Ludisciences

Jeux à deux – La sélection des Aux

En tant que couple de joueur qui partage la même passion, il nous arrive bien souvent de jouer uniquement à deux (ce qui au final représente 40% de nos parties). Pas uniquement des jeux rien que pour deux mais également des jeux que l’on apprécie à deux. On a décidé de vous faire une sélection de nos 10 jeux préférés en duo une fois.

Hésitez pas balancer les vôtres en commentaire, ça nous donnera de nouvelle idée comme ça.
Et jouer à deux, c’est pas que pour les amoureux hein, avec un pote ça marche aussi 🙂

Evidement, on aurait pu en mettre plein d’autres (TFM, Terres d’Arle, …) mais faut bien se limiter parfois.

Les Aux (VaL & Cowmic)

Les jeux rien que pour deux


# Bubblee Pop

Bankiiiz Editions / 30min / +- 20€

Bienvenue dans l’univers Bubblee Pop ! Ce monde merveilleux, aux planètes figées dans des saisons éternelles, est le lieu de vie des bubblees. Les bubblees sont de petites créatures rondes et colorées aux pouvoirs étranges. Elles flottent dans le Ciel, tout autour des Planètes et finissent par tomber de bulle en bulle, attirées par la pesanteur. Le hasard faisant, lors de leur arrivée sur les Planètes les Bubblees égarent souvent leurs semblables… Vous devrez les rassembler, les aligner par couleurs, et vous assurer de faire atterrir le plus de Bubblees possible sur le sol.

2 lignes de 5 bubblees forment le ciel, lors de votre tour, vous pouvez intervertir 2 bubblees adjacents et ensuite en faire tomber 2 du ciel vers votre planète, sans en changer de colonne. Telle la pesanteur qui agit, ils tombent tout au bas. Si vous réalisez une ligne (verticale ou horinzotale) de 3 bubblees, placez ceux-ci ainsi que tout bubblee adjacent orthogonalement de la même couleur dans votre zone de score. Les bubblees qui se trouvaient au-dessus tombent tout en bas de votre planète. La partie s’arrête lorsqu’il n’y a plus assez de bubblees pour remplir le ciel. Celui avec le plus de bubblee dans sa zone de score remporte la partie.

Quelle nostalgie, Bubblee Pop vous fera certainement penser au jeu de notre enfance Puzzle Bobble (enfin, si vous êtes nés dans les années 80 ;)). Un jeu pour 2, se jouant aussi en solo, avec des variantes, l’édition est parfaitement réussie.

Si vous voulez plus d’informations, l’article DJUF : ICI

———-

# Caverna – Caverne contre Caverne
Fun Forge / 40min / +-18€

Une simple crevasse dans la montagne, le nouveau foyer de votre tribu naine. Il y a beaucoup à faire et peu de monde pour vous aider… mais il n’y a pas de temps à perdre : une tribu rivale est aussi à l’ouvrage. Alors en avant ! Creusez la montagne, aménagez chaque caverne, et collectez des céréales, du lin, et des ressources de construction. Cherchez de précieux métaux et devenez le plus riche des Nains !

Le petit frère de Caverna, un des jeux préférés de Cowmic. On est ici dans une version simplifiée de la version originale (vous ne devrez aménager que votre caverne et non l’extérieur de celle-ci).
Une série de tuiles action disponible pour les 2 joueurs au centre, le nombre disponible augmentera de manche en manche (ainsi que le nombre que vous pourrez utiliser mais moins vite) : collecter des ressources, échanger des ressources, construire/détruire un mur, creuser une cavité, aménager une cavité, action de pièce… A la fin de la 8ème manche, celui qui aura le plus de point l’emporte.

Si vous aimez Caverna, cette version 2 joueurs vous permettra de le sortir plus souvent. C’est intelligent et simple à expliquer pour une complexité intéressante.
Si vous aimez celui-ci, sachez que Uwe Rosenberg (l’auteur) a également décliner Agricola et Le Havre (2 de ses autres titres phares) en version 2 joueurs et que celles-ci sont aussi très réussies. On espère que pour Caverne contre Caverne, d’autres tuiles d’extensions viendront s’ajouter (comme pour pour Agricola – Terres d’élevage qui a reçu 2 sets).

———-

# Patchwork
Fun Forge / 30min / +-18€

Le patchwork est une forme de travail d’aiguille impliquant de coudre ensemble différentes pièces de tissu pour créer un ouvrage de grande taille. Jadis, c’était un moyen de recycler des chutes de ti ssu pour créer des vêtements et des couvertures. Aujourd’hui, c’est devenu une forme d’art, pour lequel les créateurs utilisent des tissus précieux pour concevoir de splendides produits textiles. L’utilisation de pièces de tissu différentes peut donner lieu à de véritables chefs d’œuvre. Par conséquent, c’est une technique pratiquée par de nombreux artistes textiles. Cependant, créer de magnifiques couvertures nécessite du temps et du travail, et les chutes de tissu disponibles ne s’ajustent pas les unes aux autres facilement. Alors choisis bien tes pièces et conserve une bonne réserve de boutons non seulement pour terminer ta couverture, mais aussi pour qu’elle soit plus belle et plus résistante que celle de ton adversaire.

Seules les 3 pièces qui suivent le pion neutre sont disponibles à l’achat (toujours dans le sens horaire), il sera déplacé à l’endroit de la pièce que vous achetez. Chaque pièce de tissu dispose d’un coût en boutons et/ou d’un coût en temps. Payez le coût en boutons et avancez sur le plateau chrono, jusqu’à ce que vous dépassiez l’autre joueur. Il est donc possible de jouer plusieur fois d’affilé, cela dépendra du coût en temps de vos achats. Lorsque vous passez une case « boutons » sur le plateau chrono, prenez autant de boutons que compte votre plateau « couverture ». Tentez de remplir le plus de cases possible de votre plateau  » couverture  » avant d’atteindre le centre du plateau « chrono ».

Un autre jeu du maître Uwe Rosenberg, dans le même format de boîte 2 joueurs que Caverna. Que vous aimiez les boutons ou non, réaliser un patchwork à la Uwe est toujours un plaisir. Il vous fera sans doute penser à Cottage Garden ou encore Indian Summer qui sont dans le même esprit (et tout aussi bon). La mécanique d’ordre de tour est inhabituelle et vraiment intéressante. Gros plus pour ce jeu à 2 qui se joue assez rapidement. Et si vous ne savez pas quoi faire des vieux boutons de mami, voilà l’endroit pour leur donner une seconde vie 😉

———-

# Santorini
Spin Master / 15min / 42€

Les règles sont simples, à votre tour :
– déplacez un de vos 2 ouvriers sur une case adjacente orthogonalement ou diagonalement, vous pouvez monter d’un étage durant ce déplacement (et en descendre autant que vous voulez).
– construisez un étage avec l’ouvrier que vous venez de déplacer sur une case avoisinante (diagonalement ou orthogonalement). Dès qu’un dôme est placé au niveau trou, la tour est condamnée et ne plus être accueillir d’ouvrier dessus.
– si votre ouvrier grimpe sur le 3ème étage d’un bâtiment, vous gagnez la partie.

Simple mais ultra tactique !!! Vous allez enchaîner les parties.
Et une fois la bête maîtrisée, vous pourrez ajouter des cartes divinités. Chaque joueur en reçoit une qui donne un pouvoir supplémentaire. 10 divinités simples et 20 avancées vont venir changer complétement la donne  de vos parties.

A 2 joueurs, c’est tout simplement succulent et le matériel est abondant et d’une superbe qualité (même si les règles en français auraient pu être en couleur). Dès que le jeu est maîtrisé en mode débutant (et il est déjà juste parfait comme ça), les cartes divinités vont clairement donner une autre dimension à vos parties et une énorme rejouabilité.

———-

# Spellcaster
RnR Games / 20-30min / +-22€

La légende parle de l’île enchantée de Saphir enveloppée dans les brumes et dans la magie. Tous les magiciens du pays ont été convoqués pour tester leurs prouesses au cours de combat de magie. Laus seuls ceux qui survivront à ces duels surnaturels recevront de grandes richesses et du prestige.

4 zones de couleur entre les magiciens. Vous partez avec 10 cristaux de vie et 2 saphirs. Votre but, faire baisser les cristaux de vie de votre adversaire à zéro ou monter, chez vous,  à 15 Saphirs.
A votre tour, vous piochez une carte et effectuer 2 des actions suivantes : piochez une carte / jouer une carte face à vous sur une des zones de couleurs ou activer une carte tournée face à vous déjà présente sur une des zones de couleur.

Simple et efficace, un jeu facile à sortir à 2 (la version 4 joueurs est juste une version par équipe), vite expliqué et pourtant plus profond qu’il n’en a l’air. Comboter les cartes et recouvrir les cartes adverses puissantes au bon moment sont l’essentiel pour remporter la partie.

Si vous voulez plus d’informations, l’article DJUF : ICI

———-

Attention, Santorini et Spellcaster sont jouables en mode par équipe mais sérieusement, on a l’impression que ces modes ont été ajoutés pour dire que ça soit jouable à plus alors que ce sont des jeux 2 joueurs.


Les jeux pour plus que deux qu’on apprécie à deux

# Azul
Plan B Games / 30 min / +-38€

Introduits par les Maures, les azulejos (carreaux de revêtement mural en faïence, originalement décorés de bleu ou polychromes) furent adoptés par les Portuguais au moment où leur roi Manuel 1er, durant une visite au palais de l’Alhambra dans le sud de l’Espagne, fut conquis par l’éblouissante beauté des tuiles décoratives. Manuel 1er ordonna la décoration immédiate, avec des tuiles semblables, des murs de son palais. Azul vous transporte au 16e siècle, truelle en main, à embellir les murs du Palais Royal de Evora !

Sur une des fabriques au centre de la table, choisissez tous les carreaux d’une même couleur, le reste va au centre. Placez ensuite ces carreaux sur une (et une seule, quel que soit le nombrer de carreaux récupéré) des lignes disponibles sur votre plateau perso. Des lignes d’1, 2, 3, 4 et 5 cases. En sachant qu’un de ces carreaux glissera, une fois la ligne remplie, vers le mur de votre palais et vous rapportera des points. Attention, une seule même couleur par ligne/colonne du mur ! Tentez d’optimiser vos placements pour éviter de prendre des malus et de marquer le plus de points possibles.

Devait-on encore vous le présenter ? Des règles assez simples mais une réflexion qui peut être poussée assez loin. Azul a cartonné, et c’est d’ailleurs sans surprise qu’un Azul 2 a fait son apparition, la même idée avec des vitraux et une mécanique différente et tellement semblable à la fois (les couleurs peuvent piquer aux yeux, je vous l’accorde). Les 2 versions fonctionnent aussi bien à 2 qu’à plus.

Si vous voulez plus d’informations, l’article DJUF : ICI

———-

# Le Bien et le Malt
Eggertspiele / 60-90min / +-38€

L’art du brassage de la bière exige un gros timing. Afin d’obtenir les meilleurs résultats de votre production, vous devez donner au jardin de votre cloître des ressources fertiles, et il vous faut aussi le bon nombre de moines pour aider à la récolte – et gardez votre maître de brassage prêt à passer à l’action ! 
Dans Heaven & Ale, vous devez surpasser la (sévère) concurrence des autres joueurs. Il existe un bon équilibre entre l’amélioration du jardin de votre cloître et la récolte des ressources dont vous avez besoin pour remplir vos barils. Seuls ceux qui parviennent à garder une tête bien fraîche sont en mesure de gagner la course pour la meilleure bière !

Avancez sur le plateau central, d’autant de cases que vous le souhaitez (pas de marche arrière possible, si vous sautez une case, vous ne reviendrez plus dessus) et récupérez des jetons qui vous permettront soit d’acquérir de l’argent, soit d’améliorer vos récoltes. Ces jetons, il vous faudra les placer sur votre plateau et en payer le coût (coût indiqué x1 si vous le posez sur le côté ombre – rapportera ainsi de l’argent / coût indiqué x2 si vous le posez sur le côté soleil – fera alors évoluer vos récoltes et les pions de couleur qui s’y rapportent lorsque vous pourrez les activer). Posez des jetons tout autour d’un lieu vous permettra d’y construire un bâtiment et d’activer ainsi un ou plusieurs jetons posés autour de celui-ci. Les moines viendront vous aider, ils permettent d’activer plusieurs jetons d’un coup. Tentez de faire avancer un maximum chaque pion de couleur et votre maitre brasseur pour optimaliser votre score en fin de partie.

Il est très difficile de résumer Le Bien et le Malt, tellement il possède des particularités, que ça soit dans la manière d’avancer sur le plateau, dans la manière de compter votre score en fin de partie, … Il fonctionne parfaitement à 2 comme à plus, l’utilisation des moines et quand placer quoi où pour optimaliser fera vous creuser les méninges, un vrai régal.

Un coup de coeur viendra vous détailler ça prochainement sur notre blog…

———-

# Sagrada
Matagot / 40 min / +-38€

Un jeu de pioche de dés et de création de vitraux.

Le premier joueur pioche et lance autant de dés que de joueurs multiplié par 2, + 1 (par exemple 7 dés à 3 joueurs). Celui-ci choisit 1 dés et le place sur une des cases du bord de son vitrail en respectant diverses conditions (contraintes de couleur, de chiffre, par la suite il ne pourra être posé ni à côté de la même couleur ni du même chiffre, ce qui rendra les placements de plus en plus complexes). Le second joueur prend et place un dé, ainsi de suite. On repart ensuite en sens inverse, ainsi, le dernier joueur à avoir choisit un dé en choisira 2 d’affilé. Vous dévoilerez avant de commencer la partie 3 cartes qui détermineront les conditions de points de victoire, ainsi que 3 cartes qui vous donneront divers pouvoirs (qui peuvent parfois peuvent s’avérer nécessaire pour sauver votre partie !). Vous aurez 10 tours pour tentez de compléter les 20 cases que contiennent votre vitrail.

Sagrada a été dès sa sortie un grand succès, il est, pour beaucoup, tout simplement addictif. Un visuel attrayant et surprenant qui en a rendu plus d’un curieux. Une belle rejouabilité vu que les conditions de marquage de points et les pouvoirs vont varier vos parties. Une combinaisons dés + casse-tête très réussie.

Si vous voulez plus d’informations, l’article DJUF : ICI

———-

# Très Futé !
Schimdt / 30min / +-15€

Il s’agit de choisir les dés ingénieusement. Les joueurs jouent simultanément. Personne ne doit attendre longtemps !

Le joueur actif lance les 6 dés, il pourra en activer 3, tout en relançant entre chaque dé choisi. Vous ne pourrez relancer que les dés de valeur plus grande ou égale à celui que vous choisissez d’activer, les autres sont écartés.  Chaque dé doit être utilisé dans la couleur correspondante (le blanc est un joker).
Il restera ainsi à l’autre joueur le choix entre les 3 dés que vous avez écartés, il pourra en utiliser un. Des bonus de +1 dé et de relance de dés viendront vous aider un peu.

Un jeu sans thématique, et pourtant, on ne s’en lasse pas ! Un jeu de dés et casse-tête addictif (au moins autant que Sagrada). Vous réaliserez moins de tours en jouant à 2 mais jouerez quasiment le même nombre de dés. Il faudra jouer sur tous les fronts pour optimaliser votre score. Tentez de déclancher une série de bonus fait tout l’essence du jeu. Utilisation de feuille en papier, mais un bloc de recharge peut être acheté séparément (ou pourquoi ne pas plastifer quelques pages ?).

Si vous voulez plus d’informations, l’article DJUF : ICI

———-

# Vikings Gone Wild
Lucky Duck / 45-70min / +-39€

Dans Vikings Gone Wild, les joueurs incarnent des chefs de clans qui se battent les uns contre les autres afin de prouver aux dieux lequel d’entre eux est le meilleur.

Vous gagnez des points de victoire essentiellement en attaquant les autres joueurs, en réussissant à défendre votre village, en faisant évoluer votre Hôtel de ville et en accomplissant des missions. La fin de partie se déclenche lorsqu’un joueur atteint 30 ou 40 PV (selon le nombre de joueurs) mais le vainqueur final n’est révélé qu’après avoir attribué les 24 PV bonus de fin de partie.

A chaque tour, vous jouez des cartes de votre main (à cout de bière ou d’or) pour acheter des Unités ou des Défenses, pour construire des Bâtiments et pour attaquer les autres joueurs. Parviendrez-vous à trouver le bon équilibre entre investir dans votre économie et développer votre armée ?

Issu d’une campagne Kickstarter et étant en fait une adaptation d’un jeu tablette en jeu de plateau, VGW est un excellent jeu de cartes de type Deckbuilding. Il est fort sympatique à 3 ou 4 joueurs mais tourne parfaitement à 2 joueurs avec un objectif de PV à atteindre augmenté. Nous l’avons beaucoup sorti et n’avons pas encore fait tout le tour car le jeu possède déjà plusieurs extensions : It’s a Kind of Magic, Guild Wars, Ragnarök et Masters of Elements. Les illustrations tirées du jeu tablette sont vraiment superbes et colle parfaitement au jeu, c’est la cerise sur le gâteau.

Un coup de cœur viendra prochainement sur notre blog…

———-

Commentaires

15 février 2019 à 1 h 54 min

Merci pour cette selection. Dans l'achat d'un jeu le critère qu'il "tourne" parfaitement a 2 est indispensable ! Chez nous Yamataī, Azul les vitraux de Sintra, Queendomino, Targui dans une gamme intermédiaire mais nous adorons (quand on a le temps) Terraforming Mars, Anachrony, Scythe, Great western et tout récemment Claustrophobia 1643… Mais il y en a tellement !!



15 février 2019 à 2 h 04 min

On est d'accord, c'est ça le critère principal et pour nous, les jeux de l'article son dans le cas.
Dans les non retenus car on a choisi nos 10 sur base de stats (ceux qu'on aime le plus et qu'on a joué le plus), y avait aussi Azul 2/King&Queendomino, TFM 🙂
Yamataï, on n'y joue pas assez alors qu'on adore et notre Great Western est toujours pas déballé :$
Effectivement, on pourrait faire une liste kilométrique… mais vu qu'on a apprécié l'exercice, on va essayer de le faire une fois par an… les jeux à deux qu'on a joué le plus.
Merci pour ton retour.



hstoni83
15 février 2019 à 6 h 29 min

A deux, Jaipur ressort le plus souvent. Et pour Caverna, l'extension sort en français au 2ème semestre apparemment 😉



15 février 2019 à 8 h 30 min

Je vais donc tester ça 🙂
Et top génial pour l'extension de Caverna, merci <3



16 février 2019 à 1 h 53 min

Seven Wonders Duel est un must have à 2.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :