Crowdfunding

Valda – Race to the Gods

Bannan Games est une petite maison d’édition gantoise créée par deux frères Nathan et Batist Vermeulen qui avait à cœur d’amener sur le marché les jeux auxquels ils avaient envie de jouer. Ce fût chose faite, en 2016 avec leur premier jeu, BoozMooz un party game. Deux ans plus tard, Nathan remet le couvert, avec cette fois-ci, un jeu plus musclé où l’on parle de vikings…
Si le thème vous semble un brin réchauffé, vous avez raison mais par contre, vous auriez tort de penser qu’il s’agisse du énième jeu avec un thème plaqué ! Non, Valda est un jeu qui transpire de par tous ses pixels de l’âme nordique des vikings.
Ce jeu étant plus conséquent en termes de matériel, ils ont décidé de manière toute logique de passer par la case « Kickstarter » afin de financer leur projet et pour le moment, on peut dire que cela marche pas mal car ce n’est pas moins de 300 contributeurs qui se sont rassemblés pour leur fournir presque 3 fois la somme demandé et nous sommes encore loin de l’échéance.
Et si on parlait un peu du jeu ?
Valda est donc un jeu de stratégie compétitif, jouable de 2 à 5 joueurs, où les joueurs incarnent des chefs de guerre qui vont tenter de gravir l’Yggdrasil laissé sans protection afin de se faire une petite place aux côtés des Dieux.
Malheureusement, pour le moment, il n’y a pas de livre de règles disponible et j’aurai bien du mal à vous décrire le gameplay dans son détail mais je peux déjà vous dire qu’un tour de jeu sera divisé comme suit :
– Phase de récolte : le joueur actif lancera des dés afin de savoir quels types de ressources il recevra. Ces ressources serviront lors de la phase de construction.
– Phase d’actions : le joueur aura 3 actions qui consisteront à jouer des cartes provenant de sa main.
– Phase de construction : le joueur actif pourra construire un temple dans une des régions et c’est le point le plus intéressant du jeu (à mon goût, en tout cas) car c’est un peu là que se dessinera toute votre stratégie. En effet, chaque région vénère tel ou tel Dieu, en construisant un temple dans une région, vous gagnerez une carte (signalée comme puissante par les auteurs) qui sera en rapport direct avec le Dieu de la région. Donc, si vous voulez jouer de manière agressive, vous aurez plutôt envie de construire dans la région du Dieu Surtur, par exemple.
– Phase de combat : le joueur actif peut décider d’attaquer un de ses adversaires. Ensuite, ce sont les adversaires qui pourront lui rendre la monnaie de sa pièce.
Dans les très très grandes lignes, c’est à peu près tout. L’éditeur a mis une vidéo en ligne pour présenter le gameplay mais il faut avouer que la qualité sonore n’aide pas beaucoup.
Comment gagne-t-on ?
En utilisant certains pouvoirs, en construisant des temples ou en combattant, vous attirerez à vous de nouveaux sympathisants qui vous feront grimper sur l’Yggdrasil jusqu’à devenir un Dieu.
Les Pledges
Plusieurs types de pledges sont disponibles, la boîte de base revient à 49 euros et on retiendra principalement celui à 74 euros qui vous permettra de récupérer le jeu dans une superbe boîte en bois faite main…ce qui, en gros, sera la version deluxe. Le tout livré aux alentours d’avril 2019.
Ils ont poussé la folie jusqu’à proposer un pledge vous permettant d’obtenir une table au design « Viking »…bon, il vous faudra tout de même débourser la coquette somme de 999 euros pour l’obtenir et je ne suis pas sûr que cette table sera en harmonie avec tous les types d’intérieurs ^_^.
Quant aux différents stretch goals, ils semblent augmenter le nombre de cartes disponibles, ainsi qu’améliorer la qualité du matériel.
D’ailleurs, question matériel, le tout (qualité/quantité) me semble correct pour le prix et je trouve les illustrations particulièrement réussies mais ce n’est que mon avis, évidemment.
L’avis
Malheureusement, je n’y ai pas joué et j’éviterai donc de donner un avis mais je pense que si vous aimez les jeux où on se tape dessus avec néanmoins de la stratégie, vous pouvez jeter un œil sur leur projet. Les différents Dieux vous proposeront, je pense, une bonne rejouabilité au niveau des stratégies à essayer. Il vous reste environ 40 jours pour rejoindre le drakkar, une fois.
La page du Kickstarter : ici.
Bon Jeu
Al

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Zemos

29 novembre 2018

Contract

3 décembre 2018

%d blogueurs aiment cette page :