Reportages

Brussels Games Festival 2019, la review !

La 7ème édition du Brussels Games Festival s’est achevée dimanche dernier, après presque 3 jours de jeux acharnés. Une édition chaude, très chaude, d’autant plus qu’une partie des stands étaient déportés juste derrière les arches, il y avait donc moins de stands sous les arbres, là où l’ombre se fait moins rare et l’air plus respirable. Une fois encore, le festival ouvrait ses portes le vendredi dès 15h, et le monde y était déjà bien présent !

C’est accompagnée en partie de Joseph, Al et Xavier que j’ai pu profiter de cette édition et tester quelques jeux que nous avions dans le collimateur. Ludidice nous accompagne dans cet article, vous pourrez voir ainsi ce qu’elle a pu jouer de son côté (merci à elle !).


Cette année, Cowmic participait au festival d’une autre manière, il y était présent avec son stand The Belgian Beers Race, son jeu qui sera lancé sur Kickstarter au premier trimestre 2020. Etant donné le succès de celui-ci, et malgré qu’il avait à ses côtés une équipe de choc, dont Maxence qui l’accompagnait, il n’a pas pu libérer de temps pour jouer, ni Maxence d’ailleurs. Ce qui est plutôt une bonne nouvelle en soi ! Ludidice en touche un mot dans l’article plus bas.

Fuji (Super Meeple)

Un jeu de coop où chacun aura sa part de jeu étant donné que celui-ci sera en partie caché. Échapper au volcan qui entre en irruption, voilà votre mission.
Lancez vos dés, annoncez où vous souhaitez vous déplacer (3 cases max) en fonction de vos résultats.
Voyez ensuite, sans que personne ne révèle clairement ce qu’il a comme valeur/couleur, si vos voisins vont vous empêcher de vous déplacer et vous faire perdre des points de vie.

Couleurs de Paris (Super Meeple)

Après sa présentation par Super Meeple lors de notre live du vendredi soir, c’était un passage avec arrêt obligatoire à l’une des tables de Couleurs de Paris.
Un jeu de placement d’ouvriers, de programmation où il vous faudra peindre des tableaux.
Tel un vrai peintre, vous n’utiliserez que les couleurs de base, il vous faudra donc plus de temps pour créer vos couleurs secondaires. Un jeu apprécié tant par les familles que par les gamers et idéal pour initier aux jeux de placement d’ouvriers. L’engouement pour ce jeu n’est pas surprenant, je ne vous en dis pas plus ici, vous lirez très probablement un article coup de cœur dans les semaines à venir.

Association 10 dés (Act In Games)

J’avais déjà pu tester ce proto de Thierry Sajou lors du festival Jeux de Nim en novembre dernier, nous y avions joué en mode compétitif en équipe avec Cowmic. C’est maintenant en coop que nous essayons avec Xavier, Olivier et quelques invités par moment (Thibaut d’Act In Games, ou encore la team des Editions Fika).
Un dé au centre, lancé au hasard, voilà votre base pour commencer des associations en y ajoutant un dé (choisi après le lancer de 10 dés aux mots différents). Tentez de compléter un carré de 3 dés sur 3 un premier temps (8 associations à réussir donc) afin de pouvoir tenter de créer une association avec un dé supplémentaire sur une ligne ou colonne, et de créer ainsi une association de 4 dés pour remportez la partie. Lors de chaque mauvaise réponse, un dé est écarté, et une fois 6 dés écartés : vous avez perdu.

Feelinks Revelations (Act In Games)


Vous connaissez Feelinks ? Voici une version un peu plus délurée où, tous ensemble, vous devrez toujours tenter d’arriver le plus haut possible sur la piste d’empathie. Ici les règles ont été quelques peu retravaillées et les thèmes sont destinés aux adultes, par des questions plus intimes, cocasses, ou encore des sujets de société.

Pirates Under Fire (Explor8)


Après mon grand (immeeense) coup de coeur pour Big Monster, passage obligatoire au stand d’Anne Cat et Dim pour tester le dernier coup de coeur de ceux-ci découvert récemment en Italie, qu’ils éditeront très prochainement – et accessoirement pour faire une partie de Big Monster afin de le faire découvrir à de nouveaux fans. Pirates Under Fire est un jeu pour 2 où vous tentez de faire un max de PV en créant des « suites » et des « brelans » avec vos tuiles sur le plateau, tentez également de bruler la flotte adverse grâce aux actions disponibles tant sur le plateau de jeu que sur vos tuiles, il faudra par contre trouver les bonnes combis et faire des choix afin d’optimiser au mieux l’endroit et le moment où vous poserez chaque tuile.

Max le Chat (La Pachamama) 

Un jeu coop où les bambins pourront jouer avec les parents, le but étant de sauver nos 3 amis : l’écureuil, l’oiseau et la souris, et Max, la chat noir affamé. Faites fuir les mignons petits animaux selon vos lancer de dés et disposez au mieux des 4 friandises à lui donner afin d’éviter le carnage.

Hexamots (Repos Prod)


Voilà le seul jeu (proto) que Mic a pu essayer lors de ce festival, c’était obligatoire : François (Belgiludiconews) lance un jeu, nous avions eu la surprise de pouvoir l’essayer sur le festival. Très simplement, insérez 3 cartes dans les encoches prévues à cet effet, chaque carte contient 4 mots, vous les placerez au hasard/ Ensuite, indiquez un seul mot entre chacune, en sachant qu’ensuite chaque joueur à son tour posera ses 3 cartes + 2 de la pioches (20 mots donc), ça sera ensuite aux autres joueurs, tous ensemble, de retrouver quels mots étaient affichés à l’origine. Un jeu coop dans la lignée de Just One, mais beaucoup plus casse-tête, très probablement un succès assuré.

Gugong Extensions : Panjun (Game Brewer)


Une extension contenant 4 petites extensions pour Gügong, jouables chacune à la fois, tous ensemble, comme bon vous semble. De nouvelles cartes (un peu vicieuses), des échelles variées pour les Escaliers du Palais, de nouveaux décrets, un nouveau plateau séparé ; La révolte des fermiers. Une extension qui sortira sur Kickstarter en septembre prochain. Comme vous vous en doutez, on vous détaillera ça dans un article prochainement 😉

 Edition Fika

Un scénario démo de leur jeu Intime Conviction nous attendait aux Editions Fika : « L’affaire des joueurs de KUBB ». Le but est toujours de se mettre dans la peau d’un jury populaire face à une nouvelle affaire. Bien entendu, nous ne vous dévoilerons ni l’intrigue ni notre intime conviction mais le plaisir du jeu reste intact ! Le scénario n°2 est en cours de distribution et le n°3 en cours d’écriture, d’ailleurs, le public pouvait participer à son écriture pendant le festival !

L’avis de VaL

Voilà pour ma part tout ce que à quoi j’ai pu jouer une fois, j’aurais volontiers essayer Black Angel (Pearl Games), Dreamscape (Sylex), Bruxelles – le jeu de cartes (GAG), Kospopolit (Opla), et bien d’autres, mais le temps n’est pas extensible. Nous n’avons pas joué lors de la nocturne, les places étant vite comblées, mais la météo permettait de passer du bon temps à l’extérieur : bar et stand de nourriture à disposition à côté du chapiteau, une nouveauté, et quelle bonne idée ! Par rapport à l’an dernier niveau logistique : plus de poubelles (et du tri à disposition), une accessibilité plus claire pour les PMR, des toilettes toujours éco (payantes 0,50€… j’en ai entendu 1 ou 2 pester là-dessus : n’oubliez pas qu’il s’agit d’un festival GRATUIT). Je regrette par contre le fait qu’une partie du festival ne soit plus à l’abri des arbres, mais nous savons que l’organisation n’y peut rien, dommage. Une belle édition qui, comme chaque année, donne hâte d’être à la suivante !

Ludidice prend la plume…

Extensions Welcome to… (Blue Cocker)

2 nouvelles extensions qui apportent encore une petite touche de renouveau. Guirlandes de noël nous demandera de mettre des numéros qui se suivent exactement (par exemple : 4-5-6-6bis-7). Dans chaque rue, la plus grande suite rapportera un point par numéro. Halloween nous demandera de choisir entre les bonbons ou les fantômes quand on mettra un numéro dans certaines maisons. Le but étant d’en avoir 4 ou 6 ou 9 d’un type pour obtenir un bonus. Mais attention, car une fois qu’un palier a été validé par un joueur, il n’est plus disponible. Il ne faut pas être trop gourmand. J’ai beaucoup aimé ces 2 parties. Ce sont certainement les extensions les plus simples de la gamme.

Welcome to New Vegas (Blue Cocker)

On part sur le même principe que Welcome to…, à savoir choisir parmi 3 combinaisons. Il faut toujours écrire les numéros par ordre croissant dans les rues. Par contre, les actions possibles changent. Le jeu est clairement plus gamer et on ne peut pas faire un peu de tout comme dans Welcome to… Ici, il faut choisir dans quoi on se spécialise et il faut s’y tenir, sinon le score sera peu élevé. Etant fan du premier, je ne pouvais que tomber sous le charme de celui-ci. Il fait bien chauffer les neurones.

Abyss : Conspiracy (Bombyx)

Un jeu de cartes dans l’univers d’Abyss. A son tour, soit on pioche 1 ou 2 ou 3 cartes pour en ajouter une dans sa pyramide (pas où on veut mais à la suite) et celles éventuellement restantes sont mises au centre de la table, soit on prend toutes les cartes d’une couleur au centre de la table et on les place dans sa pyramide. A la fin de la partie (soit quand un joueur a terminé sa pyramide et que tous les autres ont rejoué une fois), on marque des points pour la plus grande suite de cartes d’une même couleur, des points pour les cartes de plus hautes valeur dans chaque couleur et des points supplémentaires avec les cartes bonus récupérées pendant la partie. C’est assez simple, joli, mais sans plus pour moi. Un peu trop aléatoire et opportuniste à mon goût, mais il trouvera assurément son public.

Kosmopolit (Jeux Opla)
Mon coup de cœur du BGF. Le jeu était jouable sur demande et je suis bien contente d’avoir demandé pour y jouer. Il s’agit d’un jeu coopératif où un joueur écoute les commandes des clients, un autre écrit les commandes dictées par le premier et les autres cherchent dans des paquets de cartes les plats cités. Un excellent jeu où l’audition est mise à rude épreuve et où on ne comprend pas toujours ce que notre équipier nous dit. J’ai joué 2 parties et ça a été 2 bons moments de rigolade. Un party game intelligent comme je les aime. J’ai vraiment hâte d’y rejouer.
The Belgian Beers Race

J’y avais déjà joué lors du festival Trolls & Légendes. J’ai tout autant aimé cette seconde partie. Un jeu où le thème sert la mécanique et surtout avec un thème original. Entre les brasseries à visiter, les bières à déguster et acheter, les fromages à goûter, les choix de transports et les objectifs à valider, il y a de quoi faire dans ce jeu. Le stand était toujours plein (n’y voyez aucun jeu de mots) et il y avait même un bar avec 2 bières spéciales. Le Kickstarter devrait bien se passer pour eux. A suivre début d’année 2020 !

Kitchen Rush : Piece of cake (Geek Attitude Games)
L’extension que je voulais absolument jouer. Après 2 jours de harcèlement auprès des GAG, ils la sortent et je peux l’essayer. Et j’ai a-do-ré. Je suis fan du jeu de base et l’extension apporte une difficulté supplémentaire. Il y a des glaces à préparer, mais il ne faut surtout pas oublier de refermer la porte du congélateur, sinon il faudra tout jeter (l’AFSCA passe par là). Certains desserts demandent d’abord d’être cuits avant d’être réfrigérés et il ne faut pas faire l’inverse. Il faut donc encore mieux gérer le temps et les actions. Cette extension, c’est vraiment la cerise sur le gâteau.
Sushi Roll (Cocktail Games)
Un jeu de l’auteur de Gizmos et Cacao, 2 jeux que j’apprécie énormément. Sushi Roll se joue en 3 manches. Au début de chacune d’elles, chaque joueur pioche 6 dés, les lance, en choisit un et passe le tapis roulant (sur lequel se trouvent les dés restants) au joueur à sa gauche. Chaque joueur relance les dés reçus en choisit un et passe le tapis roulant au joueur à sa gauche. Ça continue jusqu’à ce qu’il n’y ait plus de dé sur le tapis. A chaque fin de manche, les joueurs marquent des points en fonction des sushis qu’ils ont dans leur assiette. Un jeu facile d’accès où tout est rappelé sur le plateau joueur. J’aurais sûrement préféré si on ne relançait pas les dés à chaque fois car ici c’est fort chaotique.

L’avis de Xavier :

Une édition très chaude, trop chaude pour moi : j’ai joué en mode mineur le samedi et dimanche ; le vendredi était réservé à la préparation du live.
Le nez dans les jeux ou flânant à l’ombre, comment ne pas remarquer ce succès de l’édition 2019 (mérité : le soleil ne fait pas tout, l’organisation était au top) : toujours plus de public pour toujours plus d’exposants.
Il y a « presque trop » à faire : et surtout il y a de tout pour tout le monde. De notre côté, nombreux jeux auraient mérités qu’on s’y attarde mais souvent leurs tables ne désemplissaient pas et il faut parfois fort patienter pour jouer à la hype du moment.
Le seul regret : le déplacement d’une partie du festival loin de l’ombre des arbres mais on sait que certaines contraintes sont imposées.
Un énorme Merci aux bénévoles et à l’équipe du BGF. Pour les avoir un peu côtoyé de plus près, leur travail est gigantesque : Merci à vous !
Comme chaque année, je ne peux avoir que la même conclusion : je suis impatient de voir l’édition suivante !

L’avis de Joseph :

Encore une année placée sous le soleil pour cette 7ème édition du BGF. Cette année a été très chaude dans tous les sens du terme, beaucoup de monde aux tables, une soirée d’ouverture haut en couleurs avec moult invités, beaucoup de retrouvailles et de nouveaux contacts et bien entendu, les degrés celcius qui étaient au rendez-vous.
Il faut bien l’avouer, j’ai moins eu l’occasion de tester des nouveaux jeux, les tables ne désemplissaient pas un instant. Du coup j’en ai profité pour connaître les jeux et extensions à venir auprès de nos amis les éditeurs et avec les associations.
J’ai eu également la chance de passer sous la tente d’une association d’auteurs de jeux polonais. J’ai d’abord été captivé par la vision de jeu Kolejka, de Karol Madaj, qui transporte les joueurs à l’époque communiste des année 80 en Pologne, dans ce jeu de placement d’ouvriers. Nous avons passé un bon moment à converser et partager nos opinions, un moment riche et une belle rencontre. 
Nous avons ensuite passé un agréable moment à tester ou redécouvrir quelques jeux en compagnie d’une partie de l’équipe du DJUF et des amis, il faut bien l’avouer, un de mes moments de détente préféré !
On attend plus qu’une chose, c’est la prochaine édition. Celle-ci était un franc succès et merci aux organisateurs et aux bénévoles pour le travail colossal effectué !
La DJUF Team & Ludidice en Guest


Commentaires

2 septembre 2019 à 4 h 02 min

la tente d'une association d'auteurs



2 septembre 2019 à 4 h 03 min

Mais ces jeux sont inclus dans la catégorie https://casinoenlignefr.net/ du jeu?



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Gangsta! (KS - BE)

3 septembre 2019

%d blogueurs aiment cette page :