous gagnez si vous arrivez à battre tous les ennemis avant qu’ils n’aient corrompus les lieux liés à la partie en cours.

Fonctionnement

L’histoire d’Harry Potter s’articule en 7 tomes, chacun se déroulant durant une des sept années d’études à Poudlard, l’école des sorciers (Hogwarts en anglais). Ce jeu reprend le même rythme et se décompose ainsi en 7 parties (appelées simplement « jeu ») reprenant tour à tour les éléments-clefs de l’histoire.

paquets de cartes
Les 7 boîtes de jeux

Pour combattre vos ennemis, vous aurez besoin d’objets (cartes jaunes), d’alliés (cartes bleues) et de sortilèges (cartes rouges). Chaque personnage débute avec un deck de départ de 10 cartes et joue avec une main de 5 cartes (sauf mention contraire).

Plateau joueur et main
Main et plateau du joueur de Harry Potter en cours de partie

Au fur et à mesure de chaque partie, il vous sera possible d’acquérir de nouvelles cartes de plus en plus utiles et puissantes. Mais attention, certains ennemis vous obligeront à défausser et/ou vous infligeront des dégâts si vous êtes en possession d’un certain type de carte dans votre main.

Déroulement de la partie

Un tour de jeu se déroule en 4 phases. Tout d’abord, un évènement Force du Mal se produit et déclenche un ou plusieurs effets négatifs.

Les cartes force du mal
Exemple de carte Force du Mal

Puis, le ou les ennemis présents sur le plateau attaquent .

les cartes ennemis
Exemple de carte Ennemis

Ensuite, c’est à vous de riposter à l’aide de vos sortilèges, objets et alliés à disposition dans votre main. Enfin, vous avez la possibilité d’acquérir des cartes Poudlard selon vos ressources récupérées pendant ce tour et ainsi améliorer votre deck.

la rivière
Rivière

Les ressources (éclairs et Gallions) inutilisées à la fin de cette phase sont perdues.

les pièces d'influence
Pions Influence

Pour battre un ennemi, il faut lui infliger autant de dégâts (token éclairs) que son nombre de points de vie. Il est possible que cet ennemi, un autre ennemi ou un évènement Force du Mal parent vos attaques et soignent votre cible. Une fois vaincu, les ennemis donnent généralement un bonus intéressant à chaque joueur.

Le plateau du jeu en cours de partie
Plateau en cours de partie

Si le ou les ennemis vous mettent au tapis, pas d’inquiétude. Dans le monde d’Harry personne ne meurt, on est simplement étourdi mais on doit alors réaliser son tour avec une pénalité : réduire sa main de moitié (arrondie à l’inférieur) et perdre les ressources éventuellement reçues d’un autre joueur.

Mais que font les ennemis ?

Mis à part vous attaquer et vous empêcher de vous renforcer, ils tentent de prendre le contrôle des lieux appartenant à l’histoire en cours. Pour cela, ils utilisent des marqueurs Lieu qu’il vous faudra absolument retirer. En effet, un lieu conquis peut révéler un lieu imposant des (nouvelles) pénalités aux joueurs.

Une carte lieu
Exemple de carte Lieu

Notre avis

Harry Potter : Hogwarts Battle est un jeu accessible à tous types de joueurs : les règles sont claires (et ne tiennent qu’en quelques pages !) et la mécanique est simple. Il conviendrait très bien pour initier aux deckbuilding.

La rejouabilité est importante. Chaque partie peut varier du tout au tout en fonction du nombre de joueurs, des personnages incarnés et des cartes accessibles à l’achat en début de partie. À noter qu’à moins de 4 joueurs, une bonne combinaison de personnages peut rendre la victoire plus aisée. De même, certaines combinaisons d’ennemis peuvent se révéler particulièrement fatales et mettre très vite fin à la partie, ce qui ajoute du piquant et de la tension. Deux extensions augmentent cette rejouabilité : The Monster Box of Monsters (La Monstrueuse boite des Monstres) et Charms & Potions (pas encore disponible en français). La première ajoute un cinquième personnage jouable, Luna Lovegood, ainsi que 150 nouvelles cartes et des règles additionnelles. Cependant, le nombre de joueurs est toujours limité à 4. La seconde permet de jouer avec un cinquième joueur et d’incarner encore un nouveau personnage, Ginny Weasley. Elle ajoute également des nouveaux ennemis et de nouvelles possibilités pour les battre.

Le matériel

Le matériel est de bonne qualité. Nous avons eu un petit coup de coeur pour les marqueurs Lieu en métal gravés à l’effigie d’un crâne.

Les jolis marqueurs lieu
Marqueurs Lieu

La boite évoque une valise dont le contenu – un ensemble d’objets emblématiques – est représenté en trompe-l’oeil sur l’une des faces arrière du plateau de jeu.

La boite du jeu est en forme de valise
La boite en forme de valise

Le rangement de la boite a été bien pensé, chaque élément ayant son propre emplacement. Les 7 jeux sont placés dans des boites indépendantes renfermant un livret de règles, des cartes et du matériel spécifiques qui seront ajoutés au jeu de base en temps voulu.

Livret de règle avec encoche pour les règles additionnelles
Livrets de règles

La difficulté et la durée des parties s’en trouvent augmentées. Pour les habitués des deckbuilding, il est conseillé de commencer directement au jeu 3, les précédents servant d’introduction à la mécanique.

Personnellement, nous le trouvons très addictif, mais assez simple à 2 joueurs.

À noter qu’il est certainement plus agréable d’y jouer quand on est familier de l’univers de Harry (« juste Harry »), ce qui est notre cas. Nous prenons donc beaucoup de plaisir à y replonger et retrouver des références aux objets et aux personnages secondaires qui le peuplent. Cela nous a d’ailleurs donné la folle envie de relire les livres et de revoir les films !

Fiche technique

Auteurs : Forrest-Pruzan Creative
Illustrateurs: Joe Van Wetering
Éditeur : USAopoly
Distributeur : Asmodee
Joueurs : 2 à 4
Durée : 30 minutes + (variable en fonction du jeu)
Âge : 11+

Auteur

fpurser@hotmail.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Carnegie

3 février 2021

Little Big Fish

9 février 2021

%d blogueurs aiment cette page :