Jeux belges

Barabistouille


« Tu aimes retrouver tes potes au bistro et refaire le monde avec eux ?

Barabistouille est fait pour toi ! Imagine que tu te trouves chez Marcel en compagnie de personnages loufoques qui se connaissent bien. Toi aussi, endosse un personnage et rentre à fond dans sa peau car tu devras débattre sur des thèmes existentiels et délirants en son nom.

Tu peux également taquiner tes copains en leur balançant un challenge, histoire de voir s’ils l’interprètent leur personnage avec cohérence !

Au Barabistouille, on ne se prend pas au sérieux et on joue avec la plus grande désinvolture afin de gagner des capsules et d’être élu le meilleur boute-en-train de la soirée. »


Voici donc le pitch que vous trouvez sur le flanc de la boîte de Barabistouille qui n’est autre que le nouveau jeu de Véronique Houbaert et Marcel Veelo, les auteurs de Nonsense. Sorti fin 2016 aux Editions du hibou, je n’avais pas encore eu l’occasion de le tester jusque peu.

Au vu de l’action se déroulant dans un bar, je les avais contactés pour qu’ils participent à notre premier soirée « Des Jeux, Des Bières, et plus qu’une fois », ce qu’ils avaient accepté avec grand plaisir. J’espérais avoir l’occasion de vous le présenter avant celle-ci mais suite à un petit contretemps, je le découvrais physiquement en même temps que nos visiteurs.  Et au vu des éclats de rire et de la bonne humeur se dégageant de leur table et des quelques tours de jeu auxquels j’ai pu assister, j’avais sacrément envie de me lancer à mon tour.



Comment ça marche ?


Chaque joueur reçoit un sous-bock « Personnage » qu’il place sur un pied devant lui avec l’illustration face aux autres joueurs ainsi que 3 capsules qui serviront à récompenser la meilleure improvisation.

Chacun présente ensuite son personnage. Un texte descriptif ainsi que des mots-clés sont présents à l’arrière de chaque sous-bock « Personnage ». Vous incarnerez celui-ci durant les 3 tours de la partie. Vous interpréterez ce personnage en vous inspirant des informations données sur votre sous-bock, vous pouvez transformer votre voix ou votre attitude et même utiliser des accessoires qui vous tomberont sous la main. Bref, tout faire pour endosser votre nouvelle personnalité.

La partie peut donc commencer par la première des trois manches (qui est la seule qui se fait sans challenge, nous y reviendrons plus tard). Le joueur le plus âgé prend un sous-bock « Thèmes » et choisit un des 4 sujets se trouvant sur celui-ci. Il énonce celui-ci à voix haute et le joueur se trouvant à sa droite lance le débat en commençant par retourner le sablier de 25 secondes et d’ensuite débuter son improvisation selon le point de vue de son personnage (le sablier de 25 secondes est un minimum pour le premier à lancer le débat, ne restez pas bloqué sur celui-ci, vous pouvez le dépasser). Quand il le souhaite, l’improvisateur passe le sablier à un autre joueur qui va devoir rebondir sur les propos du joueur précédent, argumenter ou contre-argumenter en interprétant son personnage et en respectant le thème. Quand tous les joueurs ont pris la parole (le sablier circule de joueur en joueur sans le relancer), on passe à l’évaluation. Chacun donne une des 3 capsules qu’il a reçu en début de partie au joueur qui d’après lui a incarné au mieux son personnage en respectant le thème, qui a fait la meilleure improvisation, qui lui a fait passer le meilleur moment en tant que spectateur… bref, selon ses propres critères.

On passe ensuite à la seconde manche, le dernier improvisateur prend un sous-bock « Thèmes » et choisit un des 4 qu’il annonce. Chaque joueur a reçu en début de partie un sous-bock « Challenge », il choisit une des 4 propositions, passe le sous-bock à son voisin de droite et lui annonce la lettre du challenge qui lui est attribué. En improvisant sur le thème et en interprétant son personnage, il va devoir également essayer de réaliser le challenge qui lui est imposé. Attention, celui-ci ne peut pas être annoncé oralement. On procède ensuite comme pour la première manche et c’est avant l’évaluation que chacun annoncera le challenge qui lui était imposé. Les joueurs devront en plus tenir compte de si les challenges ont été réalisés dans leur choix de la meilleure improvisation.


Il en ira de même pour la 3ème manche en donnant un nouveau challenge au joueur de droite.

A la fin de celle-ci, on passe au décompte des points. Celui qui a le plus de capsules est le gagnant. Quand vous lancez la partie suivante, vous changez de « Personnages » et de « Challenges » et un nouveau thème est lancé. Vu que les clients du bar se connaissent, rien ne vous empêche de faire référence à des propos tenus lors des débats précédents ou à des personnages qui sont déjà apparus dans la partie précédente.

Y a quoi dans la boîte ?


Parlons d’abord des illustrations de Pierre Dalla Palma, elles sont parfaites et collent parfaitement au thème du jeu. Personnellement, suis fan des couleurs choisies qui apportent une ambiance au jeu. Et quand on regarde les personnages, on en devine déjà beaucoup sur eux ce qui aide vraiment à la fluidité du jeu lors des évaluations car d’un regard, vous pourrez vous rappeler qui interprétait qui.

30 sous-bock « Personnages », ça vous laisse un moment avant de les avoir tous interprétés.
Il y a 30 sous-bock « Thèmes » en comprenant chacun 4 différents. Et 20 sous-bock « Challenges » avec également 4 différents dessus. Bref, de quoi faire de nombreuses parties sans repasser par les mêmes sujets.

A cela, j’ajoute 30 capsules, 1 sablier de 25 secondes et 10 portes sous-bock.

Des exemples ?


Pour vous donner une idée de ce qui peut vous tomber dessus…

Des personnages
Thème : « Préférerais-tu connaître la date de ta mort ou la cause de ton décès ? »
Challenge : « Chante ton avis »
Personnage : « Youssef Effira – 50 ans – Tyrannique / Soupe au lait / Artiste »


Des challenges

Thème :« Préfères-tu être une célébrité ou avoir des amis sincères ? »
Challenge : « Caresse la joue de ton voisin tout le long de ton improvisation »
Personnage : « Anouck Malaimé – 39 ans – Hystérique / Fragile / Soumise »

Des thèmes

Notre avis ?


Ce n’est pas pour rien que ce jeu est joué et approuvé par la Ligue d’Impro. Et oui, il s’agit vraiment d’un jeu d’improvisation. Par contre, pas besoin d’être un expert pour prendre du plaisir. J’ai ri et pas qu’une fois. Parfois, juste choisir le challenge en fonction du thème pour votre voisin et voir sa tête quand il en prend connaissance est déjà une partie de plaisir. Les textes des personnages sont aussi source à rire.

Il faut surtout se laisser emmener. Et là, je parle d’expérience. J’ai vu pas mal de personnes à la soirée me dire, lorsque je leur proposais de joindre la table Barabistouille, « L’improvisation, c’est pas trop mon truc… suis nul à ça… ça m’emballe pas ». Pourtant, j’ai retrouvé certaines de ces mêmes personnes qui s’étaient finalement laissées tenter en train de rire aux éclats et de passer un fort agréable moment.

Ma première partie était pourtant une partie 3 joueurs et je ne savais pas quoi attendre de mes 2 partenaires sur ce type de jeu. Et ce fût vraiment drôle. A fond dedans du début à la fin. On s’est juste fait la remarque que ça doit être plus intéressant au niveau des votes si on est plus.

J’ai par contre également eu une partie avec des joueurs pas du tout à l’aise avec l’improvisation, même plutôt mal à l’aise et là, ça ne marche pas. Il faut donc encourager les sceptiques mais surtout pas forcer la main à qui que ça soit.

C’est un jeu simple à expliquer, qui peut se jouer un peu partout, nickel dans un bar ou à l’apéro.
Les règles sont vite expliquées et y a un côté « on peut faire comme on veut ». Pourquoi ne pas faire un manche de plus ou changer de personnage plus souvent ou pourquoi pas avec 2 challenges en même temps. Un jeu de rôle qui s’improvise…

J’ai hâte d’y rejouer et pourtant, c’est pas mon style de jeu J . Suis curieux d’une partie à 8 personnes… et surtout d’une fin de soirée où les bières ont coulées un peu trop à flot.

En résumé, essayez-le. Suis curieux de vos retours.
Et si vous avez l’occasion de saluer les auteurs, c’est encore mieux, ils sont vraiment super agréables et vous passerez un délicieux moment en leur compagnie.
Bravo pour ce jeu belge dans tous les sens du termes (auteurs, éditeurs, illustrateurs). Et si vous aimez celui-ci, je vous recommande la gamme NonSensechez les éditions du Hibou.

Riez bien J

Cowmic

Fiche technique
Auteurs : Véronique Houbaert et Marcel Veelo
Illustrateur : Pierre Dalla Palma
Prix : 25€
Durée : de 15 minutes à 1 heure selon votre envie
Age : à partir de 12 ans (pour les plus doués) et jusqu’à 89 ans (pour les moins séniles)
Joueurs : de 3 à 10 et +
Editeur : Editions du Hibou
Distributeurs : Asmodee (Belgique) / Atalia (France)
Site : ICI
Facebook : ICI

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Action Jeux

16 février 2017

%d blogueurs aiment cette page :