l'Art & Ma Carrière
Jeux belges

L’Art & Ma Carrière

À coté de la gamme de jeux divertissants et drôles, nous avons des jeux porteurs d’un message sociétal. Ces jeux visent à nous pousser à la réflexion tout en nous faisant passer un bon moment. C’est l’objectif de « L’Art & Ma Carrière ».

Quand j’ai appris qu’une créatrice belgo-espagnole a entrepris un projet de ce genre, j’ai tout de suite été motivé par l’idée de vous en parler.

Je vais donc vous partager mon impression sur « L’Art & Ma Carrière » d’Olivia Hernaïz, un jeu qui est destiné à mettre en lumière la place des femmes dans l’univers de l’art contemporain.

Je prends le parti-pris d’utiliser le féminin pour parler de moi durant l’article. Le jeu faisant que je me glisse dans la peau d’une femme, il me semble naturel pour le confort de lecture de procéder ainsi.

Le concept de l’Art & Ma Carrière

L’Art & Ma Carrière est une réinterprétation du classique américain « Career« .

Dans la version d’Olivia Hernaïz, on va se mettre dans la peau d’une femme entamant sa carrière dans l’art. Un tour de plateau = 1 an de vie professionnelle.

le plateau de jeu de L'Art & Ma Carrière
Le plateau de jeu, vu d’en haut.

Des objectifs personnalisés

Tout d’abord, c’est à vous de déterminer votre objectif de vie. En effet, « réussir dans votre vie » signifie quelque chose de différent pour chaque personne. Du coup c’est à vous de déterminer votre objectif en secret.
Vous avez 60 points d’objectif à distribuer dans 3 secteurs : Argent, Prestige, Bonheur. Chaque tranche de 1000€ vaudra pour 1 point d’objectif. Vous pouvez partager l’objectif comme vous le désirez, par exemple, mettre 20 points partout pour mener une vie équilibrée, Mettre 40 points de bonheur et 20 d’argent, mais négliger totalement le prestige, ou au contraire, mettre tout dans la réussite financière, au mépris de votre bonheur et de votre prestige.

Durant le tour de plateau, on va être invité à s’engager dans divers projets professionnels. D’étudiante en master, jusqu’à conservatrice de musée, en passant par artiste, professeure, galeriste, curatrice et historienne de l’art.
Chaque projet professionnel va vous demander une condition d’entrée, soit un diplôme, soit une expérience soit un investissement financier.
Une fois engagé dans votre projet, vous utiliserez un dés 3 (un dés à 3 faces) et rencontrer divers évènements qui vont faire changer votre bonheur, votre argent ou votre prestige.

fiche de score
Une fiche de score de notre partie. Avec les objectifs personnels au dessus de la feuille, légèrement pliée pour les garder à l’abri des regards

Des opportunités et des pièges

Des cartes opportunités vont vous permettre de vous lancer dans des projets professionnels sans tomber dessus par lancé de dés et les cartes « réseau » vont vous permettre d’avancer d’un nombre de cases définies sans lancer le dés.

Attention quand même aux cases négatives, vous pouvez vous retrouver à la rue, et devoir faire un 7, un 11 ou un double, ou payer la moitié de vos économies pour débloquer votre vie professionnel. Certaines cases vont aussi vous faire perdre du bonheur si vous êtes victime de railleries.

Vous touchez votre salaire annuel quand vous repassez par la case départ. Cet argent vous servira notamment à investir dans une nouvelle carrière.

Mon avis sur l’Art & Ma Carrière

L’objectif de sensibilisation en nous faisant passer un bon moment ludique est réussi.

début de notre partie
Le plateau au début de notre partie.

Un classique bien adapté

Certes, le jeu basé sur un grand classique n’a pas une mécanique digne des grands jeux de société modernes dont nous parlons d’habitude, mais il est divertissant. Je ne connaissais pas « Career », le jeu d’origine, mais c’est un subtile croisement entre Monopoly et Destins. Mais en beaucoup moins hasardeux.

J’ai bien aimé surtout le fait de pouvoir choisir ses objectifs de vie. Réussir n’est pas être riche, mais de trouver son propre équilibre entre bonheur personnel, argent et prestige.
Par ce choix en début de jeu, nous allons avoir des objectifs différents et l’envie d’entamer des projets professionnels en fonction des acquis de chaque projet.
Même si le lancé de dés va nous mener à des cases aléatoires, ça sera surtout grâce aux cartes opportunités qu’on va se diriger vers les projets qui seront les plus rentables pour notre projet.

Je vous avoue que pour ma première partie, j’ai choisi d’être ambitieuse. J’ai donc pris comme objectif 40 points de prestige, mais seulement 10 points de bonheur et 10 000€ d’économie. Si le hasard m’a fait commencer ma vie professionnelle par un projet de professeur, être professeur est gratifiant mais peu lucratif et peu prestigieux. Du coup, grâce aux cartes opportunité que j’ai acquises ensuite, j’en ai profité pour m’orienter plus vers conservatrice de musée ou artiste, mon bonheur étant déjà à son objectif, il me fallait relever d’autres défis.

Les interactions sont bien présentes car on peut vendre ses opportunités aux autres joueuses. On peut même marcher sur les plates bandes des autres: en tombant sur la même case qu’une autre joueuse, on prend sa place et on l’envoi à la rue. C’est rude mais une carrière peut aussi se mener en écrasant les autres.

Le plus important: la sensibilisation

Cases iintérieures
Les cases intérieures du parcours d’artiste

Outre le principe du jeu, ce qui est important dans « L’Art & Ma Carrière » c’est surtout la sensibilisation à la vie d’une femme dans les métiers d’art.

Je vous rassure tout de suite, nous ne sommes pas dans une stigmatisation comme ce qu’on retrouve dans le Monopoly féministe, mais plutôt dans des mises en situation de vécus féminins au sein des divers projets professionnels.
Par exemple, nous serons confrontées à la maternité et à la « punition sociale » que cela implique. C’est un fait: tomber enceinte est un frein professionnelle et nous oblige à mettre notre projet professionnel entre parenthèse.

Moi, en tant qu’homme

En lisant les différentes situations du plateau, j’ai pris conscience que le monde professionnel des femmes est souvent basé sur l’apparence.

J’ai été par exemple particulièrement frappé de voir qu’un projet de conservatrice de musée pouvait s’entamer soit avec un master en muséologie (logique) soit avec une belle tenue à 2000€. Le message que j’en ai compris est que l’apparence d’une femme peut égaler une compétence intellectuelle. Choquant non?

J’ai aussi été frappé par l’effet que pouvait avoir sur le bonheur de la joueuse les railleries de leurs collègues. Dans divers projets professionnels un mot « d’humour macho » a pour effet de faire perdre de 4 à 6 points de bonheur. Un coup dur dans la vie de quelqu’un ayant choisi cette sensibilité comme objectif personnel.

Je vous avoue, comme dit plus haut, que j’ai choisi des objectifs version « jeu de rôle », donc pas des objectifs personnels telle que je les préfères dans ma vie réelle. Je suis avant tout un joueur. Mais je pense que j’ai pu me projeter dans ce que j’aurai pu ressentir en tant que femme souhaitant vivre de sa passion artistique.

Maintenant mes valeurs font que certains effets sont discutables à mes yeux. Comme un avortement fait par choix pour éviter de perdre trop d’acquis professionnels, aurait pu nous faire perdre un peu de bonheur.
Mais c’est un jugement de valeur personnel et je comprends aussi que par soucis d’équilibrage de jeu ou de valeurs différentes des miennes, on ai fait ce choix d’effet.

Yasmin, en tant que femme

Une fois n’est pas coutume, je troque ma main correctrice pour celle de rédactrice afin de vous partager mon avis sur ce jeu qui m’a tout de suite intéressé. Diplômée de l’Institut Supérieur de l’Art des Loisirs et du Tourisme, la thématique et le fait que ce projet soit soutenu par la Fédération Wallonie-Bruxelles Direction des arts plastiques contemporains me donnaient déjà une bonne impression sur l’expérience de jeu.

J’ai donc commencé la partie avec les objectifs suivants: Argent 20 – Gloire 10 et Bonheur 30. Si vous remontez un peu dans cet article, vous verrez qu’en fin de partie, j’étais loin du compte côté bonheur (8/30).. et oui, j’ai perdu ! Je commençais déjà mal avec un salaire annuel de 1.000€ mais cela n’explique pas cette défaite. En fait, je me suis trop prise au jeu. Là où j’ai cherché à lancer ma carrière dans un métier que j’aurais souhaité approcher grâce à un master, mon homme analysait les cases lui permettant de rapidement valider ses objectifs.

Heureusement pour moi, il n’a pas pu expédier la partie grâce à plusieurs cases négatives sur lesquelles il est tombé et grâce aux sujets de certaines cases qui ont enclenché un débat. Ce dernier a également une grande place dans L’Art & Ma Carrière, un jeu pensé pour ouvrir le dialogue entre les participants. Dans son livret de jeu, Olivia Hernaïz conseille même de faire appel à une médiatrice à partir de 3 joueuses. Ceci dans le but que chacune puisse avoir son temps de parole.

Mauvaise perdante que je suis, j’ai terminé le jeu sur une défaite que je qualifierais de douce. En effet, je me sentais presque détendue d’avoir échangé sur mon expérience professionnelle. Je le fais de temps en temps avec mon partenaire mais là c’était différent. Certaines réflexions que je n’avais pas encore eues me sont venues en lisant l’une ou l’autre case/carte. Au final, ce fut une chouette expérience et j’ai hâte de la réitérer à plus de joueuses.

Le plateau en fin de partie
Notre partie est finie.

Fiche Technique

Auteur : OLIVIA HERNAÏZ
Illustrateur : OLIVIA HERNAÏZ
Editeur : autoédition
Distributeur : autodistribution (accessible via le site officiel)
Joueurs : 2 à 6
Durée : 60 minutes
Âge : 8 +

Un peu plus de L’Art & Ma Carrière

Le Projet Ulule terminé depuis 2020

La page intagram dédiée au jeu

Le site de la créatrice et la page officielle du jeu

La présentation vidéo du jeu :

Auteur

antares1983@gmail.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Patatrap Quest

17 février 2021

%d blogueurs aiment cette page :