Coups de Cœur

Ganz Schön Clever….ou Très Futé, c’est plus simple

Vous ne connaissez pas ? C’est normal ! Personne n’en avait jamais entendu parler jusqu’à l’annonce de la sélection du Spiel des Jahres qui est un peu ce que sont les Oscars pour le cinéma mais ici, ce sont pour les jeux décernés par un panel de critiques germanophones. Pour rappel, cette sélection est divisée en 3 catégories : Le Spiel des Jahres (jeu de l’année) qui vise le plus grand public ; le KinderSpiel qui vise, lui, nos petits « bout’chous »  et enfin, le KennerSpiel concernera les joueurs un peu plus expérimentés.

Ce prix est assez important car il est reconnu mondialement et peut aider à booster les ventes et la reconnaissance envers un auteur.
Du coup, quelle ne fût pas ma surprise en découvrant dans cette sélection 3 jeux d’un même auteur, un certain Wolfgang Warsch… assez peu connu et jusque maintenant il n’avait que 2 jeux à son actif sortis en 2015 et 2016. Et là, en l’espace de quelques mois, il sort coup sur coup 4 jeux dont 3 sont nominés pour le Spiel ? Eh beh, cette année s’annonce assez sympathique, une fois ;o)
Nous avons donc,
The Mind, sélectionné pour le Spiel des Jahres dont vous avez sûrement entendu parler.
Die Quacksalber von Quedlinburg… à vos souhaits, sélectionné pour le Kennerspiel.
– Et enfin, Ganz Schön Clever aussi sélectionné pour le Kennerspiel.
Le dernier sélectionné pour cette catégorie est « Le Bien et le Malt » de Andreas Schmidt et Michael Kiesling (qui est également sélectionné pour le Spiel grâce à Azul).

La sélection KennerSpiel

Il ne faut pas être devin pour comprendre, en voyant la cover, que nous avons affaire à un « Roll and Write » et il n’en fallait pas plus pour titiller ma curiosité : un Roll and Write sélectionné pour le KennerSpiel ?

Oui…oui, tu as bien lu
Edité par Schmidt Spiele, « Très Futé » n’essaie même pas de nous vendre un thème… non, on est dans la combinaison de combos pure souche !
Chaque joueur reçoit une feuille de papier et un marqueur ; on place la boîte contenant le plateau argenté au centre et le premier joueur reçoit les dés, voilà, c’est parti.

Suivant le nombre de joueurs, le jeu durera un certain nombre de manches : 4 manches à 4 ; 5 à 3 joueurs et 6 à 2 ou en solo.
En début de manche, chaque reçoit le bonus indiqué en-dessous du numéro de manche.

En début de manche 2, je reçois un « +1 »
Le principe
Ensuite, un joueur lancera les dés, il sera nommé « joueur actif » tandis que les autres seront les « joueurs passifs ».
A son tour, après avoir lancé les dés, le joueur actif devra choisir un dé et le placer sur sa fiche. Ensuite, il devra placer sur le plateau argenté TOUS les dés STRICTEMENT inférieurs à la valeur du dé qu’il vient de sélectionner. Finalement, suivant le dé pris, il cochera une case sur sa fiche. Puis, il relancera les dés restants, prendra un dé, etc. et ce jusqu’à sélectionner 3 dés.

Mon premier jet

En sélectionnant le « 2 », j’élimine les « 1 »

Voilà, son tour est terminé. A ce moment, les joueurs passifs devront mentalement sélectionner un dé qui a été placé sur le plateau argenté et cocher la case correspondante sur leur fiche. Si vous ne pouvez prendre aucun dé du plateau, vous devez alors prendre un dé que le joueur actif aura placé sur sa fiche. Si vous ne pouvez rien prendre, alors tant pis pour vous.

Les dés restants pour les joueurs passifs

Ensuite, le joueur suivant devient le joueur actif. Quand tous les joueurs de la table ont été 1 fois le joueur actif, la manche prend fin et une nouvelle débute en récoltant le bonus associé à celle-ci.

A la fin de la dernière manche, on effectuera un décompte de toutes les zones afin de déterminer qui sera le joueur le plus futé.
Des petits points, des petits points, encore des petits points !
Forcément, il me reste à vous expliquer les dés ! Il y a 6 dés de couleurs différentes dont 5 correspondants aux 5 zones de couleurs sur votre fiche. Le dé blanc est la couleur « joker » mais pas que.
Nous avons donc,
– Le jaune : un « 6 » jaune, par exemple, vous permettra de cocher la case « 6 » dans la zone jaune.
– Le bleu : c’est l’exception du jeu, si vous choisissez celui-ci, vous devrez automatiquement l’associer au dé blanc qu’il soit disponible ou non.

Les zones Jaunes et Bleues
Les 3 zones inférieures répondent à la même règle de base, vous devez remplir ces zones de gauche à droite.

Les zones vertes, orange et mauves

– Le vert : si vous remplissez la condition indiquée dans la case, vous pouvez sélectionner le dé et cocher la case.

– L’orange : vous inscrivez simplement la valeur du dé que vous venez de prendre
– Le mauve : pareil, vous indiquez la valeur du dé MAIS vous devez respecter le fait que la valeur que vous indiquez doit être STRICTEMENT supérieure à la valeur précédente. Evidemment, lorsque vous inscrivez un « 6 », tout est « remis à zéro » et vous pouvez indiquer n’importe quel nombre du dé.
Le cœur du jeu : Les BONUS !
A un moment, vous pourrez débloquer des bonus, ceux-ci sont pris immédiatement et peuvent enclencher une avalanche de croix… Oh yeah ^_^
Les bonus les plus intéressants sont sans conteste les « +1 » car ceux-ci vous permettront de sélectionner un dé supplémentaire à la fin de votre tour parmi les 6 dés joués (qu’ils soient sur la fiche du joueur actif ou sur le plateau argenté). On peut utiliser autant de « +1 » que l’on souhaite à son tour. Attention, un dé ne peut être sélectionné qu’une seule fois grâce à ce bonus, il est donc hors de question de claquer 4 bonus afin de sélectionner 4 fois le « 6 » orange qui vient de sortir !

J’utilise mon « +1 », je peux re-sélectionner 1 des 6 dés

Le décompte

La belle feuille de score

En fin de partie, la zone jaune vous donnera des points de victoire si vous avez complété des colonnes / la zone bleue vous donnera des points suivant le nombre de cases cochées / la zone verte vous donnera les points indiqués au-dessus de votre dernière croix / la zone orange et mauve vous donnera des points égal à la somme de toutes les valeurs indiquées.

Finalement, on regardera si vous avez débloqué des bonus « petits renards », ceux-ci sont cumulables et prendront comme la valeur, le plus faible montant de points des autres zones. Exemple : j’ai 2 renards et mon score le plus faible est dans la zone orange avec 15 points, j’indiquerai donc dans la zone « renard » : 2 x 15 = 30 points.
On fait la somme de tout, le plus futé remporta la victoire.
Alors, sélection méritée ou non ?
Franchement, je ne sais pas, je trouve que c’est un peu léger pour la catégorie mais ce n’est que mon opinion. Attention, le jeu est très bien et c’est pourquoi j’avais envie de vous en parler !
Le petit « twist » au niveau de la sélection du dé est bien trouvé et cela donne un peu de cogitation. J’ai rapidement pensé que les joueurs passifs allaient se tourner les pouces et s’ennuyer en attendant de pouvoir choisir leur dé mais en fait, pas tant que ça car vous scrutez, vous espérez que le joueur actif vous laisse tel ou tel dé et finalement, c’est assez sympa, il n’y a pas vraiment d’attente à proprement parler SAUF si le joueur actif s’amuse à regarder quels dés vous conviendraient ou non… alors, vous êtes parti pour trèèèèèèèèès longtemps et je vous le déconseille.
Mais ce qui donne vraiment tout le sel du jeu, ce sont, sans contexte, les bonus à débloquer qui peuvent parfois s’enchaîner de manière assez frénétique et vous ne voulez plus vous arrêter. C’est vraiment ça qui donne ce goût de « reviens-y » et en ça, le jeu est tellement bien fait, il y a des bonus partout que vous en oublierez à un moment ou l’autre (notamment les relances qui sont souvent nécessaires en fin de partie).
Après plusieurs parties, on pense savoir quel enchaînement réaliser pour optimiser ses bonus, etc mais en fait, j’ai remarqué que cela n’avait pas beaucoup d’importance. Cela dépend tellement des dés que vos adversaires vous laissent qu’au final, il faut réinventer la roue à chaque partie et en soi, c’est une bonne chose car vous ne focaliserez pas sur la même couleur à chaque fois.
Evidemment, il y a un mode solo qui est ce qui est, c’est-à-dire qu’il faut simplement atteindre un certain score et même si ce n’est pas le mode que j’affectionne le plus, je dois admettre qu’il n’est vraiment pas facile, je réalise beaucoup plus facilement de gros scores en multi-joueurs plutôt qu’en solo.
Au final, tous les joueurs qui ont testé, ont aimé « Très futé » et c’est normal ! C’est toujours excitant de débloquer des bonus dans tous les sens, c’est efficace et addictif, maintenant, est-ce le jeu de l’année en terme de « Roll and Write » ? Certains diront que oui, d’autres lui préféreront l’excellent « Welcome » ou encore « SteamRollers » mais une chose est sûre : si on ajoute que les autres jeux sélectionnés de Wolfgang Warsch sont également de très bonne qualité, on peut déjà dire que W. Warsch fait une année 2018 de toute beauté, félicitations !

Rendez-vous le 23 juillet pour connaître les résultats complets du Spiel !

Bon jeu
Al
Fiche technique
Auteur : Wolfgang Warsch
Editeur : Schmidt Spiele
Illustrateur : Leon Schiffer
Joueurs : 1 à 4
Durée : +/- 30min
Age : dès 8 ans
Prix conseillé : +/- 12€

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Panic Island

12 juin 2018

Castellum - Maastricht

21 juin 2018

%d blogueurs aiment cette page :