Coups de Cœur

Vraiment Très Futé

Ayant été très fan de Très Futé, article [Coup de Cœur] de Al à l’appui sur ce lien qui vous expliquait en détails le fonctionnement du jeu, nous voilà maintenant vraiment très fan de Vraiment Très Futé !
Je vous avoue qu’à l’annonce de la sortie de celui-ci, je me suis demandée comment ils pourraient recycler Très Futé en en faisant un jeu attrayant sans un sentiment de déjà vu. Une chose est sûre : que ça soit avec l’un ou avec l’autre : prévoyez de vous laver les mains après la partie 😉

Regardez-moi ces belles couleurs !

Quelle est la différence ?

Il s’agit très clairement du même jeu, mais décliné très intelligemment pour avoir une toute autre
sensation de jeu, votre but sera toujours de faire un maximum de points et idéalement de déclencher un maximum de bonus pour y parvenir plus facilement.

Une aide supplémentaire apparaît :
Nous connaissions la « relance » et le « +1 », un symbole supplémentaire apparaît, il s’agit de reprendre un dé écarté pour le relancer avec les autres.
Aussi, si vous réussissez à activer tous les bonus d’une ligne (pas facile à faire), et bien vous prendrez bien un petit bonus supplémentaire ? 😉

Comment fonctionnent les différentes couleurs ?

Gris : 4 lignes différentes avec des valeurs de 1 à 6. Chaque colonne complétée active un bonus. Chaque ligne vaut des PV en fin de partie allant de 0 à 22. La particularité est que tous les dés que vous écarterez au moment où vous jouerez votre dé gris, et bien pour pourrez les cocher aussi. Quant au dé gris joué, vous pourrez choisir la couleur dans laquelle vous le cocherez.

33 PV, mais aucun bonus activé, flûte !

Jaune : Les PV s’activeront en 2 parties ; la première fois que vous jouerez un dé de valeur jaune, vous l’entourerez, vous pourrez activer les bonus grâce aux valeurs entourées. Par contre, pour faire des PV, il faudra les jouer une seconde fois, et donc ce ne sont que les chiffres entourés ET barrés. Ceux-ci rapportent vraiment beaucoup de points.

55 PV et 5 bonus activé : YEAH ! 

Bleu : Le dé bleu fonctionne toujours de paire avec le dé blanc, mais cette fois vous indiquerez vos chiffres de manière décroissante ou égal. Idéalement pour commencer avec un 12 donc.

Si vous avez l’occasion de commencer à 12, foncez !

Vert : Il vous faudra avoir rempli 2 cases différentes pour scorer, en soustrayant la seconde valeur indiquée de la première. Ainsi, il vous faudra absolument les plus grandes valeurs possibles pour y soustraire les plus petites possibles. Attention, parfois vous multiplierai la valeur par 2, ou 3.

Ligne complétée et 67 PV, alors ça, ça n’arrive pas tous les jours !

Rose : Les valeurs que vous indiquerez feront office de PV, par contre il faudra remplir la condition indiquée pour avoir le bonus. La condition est toujours d’être plus grand ou égal à une valeur.

35 PV et les conditions pour les bonus sont respectées : bingo

Blanc : Comme vous le connaissiez, il s’agit toujours d’un dé « joker » pour la couleur, et il se combine toujours, comme expliqué plus haut, avec le dé bleu.

Mon avis ?

Si aviez aimé Très Futé, vous aimerez Vraiment Très Futé. On a le sentiment que celui-ci est, comme sont nom peut l’indiquer, plus compliqué, ou plus casse-tête devrais-je dire. J’attendais de voir comment faire d’un jeu un autre jeu, avec la mécanique mais sans que ça soit dérangeant, il ne manque vraiment pas d’intérêt.
Comme le disait bien Al, le sel du jeu est d’aller déclencher une série de bonus qui parfois peuvent s’enchaîner, comme c’est jouissif quand c’est le cas ! Comme chez son « petit-frère », il faudra jouer sur tous les tableaux pour tenter de faire un max de points, il n’y a pas de recette miracle et vous serez toujours tributaire de vos lancés et des dés que vous laisserons vos compagnons de jeu.
C’est bien simple, je suis déjà tout aussi addict à celui-ci qu’à l’autre, une fois !

L’avis d’Al

Oui, Vraiment Très Futé est plus complexe que son prédécesseur à un tel point que je déconseillerai de jouer à celui-ci en premier. Le premier du nom est plus immédiat en termes de plaisir. Ici, il y aura d’abord une première phase de souffrance car il est un peu plus exigeant et un peu plus dépendant des jets de dés ce qui en résultera en un petit allongement de temps de partie.
Les hauts scores se font plus rare et les stratégies gagnantes sont moins évidentes même si il semble évident que la zone grise fait partie de cette fameuse stratégie.
En parlant de cette zone, je regretterai sa fâcheuse tendance à être exactement de la même couleur que la zone rose…oui, merci d’avoir oublié les daltoniens. Personnellement, je dois demander à chaque début de partie de me pointer les « Bonus Rose » afin de les différencier des « Bonus Gris »…c’est un détail mais c’est dommage.
Au bout du compte, je salue le travail de l’auteur pour nous proposer un jeu identique dans les mécanismes mais différent dans les sensations et même si j’apprécie cette « remasterisation » du jeu, je continuerai à lui préférer « Très Fûté ».

Et vous, vous êtes plutôt Très Futé ou Vraiment Très Futé ?
VaL

Fiche technique :
Auteur : Wolfgang Warsch
Editeur : Schmidt Spiele
Illustrateur : Leon Schiffer
Joueurs : 1 à 4
Durée : +/- 30 min
Age : dès 8 ans
Prix conseillé : +/- 15€

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dice Academy

2 avril 2019

%d blogueurs aiment cette page :