On a testé

The Hunger

Qui n’a jamais rêvé d’être un vampire ? Comment ça, pas toi ? Tsss… Depuis que je suis enfant, c’est mon rêve ultime ! Tu te doutes donc que quand quelqu’un m’a dit qu’il existait un jeu pour incarner un vampire, je me suis ruée dessus. Il s’agit du jeu The Hunger créé par Richard Garfiled, qui n’est autre que le créateur du célèbre jeu de cartes Magic !

The Hunger - la revue
Tess te présente The Hunger !

“La victoire est au bout des crocs,

mais vos proies risquent de vous rester sur le ventre.

Réussirez-vous à rentrer avant le lever du soleil ?” Source

Le concept de The Hunger

The Hunger est un jeu de deckbuilding et de plateau. Tu vas devoir parcourir le plateau à la découverte de la montagne, des plaines, de la forêt et de la mer tout en étant en quête des proies les plus alléchantes et de la rose éternelle, le Saint Graal ! Tu as 15 nuits (= tours) pour aller jusqu’à la rose éternelle et revenir au château avant d’être réduit à l’état de poussière par les rayons du soleil. 

The Hunger - le plateau de jeu
Au-dessus du plateau se trouve la piste de chasse pour 2 joueurs

Au début de chaque tour de jeu, il faut déterminer l’ordre du tour (voir plus bas). Ensuite, quand vient ton tour, tu actives d’abord les effets de pioche/défausse. Ensuite, tu calcules ta vitesse sur base des cartes piochées. Enfin, tu peux la dépenser en te déplaçant et/ou en chassant. 

Les déplacements

Au début de la partie, tout le monde commence avec le même deck. Il s’agit de vampires qui te donnent principalement de la vitesse. Tu te déplaces à l’aide de la vitesse symbolisée en haut à gauche des cartes. 

Source : règles du jeu

A certains moments, tu auras l’occasion de choisir plusieurs chemins : le bateau, la voie de chemin de fer et la route pavée. Chacun a ses avantages : 

  • le bateau te permet de te déplacer plus vite, mais tu n’as qu’un seul trésor à découvrir et tu ne peux pas chasser ; il te permet cependant d’accéder aux îles, qui possèdent des puits qui te permettent de chasser une seconde fois dans ton tour ;
  • la voie ferrée te permet de découvrir des trésors et de digérer un humain noble et/ou villageois, mais elle est légèrement plus longue ; 
  • la route pavée ne te fait pas découvrir de trésors, mais te permet de digérer un humain militaire et/ou religieux. 

Digérer un humain = il ne fera plus partie de ton deck, mais comptera pour les missions et les pouvoirs spéciaux à la fin de la partie. Tu ne le piocheras donc plus. C’est assez intéressant pour les humains casse-bonbons car certains te font reculer de 4 cases, par exemple. C’est aussi tout simplement intéressant car les humains ne t’apportent que très rarement de la vitesse. 

The Hunger - ma main - vitesse
Ma première pioche, j’ai pas mal de vitesse … ça va bien m’aider 🙂

La chasse est ouverte

C’est également grâce à la vitesse que tu peux chasser et étoffer ton deck. Une fois que tu t’es déplacé, s’il te reste de la vitesse, tu peux acquérir une carte dans la piste de chasse. Tu as également l’occasion de chasser des cartes sur le plateau (taverne/cimetière). A toi de bien répartir ta vitesse entre les déplacements et la chasse !

Parmi les cartes à chasser, tu trouveras : 

  • des vampires qui te donnent de la vitesse pour chasser et te déplacer plus vite ; 
  • des familiers qui te donnent des petits coups de pouce ; 
  • des humains qui te rapportent des gouttes de sang (= points de victoire). Attention car certains te mettront des bâtons dans les roues !
  • la fameuse rose au bout de ton chemin ! 

Les missions

Tu vas pouvoir également rechercher des missions, qui équivalent à des bonus. Certaines peuvent se jouer durant la partie. Elles ont un fond jaune. Exemple : piocher une carte.

D’autres servent à obtenir plus de gouttes de sang à la fin de la partie. Celles-ci ont un fond beige. Exemple : gagner 6 gouttes de sang si tu as chassé plus de villageois que chaque autre vampire. 

La rose éternelle et les trésors

Tout au long de ton parcours jusqu’à la rose éternelle, des trésors se trouvent sur la carte. Certains sont déjà ouverts, tu sais donc à l’avance si ça vaut la peine de prendre tel ou tel chemin. D’autres sont fermés et ça sera la surprise. Je te souhaite de tomber sur une ombrelle. Selon moi, c’est le trésor qui vaut vraiment la peine car il te permet de jouer un tour supplémentaire, mais sans chasser.

La rose éternelle te permet d’obtenir un bonus permanent (= qui reste dans ta zone de jeu). Il y en a 3, qu’importe le nombre de joueurs.

Tour de jeu

Une des particularités de The Hunger est que l’ordre du tour des joueurs change à chaque tour. Celui-ci va dépendre de la position de chaque joueur sur le plateau. 

En règle générale, c’est le joueur qui, dans sa phase active (= dont la face du pion montre son personnage), est le plus éloigné du château qui joue toujours en premier. Afin de s’y retrouver, il convient de retourner son jeton sur sa phase repos (= face vierge) vers le haut lorsqu’il a fini son tour. Il existe aussi d’autres règles, mais je te laisse les découvrir lorsque tu joueras. 🙂

Personnellement, j’ai suivi les conseils de Vincent et Mister Lou et je me suis créée un petit compte-tour afin de mieux m’y retrouver. En effet, quand nous jouons à plus de 2 joueurs, cela peut être vite le boxon si tout le monde ne prend pas la peine de retourner son pion ^^

The Hunger - personnage vampire
La vampire que j’ai choisie pour cette partie

Fin de la partie

La partie se termine au bout du 15ème tour de jeu, sauf si tu as une ombrelle. Dans ce dernier cas, tu auras alors un tour supplémentaire pour te déplacer sans pouvoir chasser. Le premier qui rentre au château, en sécurité, obtient 10 gouttes de sang. Le deuxième joueur en obtient également, mais moins et ainsi de suite. 

Si tu n’es pas rentré au château mais que tu es dans le cimetière, tu ne te consumes pas car tu peux te cacher dans un caveau. Cependant, tu es pénalisé et tu dois rendre quelques gouttes de sang. 

Si tu es dans la montagne, les plaines ou la forêt, tu meurs purement et simplement et tu as perdu. Il existe un mode “novice” dans lequel tu peux te cacher dans les montagnes en perdant pas mal de gouttes de sang, mais au moins tu es vivant !

Ensuite, il faut comptabiliser les points des cartes bonus et enfin, les points gagnés via les missions. Le vampire ayant accumulé le plus de gouttes de sang remporte la partie et règne sur la vallée tout entière.  

Mon avis sur The Hunger

Nous avons fait l’acquisition de ce jeu juste avant nos congés. Nous avons actuellement 3 parties à notre actif (2 à 2 joueurs et 1 à 3). Ma présentation et mon avis se basent donc sur cette petite expérience. Il se peut que je vienne compléter cette revue le jour où nous aurons eu l’occasion de le tester à 4 joueurs ou plus 🙂

The Hunger est classé dans la catégorie des jeux d’horreur et fantastique. Cependant, à mon sens, il n’y a rien d’horrifique là-dedans mis à part que le jeu nous envoie dans un univers vampiresque. Certes, des gouttes de sang sont symbolisées mais rien de bien méchant. Par ailleurs, je trouve les illustrations bien sympathiques. J’aime assez ce style de dessin. 

Quelques petits conseils

En ce qui concerne le gameplay, il convient de trouver le bon équilibre entre les déplacements et la chasse pour pouvoir gagner. Lors de ma première partie, je n’ai pensé qu’à chasser dès le début. Autant te dire que ce n’est pas du tout une bonne idée. Je te conseille de te déplacer au plus vite jusqu’à la rose et de chasser sur le retour. Cela ne veut pas dire que tu ne dois pas chasser au début, mais avec parcimonie car les humains vont te ralentir ! 

La chance est, je trouve, aussi de la partie. Il y a énormément de cartes qui ne sortent pas au cours d’une partie à deux joueurs. Certaines cartes sont rares donc si un autre jour la chasse avant toi, tu l’as dans l’baba…

Plus tu as un gros deck (si tu chasses beaucoup d’humains) et moins vite se renouvelleront les cartes. Sois donc attentif à cela quand tu chasses. Exemple : Si tu es au tour n° 14, que tu es assez proche du château. Tu peux donc te permettre de chasser. Vérifie, avant de le faire, l’état de ton deck et les humains disponibles à la chasse. En effet, s’il est épuisé et que tu dois le mélanger avant de piocher tes dernières cartes, certains humains pourraient potentiellement te faire reculer de 4 cases si tu les pioches !

Ce que j’en pense

Autant j’ai eu le coup de cœur pour la boîte de jeu, son concept et ses illustrations, autant je reste un peu sur ma faim après ces quelques parties. Retourne chasser si tu n’es pas rassasiée, me diras-tu ?! Mmmh… En toute honnêteté, j’ai l’impression d’avoir mieux dans ma ludothèque. Cependant, j’ai l’espoir qu’en jouant encore et encore, nous y prendrons davantage de plaisir. En effet, je me suis rendue compte que nous n’avons pas encore découvert toutes les cartes qui existent et qu’il y a vraiment moyen d’embêter les autres joueurs… Mouahahahaha… !

The Hunger - la boîte de jeu

Fiche technique

Auteur : Richard Garfield 

Illustrateurs : Marta Ivanova, Jocelyn Joc Millet

Editeurs : Renegade France et Origames

Distributeur : Geronimo Games

Joueurs : 2 à 6 joueurs 

Durée : 1 heure

Âge : à partir de 12 ans

Auteur

psycalicious@gmail.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cosmic Race

01/10/2022

%d blogueurs aiment cette page :