Coups de Cœur

Alubari

Bonsoir chers amateurs de thé !
Je vais vous parler dans cet article d’Alubari. C’est un jeu stratégique de placement d’ouvriers, de gestion de ressources et de courses aux contrats qui s’imbrique parfaitement dans le thème de la culture du thé et de la construction du réseau ferroviaire indien. La météo sera d’ailleurs au rendez-vous et ne vous facilitera pas forcément la tâche…

Image with no description
Aperçu du plateau d’Alubari

But du jeu

Dans Alubari, vous placerez vos 2 ou 3 ouvriers afin de résoudre des actions parmi 8 différentes et qui vous rapporteront des points de victoires en fin de partie. Ci-dessous, je vais vous expliquer les différentes actions possibles et leur intérêt pour vous faire gagner des points de victoire.

Les 8 actions possibles. L’action F offre 2 choix d’action possibles (construire ou acheter de l’équipement

1) Récolter des ressources dans l’entrepôt et 2) Convertir les ressources

Les ressources ne vous rapportent pas de points en soi mais vous aident à optimaliser les autres actions qui, elles, en rapportent.

Il y a 3 ressources (cubes) présentes dans l’entrepôt:
– le fer (orange) qui permet d’effectuer l’action construire une zone de gare. On peut, grâce à l’action conversion, convertir du fer en barre d’acier qui sert à faire les actions construire une zone de gare, placer une section de chemin de fer et acquérir une carte équipement ou payer lorsque l’évènement Maintenance (voir plus loin) se déroule.

– la pierre (gris) sert à l’action construire une zone de gare.On peut la convertir en gravats et inversement car certaines zones de gare requièrent du gravats.

– Finalement le chai (vert) qui est aussi représenté sur une piste chai. Dès que vous collectez un chai de l’entrepôt, vous défaussez ce cube (il ne sera plus utilisé pendant la partie) et augmentez de 1 votre marqueur sur la piste. Lorsque vous dépensez 1 chai, vous pouvez recruter un troisième ouvrier pour la manche à condition d’avoir une carte équipement ou activer le bonus de l’action que vous avez choisie.

La piste Chai

3) Déblayer les plantations de thé

Les plantations de thé sont matérialisées par des cartes plantation qui comportent des emplacements qui sont au départ occupés par des gravats. Effectuer l’action déblayer vous permet d’enlever un certain nombre de gravats qui dépend de la capacité de déblayage lors de la manche en cours. Cette capacité varie en effet entre les manches en fonction de la météo (voir plus loin). Lorsque vous avez libéré un emplacement, vous placez un de vos jetons propriétés et gagnez les points figurant sur l’emplacement à la fin de la partie.
Attention: chaque emplacement ne rapporte pas les mêmes points. Plus il y a à déblayer, plus cela vous rapporte des points.

Les cartes plantations avec leurs emplacements à déblayer

Les emplacements de plantation en votre possession vous permettent par ailleurs d’augmenter votre récolte de thé (voir l’effet récolte dans la phase 1 décrite plus loin).

4) Placer une section de chemin de fer

En fonction de la capacité de Pose de voie pendant la manche en cours (météo), vous pourrez placer un certain nombre de sections à partir de la dernière construite en payant 1 fer par section. Placez 1 jeton propriété sur chaque section construite.

Construire des sections permet de gagner des points de victoire, obtenir du chai (seulement les sections de rivière), débloquer des zones de gare à construire (effet section de rivière) mais surtout à achever des cartes Contrat qui rapportent énormément de points !

5) Construire une zone de gare

Chaque ville accueille plusieurs zones de gare à construire. Lorsque vous les construisez vous pouvez obtenir des points de victoire, une action gratuite, un troisième ouvrier pour la manche suivante ou une barre d’acier. Placez 1 jeton propriété sur la zone construite.

Toutes les zones de gare ne sont cependant pas disponibles à la construction. Les seules pouvant être construites sont celles avant la dernière section de rivières construites. Construire une Section de rivière s’avère donc nécessaire.

Vos gares vous permettent aussi d’achever des cartes Contrat et vous rapportent aussi pas mal de points.

6) Acheter une carte équipement

En dépensant 2 ou 3 barres d’aciers, vous pouvez acquérir une carte équipement. Chacune vous donne des points (9 ou 16), 1 éventuel chai et/ou bonus. Les bonus sont vraiment intéressants car ils vous permettent d’optimiser certaines actions.

Il existe cependant une roue d’évènement liée à l’action récolter des ressources. Celle-ci est divisée en 6 évènements chronologiques qui se répètent au fur et à mesure qu’on pioche des cubes évènement.

Ces derniers se trouvent dans le sac de ressources. Une fois piochés, on les résout un à un en suivant l’ordre indiqué sur la roue. Parmi ces évènements, il y a la Maintenance qui nous oblige à dépenser 1 acier ou 2 Chais par carte équipement en notre possession. On perd sinon notre/nos cartes équipements ….

Certaines cartes équipement rapportent du chai quand on les achète

7) Prendre une carte Contrat

Prenez une carte parmi les trois disponibles. Chaque carte comporte 2 parties. La partie supérieure est un pouvoir one shot lié à une action ou à l’évènement Maintenance. Vous pouvez l’utiliser (inclinez la horizontalement) à tout moment lorsque la condition est remplie (action/évènement).

La partie inférieure indique les conditions à remplir en fin de partie pour toucher les points indiqués. Chaque contrat rempli rapporte donc des points de victoires conséquents liés aux autres actions.

8) Récolter des feuilles de thé ou convertir des feuilles en Chai

La récolte est la seule façon d’obtenir des feuilles de thé. Celles-ci servent à construire les zones de gare de la première ville et à remplir certains contrats. Vous pouvez aussi les convertir en Chai, ce qui est très intéressant !

Le nombre de feuilles que vous pouvez collecter est indiqué sur la piste de capacité de récolte.

Déroulement de la partie

Une fois les actions expliquées avec les intérêts derrières, il est désormais plus facile d’aborder le déroulement d’Alubari et l’essence-même de celui-ci.

La partie se déroulera en une série de manches jusqu’à ce que vous ayez relié le chemin de fer jusqu’à Darjeeling. À 2 joueurs, la partie se termine aussi lorsqu’on a placé tous ses jetons propriétés.

Chaque manque dans Alubari se divise en différentes phases.

Phase 1: réapprovisionnement des contrats

On place la carte contrat présente sur l’emplacement A sur l’emplacement défausse et on décale les cartes restantes vers l’emplacement A. On remplit ensuite les emplacements vides avec la pioche.

Phase 2: météo

A côté de la piste contrat, il y a une piste météo qui influence les capacités déblayage, pose de voie et récolte pour la manche en cours. C’est une spécificité que j’apprécie fortement dans Alubari.

Dans cette phase, vous défaussez le jeton météo situé sur la troisième case (en partant du haut) de la piste météo et décalez les autres vers le bas. Le dessus de la pioche contrats indique quel jeton météo il faut placer sur la première case.

Le dos de la pioche indique qu’on doit mettre un jeton pluie sur la piste météo.

La dernière case indique la météo pour cette nouvelle manche. Vous résolvez les effets en fonction de celle-ci :
– Soleil: +2 sur la piste déblayage et +1 sur la piste pose de voie
– Pluie: -1 sur les pistes déblayage et pose de voie et +1 sur la piste récolte de thé
– Brouillard: -1 sur la piste récolte de thé et on doit placer un jeton brouillard sur une case action déblayage et un autre sur une case pose de voie. Ces cases sont ainsi bloquées pour les joueurs.

Lorsque vous déplacez le marqueur sur la dernière case de la piste déblayage ou récolte, vous déclenchez une récolte. Chaque joueur va récupérer un nombre de feuilles égal au nombre d’emplacements de plantation lui appartenant (ceux avec ses jetons propriétés dessus grâce à l’action déblayage) x la capacité récolte.

Le marqueur sur la piste déblayage revient sur « 5 » tandis que celui sur la piste récolte revient sur le « 1 » de départ.

Les trois pistes de capacité: déblayage, pose de voie et récolte

Phase 3: réapprovisionnement de l’entrepôt

Vous piocherez un certain nombre de cubes du sac qui dépend du nombre de joueurs. Vous les placerez ensuite dans leur emplacement respectif dans l’entrepôt. Si un ou plusieurs cubes évènement sont piochés, placez-les un par un sur la roue évènement, sur la prochaine case libre et résolvez les évènements individuellement.

La roue d’évènement d’Alubari qui nous réserve des surprises…

Phase 4: placement des ouvriers

Si vous avez un équipement et 1 chai à dépenser, vous pouvez le faire afin de récupérer votre troisième ouvrier pour la manche en cours.

Ensuite en commençant par le premier joueur, chacun va placer 1 ouvrier sur une case action disponible jusqu’à ce que tout le monde ait placé tous ses ouvriers.

Phase 5: résolution

On résolve ensuite les actions de gauche à droite. Les 8 actions possibles ont été décrites précédemment afin d’expliquer le but du jeu.

On termine la manche en contrôlant les conditions de fin de jeu. Si ce n’est pas la fin, on recommence une nouvelle manche. Le premier joueur est celui qui a mis son ouvrier sur la dernière case de l’action entrepôt. S’il n’y a pas de nouveau premier joueur, le précédent reste toujours premier joueur.

Fin de partie et décompte des points

La construction de la dernière section de chemin de fer qui relie Darjeeling marque la fin de la partie. On termine ainsi la manche. À deux joueurs, la partie se termine aussi lorsqu’un des deux a placé tous ses jetons propriétés.

Quant au décompte des points, voici les différents axes qui vous rapportent des points :

  • les plantations déblayées vous appartenant.
  • les zones de gare construites qui ont un bonus de points.
  • les cartes contrats complétés. Pour vérifier que vous remplissez bien les conditions des différentes cartes, retirez vos jetons propriété liés aux conditions et placez-les sur la carte. Vous évitez ainsi qu’un jeton soit utilisé pour deux contrats. On ne peut compléter chaque carte contrat que séparément.
  • la position de votre marqueur sur la piste Chai indique les points que vous gagnez.
  • Les feuilles de thé qui vous restent vous rapportent 1/2 point par feuille.
  • Ajoutez finalement les points de vos cartes équipement.

Verdict

Un vrai plaisir ludique, une fois ! Alubari m’a tout d’abord séduit par son thème (j’adore le thé !) et par la beauté de son matériel (le plateau et les cartes sont magnifiquement illustrées). Moi qui m’attendais à un jeu dont le thème zen du thé refléterait la mécanique, je me suis totalement trompé !

Alubari exige en effet qu’on réfléchisse à chacun de nos coups car une action effectuée lors d’un tour aurait pu être plus intéressante lors d’un tour précédent/suivant.

La gestion du timing

Prenons par exemple l’action déblayer. Celle-ci n’est pas très intéressante si on ne peut pas dégager en une action un emplacement de plantation pour se l’approprier. Cela profitera d’ailleurs à votre adversaire s’il pouvait dégager l’emplacement convoité juste après que vous ayez commencé à le déblayer. Il est donc judicieux de soit avoir le chai requis pour déblayer plus ou attendre que la météo soit plus clémente pour que la capacité de déblayage soit suffisante.

Cette réflexion se pose aussi pour les autres actions. Acquérir des cartes contrat peut se faire en début ou au milieu/fin de partie. En début de partie vous orienterez votre stratégie en fonction de celle-ci tandis qu’en milieu/fin de partie, vous saisissez l’opportunité. Les deux options se valent mais n’oubliez pas que ces contrats ont un pouvoir à usage unique non négligeable qui est plus facile à exploiter au début qu’à la fin…

Quant à la construction et à la pose de voie, tout est aussi question de timing. Certaines sections/zones de gare vous rapportent plus de points/ bonus que d’autres. Il faudra donc soit être rapide soit être patient pour saisir l’opportunité !

La dernier chose à tenir à l’œil est la roue d’évènements qui influencera les différentes parties du plateau et mettra parfois à mal la stratégie des joueurs.

Les possibilités mises sous contrainte

Les 8 actions d’Alubari nous offrent tellement de possibilités en terme de scoring comme je l’ai expliqué précédemment. Le jeu vous impose cependant à bien rentabiliser vos choix car vous n’avez que 2 ou 3 ouvriers par manche et le chai qui permet d’améliorer l’action est rare. Ce qui fait vraiment la richesse de ce jeu.

Le train démarre doucement mais sûrement

Au début, comme tout bon jeu stratégique de pose d’ouvriers, vous allez un peu patauger. Vous ne savez pas trop quelles actions seront les plus intéressantes et quelles ressources collecter d’abord. C’est après 3-4 manches que vous verrez plus clair dans votre stratégie. Heureusement les actions et les effets sont bien rappelés sur le plateau pour éviter de retourner dans le livret de règles. Ce dernier est assez dense mais comporte pas mal d’exemples clairs. Il m’a fallu cependant 2 parties pour saisir toutes les petits règles (devenir premier joueur, remettre les cubes évènements et les ressources dans le sac). La seule chose que je reproche c’est le carnet de score qui aurait pu reprendre les cartes contrats en une seule ligne au lieu de deux (ça prête à confusion pour le calcul des points).

Quand on aime, on ne compte pas

J’adore Alubari mais construire une ligne de chemin de fer et cultiver du thé, ça prend du temps ! J’étais à au moins 2 heures de jeu à chaque partie mais je ne les ai pas vues passer ! J’en ai déjà mentionné la raison précédemment: il faut garder à l’œil le jeu des adversaires ! Vos décisions dépendent de ce qu’ils peuvent faire avant ou après vous en fonction de leurs ressources.

Comme on ne joue que 2 ou 3 tours par manche, elles sont courtes. On doit cependant effectuer à chaque fois la phase 1 à 3 qui prennent du temps en fin de compte. Je conseille donc de vous répartir la tâche entre joueurs pour éviter les temps morts.

Pour conclure, Alubari a su réchauffer mon âme d’amateur de jeu expert et de cubes en bois à travers une mécanique bien huilée comme des roues de locomotive et maintenir mes neurones en éveil tel un bon thé…

Bonne dégustation !

Daniel

Fiche technique

Auteur : Toni Boydell
Illustrateur : Cécile Guinement
Éditeur : Studio H
Distributeur : Gigamic
Joueurs : 1 à 5
Durée : 90 minutes
Âge : 14 +
Lien vers boutique partenaire: Philibert

Auteur

haoyong@live.be

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Oriflamme, l'as d'or 2020

23 juillet 2020

Hadara

29 juillet 2020

%d blogueurs aiment cette page :