Acteurs / Jeu de rôle / La Belgique Ludique

The Nightstalker RPG

Print Friendly, PDF & Email

Bonjour chers rôlistes,
Aujourd’hui je vais vous parler d’un jeu de rôle belge conçu par Steve Fabry: The Nightstalker RPG. Rien de mieux que de laisser parler son auteur pour entrer dans son univers, une fois !

Bonjour Steve, peux-tu te présenter pour les lecteurs qui ne te connaissent pas?

 
Wow, question compliquée. Enfin pas vraiment, mais y a beaucoup à dire. Je tente de condenser. Je m’appelle Steve Fabry et je suis auteur/compositeur/scénariste/réalisateur/bassiste/chanteur (je dis ça sans interruption)

Comment es-tu passé de chanteur et bassiste du groupe métal Sercati à romancier dans l’univers fantastique?

Le pas a été franchi tout naturellement. Quand nous avons eu l’opportunité de sortir le premier album de Sercati, je voulais raconter quelque chose de plus « grand » qu’une track / un sujet. Je voulais aller vers un concept album où toutes les chansons étaient liées entre elles et racontaient une histoire continue. C’est pour ça que j’ai créé le personnage à partir des titres de nos morceaux. On en a ré-adapté d’autres pour s’accorder à mon idée. Yannick, le batteur, a énormément travaillé avec moi pour que cela soit possible. (Au point qu’on a écrit les paroles de l’un des morceaux dans le train pour aller en studio)

Photo de l'auteur de The Nightstalker
Steve avec Jon et Yasmin à la Made in Asia

Peux-tu nous parler de l’intrigue autour de ton roman trilogie « The Nightstalker »?

On suit la découverte de l’humanité à travers les yeux d’un ange qui décide de descendre du Paradis afin de l’aider. Au fur et à mesure de ces aventures sur Terre, il va prendre la place d’un justicier nocturne surnommé le Nightstalker. Il va rencontrer d’autres personnages alliés comme ennemi. Lucifer ne voyant pas son arrivée sur Terre d’un bon oeil, décide d’envoyer des adversaires pour le tuer. 

Quelles sont tes inspirations pour créer cet ange « Nightstalker »?

J’adore cette question. Grâce à elle, je vais pouvoir aborder un sujet auquel je suis fort sensible. LE CINEMA. Je suis un enfant des années 90 et grâce à mon père, j’ai pu voir énormement de films qui ont dévellopé mon imaginaire. « The Crow » m’a marqué quand je l’ai vu et laisse une marque en moi. Tout comme la trilogie « The Prophecy » ainsi que certains héros type « Harley-Davidson et Marlboro man » et surtout la filmographie de John Carpenter et Wes Craven.

Etant très attaché à ton protagoniste, tu as créé un groupe musical « The Nightstalker » , une bande dessinée, un film et même un jeu de rôle. Peux-tu m’expliquer ces différents projets et les raisons derrière ceux-ci. Est-ce une volonté de développer l’univers littéraire sous forme audio-visuel, musical et ludique?

La musique est le point de départ de tout. Je suis musicien avant tout (enfin j’aime encore le croire). Mais un groupe ne suffisait pas, c’est pour ça que j’ai créé d’autres formations : The Nightstalker me permet de parler de comment le héros voit son environnement et certains événements – Hezaliel me permet d’aborder avec des textures sonores des moments importants de l’histoire qui se passent de mélodies et de paroles (très conceptuel – c’est de la recherche sonore – musique idéale pour accompagner les parties de jeux de rôle) – NiaC me permet d’exploiter via la rétrowave la ville et ses habitants et un autre personnage. Tout est lié.

Le cinéma, c’est à la base une bête idée et finalement j’y ai pris goût. Le premier film a eu un bon accueil (found footage) du coup j’ai testé de faire un deuxième et finalement on a obtenu un bon nombre de récompense à l’étranger me confortant pour mettre en place le troisième.

Le jeu de rôle provient d’un rêve d’adolescent. J’adorais jouer quand j’étais ado et j’ai toujours voulu dévelloper mon propre univers et mon propre jeu. L’univers du Nightstalker était parfait pour ça. Via les différents médias, je l’avais déjà étoffer et finalement j’ai été plus loin, le rendant plus complexe et plus profond.

Tu as reçu de nombreux prix et appréciation pour ton film « The Nightstalker case: Investigation ». J’ai vu la bande annonce et cela m’intrigue. Est-ce un court-métrage ou un long métrage et c’est filmé sous forme de docu-fiction si je ne me trompe pas?

Long métrage, le deuxième 😀 1h15min (oui vu que j’ai fait le montage, ce chiffre est imprimé dans ma tête). C’est un docu-fiction, mockumentary, parlant de l’existence ou non du Nightstalker. On aminci la frontière entre la réalité et la fiction, offrant une oeuvre qui se veut immersive. J’adore ce genre cinématographique car il y a toujours quelque chose qui reste dans notre esprit : « Et si c’était vrai ? ». Le premier film étant un found footage était déjà dans cette démarche et j’espère pouvoir monter d’une étape dans le troisième.

Je dois avouer que les victoires, c’était inattendu. Quand on a eu nos premières sélections, j’étais très content. Mais quand les victoires ont suivies, je n’y croyais pas et je n’y crois toujours pas. Je suis triste que je n’ai aucune réactivité dans notre pays. Que cela soit pour la musique ou le reste, la visibilité dans notre pays reste un grand souci. Je trouve ce constat très triste.

Comme tu le sais, on ne nait pas rôliste, on le devient. Es-tu rôliste?  Comment as-tu transposé l’univers de ton roman sous forme de jeu de rôle? As-tu obtenu des conseils?

Oh oui rôliste pendant mon adolescence (Vampires, Cthulluh,…). Depuis que j’ai créé le jeu, je ne suis plus qu’un MJ (ne vous faites pas avoir). L’univers s’est transposé naturellement à travers les conversations avec les membres du groupe, mes amis (dont Fabio Giusto), ma merveilleuse femme (Catherine Wilket). Au début, je me souviens que la nuit je m’imaginais dans les rues de la ville. J’ai ensuite réfléchis à la population de la ville ainsi que des points d’intérêts en glissant un nombre incroyable de clin d’oeil à mes amis. Le jeu de rôle regorge de référence à mes proches.

Je vois que tu as aussi créé des ambiances sonores et visuels pour ton jeu de rôle c’est très cool !  Ca a dû te prendre du temps. Le livre de jeu de rôle comprend ses bandes vidéos à utiliser pendant les parties?

C’est un complément pour les joueurs et les maîtres de jeu. J’avais écrit une bande originale exclusive au livre de base et à la campagne. Mais cela ne me suffisait pas, d’où l’envie de créer de nouvelles ambiances sonores. Je me permets d’aborder des éléments de l’univers d’une manière plus personnelles via les vidéos, offrant aux joueurs et aux maîtres de jeu quelques précisions.

Peux-tu parler du jeu de rôle en détails? Est-ce un jeu de rôle classique où on construit son perso de base et on évolue à travers des scénarios et on gagne des Xp et des compétences/ objects au fil des aventures? 

Le jeu est orienté sur le narratif en utilisant le système FU (les dés sont des nuances de « Oui » et de « Non » pour la résolution des actions). La campagne a été prévu dans l’évolution en prenant de l’expérience afin que les personnages soient équivalents aux personnages pré-tirés du livre de base. Les scénarios ont pour but de mettre les joueurs face à des choix difficiles.

Pour terminer, as-tu d’autres projets ludiques à l’avenir?

Oh ouiiiiiiiii (trop enthousiaste?) Je travaille sur la nouvelle campagne ainsi qu’un jeu de rôle annexe à tout ça. Même univers, mais aborder d’un autre point de vue et explorant d’autres lieux. J’ai beaucoup d’idées pour faire un recueil de scénario one-shot et également un bestiaire. Mais je voudrais également continuer le troisième film et sortir la trilogie suivante ainsi qu’un nouvel album. BREF, encore plein de projets de tous les côtés.

Merci à Steve pour avoir consacré du temps pour cet interview. Si tu es intéressé par son univers, n’hésite pas à jeter un oeil sur la page Facebook, une fois !

Fiche technique

Page Facebook: Lien.
Auteur: Steve Fabry
Editeur: Edition Stellamaris

Auteur / autrice

  • Daniel

    Jeux préférés : Bruxelles 1893, Les aventures de Robin des Bois, Dice Forge, Ninjato, tous les jeux de Shem Philips, Path of Civilization, Watergate, Parks, Riversides, Wingspan

    Voir toutes les publications Rédacteur en chef

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *