Concours

* Clôturé * Concours : Rising 5 * Clôturé *


Concours !!! Venez jouer, nous avons un jeu à faire gagner et en prime, nous vous faisons l’article sur le jeu, histoire de bien tout savoir avant d’y jouer. Voici d’entrée les détails du concours et pour l’article, sautez le 1er chapitre. Bienvenue sur Asteros !

Concours (cloturé)
Nos amis de Geronimo nous permettent de vous faire gagner une boite du jeu Rising 5.
Nous ne serons pas original mais le concours se passera sur Facebook via notre post initial.
Pour être tiré au sort, il vous faudra :
– liker notre post
– liker la page Facebook de Geronimo
– liker notre page Facebook de DJUF
mais encore vous avez 2 choix
– tagger 2 de vos amis en commentaire à notre post Fb
Ou (il n’est pas exclusif)
– partager en mode public toujours le post inital

Le concours est ouvert jusqu’au lundi 30/04 23h59. Un tirage au sort sera effectué parmi tous les participants éligibles.

Attention encore que le concours est ouvert à tous mais le jeu sera à retirer sur Bruxelles !
Concours cloturé
Félicitations à notre grand gagnant, tiré au sort parmi nos 40 participations :
Xavier Henrot Chili Peppers
et maintenant…
L’article : Rising 5

L’histoire
Un sage a réuni 4 autres héros pour former ensemble une équipe : les Rising 5. Leur mission : sauver Asteros : un ancien portail doit être à nouveau scellé afin d’empêcher la venue d’innommables monstres sur la planète. Il s’agira de trouver les runes perdues et de les combiner, tout en prenant garde aux nombreux dangers guettant nos héros.

La parenthèse cross-média
Il convient de préciser ici que le jeu fait du cross-média et peut demander l’application (gratuite) dédiée sur smartphone ou tablette (android ou ios) Celle-ci est très bien faite et est rapidement prise en main. 
« Peut » car elle n’est pas obligatoire, un maître de jeu peut s’y substituer. Optionnelle donc mais fortement conseillée tout de même car cela requiert moins de manipulations et au lieu d’être un « maître de jeu » passif, le joueur peut s’amuser bien plus en intégrant le reste de l’équipe.

Le but du jeu
En début de partie, chaque rune est associée à une constellation par l’appli (ou le MJ) et détermine la combinaison de constellations (et donc de runes) gagnante.
Le but final du jeu revient à trouver la correspondance entre les runes et constellations ainsi que leurs emplacements pour former la fameuse combinaison scellant le portail jusqu’à la partie suivante.

Mise en place

Comment cela se joue-t-il ?
Rising 5 est donc un coopératif et vous n’incarnez pas à proprement parler un personnage de l’équipe mais à votre tour, vous pourrez choisir de jouer l’un ou l’autre personnage selon votre main de cartes (représentant les 5 héros en question)

Chaque joueur a une limite de main de 5 ou 6 cartes (2/3 ou 4/5 joueurs).
A son tour de jeu, le joueur actif peut activer un personnage ou passer ; et ensuite doit piocher 1 carte minimum ou jusqu’à avoir sa limite de main maximum. (S’il avait déjà sa limite de main, il doit tout de même bien piocher et en défausser une).

Pour activer un personnage, il faut annoncer celui-ci et défausser autant de cartes de ce personnage que le joueur le souhaite. Ce nombre correspondra au nombre d’actions que le personnage pourra effectuer à ce tour. On ne peut activer qu’un seul personnage à son tour de jeu.

Après avoir défaussé ces cartes mais avant de faire les actions, le joueur peut activer la Compétence spéciale unique du personnage une fois par tour. Ces pouvoirs feront le sel du jeu. Les voici :

Les Compétences spéciales :

Orakl : échangez la position de deux runes. Attention que c’est l’unique moyen du jeu d’échanger des runes de place.

Eli : déplacez le marqueur d’Eclipse d’une case vers le haut (nous y reviendrons une fois).

Nova : une attaque surprise en bonus sur n’importe quel monstre du plateau sans malus en cas d’échec.

Ekho : déplacez un autre personnage vers n’importe quel lieu.

Hal : copiez la compétence spéciale d’un personnage se trouvant sur le même lieu qu’Hal.

Les Actions :

Après la Compétence spéciale, il est temps de faire nos diverses actions : il y en a 3 différentes :

Déplacement : vous déplacez le personnage activé vers n’importe lequel des 6 lieux.

Rencontre : pour chacun des 6 lieux du plateau se trouve dévoilé une carte rencontre, il y en a 3 possibles :
 – les compagnons : une récompense au choix à prendre directement.
 – les caches d’armes : piochez de suite une carte Artefact : ce sont des bonus utilisables à tout moment par n’importe quel joueur.
 – les monstres : un affrontement du monstre du lieu : chaque monstre possède une force, une récompense ainsi qu’une valeur d’éclipse (si si, ça arrive cette histoire d’éclipse).

Les affrontements se font au lancé d’un dé unique à 6 faces (les faces : 1,1,2,3,4 et symbole éclipse)
Le symbole éclipse est synonyme de défaite immédiate.
Pour gagner, votre valeur doit être égale ou supérieure à celle du monstre.
Attention qu’avant de lancer le dé, vous pouvez demander du soutien aux autres joueurs : ceux-ci peuvent défausser des cartes personnages correspondant au personnage activé ; pour chaque carte ainsi défaussée, la valeur sera augmentée de 1.
Il peut y avoir en plus de cela un travail d’équipe : si au moins un autre personnage est présent sur le lieu du personnage activé, il y a un bonus de 1.
Une victoire sur le monstre vous fait gagner la récompense et la carte est défaussée.
Une défaite implique que le monstre reste et que le marqueur d’éclipse descend d’autant que la valeur d’éclipse du monstre (le nombre de lunes rouges).
Notons encore qu’il y a 3 seigneurs très puissants mais récompensant d’une Relique. Comme les Artefacts, il s’agit d’un bonus utilisable à tout moment par n’importe quel joueur.

Scellement du portail : cette action implique la condition d’avoir 4 cubes d’énergie sur les autels mais peut se faire de n’importe quel lieu. Ces cubes s’obtiennent via les récompenses de compagnon, d’affrontement de monstre, des artefacts ou des reliques.
Sceller le portail est le moment où vous allez contrôler vos runes (et utiliser l’application : en faisant une « photo » via celle-ci) ou voire même gagner votre partie ; c’est l’unique moyen de gagner : avoir les 4 runes correctes aux bonnes positions.
L’application (ou le MJ) vous dévoilera alors 4 constellations avec leurs statuts :
 – une constellation sombre : la rune correspondante ne fait pas partie de l’énigme.
 – une constellation brillante : la rune correspondante fait partie de l’énigme mais n’est pas placée à la bonne position.
 – une constellation dorée : la rune correspondante fait partie de l’énigme et est placée à la bonne position.

Tout le jeu consiste à trouver quelle rune correspond à quelle constellation. Vous l’aurez compris, cela se fait en déplaçant les runes (entre celles du portail ou depuis la réserve ; via la Compétence spéciale d’Orakl) et puis en faisant un scellement suivant. Mais il y a également moyen d’obtenir des indices (récompense de compagnon, d’affrontement de monstre ou l’un des artefacts) : l’application (ou le MJ) vous dévoilera de la rune choisie la correspondance à la constellation (mais pas son statut).

A la fin du tour, après avoir pioché des cartes, pour chaque lieu vide, une nouvelle carte rencontre est dévoilée (sous condition que la pile de cartes rencontres n’est pas vide)

Fin de partie : Victoire !

Comment perdre ?
Jusque là, vous avez tous les éléments en main pour arriver à la victoire : un peu de réflexion et vous y êtes. Vous conviendrez que ce serait un peu trop facile. Comme tout bon coopératif, il nous faut quelques conditions de défaite.
La première est qu’il n’y ait plus de cartes Personnage à piocher à la fin du tour d’un joueur. (Pour rappel, à chaque tour, minimum une carte doit être piochée).
La seconde implique le marqueur d’Eclipse (enfin) : si celui-ci atteint la dernière case, la partie est immédiatement perdue !

L’Eclipse
Le marque d’Eclipse remonte l’échelle d’Eclipse de 2 manières : avec la Compétence spéciale d’Eli et comme récompense de compagnon, d’affrontement de monstre ou l’un des artefacts.
Il la descend également de 2 manières : tout d’abord lors d’échec d’affrontement de monstres (jamais via la Compétence spéciale de Nova) et ensuite via les crises de Lune rouge.

Les crises de Lune Rouge
En début de partie, vous intégrerez de 3 à 5 cartes Lune Rouge parmi la pioche de cartes Personnages : la difficulté du jeu se faisant selon ce nombre.
Lorsqu’un joueur piochera une Lune rouge, il y aura 2 conséquences : tout d’abord, il ne peut plus piocher de cartes pour ce tour-ci et cela déclenchera une crise de Lune rouge à la fin du tour du joueur suivant.
Le joueur suivant a tout son tour pour faire face tant que possible à cette crise. A la fin de ses actions et avant de piocher des cartes, il faudra comptabiliser les Lunes rouges (valeur d’Eclipse) sur les monstres encore présents sur les 6 lieux et descendre le marqueur d’Eclipse d’autant de cases.

Mon avis
Je trouve Rising 5 orignal de par différents aspects : l’intégration du cross-média n’est pas là juste pour faire joli, elle amène une vraie utilité ou facilité justement au second aspect original qui me plait : ce principe d’énigme. Ce n’est pas extrêmement compliqué (ce n’est pas le but non plus) mais ce jeu de casse-tête logique donne un petit plaisir supplémentaire : combien d’essais nous faudra-t-il ? Et pourtant s’intègre parfaitement à tout le reste de la mécanique qui mène à justement ce scellement.

Et encore un énorme Merci à Geronimo pour le concours !

Xavier

Fiche technique :
Auteurs : Gary Kim & Evan Song
Illustrations & graphismes : Vincent Dutrait
Éditeur : Holy Grail Games
Distributeur : Geronimo
Age : 10+
Durée : 30min
Joueurs : 1 à 5

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :