Coups de Cœur

Ulm

Dans l’avalanche de jeux qui sortent dans les derniers mois de l’année, il y a toujours des jeux qui passent carrément inaperçus, c’est normal mais dommageable. C’est un jeu de cette catégorie là dont je vais vous parler aujourd’hui, à savoir Ulm. Alors, encore une fois, il s’agit d’un jeu qui est sorti lors du dernier salon d’Essen. Oui, désolé, mais malheureusement, je n’ai pas fini d’en parler.

Ulm, c’est une ville d’Allemagne dont l’emblème est un moineau, qui est traversé par le Danube et qui est le lieu de naissance d’un certain Albert Einstein. Voilà, c’est donc cette ville qui a inspiré Günter Burkhardt pour en faire un jeu. Allez savoir pourquoi…quelle imagination ces auteurs ^_^

Mais voilà, Ulm est édité par R&RGames qui ne sont autres que les éditeurs de Mombasa, jeu qui avait vraiment cartonné l’année passée, du coup, un arrêt à leur stand était juste obligatoire.

Nous sommes au XVIième siècle et les habitants d’Ulm s’affairent à bâtir une cathédrale qui deviendra le cœur de la vie sociale de la ville et finira par posséder le clocher le plus haut au monde. Tous les notables locaux s’y donnent rendez-vous. La vie publique est dominée par des guildes influentes et de puissants patriciens. Ici, quiconque souhaite réussir doit trouver grâce auprès des bonnes personnes. Alors, lequel d’entre vous exploitera au mieux, sur la durée, son argent, ses pouvoirs et ses ressources pour laisser une trace en tant que citoyen d’exception dans les annales de la ville.
Ulm est divisée en 8 quartiers contrôlés par des guildes qui vous donneront accès à différentes actions. La ville est également traversée par le Danube sur lequel vogue votre petit bateau.
Vue générale du plateau

La cathédrale

Mais toute l’action va se passer à la cathédrale qui va jouer 2 rôles : le premier rôle sera celui de « compte-tour » : le jeu se déroule sur 10 tours et à chaque tour, vous ajouterez une tuile événement à la construction qui donnera l’impression que vous construisez le clocher.

La belle cathédrale en 3D…qui ne sert pas à grand-chose

Le second rôle est beaucoup plus primordial et est représenté sur la droite du plateau par un damier de 3 x3 dont chaque case comporte une tuile action. Sur les abords de ce carré, on peut voir les bâtiments principaux des 8 quartiers de la ville.

 Le damier d’action en début de partie

Comment ça marche ?


La mécanique du jeu est à la fois simple et à la fois, intelligente : à son tour, le joueur actif va tirer une tuile action du sac, puis il va devoir choisir une ligne ou une colonne et « pousser » cette ligne/colonne à l’aide de sa tuile, il faut imaginer que vous vous faite une petite place dans la cathédrale pour pouvoir interagir avec les autres personnes. Il y a donc une tuile qui va se faire éjecter de ce fameux « carré d’actions ». Le joueur effectuera, à ce moment, les 3 actions qui se trouvent sur cette ligne/colonne dans l’ordre de son choix.

Le joueur a tiré du sac, une tuile « évacuation » (le damier) qu’il va placer dans la dernière colonne et pousser, ce qui éjectera la tuile « sou » du damier :



Le joueur peut maintenant effectuer les 3 actions suivantes représentées sur les 3 tuiles de la colonne :


On fait quoi ?


Il y a 5 actions disponibles : Argent, Bateau, Sceau, Evacuation et Carte

La première ne nécessite pas beaucoup d’explication mais pour les autres, quelques précisions s’imposent.

L’action Bateau

Ulm et ses 8 quartiers sont scindés en 2 par le Danube sur lequel se trouve votre navire. Ce fleuve est composé de cases où l’on peut voir des points de victoire négatifs, puis, beaucoup plus loin, des points positifs. A vous de faire avancer votre bateau pour grappiller des points supplémentaires en fin de partie, mais pas que…et c’est aussi la seconde ingéniosité du jeu : vous ne pourrez marchander avec les guildes que SI votre bateau se trouve dans le même quartier que la guilde voulue.

En début de partie, vote bateau se trouve sur une case « -11 PV’s » mais vous donne accès aux 2 guildes se trouvant de part et d’autre du Danube et se trouvant à gauche du fanon délimitant les quartiers :

Parlons un peu des guildes, justement !

L’action Sceau

Pour pouvoir réaliser une action dans les guildes, il faudra utiliser l’action sceau et dépenser 2 sous. A ce moment, vous pourrez poser 1 de vos sceaux (pions) sur un des emplacements de la guilde et réaliser l’action. Ces guildes vous offriront bien souvent des actions assez puissantes. Surtout les premières, ce qui vous poussera à ne pas faire avancer trop vite votre bateau, par exemple, on peut citer celle qui vous donnera l’occasion de piocher des « armoiries de la ville ». Ces armoiries sont de 2 sortes : argentées et dorées. Une armoirie argentée vous donne immédiatement un certain nombre de points de victoire. Un armoirie dorée, par contre, vous donne quelques points instantanés mais donne le droit de prendre possession d’une guilde de Ulm (via un de vos 3 blasons) ce qui vous apportera des points de victoire à chaque fois que quelqu’un viendra y réaliser une action. On ne peut posséder que 3 guildes sur l’ensemble de la partie. Dernier point, que vous ayez pris une armoirie dorée ou argentée, vous pouvez poser un de vos pions sur l’illustration correspondante du plateau action et dès à présent, dès qu’une tuile se placera devant cette emplacement, vous recevrez un petit moineau, l’emblème de la ville.

Les armoiries dorées et argentées. On retrouve ces illustrations sur le bord du damier d’actions :

L’action Carte

Action assez classique qui vous permettra, en défaussant des tokens actions qui seront devant vous, de piocher 1 carte et de la placer dans votre main. Une fois par tour, vous pourrez jouer une carte et profiter de l’effet instantané ou de profiter de l’effet de fin de partie. Remarque : Vous pouvez également choisir d’utiliser cette tuile « carte » afin de poser une carte supplémentaire lors de votre tour.

L’action immédiate vous permet de défausser un token afin de gagner 1 sou, 2 points de victoire et de faire avancer votre bateau ou vous pouvez viser la fin de partie, cette carte seule vous donnera 3 PV’s et 3 cartes œuvres d’art vous donneront 15 PV’s :


L’action Evacuation

Je vous parlais des tokens actions à défausser, juste au-dessus, eh bien, c’est notamment grâce à cette action que l’on peut s’en procurer. Le joueur pourra ramasser tous les tokens expulsés de la cathédrale.

Continuons avec notre exemple, ici, le joueur pourra récupérer les tokens qui se trouvent sur la ligne supérieure : 2 argents et 1 carte ou le bateau sur la colonne de droite mais comme il a 2 actions « évacuations », il pourra récupérer les 2 :


A la fin des 10 tours, on procède au décompte suivant :
  • L’avancée du bateau
  • Nombre de moineaux en sa possession : 1 PV / moineau
  • Points de victoire provenant des cartes

Le joueur possédant le plus grand nombre de points de victoire est déclaré vainqueur.


En conclusion


Voilà, on se retrouve devant un jeu somme tout assez classique dans sa forme avec des objectifs, des actions spéciales à aller chercher, des bonus, etc et qui tient dans l’heure, explication non incluse. Et pourtant, rien que pour ce système d’actions, ce jeu vaut la peine qu’on en parle, il est malheureusement passé sous le radar de pas mal de joueurs mais bon nombre de youtubers l’ont aisément classé dans leur top 10 des jeux 2016.

Pour ma part, c’est peut-être le premier mécanisme « qui sort un peu des sentiers battus » de 2016 que j’ai pu voir et rien que pour ça, le jeu m’a énormément plu. A côté de ça, on a un jeu qui tourne parfaitement, très plaisant à jouer, avec des événements aléatoires (aussi bien positifs que négatifs) qui renouvellent le tout, pas mal de cartes objectifs et des stratégies très différentes qui peuvent s’avérer payantes.

Exemples d’événements : avec l’action bateau, vous avancez d’1 case supplémentaire ; l’action « argent » vous donne 1 argent supplémentaire ; vous devez défausser 2 argents au début de votre tour ou perdre 5 PV’s : 

Vraiment, un bon jeu qui pêche un peu au niveau des illustrations assez ternes et très/trop typées allemandes mais vous aurez l’occasion de vous faire votre propre avis lors de la soirée jeu des DJUF organisée au Dynamo Bar puisque j’aurai le plaisir de vous y présenter le jeu une fois.

Bon jeu

Al


Fiche Technique :
Joueurs : 2 à 4
Durée : 60 min
Age : 10 +
Editeur : R&RGames / Huch&Friends
Distributeur : Geronimo
Auteur : Günter Burkhardt
Illustrateur : Michael Menzel

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Terraforming Mars

10 janvier 2017

Love Season (Kickstarter)

18 janvier 2017

%d blogueurs aiment cette page :