Ludisciences

Les adaptations numériques

Les tablettes tactiles ont pris ces dernières années le dessus du marché multimédia. Elles ont même dépassé les ventes d’ordinateurs portables, ce n’est pas peu dire. Nos habitudes de consommation s’en sont vues modifiées, le téléchargement est devenu un standard. D’abord, il y a eu la musique, ensuite les films, les séries ; et ce avec un grand succès. On en est d’ailleurs déjà à la suite avec les services de streaming, les pauvres CD/DVD/Blue Ray en souffrent un peu plus chaque jour. La transition numérique s’est ensuite attaquée aux livres et bandes dessinées (même aux magazines et aux journaux). Là, on n’a pas encore révolutionné la manière de consommer mais la tendance prend de l’ampleur et les distributeurs l’ont bien compris en investissant dans ce sens (la transition numérique ratée de Kodak a donné des leçons à pas mal de personnes). Les services se multiplient via un nombre sans cesse croissant d’applications en tout genre (je citerais juste Uber sans entrer dans la polémique) ou inutile.

Nos bons jeux de société n’allaient pas rester en marge de la course à la numérisation. Et oui, les applications pour tablettes (ou téléphones portables) adaptant des jeux de société sont là. Est-ce l’avenir du jeu de société ? Je l’ignore, mais je vais tenter de vous amener quelques éléments de réponse, de vous donner mon avis, et vous laisser juger de cela.
Tout d’abord, petite précision, j’utilise un iPad et un iPhone et n’ai pas d’expérience sous Androïd, Windows ou autre. Je me baserais donc sur mon expérience pour les jeux que je vous présente. N’hésitez pas à commenter si vous avez du feedback sous d’autres plateformes.
Carcassonne

Je possède déjà pas mal d’applications de jeux de société adaptées en numérique, et je suis gros utilisateur de certaines.

Ma préférée et ma plus rentable vu le nombre de parties jouées est Carcassonne. Cette adaptation est vraiment bien réalisée, jolie et dynamique. Des extensions sont disponibles (actuellement 7). Il est possible de jouer seul hors ligne contre l’intelligence artificielle (AI), en ligne contre un adversaire inconnu, contre un ami à distance mais la possibilité de jouer à plusieurs sur le même iPad est le réel plus pour moi. Vous aurez droit à un classement en ligne et hors ligne (des joueurs utilisant le même iPad). La manière dont je l’utilise le plus, c’est avec mes collègues le midi lors de la pause dîner. Ou dans les salles d’attente contre l’AI. Si vous aimez Carcassonne, je ne peux que vous conseiller cette application, vous ne serez pas déçu.

Agricola

Dans les applications que je possède :
Catane : belle adaptation avec des extensions disponibles (et payantes), un mode en ligne, une campagne basée sur des scénarios.
Small World : aussi fort réussie (quoi que parfois un peu compliquée pour certains pouvoirs de trouver comment ça s’applique en tactile) ; mode en ligne, solo, multi-joueurs ; extensions disponibles (et payantes)
L’île interdite : superbe adaptation, identique au jeu de plateau, de 2 à 4 joueurs sur le même iPad.
Ticket to Ride : aussi une superbe adaptation ; mode en ligne, solo, multi-joueurs ; extensions autres plateaux de jeu.
Time Line : adaptation fidèle à l’original mais qui ne me séduit pas, pack de cartes en extension, multi-joueurs.
Agricola : un de mes jeux physiques préférés adapté en tablette, que demande le peuple. Superbe niveau graphisme, on retrouve bien l’ambiance du jeu de plateau ; mode en ligne ou hors ligne (solo jusque 5 joueurs) ; pack cartes en option payante. Mais au final, pas celui vers lequel je me tourne quand j’ai du temps pour jouer hors de chez moi.
Risk : pas la plus belle des adaptations, ni la plus intéressante mais elle a le mérite de permettre de jouer à une version numérique du célèbre jeu.
7 Wonders companion : le meilleur ami du joueur de 7W. Application aide de jeu qui permet de compter les points, tenir des stats, elle décrit les symboles,  contient aussi une merveille intégrée et gère les extensions (mais pas encore adaptée pour Babel, malheureusement).

7 Wonders Companion

Quelques autres disponibles et que je n’ai pas encore testées:
L’âge de Pierre, Pandémie (uniquement en Anglais pour l’instant), Talisman, San Juan, Le Havre, Tikal, Rivals for Catan, Mémoire 44, Ghost Stories, Bang, Time’s Up, …
N’hésitez pas à commenter si vous en connaissez d’autres qui valent le détour.

Première chose que je constate, si j’ai l’application, c’est que j’ai le jeu de plateau dans ma ludothèque (ou que j’y ai déjà joué et apprécié la version physique). Quelques applications disponibles que je ne possède pas encore me font de l’œil mais je ne saute pas encore le pas car j’aimerais tester les jeux en réel avant, et les maîtriser un minimum.
Niveau prix, il vous coûtera entre 1€ et 10€, plus généralement aux alentours de 5€. Les extensions sont payantes également, le prix varie en fonction du jeu et du type d’extension. Le prix reste heureusement  bien inférieur au jeu physique. Mais depuis ma première application achetée, je constate qu’ils augmentent. Je me rappelle avoir acheté le Carcassonne à moins de 4€ il y a 2 ans et aujourd’hui, il est affiché à 10€ sur l’Apple store. Serait-ce un signe que la numérisation s’installe ?
Ticket to Ride

Le gros avantage de ces versions numériques est généralement la disponibilité d’un mode online qui permet de se mesurer à des amis mais aussi à des joueurs de qualité à l’autre bout du monde. J’ai par exemple découvert à Carcassonne des stratégies de jeu que je n’avais jamais rencontrées (et qui donnent des idées). Sans compter qu’à tout moment, vous trouverez quelqu’un de disponible pour jouer avec vous.

Les mode multi-joueurs sont aussi un plus car ils permettent de retrouver une certaine convivialité, car on joue autour d’une tablette, comme on joue autour d’un jeu de plateau. Et ce sans pouvoir se tromper dans les règles, vu que l’application ne permet pas les erreurs. Sans devoir compter les points, elle le fait automatiquement. Les dictatels sont par contre parfois rébarbatifs voire peu clairs.
A côté de cela, il y aura toujours la résistance à la numérisation. Regardez le grand retour du Vinyl dans le paysage musical. Sans parler de l’amour du bel objet, tout simplement, et des versions collectors des jeux. Je ne peux par exemple pas m’empêcher de continuer à acheter des CD même si je télécharge légalement, le packaging des produits reste quand même attirant surtout que certaines maisons de disques ont compris cet enjeu et jouent sur ce fait. Dans le jeu de société, là où le graphisme du jeu est tout aussi important que le mécanisme ou l’histoire, on est de plus en plus confronté à des objets de qualité et vraiment superbes.
L’île interdite

Lors de notre rencontre avec Thomas de Repos Production, nous l’avions questionné sur les ventes numériques et celui-ci nous avait annoncé que le business tablette fonctionne mais qu’on est bien loin des ventes physiques ou de ce qu’une application peut être vendue en terme de quantité par rapport à ce qui marche. Mais la sortie de 7 Wonders iPad pourrait bien changer la donne vu le nombre de joueurs physiques et la qualité du produit qu’ils vont proposer. En tout cas, j’ai grandement hâte de tester celle-ci. A mon avis, je vous en reparlerais 😉

Voilà un peu tous les éléments en ma possession.
Personnellement, je suis convaincu que la numérisation est une bonne chose ne fût-ce que pour le fait de pouvoir jouer n’importe où, n’importe quand, et ce qu’on soit seul ou avec des amis. Mais sans jeu physique, j’ai le sentiment que la version numérique n’existera pas.
Pourrait-on imaginer à l’avenir qu’un jeu sorte en tablette sans support physique ? Je suppose que oui mais je me demande sincèrement comment les sociétés éditrices arriveront à le vendre.
Une adaptation numérique peut-elle séduire un néophyte ? Et l’amener à devenir un joueur régulier que ce soit toujours en numérique voire l’amener au jeu physique ? J’ai un peu de mal à l’envisager une fois .

Risk

De plus, la convivialité d’un jeu de plateau physique (la qualité du moment passé autour d’un jeu), la beauté des boîtes et leur contenu, ainsi que leur présentation lors d’événements font partie des charmes qui nous font jouer encore et encore ; et qui nous font acquérir de nouveaux jeux.

En conclusion, je pense qu’il y a un avenir à cette numérisation. C’est au secteur éditorial de décider de la forme que ça prendra, sans oublier les joueurs qui sont les seuls à pouvoir décider du succès.
C’est évidemment un avis personnel, je suis curieux de connaître le vôtre…
Vous en pensez quoi de tout ça?
Cowmic

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Five Tribes

5 mai 2015

%d blogueurs aiment cette page :