Reportages

Festival Jeux de NIM 2018 (4ème édition)

4ème édition ?!? J’ai pourtant l’impression que c’était hier qu’on se rendait pour la première fois au festival organisé par la boutique Jeux de NIM à Enghien.

Petit historique : 201520162017

Que dire en introduction à part BRAVO !!!
Et oui, le festival a grandi en 4 éditions et le succès mérité est au rendez-vous : 1300 visiteurs cette année (soit 100 de plus que l’année dernière).
Avec toujours une organisation à taille humaine et qui transpire la passion, de chouettes animateurs et une belle ambiance.

Cette année, il y avait d’ailleurs plus d’auteurs présents que lors des autres éditions dont entre autre Roberto Fraga, Thèo Rivière, David Flies, Dimitri Perrier, Vincent Joassin, Benoît Miclotte, …
Un food truck faisait également son apparition à l’entrée : qualité et service au rendez-vous.
Et l’équipe animation avait été renforcée et passait de 40 à 50 bénévoles.
Bref, les petits plats dans les grands. Tellement, qu’ils ont même reçu la visite de la RTBF et un beau passage au journal du soir.

Sans oublier les classiques tournois, animations pour tout âge avec un bel espace petite enfance, loisirs créatifs…

Les jeux :

Association 10 dés (VaL) :

Depuis que nous en avons entendu parler, nous avions hâte de tester le proto de Thierry Saeys et Yves Hirschfeld. Lancez 10 dés pris aléatoirement et, tous en même temps, réfléchissez à quels dés utiliser (de 2 à 4) pour faire deviner un mot à votre coéquipier. S’il ne trouve pas, l’autre équipe tentera de deviner. Si toujours pas, vous pourrez ajouter 1 mot indice. Le but étant d’être la première équipe à compléter sa pyramide (6 dés, 6 bonnes réponses) et surtout pas celle à donner 3 mauvaises réponses… Hâte de voir l’édition de ce jeu prometteur, et le nom qu’ils lui donneront finalement !

Bad Bones (Cowmic) :

Ravis de tester cette édition finale du jeu, et quel plaisir. Un tower défense en plateau… et ça marche super.

Les 500 exemplaires du pré tirage ont été écoulés en moins de 3 jours au festival de Essen, c’est pour vous dire si ça fonctionne bien. La sortie officielle sera aux alentours de Cannes 2019 et on a hâte de vous en parler en long et en large.

En attendant, on a réalisé un petit live au festival que vous pouvez retrouver ICI.

Big Monster (VaL) :

Une équipe Big Monster et 2 équipes DJUF (dont un Dé Joueur qui nous accompagnait), voilà, le duel est lancé ! Un plaisir de terminer cette journée par une partie de Big Monster avec ses auteurs/éditeurs. Connaissant tous le jeu par coeur, nous avons emballé celle-ci en de 15 minutes. Une victoire de Cowmic et moi-même grâce à nos amies les grenouilles (et à notre talent aussi, hein), et probablement à l’épuisement de fin de journée des autres joueurs.
Rendez-vous pour la revanche (cette fois, nous ne ferons pas éteindre les lumières de la salle :p) !

Blue Lagoon (Maxence) :

Un jeu de placement et de blocage qui se déroule en deux parties. Dans la première, nos colons arrivent en bateaux sur les différentes îles du plateau et s’y installent. Dans la seconde, on doit partir des huttes précédemment construites pour explorer les îles.

Lors de chaque manche, on marquera des points en collectant des ressources, en visitant un maximum d’îles et en étant majoritaire sur celles-ci. Assez stratégique, les deux parties ont une physionomie différente, même si le but reste le même.

Reef (Maxence)

Ici, nous faisons grandir nos récifs de coraux. Chacun joue des cartes, permettant à la fois de recevoir de nouveaux coraux, mais aussi de marquer des points selon la façon dont l’ensemble de ses coraux sont placés.

La mécanique est vraiment intéressante même si, malheureusement, le matériel ne nous a pas paru très convainquant (il faut pas mal d’imagination pour voir des coraux dans ces grosses pièces en plastique que l’on empile).

Small Islands (Maxence)

J’avais déjà testé le jeu à Ludinord cette année, et j’avais vraiment bien aimé. Magnifiquement illustré, c’est un jeu où l’on construit petit à petit un ensemble d’îles qui, si on s’y installe à la fin de l’une des 4 manches, nous permettront de marquer des points grâce à nos objectifs secrets. J’ai nettement moins apprécié cette partie que ma précédente, le jeu manquant un peu de rythme sur la longueur… Si vous désirez un avis complet, Al avait justement rédigé un article sur le sujet ici.

Solenia (VaL) :


On ne s’en lasse pas… Découvert au BGF en proto cette année, Solenia est là, encore une perle de Sébastien Dujardin ! Et il est beau…
Un jeu de placement de cartes et réalisation d’objectifs grâce à la prise de ressources, mais d’une manière originale et sur un plateau modulable sublime.
Al vous en parlait récemment dans un article complet ICI.

The River (VaL) :

Tous les ingrédients sont là pour un bon petit jeu de placement. 4 meeples disponibles pour vos actions au premier tour, vous pourrez en débloquer un 5ème, mais aussi en perdre définitivement selon les actions que vous ferez. Grâce à votre plateau et aux tuiles que vous ajouterez à votre rivière, faites l’aquisition de ressources (brique, bois, pierre et… des dindons comme ressources joker) avant de les utiliser pour réaliser des cartes objectifs. Le jeu s’arrête dès qu’un joueur en a réalisé 5. Quelques autres actions sont possibles et des points peuvent être acquis en construisant votre rivière.

Les Top 3 :

Cowmic : #3 The River / #2 Big Monster / #1 Bad Bones

Maxence : #3 Solenia / #2 Blue Lagoon / #1 Bad Bones

VaL : #3 Bad Bones / #2 Solenia / #1 Big Monster (non, je ne suis pas fanatique ^^)

En conclusion :

On a encore passé une super journée à Enghien. Merci pour l’accueil et la convivialité.
Toujours un plaisir de voir autant de têtes connues à un événement. Beaucoup d’affluence mais on finit toujours par trouver une table pour jouer (même si entre 14 et 16h, c’est un peu plus compliqué).
Le prix d’entrée reste rikiki, 3 euros pour les adultes, 1 pour enfant. Dommage que le prix de l’eau reste exagéré, 2 euros pour un tout petit verre (ça sera la seule critique).

On est toujours aussi enthousiaste à l’approche du festival et comme chaque année, on en ressort ravis. Vivement l’année prochaine ! Curieux de la suite, il va falloir pousser les murs de la salle des Acacias si ça continue comme ça. Encore bravo à Carine & Nicolas de la boutique Jeux de NIM et à tous les bénévoles une fois.

La team DJUF présente : Cowmic, Maxence & VaL

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Just One

7 novembre 2018

L'international Rendez-Vous

9 novembre 2018

%d blogueurs aiment cette page :