News

7ème Rencontres Jeu T’aime

« Venez jouer et partager un chouette moment en famille lors de la 7ème édition des Rencontres « Jeu t’aime » le dimanche 26 novembre 2017.  » Quelle meilleure invitation pourrions nous tous avoir pour ce dimanche ? Partout en fédération Wallonie Bruxelles, Yapaka.be lance la campagne « Jeu t’aime » 7ème du nom !

Yapaka.be
Qui et pourquoi ?
« Yapaka est un programme de prévention de la maltraitance à l’initiative du Ministère de la Fédération Wallonie-Bruxelles de Belgique mis en place en 1998. Éviter la maltraitance… Oui, mais comment ? »
Yapaka.be n’a pas la solution miracle, il le prévienne très bien d’ailleurs mais nous offre des pistes. Par extension, l’une de ces pistes mène jusqu’à notre loisir favori : le jeu, tout ce qu’il peut amener de bon et de bien à l’enfant, à sa famille.

Prenons le temps de jouer ensemble
C’est par ce slogan que se lançait la 1ère édition au Botanique à Bruxelles. Depuis 2011, les rencontres « Jeu t’aime » ont évolué, ont été déplacées aux Halles Saint-Géry tandis que partenaires et lieux se sont multipliés. Ludo Asbl rejoint dès la 1ère année par nombre de ludothèques poursuit ses partenariats. Cette année, vous pouvez retrouver une rencontre dans 9 villes différentes : Beauraing, Bruxelles, Charleroi, Erezée, Mons (Jemappes), Mouscron, Ottignies, Tournai, Welkenraedt.

Jouer aide à grandir
Chaque ville a son propre programme (que je vous invite à découvrir en cliquant sur les liens correspondants ci-dessus) mais partout, il y aura de quoi faire le bonheur de vos chers banbins et un peu plus grands… Citons tout de même en vrac : création de jeux 100% récup’, contes, escape game, atelier de jonglerie, jeux géants, présentation des ludothèques,… (attention toujours selon les lieux)
Partout, ces rencontres sont totalement gratuites et débutent à 10h pour finir entre 16h/18h.


Donneries, marché gratuit ou marché d’échange du jeu et du jouet
Autant de noms pour un beau moment d’échange et de partage, 6 des lieux proposent ce système à leur sauce. Parfois, il est demandé de ramener un jeu en bon état, partout des collectes ont été faites en amont ; dans chaque cas le but est que chaque enfant puisse repartir avec un jouet de son choix. En association avec Freecycle, cela s’inscrit dans une optique de consommation alternative où les jouets délaissés peuvent trouver de nouveaux jeunes joueurs bien heureux !

Au plaisir de vous saluer ce dimanche au cœur du centre historique de notre capitale une fois !

  Xavier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :