Coups de Cœur

Terraforming Mars

Terraforming Mars est un jeu sorti lors du dernier salon d’Essen 2016, designé par Jacob Fryxelius et édité chez FryxGames et Stronghold Games. Ce serait un euphémisme de dire que ce jeu a bien fonctionné, non, il a cartonné et sincèrement, ce n’est pas volé. Je voulais commencer l’année par du « lourd mais pas trop« , du « pas traduit pour le moment« , par du « il faut vraiment l’essayer« , par « un des must de 2016« …alors, maintenant, c’est parti, allons terraformer, une fois !

Dans Terraforming Mars, nous allons incarner des corporations dont le but est de rendre Mars habitable. Pour ce faire, nous devrons atteindre 3 objectifs communs qui déclencheront la fin de partie :
  • Vous devrez aider à l’augmentation de la température à la surface de la planète (oui, c’est un peu l’inverse de par chez nous ^_^) en la faisant grimper de – 30°C à + 8°C.
  • Vous devrez augmenter le pourcentage d’oxygène de la planète de 0 à 14%.
  • Enfin, vous devrez implanter 9 lacs sur la planète afin d’y permettre la vie.

Le plateau en début de partie
Objectifs louables mais il ne peut y avoir qu’un seul vainqueur ! Ainsi, la corporation ayant obtenu le plus grand nombre de « Points de Terraformation » (traduction totalement personnelle ^^) sera le gagnant.

Ces « Points de Terraformation » sont d’autant plus importants qu’ils seront double, un peu comme un effet « kiss-cool ». On a d’abord l’effet « kiss » car ils représentent, comme je l’ai mentionné, vos points de victoire et puis on a l’effet « cool » car ils représentent également les crédits que votre corpo touchera à chaque génération (comprenez tour de jeu en jargon normal).

Les Vils Corporations


En début de partie, chaque joueur débute avec une corporation choisie entre deux (règle maison pour laisser plus de flexibilité) lui fournissant de quoi débuter la partie (des crédits et potentiellement un autre petit avantage) et un pouvoir récurrent tout au long de la partie.

Votre corporation sera représentée par un plateau personnel comprenant 6 grandes cases illustrant les différentes productions de votre entreprise : le nombre de crédits qu’elle génère, le nombre de minerais, de fer, de titane, etc… Chaque case est découpée en deux avec au-dessus, votre zone de stockage et en-dessous, votre capacité de production. Au début de chaque tour, vous recevrez donc, un certain nombre de choses dépendant de votre production dans chaque type de matériaux.

Le plateau de votre Corporation :

Ici, au tour suivant, vous toucherez 3 crédits en plus de votre TR, 2 cubes de fer, 3 cubes de titane :
La Corpo Helion vous donnera 42 crédits de départ et vous débuterez avec une production de chaleur de 3. En cours de partie, vous pouvez à tout moment considérez vos cubes de chaleur comme des crédits. La Corpo Saturn System vous donne 42 crédits et 1 production initiale de Titane de 1. En cours de partie, à chaque qu’une carte comportant le symbole « Jovian » entrera en jeu, vous augmenterez votre production de crédits de 1 :

Les Projets !

Et maintenant, on rentre dans le cœur du jeu : les projets ! Car oui, pour rendre Mars habitable, il vous faudra concrétiser différents projets illustrés par des cartes, et des projets, il y en a beaucoup… 208 pour être exact ! 208 cartes différentes avec lesquelles, vous devrez jongler pour atteindre votre but.

Ces cartes, ces projets, vous en recevrez 10 en début de partie mais ce n’est pas gratuit… oh que non ! Rappelez-vous, votre corporation vous donne un certain nombre de crédits de base avec lesquels vous devrez acheter votre main de base. En français : chaque carte que vous conserverez vous coûtera 3 crédits, les autres seront défaussées.

Ne vous inquiétez pas, au début de chaque nouvelle génération, vous recevrez 4 cartes que vous pourrez acheter…ou non.

Bon, on Terraforme maintenant ?


A son tour de jeu, le joueur a le choix de réaliser 1 à 2 actions ou de passer.

Les actions possibles sont :
  • Développer un Projet
  • Développer un Projet Standard
  • Clamer un Milestone ou un Award
  • Convertir les ressources de son plateau

Mais l’action principale est évidemment : « Développer un Projet » ou en français : jouer une carte de sa main ^_^

Pour ce faire, il vous faudra en payer le coût tout en respectant les pré-requis. En général, une fois la carte jouée et après avoir appliqué les effets de celles-ci, on n’y retournera quasiment jamais plus. Excepté pour un type de carte : les cartes bleues ou dites « les cartes actions ». En effet, celles-ci sont utilisables 1 fois par génération. A vous de ne pas oublier de les activées.

Une carte action : elle vous coûtera 4 crédits et 1 fois par génération, vous pouvez convertir autant de « cubes énergie » que vous le souhaitez en crédits : 



Un mot sur les autres actions possibles :
  • Développer un Projet Standard : ils sont au nombre de 6 et sont réalisables par tout le monde pour 1 action : défausser des cartes de sa main afin de récupérer des crédits ; augmenter sa production d’énergie, augmenter la température de la planète, placer une tuile « Forêt », placer une tuile « Lac » ou encore placer une « Cité ». Evidemment, comme pour toute action dans ce jeu, il vous faudra débourser un certain nombre de crédits.
  • Clamer un Milestone : je vous fais grâce du débat qui sévit sur le net pour trouver la correspondance exacte du mot « Milestone » en français ;o) Bref, clamer un « Milestone » coûte une action, 8 crédits et vous rapportera 5 points de victoire en fin de partie. Mais qu’est-ce donc un « Milestone » ? C’est un peu une sorte de pallier, un état d’avancement de vos projets et vous pouvez, par exemple, accéder à un « milestone » si vous avez bâti au moins 3 cités, poser 3 tuiles forêt, etc.
  • Clamer un Award : ce sont, en fait, des décomptes de majorités qui seront réalisés en fin de partie. Cela coûte toujours une action, des crédits et le joueur actif choisit à ce moment, un type de décompte : majorité au niveau des tuiles sur la planète, le plus riche en terme de production, la majorité au niveau des cartes scientifiques, etc. Mais il faut bien comprendre qu’activer un Award ne vous assure en rien de gagner des points ou non en fin de partie, à vous de faire en sorte que ce décompte vous rapporte quelque chose.
  • Convertir les ressources de son plateau : Il y a 2 types de ressources que l’on peut convertir, ce que j’appelle vulgairement les « cubes arbres » et les « cubes chaleur ». Pour une action, on peut respectivement les transformer en une belle tuile « Forêt » à poser sur le plateau et augmenter la température de la planète de 1°C.
les Projets Standards :


Justement, je n’ai pas encore abordé les tuiles que nous allons poser sur le plateau…ce qui est quand même la seconde mécanique principale du jeu ;o)

Des tuiles, des tuiles, et encore des tuiles…

Il y a 4 types de tuiles que l’on peut poser sur la planète : les cités, les lacs, les forêts et les tuiles spéciales que je n’aborderai pas car elles n’interviennent que via des effets de cartes.

  • Les cités :elles coûtent beaucoup d’argent à placer mais c’est parce qu’elles sont vitales. En effet, en fin de partie, vous gagnerez 1 point de victoire par forêt (qu’elles vous appartiennent ou non) qui sera adjacente à votre cité. Attention, une cité ne peut pas être directement adjacente à une autre cité. Le placement de ces tuiles est donc crucial
  • Les lacs :poser une tuile lac a 3 intérêts : primo, vous faîtes avancer la fin de partie ; secundo, il y a souvent des bonus intéressants à récupérer à l’emplacement des lacs et tertio, le plus important, vous gagnez 1 point de terraformation ce qui vous fait gagner 1 crédit supplémentaire pour les tours suivants et 1 point de victoire en fin de partie !
  • Les forêts : poser une tuile forêt, vous permet d’augmenter le pourcentage d’oxygène de la planète de 1%, de gagner un 1 point de terraformation et potentiellement des crédits si vous la poser à côté d’une tuile lac. MAIS par contre, si vous avez déjà poser une tuile forêt, vous DEVEZ poser les suivantes de manière adjacente à vos tuiles précédemment posées. Légère contrainte mais parfois ennuyante !

Comment je gagne ??


Pour gagner à Terraforming Mars, il faudra des points de victoire, ces points, il y en a un peu partout :
  • Dès que vous touchez à la Température, au % d’oxygène ou aux lacs, vous gagnez 1 point de terraformation (et donc de victoire).
  • Il y a plein de cartes qui vous donne des points de victoire : direct ou indirect (c’est-à-dire que vous devrez collectionner une certaine quantité de choses pour recevoir vos points).
  • Il y a les Milestones et les Awards.
  • Votre présence sur le plateau vous donnera également des points de victoire : 1 point par tuile que vous possédez, puis on décomptera les forêts autour de vos cités.
La carte Asteroid Mining vous donnera 2 points de victoire en fin de partie :

Ici, le joueur jaune a pour le moment 4 points de victoire :
il possède 1 cité et 3 forêts lui sont adjacentes.
La tuile Lac n’appartient à personne et ne rapporte aucun point de victoire en fin de partie :

Bref, on n’est pas dans la soupe de points mais on en est pas loin non plus ^_^

Et sinon, ce buzz est-il mérité ??


Eh bien, je vais vous étonner mais je ne sais pas vraiment ! Enfin, si quand même un peu sinon, je ne me serai pas cassé la tête à écrire tout ça….je ne suis pas encore maso mais il est clair que le jeu a quelques défauts « conséquents », on peut parler :
  • De la qualité des composants qui est limite (de beaux cubes mais qui perdent leur émail très rapidement, plateau personnel très très fin).
  • Du temps de jeu assez long tout de même : 2h30-3h en moyenne à 3 joueurs, ce qui est franchement long pour un jeu de ce calibre.
  • De la part d’aléatoire dans le tirage de cartes qui est assez agaçante après plusieurs parties mais qui peut être nuancé avec la variante qui vous propose de drafter les cartes mais cela évidemment rallonge un peu le temps de jeu (à moins de connaître par cœur les cartes).
  • Et surtout, de ce maudit plateau personnel qui vous stresse au moindre mouvement avec ces cubes qui peuvent sauter d’une case à l’autre beaucoup trop facilement : éviter chats, sweet à cordons, table exigüe, etc

Au final, on a un jeu long et qui n’a rien de révolutionnaire au niveau de ces mécanismes.

Mais, alors, c’est naze ???


Nooooooon, car malgré tous ses défauts, ce jeu est juste une véritable bombe ludique !!!!
  1. Le fait de développer sa machine à production est juste « grisant », cela prend du temps et cela est d’autant plus jouissif lorsque vous voyez que « ça y est,  la machine est en route ».
  2. La part d’aléatoire dans le tirage peut être agaçante et en même temps, cela vous oblige à vous adapter, à jouer différemment et vous serez d’autant plus satisfait en fin de partie si vous gagnez.
  3. Si l’interaction au niveau des cartes est faible, sur le plateau, c’est beaucoup plus tangible : où placer telle tuile ? quelle tuile placer ? De même, l’impact que vous avez sur les paramètres de fin de partie est simplement parfait : dois-je faire avancer la partie et prendre 1 point de terraformation ou dois-je encore temporiser afin de me développer encore plus ?
  4. Ce petit aspect « course » au niveau des Milestones et des Awards.
  5. Le choix entre 1 ou 2 actions, ça peut sembler bizarre, voire illogique mais pas du tout, c’est difficile à expliquer mais pas mal de fois, vous n’allez faire que 1 seule action, alors que vous pourriez très bien en faire 2, histoire de cacher vos intentions ou pouvoir sauter sur un Milestone en particulier.
  6. Le fait que chaque carte possède son iconographie et son explication juste à côté sous forme de texte fait qu’il y a très peu de questions sur les cartes. Et sur 200 cartes, ça représente un boulot assez énorme.
  7. Un challenge solo bien présent et qui tourne parfaitement.
  8. Un renouvellement qui est bien là ! Après plus de 20 parties, je peux vous l’affirmer, on peut gagner de plein de manières différentes et les retournements de situation existent bien !
  9. Et puis, il faut le souligner, c’est peut-être un des rares jeux dont la durée de partie diminue au plus le nombre de joueurs augmente (beh vi, y a plus de joueurs qui font avancer les compteurs) et ça, c’est chouette.
  10. Le sentiment de satisfaction en fin de partie, non pas parce qu’on a enfin terminé la partie mais parce que même si on a perdu, on voit qu’on est pas à la ramasse ; qu’on aurait pu gagner si on avait joué telle ou telle carte plus tôt ou si on avait mieux géré le tempo de la partie mais plus que tout, on n’a pas vu le temps passer.

Toutes ces raisons font que pour moi, Terraforming Mars est LE JEU de cette fin d’année 2016 (même si Great Western Trail est quasiment exæquo…mais ça, ce sera un autre article ^_^) et j’espère que ces 10 raisons suffiront à vous donner envie de l’essayer. Et si à l’heure actuelle, il est encore assez difficile de se le procurer (hors de prix sur les boutiques en ligne), qu’on se rassure, Intrafin a annoncé qu’ils allaient se charger de la traduction (et je prie pour qu’ils améliorent la qualité des composants) et le jeu déboulera en boutique courant 2017 ! Patience…en attendant, vous pouvez toujours me demander gentiment pour le tester.

Pour terminer, oui oui, les bichons, aussi, iront sur Mars…certainement, la meilleure illustration du jeu ^_^ Chaque fois que quelqu’un pose une tuile cité, on ajoute un cube à cette carte, en fin de partie, vous gagnerez 1 PV/ 2 cubes présents sur cette carte : 



Bon Jeu

Al

Fiche Technique
Joueurs : 1 à 5
Prix : 70 euros en ligne
Durée : 60 à 180 min
Age : 12+
Distributeur : Stronghold Games
Auteur : Jabob Fryxelius
Illustrateur : Isaac Fryxelius

Commentaires

11 janvier 2017 à 5 h 01 min

Ce commentaire a été supprimé par l’auteur.



11 janvier 2017 à 5 h 01 min

[…]Ces « Points de Terraformation » sont d’autant plus importants qu’ils seront double, un peu comme un effet « kiss-cool »[…]

un jeu pour les plus de 30 ans quoi: 😀
(hyper hâte de le tester :p )



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ulm

12 janvier 2017

%d blogueurs aiment cette page :