Coups de Cœur

Flyin’ Goblin

Salut mes petits gobelins!
Envie de faire un casse d’un château à coups de catapultes? Vous êtes au bon endroit avec Flyin’ Goblin de chez Iello

But du jeu

Vous allez catapulter vos soldats gobelins afin qu’ils pillent les différentes pièces du chateau. Vous pouvez récolter des pièces d’or ou des diamants.

Lorsque vous avez 20 diamants (moins de 3 joueurs) ou 25, vous avez gagnez. Une autre façon de gagner est d’être le premier à construire les 4 étages de votre totem sans qu’il se fasse détruire par vos adversaires bien sûr!

Quant aux pièces d’or, elles vous permettent d’acheter les fameuses parties du totem mais aussi de recruter d’autres gobelins. Ces derniers vous permettront de vous enrichir plus rapidement et d’augmenter votre probabilité de réussite de tir. Au début , il n’est pas évident de viser juste.

Matériel

Le détail qui a vraiment attiré ma curiosité, c’est que la boite même fait office de plateau jeu! Il faut d’abord monter le chateau et ses différentes pièces grâce aux différentes bandes en carton à emboiter. Dès que c’est monté, il ne faut plus y toucher. On place les plateaux individuels, la tour et les catapultes dans le compartiment du bas de la boite, en dessous du chateau et le reste peut être placédans les différentes pièces du chateau. Un rangement très bien pensé et que j’apprécie fortement!

Le dessus de l’intérieur de la boite qui fait office de plateau de jeu. Il faut juste monter la tour et mettre les 8 toits autour.
Le dessous de la boite pour ranger les plateaux armée et les catapultes. Le reste peut être mis dans les salles.

Mise en place

Hormis la contruction du chateau lors de la première partie, la mise en place de Flyin’ Goblin est très rapide. On doit juste monter la tour au milieu du chateau et placer le roi dessus à l’aide de la tuile balcon. On place ensuite les ressources correspondant à leur salle (la tour comprise!) et les toits sur les intersections.

Les joueurs prennent leur catapulte, leurs gobelins, leur totem, un plateau Armée et se positionnent sur un côté du château. Ils ont au départ 2 soldats gobelins, la catapulte. Le reste du matériel est mis sur le plateau Armée.

Le plateau armée

La catapulté doit être à une boite de distance du château. Utilisez donc la boite pour contrôler qu’un joueur n’en profite pas en cours de partie pour avancer sa catapulte….

Nos soldats sont prêts à déguster pour leur mission!

La partie peut enfin commencer!

Déroulement de la partie

Flyin’ Goblin se déroule en une série de tours divisée en 4 phases: catapultage, pillage, contrôle des conditions de fin de partie et achat

1) Catapultage

Les joueurs catapultent simultanément et disent j’ai « terminé » quand ils n’ont plus de gobelins à lancer. Après que l’avant dernier ai dit j’ai terminé, le dernier n’a plus droit qu’à un lancer (vraiment embêtant quand on a beaucoup de gobelins!).

Quand on rate: on rate! On ne peut pas reprendre un gobelin qui n’est pas tombé dans le chateau pour le relancer.

2) Pillage

La première personne à avoir dit « j’ai terminé » est considérée comme premier joueur. Cela sert seulement en cas de litige lors de l’étape résolution des effets des salles se fait simultanément.

Exemple de litige: joueur 1 veut voler le seul diamant que vient d’acquérir le joueur 3 à ce tour mais ce n’est pas possible car si on reprend l’ordre du tour, le joueur 1 ne peut pas voler un diamant que le joueur 3 n’avait pas encore.

Suivez les étapes suivantes:

  • D’abord, celui qui fait tomber le roi, le replace sur un des toits disponibles et récupère la tuile balcon. Si aucun toit n’est disponible, on replace le roi sur sa tuile balcon au sommet de la tour
Notre roi n’est pas encore au courant qu’il va être renversé de son balcon…
  • Chacun de nos gobelins pillards qui est encore sur leur toit nous fait gagner 1 diamant. Les pillards tombés de leur toit reviennent sur le plateau Armée et doivent de nouveau être recrutés.
  • On reprend ensuite nos soldats et capitaine près de notre catapulte et résout simultanément les effets des salles dans lesquels ils ont atterri. On tient compte de l’ordre du tour si il y a un litige.
Les différents effets de salle dans Flyin’ Goblin
  • Finalement, si des pièces de notre totem sont tombées du toit, on remet la plus petite sur notre plateau Armée et on reconstitue le totem sur le toit avec le reste. On perd donc à chaque fois une pièce quand on renverse notre totem.

3) Contrôle condition de victoire

On regarde si quelqu’un a soit 20 ou 25 diamants soit construit tout son totem. Si c’est le cas, la partie est terminée!

4) Recrutement

Avec l’argent gagné, vous ne pouvez recruter qu’UN gobelin ou pièce de totem par tour. Néanmoins, vous pouvez augmenter cette limite de +1 par gobelin ayant atterri dans l’armurerie. Vous devez cependant avoir les moyens de les recruter! L’armurerie ne vous donne pas des recrues gratuites (plusieurs de mes camarades de jeu ont voulu croire à cette version).

Parmi les gobelins, on en distingue 3 sortes.

Les soldats à catapulter qui vous permettront de piller les salles du château. Leur coût est croissant étant donné qu’ils sont bons marchés.

Il y a ensuite le capitaine qui est plus gros qu’un soldat et permet de doubler l’effet d’une salle (gain ou malus) lorsqu’il atterrit dedans. Il coûte 8 pièces mais peut vite être rentabilisé. Les soldats et le capitaine restent dans votre équipe jusqu’à la fin de la partie.


Finalement il y a 2 pillards qui ne se catapultent pas comme les deux types précédents. Une fois recruté, vous placez le pillard sur un des toits disponibles. Tant qu’il n’est pas tombé de son toit, il vous rapportera un diamant par tour. Ils coûtent seulement 3 pièces mais doivent chaque fois être recrutés lorsqu’ils sont tombés de leur toit.

Nos petits pillards ne sont pas à l’abri d’un catalpultage….

Vous pouvez aussi construire votre totem au lieu de recruter des gobelins. Les deux premières parties coûtent 3 pièces tandis que les 3e et 4e requièrent respectivement 4 et 5 pièces.

Et un nouveau tour commence!

Verdict

C’est un jeu addictif une fois! Flyin’ Goblin allie parfaitement un thème original et décalé, une simplicité des règles et une rapidité de mise en place.

Certains joueurs peuvent être réticents car c’est un jeu de dextérité et qu’ils ont deux mains gauches. A ces derniers je leur réponds que la courbe d’apprentissage est très rapide. Le jeu est d’autant plus savoureux si vous avez des joueurs expérimentés qui ont le sens du fair-play. Je veux dire par là qu’ils ne prennent pas le choix de la facilité en construisant leur totem car ils sont certains que vous n’êtes pas assez bons pour détruire leur totem, surtout si ce dernier est protégé par la tour.

En effet, l’objectif du totem est plus facile qu’atteindre 20 ou 25 diamants, surtout pour des joueurs aguerris!

Lorsque j’initiais des amis à Flyin’ Goblin, j’essayais d’abord de recruter mon capitaine afin de rentabiliser mes tirs précis. Dès que j’avais recruté toute mon armée ou que quelqu’un prenais le dessus, je commençais à dépenser mon argent pour acheter les totems. Ma priorité est gagner via les diamants grâce à mes soldats et mon capitaine. Je recrutais néanmoins le pillard histoire d’avoir une marge de sécurité. Le but est tout de même d’être le gagnant!

Un autre point très positif c’est qu’il y a vraiment de l’interaction entre les joueurs sans basculer dans la stratégie agressive. Certes on détruit le totem de l’autre, on renverse son pillard ou lui vole quelques diamants mais c’est juste dans une ambiance bon enfant. On n’a pas ce côté tout le monde s’acharne sur un même joueur car on prend tellement de plaisir à catapulter nos gobelins pour avoir le plus de richesses ou terminer son totem, que mettre à mal son adversaire n’est pas notre priorité.

Pour conclure, Flyin’ Goblin est parfait pour les fins de soirée car les parties s’enchainent, cela prend pas trop de place et assure des moments 100% fous rire!

Même quand il fait noir, nos gobelins n’hésitent pas à faire du pillage nocturne!

De la stratégie

Concernant les différentes stratégies, avoir pleins de gobelins à catapulter n’est cependant pas rentable lorsqu’on sait que nous avons droit qu’à un seul tir après que l’avant dernier ait dit « j’ai terminé ». Dan ce cas, je catapulte plusieurs soldats en même pour gagner du temps 😉 . Cette technique requiert néanmoins que vous soyez assez bons pour réussir votre tir groupé…. Par contre c’est tellement cool de faire des tirs à la chaîne !

La stratégie du totem est facile lorsque vous avez des adversaires qui ne sont pas assez adroits avec leur lancer. Si vous-même n’êtes pas assez adroit, cela prendra du temps car il faut pas mal de pièces d’or, surtout pour reconstruire votre totem.

Quant à la stratégie des diamants, elle dépend surtout de votre talent de catapulteur. Vous pouvez évidemment compter sur vos pillards qui peuvent vous rapporter 2 diamants par tour, à condition que vos adversaires ne les renversent pas… Viser la tour peut sembler difficile et s’avère tellement payant: 3 diamants voire 5 si vous avez la tuile balcon. Par contre faites attention aux cases -1 diamant qui entourent la tour. On tombe dedans si facilement. Il faudra donc veiller maintenir une bonne trajectoire lors que vous catapultez vos gobelins. J’avoue que pour cela, les catapultes sont d’excellente car elles ne sont pas trop légères. Ce qui fait que vos lancers ne partent pas trop en c…….les. Selon moi, modérer sa force est le plus difficile dans ce jeu.

Je vous invite donc fortement à piller les chateaux avec ces gobelins tout mimis, c’est une garantie d’une soirée entre amis réussie!

Daniel

Fiche Technique

Auteurs: Corentin Lebrat et Théo Rivière
Illustrateur: Tomasz Larek
Editeurs : IELLO
Distribution : IELLO
Age : 8+
Joueur : 2 à 4
Durée : 30 à 60 minutes

Auteur

haoyong@live.be

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les ombres de Macao

9 juillet 2020

%d blogueurs aiment cette page :