Reportages

L’international Rendez-Vous

Le week-end passé était chargé pour l’équipe : alors que notre dimanche était réservé depuis longtemps pour aller au festival Jeux de Nim à Enghien, deux autres rendez-vous importants se sont ajoutés ! D’un côté Xavier à été sélectionné (en compagnie de son frère) pour se rendre en Italie et disputer la finale internationale de Pandémie Survival (!), et ensuite s’est glissé un événement dont aucun de nous n’avait entendu parler jusqu’à présent : l’International Rendez-Vous à Seraing.
C’est bien sûr de ce dernier dont je vais vous parler aujourd’hui.

Tout d’abord, je dois remercier Jérémie, le gagnant de l’un des concours de la 100e édition du Belgoludiconews : il a pu choisir un événement belge sur lequel notre équipe rédigerait un article (ce que je suis en train de faire). Alors, puisque c’est lui le gagnant, pourquoi le remercier ? Car sans sa victoire, je ne serai probablement jamais allé jouer là-bas, et j’y ai passé une excellente journée !

L’International Rendez-Vous se déroule une fois par an, sur 3 jours, un peu après Essen. Cette année, c’était donc du vendredi 2 au dimanche 4 novembre et ça se passait dans l’école polytechnique de Seraing. C’était la 36 édition (et dire que l’on n’en avait jamais entendu parler, j’ai presque honte…) ! J’y suis allé le samedi sans trop savoir ce que j’allais y trouver. Et je ne fut pas déçu !

Découverte des lieux

Un grand parking pour se garer, déjà bien rempli, il est 13h lorsque j’arrive sur place. Pas d’entrée à payer, c’est gratuit ! J’ai commencé par faire un petit tour des lieux : un bar, 3 grandes salles, vraiment beaucoup de grandes tables (avec les chaises qui vont avec, ils avaient pensé à tout), pas mal de monde, et bien sûr, des jeux ! Et là, je dois dire que j’ai été assez impressionné par l’offre : plus de 400 jeux étaient à disposition des joueurs ! Des jeux récents, des plus anciens, certains devenus introuvables, des gros voire très gros jeux, des jeux légers, il y en a pour absolument tous les goûts ! Tout est à disposition en libre service, il suffit de prendre le jeu de notre choix, de s’installer et de jouer.

Je tombe sur un François avec qui j’avais déjà testé Crisis lors du festival Fol’En jeux à Verviers, un autre joueur semble seul, je leur propose de leur faire découvrir « Le Bien et le Malt » (Heaven and Ale) de Michael Kiesling (aussi auteur entre autres d’Azul) et c’est parti !

Une fois la partie finie, je retrouve Damien, le président d’Objectif Jeux, l’Asbl organisatrice de l’événement pour qu’il m’en dise un peu plus sur l’organisation.

Objectif Jeux

Objectif Jeux, l’organisateur, est un club de jeux se réunissant deux fois par semaine dans la salle polyvalente de l’école communale de Péville, à Liège. Ainsi chaque jeudi et chaque vendredi, environ 25 personnes se retrouvent enter 20h et 1h pour jouer ensemble. Jeux de plateaux, de figurines, de cartes, tout y est pour passer une bonne soirée. Il y a une entrée de 2.5€ à payer mais on peut aussi prendre un abonnement annuel à 25€ si l’on vient régulièrement (dégressif selon le moment de l’année où on l’achète).

Même si l’asbl n’est née qu’en 2004,  des soirées étaient déjà organisées bien avant : en effet, ce sont deux clubs qui ont fusionné, l’un plutôt axé jeux de figurines et de cartes, l’autre consacré aux jeux de plateaux. A l’heure actuelle, 5 personnes font partie du CA, aidées par des « ouvreurs », qui viennent s’occuper de l’ouverture de la salle et des armoires lors des différentes soirées.

L’international Rendez-vous est donc la convention annuelle de ce club, et c’était déjà la 36e édition !

Damien, le président d’Objectif Jeux

Pourquoi l’International Rendez-Vous?

Je m’étais directement posé la question en voyant le nom de l’événement. Ici pas d’éditeurs venus présenter leurs jeux qui pourraient donner à cette convention un caractère international, et ce n’est même pas les nombreux jeux venus d’Essen et apportés par les joueurs qui justifient cette appellation. C’est un des joueur présent depuis la première édition qui m’apportera la réponse.

A l’époque, de nombreux joueurs liégeois jouaient à Diplomatie par correspondance. Et ce n’était pas juste local, puisqu’il correspondaient avec des joueurs de nombreuses nationalités (dont beaucoup de suisses apparemment). Les parties se jouaient sur plusieurs mois : étant donné qu’il s’agit d’un jeu de négociation, il pouvait s’écouler quelques semaines pour jouer un seul coup (ponctuées par des échanges de lettres entre différents participants).

Petit à petit, l’idée est venue d’organiser une rencontre entre les différents joueurs et l’International Rendez-Vous est né et regroupait déjà une trentaine de joueurs lors de sa première édition. Il avait donc un caractère on ne peut plus international et, même si, à l’heure actuelle, les joueurs sont surtout belges, le nom est resté.

Comment ça se passe une fois sur place?

 

Ici, les jeux ne sont pas installés à l’avance et, même si de nombreux membres d’Objectif Jeux sont prêts à donner quelques explications, ce sont surtout les joueurs qui proposent des jeux qu’ils connaissent et les font découvrir aux autres. Il y a aussi de nombreuses personnes qui amènent leurs propres jeux (dont je faisais partie) et les nouveautés d’Essen étaient donc nombreuses.

Le profil des joueurs était très varié et le public était au rendez-vous. Je suis très mauvais en estimation mais on devait se situer au dessus des 100 personnes pendant la journée (pendant la nuit, j’ai compté 51 joueurs à 1h30). Malgré tout, il n’y avait aucun problème pour trouver une place où s’installer, le nombre de tables étant amplement suffisant (et leur taille était parfaite pour ne pas se sentir à l’étroit pour les jeux avec beaucoup de matériel). J’étais d’ailleurs étonné du nombre de « gros » jeux joués, en particulier en soirée où une bonne dizaine de tables étaient occupées par des jeux de plusieurs heures.

Pour les familles, un espace dédié aux plus jeunes était prévu, avec des personnes dédiées à l’animation afin de permettre aux parents de jouer de leur côté. Et ici aussi le choix ludique était important, avec un énorme tapis de jeux au sol !

Point de vue nourriture, je m’attendais à manger une crasse, comme souvent dans ce genre de manifestation. Eh bien non ! On avait le choix entre des sandwichs, des croques, des paninis et des plats complets ! J’ai opté pour cette dernière option et, après avoir hésité entre une salade liégeoise ou un hachis parmentier, j’ai opté pour cette seconde option. C’était très bon, pour un prix tout à fait correct.

Autres activités

En plus des jeux de plateaux, de nombreux tournois étaient organisés, principalement tournés vers les jeux de figurines et de cartes. Il y avait aussi un concours de peinture sur figurine.

Et point d’orgue de ce week-end ludique, pendant la journée du dimanche, une vente aux enchères était organisée afin de vider les armoires du club de ses jeux les moins joués. Ça m’aurait bien plu de pouvoir y participer, mais comme dit plus haut, j’avais d’autres engagements pour le dimanche…

A quoi j’ai joué

Après Le Bien et le Malt, je suis allé chercher mes jeux restés dans la voiture. C’était l’occasion de partager des jeux que j’apprécie vraiment. J’ai donc principalement joué avec ceux-ci, même si j’ai pu faire aussi quelques découvertes. Bilan des courses :

# Sagrada : 2 parties, plus j’y joue et plus je l’apprécie, c’était deux super parties (que j’ai à chaque fois perdues). Je vous parlerai sans doute très bientôt de ce jeu de draft et de placement de dés.

# Clank : je ne m’en lasse décidément pas.

# Découverte de Discover, ce jeu d’exploration et de survie dont le contenu de chaque boîte est unique. J’avoue avoir été un peu déçu, je suis vraiment fan des jeux scénarisés, et celui-ci me tentait bien. Malheureusement, ses mécaniques ne sont pas très originales et, lorsque l’on a commencé à explorer le 7e continent, c’est un peu fade. Mais, bon sur une partie, qui plus est le premier scénario, difficile de se faire une idée définitive. Je retenterai sans doute ma chance à la prochaine soirée du Dé Joueur.

# 3 parties rapides de Fluxx, assez amusant et original, ce sont les cartes que l’on place qui définissent les règles du jeu ainsi que l’objectif à atteindre. Beaucoup de chaos et d’aléatoire, mais c’est ce qui fait le sel du jeu.

# Très futé : je l’avais avec moi, facile à sortir et ne dure pas trop longtemps.

# Mice and Mystics : Enfin ! Cela faisait longtemps que je voulais l’essayer ! J’ai adoré l’univers et la partie, même si le jeu est un rien trop aléatoire. Mais j’y rejouerai avec plaisir (jusqu’à finir le premier scénario, nous avons été battus suite à une lutte acharnée face à une araignée et des rats…).

# Et enfin quelques parties de Magic Maze : j’allais partir mais j’ai vu des joueurs en pleine lecture des explications, je suis allé leur donner un coup de main, une fois !

Et finalement quand j’ai repris la route, il était 2h30 du matin. Je m’étais dit que je partirais vers 22h, c’est dire si je m’y suis plu !

Ce que j’en ai pensé

Eh bien j’ai adoré ! Ça change vraiment des événements auxquels nous sommes habitués. On ne vient pas ici pour tester à tout prix les dernières nouveautés (même si c’est possible) mais pour passer un bon moment, rejouer aux jeux que l’on apprécie et découvrir les coups de cœur des autres. On est ici beaucoup plus dans une optique d’échange que de consommation et ça fait du bien de temps en temps ! L’ambiance est vraiment bon enfant, et je n’ai eu aucun mal pour trouver des gens avec qui jouer (j’ai joué avec une dizaine de personnes différentes).
C’est dommage que Liège ne soit pas plus près car ça me plairait de pouvoir aller régulièrement aux soirées d’Objectif Jeux !

Du coup, si vous habitez dans les environs ou si vous passez par Liège un jeudi ou un vendredi, foncez ! Pour ma part, j’essaierai d’être présent à la prochaine édition de l’International Rendez-Vous, la 37e !

A bientôt,

Maxence

Commentaires

9 novembre 2018 à 6 h 43 min

Samedi prochain, le même genre d'événement se déroule à Namur, les 33 h d'ilv (in ludo veritas, club de jeux de Namur). Ouvert à tous. Venez et demandez Pascal, et on parlera aussi du prix ludique que nous avons créé. C'est à l'IATA, rue de la montagne.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sagrada

12 novembre 2018

%d blogueurs aiment cette page :