Lieux

Escape Prod

Si vous êtes auditeur de Nostalgie, comme certains d’entre nous (beh vi, on se fait vieux tout doucement ^_^), vous ne serez sans doute pas passé à côté des pubs concernant une nouvelle Escape Room sur Bruxelles lancée par Escape Prod et il n’y avait pas qu’à la radio qu’on en entendait parler, le journal « La Libre » lui consacrait un article il y a quelques semaines.

Et bien, figurez-vous que la team Des Jeux Une fois a eu l’occasion de tester cet escape game.
Mais peut-être que, comme moi avant ce fameux soir, vous vous dites « Mais qu’est qu’un escape game ? »

Un peu de Wikipédia, svp !

Un escape game, qu’on appelle aussi escape room, est un jeu d’évasion grandeur nature.
Le jeu consiste la plupart du temps à parvenir à s’échapper d’une pièce dans une durée limitée (généralement 1 heure) et se pratique principalement en groupe de plusieurs personnes. Les joueurs doivent chercher des indices disséminés dans une pièce, puis les combiner entre eux pour pouvoir avancer dans l’énigme et sortir de la pièce.

C’est un concept qui nous vient de nos amis asiatiques, évidemment. A la base, c’était un jeu vidéo que les concepteurs ont décliné en version grandeur nature par la suite. Le tout s’est vraiment professionnalisé vers 2008 pour devenir mondial petit à petit.
Début 2015, on recensait environ 2.000 « Escape Rooms » à travers le globe, s’en est suivi une croissance exponentielle pour atteindre le chiffre mirobolant de 8.000 Escape Room !!! Chiffre, évidemment, non vérifié, mais pas totalement impossible vu l’ampleur du phénomène.

« Place à l’Aventure ! Découvrez les escape games : ces jeux d’évasion grandeur nature vous proposent de jouer en équipe de 3 à 5 joueurs dans des décors plein de surprises et de passages secrets.

Venez jouer entre amis, en famille ou entre collègues pour percer les mystères de chaque aventure et ressortir en moins de 60 minutes ! Pour y parvenir, il vous suffira d’un peu de réflexion, d’un bon sens de l’observation, d’une dose d’adresse et d’un grand esprit d’équipe ! »

Comment expliquer le succès de ces Escape Rooms ?
Je pense qu’il y a une multitude de raisons que l’on pourrait énumérer comme la nouveauté, les moyens mis en place, le dépaysement, le challenge, le côté coopératif de la chose et certainement plein d’autres choses que j’oublie.
En tout cas, tout comme le jeu de société, les Escape Rooms sont en plein boom et on s’en réjouit.

La petite histoire de la naissance d’Escape Prod

Escape Prod est né à l’issu d’une rencontre. Nous sommes au salon d’Essen en 2015, d’un côté, il y a Thomas Provoost et Cédrick Caumont, les deux grands chefs de Repos Prod, qui voulaient diversifier leurs activités et se lancer dans de nouveaux projets mais qui n’en n’avaient ni le temps, ni l’occasion.
De l’autre, Guilaine Didier et Gabriel Durnerin qui étaient en train de monter une boite sur Nancy d’escape game pour entreprise et de jeux live en général.
C’est, d’ailleurs, cet embryon de boite qui a donné lieu à l’escape game « room 25 » jouable au « Festival International du Jeu de Cannes » en 2016 et à la future extension de room 25 du même nom.
De cette simple discussion entre amis, en a découlé une proposition de monter à Bruxelles pour continuer à en discuter… « Et voilà où nous en sommes aujourd’hui ! »

Notons que Escape Prod est bien une entité à part entière. Evidemment, Thomas et Cédrick sont plongés corps et âmes dans cette aventure en participant aux brainstorming d’écriture et aux séances tests clefs mais tout le reste du travail revient à Guilaine qui écrit le contenu des salles et supervise les décorateurs et l’ingénieur : un certain Sébastien Dubois qui est là depuis le début de l’aventure, tapis dans l’ombre. Quant à Gabriel, il gère et coordonne la structure.

Particularité

Niveau game design, Escape Prod a beaucoup misé sur le côté « plein de choses à faire assez simple » plutôt que « 5 grosses énigmes où il faut réfléchir ». Les deux ont du sens, mais ils voulaient que tout le monde trouve sa place, que les enfants et parents puissent s’occuper ensemble. « C’est assez intéressant d’ailleurs de voir des groupes d’habitués des escape galérer devant des étapes que des enfants de 8 ans passent sans réfléchir, d’instinct. »

Tagada, Tagada, voilà Les Daltons !

Ils ont donc voulu créer des escape games en ayant la volonté de s’adresser à un public très large tout en surprenant les vieux briscards. Pour cela, ils voulaient trouver un thème qui accroche tout le monde, qui sente l’aventure et qui rassure les néophytes : « La bande-dessinée est venue comme une évidence, surtout au cœur de Bruxelles ! ».

 « Nous avons choisi les Daltons parce qu’ils forment une équipe, qu’ils échappent en permanence de prison et qu’ils sont drôles. Et aussi parce que même si vous n’avez aucune idée de ce qu’est Lucky Luke, vous comprenez ce qu’est le far-West, ce qui fait de cette bd une œuvre assez universelle. Nous voulions aussi que nos salles racontent des histoires, qu’en en sortant on raconte ce qu’on a vécu, qu’on se remémore des évènements forts. »

Pour le moment, « L’évasion des Daltons » est le seul scénario disponible (ils ont toutefois eu la bonne idée de créer 2 salles identiques, histoire de pouvoir faire jouer 2 équipes en même temps) mais après une visite des lieux, des nombreuses pièces, nous avons pu constater qu’ils ne comptent pas en rester là.
Leurs prochaines salles seront sur d’autres héros de bd. Lesquels ? Mouhahaha, c’est confidentiel, désolé 😉 Mais on peut déjà vous annoncer que leur prochaine salle arrivera en mars.

Notre expérience de prisonniers

Cowmic et moi-même n’avions jamais fait d’escape game, contrairement à Valda et Al. Nous partions donc tous avec des aprioris différents.
Après une explication et quelques informations nécessaires au bon déroulement de la partie, j’avais hâte de découvrir le lieu et ce qu’il allait bien pouvoir s’y passer…
Bien évidemment, je ne vous donnerai aucun détail sur le scénario exact et ce que nous avons pu voir dans cette escape room ! Je vous invite plus que fortement à aller le découvrir par vous-même. Nous voilà en tout cas enfermés à clé pour 1h, seuls nos petits neurones et nos petites mains pour nous aider à sortir de là… Je dirai juste que rires, tension et neurones en ébullition faisaient partie du programme.
Rassurez-vous, vous serez seuls sans l’être vraiment… En effet, si vous galérez complètement, un indice pourra vous être donné via un écran. Eh oui, une personne veille au bon déroulement de la partie depuis ses écrans.
Il existe dans la salle un bouton poussoir rouge qui ouvrira la porte et mettra fin à la partie en cas d’extrême urgence, ne vous en faites donc pas, tout est sous contrôle !

The End

Au final, aucun de nous n’a vu l’heure défiler, nous nous sommes un peu retrouvés comme des enfants.
J’ai adoré le sentiment d’inconnu en descendant dans la salle, découvrir les objets, le décor, les énigmes qui se dessinaient au fur et à mesure. Cette escape room fût une super expérience et m’a donnée envie d’en découvrir de nouvelles. (VaL)

En proposant des Escape Room à partir de 8 ans, Escape Prod élargit la clientèle potentielle aux familles et c’est vraiment une excellente chose car même si toutes les Escapes Rooms de Bruxelles sont de qualités, il nous semble difficile d’imaginer un enfant de 8 ans dans une structure autre que celle d’Escape Prod.
Et comme déjà mentionné, même si vous êtes un habitué de la chose, vous vous laisserez prendre au jeu, tant l’univers est respecté !

Seul le futur nous dira quelles nouvelles aventures nous attendrons chez Escape Prod, mais je ne saurais vous dire à quel point je serai excité de pouvoir résoudre des énigmes dans l’univers de  » Tintin » (imaginez si ils reproduisaient la mythique fusée…) ou encore « Blake et Mortimer » mais bon, pour le moment, cela reste du domaine du fantasme. (Al)

Maintenant, c’est un budget non-négligeable : 3 personnes : 30€/personne – 4 personnes : 25€/personne – 5 personnes : 22€/personne (ce qui est un prix normal pour une Escape Room) ! Évitons de rentrer dans la sempiternelle comparaison avec le prix d’un ciné, cela n’a rien à voir (à moins que vous ne mettiez un costume de prisonnier pour aller au ciné, mais ça, cela ne nous regarde pas).
Les moyens mis à disposition, le temps consacré à la création et le fait de vivre une expérience inédite fait que le jeu en vaut la chandelle.

Reste le seul vrai point négatif à mentionner, le seul commun à toute Escape Room : une fois que vous l’aurez faite, beh, vous n’y reviendrez sûrement jamais ! Peut-être est-ce là, le point de départ de l’Escape Room 2.0 = une escape rejouable grâce à quelques variables aléatoires ?

Toutes les informations se trouvent sur leur site internet qui vous indiquera comment faire pour réserver une partie en famille, entre amis, entre collègues ou que sais-je.
Ils sont également en train de mettre en place des formules anniversaires, cadeaux, n’hésitez pas à contacter directement l’équipe très sympathique qui se fera un plaisir de vous renseigner plus précisément une fois.

VaL & Al

Adresse : Rue de l’Etuve 69, 1000 Bruxelles

Commentaires

8 décembre 2016 à 10 h 54 min

Merci pour cet article intéressant !



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Deus Egypt

7 décembre 2016

%d blogueurs aiment cette page :