Ludisciences

Winter is coming…mais d’abord, y a le Spiel !!!

Le Spiel Essen, c’est un peu comme Noël, ça tombe tous les ans à la même période et ça fait mal au portefeuille. Il fait partie de ces 3 événements majeurs dans l’année ludique, avec le Festival de Cannes et la Gen Con (USA), où le nombre de sorties s’accélère sensiblement et en Europe, c’est tout simplement le plus grand : 
+/- 160.000 visiteurs sur 4 jours ; + de 800 exposants de 40 nationalités différentes ; + de 800 jeux et pour cette année, environ 70.000m² à parcourir et en moyenne, vous les parcourrez au moins 3 fois…par jour ^_^.

D’année en année, cet événement, qui se passe donc dans la ville de Essen en Allemagne, grandit, il a été déplacé dans des halls plus aérés, on lui a ajouté le hall 7 (probablement le hall le plus intéressant de la dernière édition) et cette année, le hall 4 et 6 viennent chiffrer le tout à 70.000m² de stands et de tables démos. Puisqu’on rajoute de l’espace, on nous annonce encore plus d’éditeurs, encore plus de jeux à paraître et encore plus de choses à voir dont des Escapes Rooms, et oui, le phénomène continue à se propager. 



Alors, soyons clair et concis, Essen n’est pas une convention, non, Essen, c’est juste un énooooorme supermarché du jeu. Une grande partie des visiteurs y vont pour y faire du « shopping » mais en ce qui me concerne, ça fait partie du charme.

Toute première fois… toute toute première fois…


Si vous êtes familier avec les lieux, sautez directement à la section suivante où on parle de ce qui nous intéresse vraiment.
Mais si c’est votre dépucelage, vous vous posez peut-être les questions qui suivent :

#  C’est où ? Messe Essen, Norbertstrasse, 45131 Essen.

#  C’est quand ? Du 13 au 16 octobre 2016.

Comment se rendre à Essen ?Personnellement, je privilégie la voiture car même si Essen est accessible en train et avion (un peu inutile depuis la Belgique), transporter « XX » boîtes de jeux est tout de même plus aisé en voiture (notez que cette année, le Spiel offre la possibilité d’expédier vos jeux depuis la foire jusque chez vous, ça se passe au Hall 7, Stand G101 mais bon, la facture risque de s’alourdir) et à plusieurs, le covoiturage est toujours plus sympathique autour d’un « Shabadadada ». De nombreux parkings sont disponibles et je n’ai jamais eu de soucis. Prix du parking : 5 euros/jour.

 # Où Dormir ? Pour ce qui est du logement, comment vous dire qu’il est un peu tard ? Non, je plaisante mais trouver une chambre dans le centre d’Essen à l’heure où je vous parle, relève d’un véritable tour de magie (ou bien, vous avez un énorme portefeuille). Vous pourrez, à priori, trouver des établissements à l’extérieur d’Essen mais il faudra compter une petite vingtaine de minutes de trajet en voiture.

Est-ce qu’on joue beaucoup à Essen ?Oui et non. Le salon est très bruyant et les règles sont souvent données en anglais par de jeunes étudiants qui ont lu les règles le matin même. Vous êtes là pour essayer des jeux, faire une partie complète est rare (en tout cas pour les gros jeux) et souvent inutile puisque de toute façon, vous aurez peut-être eu une erreur d’explication. Le soir, il n’y a pas de soirée « Off » comme à Cannes ou au Brussels Games Festival mais très souvent, des salles sont réservées dans les hôtels pour accueillir les joueurs et comme la population francophone grandit, on peut parfois trouver des partenaires de jeux.

Un seul jour pour faire Essen, est-ce possible ? Oui, je l’ai fait la première année où j’y suis allé mais c’est certain que vous louperez plein de choses et vous n’aurez pas le temps de vous attarder sur quoique ce soit. Vous aurez votre liste de jeux à voir et puis, c’est tout. Attention, expérience très très frustrante !



Faut-il précommander les jeux ?  Si vous ne venez qu’un seul jour : OUI ! Vous vous éviterez pas mal de stress. Maintenant, attention, de nombreux éditeurs imposent de venir chercher leur boîte avant le samedi midi. Si vous souhaitez un jeu japonais (dans la Japan Brand), OUI, c’est obligatoire sinon, c’est peine perdue. Tout est quasiment vendu le premier jour. Dans tous les autres cas de figure, les précommandes sont rarement intéressantes, parfois vous gagnerez quelques euros (c’est toujours ça) mais les achats à l’aveugle peuvent aussi se transformer en déception.


Un jour, ok, mais quel jour ? Avant, je vous aurais clairement répondu le « jeudi », soit le premier jour car il y a beaucoup moins de monde vu que c’est un jour de semaine. Maintenant, je ne sais pas si il y a vraiment un jour de préférence. Evidemment, le samedi reste et restera le jour le plus bondé mais le boum du jeu de société fait qu’il y a du monde vraiment tous les jours maintenant. Notez toutefois que venir le premier jour vous permet de choper des jeux qui sont en très faible quantité et venir le dimanche vous permet « souvent » d’obtenir des rabais sur pas mal de jeux.

Et point de vue prix, justement, est-ce qu’on y gagne ? Non, primo, avec le trajet et le prix de l’entrée (+/- 13 euros/jour) + le parking (5 euros/jour), il est quasiment impossible d’en tirer un quelconque avantage financier. Secundo, pas mal de jeux (VF) sortent en même temps en boutique et à Essen; et il est même probable qu’ils soient plus cher à Essen, en tout cas, ce fut le cas l’année passée où au final, j’ai acheté pas mal de jeux en rentrant d’Essen plutôt que sur place. Et je ne parle même pas des boutiques en ligne, on peut déjà « pré-commander » une belle brochette de titres (que ce soit en VF ou en VO) à des prix défiant toute concurrence. Pour clore le sujet, prévoyez du cash, très peu de stands offrent la possibilité de payer par bancontact.


Mais, alors, pourquoi y aller ? Trois raisons :
o   Avec des éditeurs de 50 nationalités différentes, vous pouvez facilement trouver des jeux dont personne n’entendra jamais parler (des jeux asiatiques, pour ne citer qu’eux) si vous comprenez un minimum la langue de Shakespeare, of course.
o   L’exclusivité : vous repartirez avec des jeux qui ne seront traduits que dans 1 ou 2 ans voire jamais.
o   L’ambiance qui règne à Essen est particulière, c’est une véritable fourmilière qui ne vit qu’au travers du jeu pendant 4 jours. Tout le gratin s’y trouve, et vous pouvez « facilement » aborder votre auteur, bloggeur préféré. Les soirées sont également d’agréables moments où vous pouvez tomber, par hasard, sur des gens croisés pendant la journée et échanger avec eux vos impressions ; où vous pouvez goûter la gastronomie locale (hmm…hmm ^_^) et où, SURTOUT, on déballe tous ensemble les achats du jour !


Parlons bien, parlons jeux :


Du côté belge :

Il y aura évidemment quelques sorties belges dont voici une liste non-exhaustive : (entre parenthèses, vous trouverez l’emplacement du stand : le n° du hall suivi du n° du stand)

Vroom Vroom de Fréderic Moyersoen chez Blue Orange : petit jeu de course d’escargots testé lors du BGF, c’est mignon et c’est clairement axé pour les enfants. (3-N107)

Nautilion de Shadi Torbey chez Filosofia (3-N112) : S. Torbey ne sort pas de son leitmotiv : des petits jeux jouables à deux ou en solo et toujours basé sur son univers « Onivers ». Vous pouvez retrouver la description du jeu ici.

Deus : Egypt de Sébastien Dujardien chez Pearl Games : la première extension de Deus que beaucoup attendaient, composée de 96 cartes, celles-ci pouvant remplacer ou s’ajouter au deck de base. Si vous voulez en savoir plus, l’auteur nous en raconte le développement ici

Dreams de Olivier Grégoire chez Zoch Verlag (3-J108) : Vous incarnez des Dieux qui ont la tâche de dessiner les constellations dans le ciel. La Constellation à dessiner est déterminée de manière à ce que tous les joueurs en prennent connaissance sauf un. Ensuite, tour à tour, vous poserez une étoile. A la fin de la manche, les joueurs tenteront de déterminer qui était le joueur « ignorant » qui lui devra découvrir quelle constellation a été dessinée. Poétique à souhait et les illustrations sont superbes.

Not Alone de Ghislain Masson chez Geek Attitude Games (1-B126) : j’ai déjà prédit une rupture de stock avant la fin du salon, alors, ne me décevez pas ! Vous vous êtes écrasés sur une planète inconnue et vous n’êtes pas seul, allez-vous réussir à vous échapper ?

Argo de Bruno Faidutti et Serge Laget chez FlatlinedGames (3-O107) : Issu d’un Kickstarter, Cowmic vous en avait parlé à l’occasion de son interview avec Eric Hanuise, voici comment il résumait le jeu : « Argo est un jeu de pose de tuiles, d’exploration de stations spatiales, avec un aspect puzzle bien présent et un côté « pas coopératif mais il faut quand même s’aider un peu » ce qui le rend unique dans sa catégorie ».

7W Duel : Panthéon de Antoine Bauza et Bruno Cathala chez Repos Prod (3-B108): certainement, un des futurs cartons du salon. On espère pouvoir vous en parler très bientôt mais en attendant, vous pouvez voir une présentation ici

Smallworld : River world de Philippe Keyaerts chez DOW (3-B108) : Bien qu’ayant d’autres protos dans sa besace, P. Keyaerts n’est pas prêt de lâcher son petit bébé. River World sera la 3ième grosse extension avec de nouveaux plateaux, nouvelles régions mais pas de nouveaux peuples, malheureusement. Vous pouvez retrouver les règles ici.

Bad Bones de David Flies chez Sit Down (3-Q116) : ce n’est pas une sortie car c’est bien encore sous forme de prototype que l’on pourra découvrir la première création de D. Flies tout ceci en vue d’un Kickstarter vers la mi-2017. Vous êtes à la tête d’un royaume prospère, paisible et vous devrez le défendre contre les attaques incessantes des squelettes quitte à dévier leurs attaques chez vos adversaires.

Mine Of Olnäk de Jonathan Frenay et Raphaël Helaers chez Morning Players (7-A125) : encore un prototype qui, lui, devrait arriver sur la plateforme participative pour Cannes 2017. Un bon gros jeu de gestion que certains comparent aisément à Terra Mystica, rien que ça. Hâte de voir ce que le petit a dans le ventre.

Pixie Queen de Rudy Seuntjens chez BrewerGame (2-D100): le jeu est actuellement sur KS et si vous n’avez malheureusement pas eu l’occasion de le tester au BGF, vous pourrez vous rattraper à Essen. Un jeu mêlant placement d’ouvriers et un système de scoring atypique. La page du KS : ici




Du côté de l’international :

Il y a une belle liste de jeux qui attisent ma curiosité mais vu le nombre de titres, ceci est une sélection d’une pré-sélection ^_^ :

Adrenaline : prévu chez CGE (Tzolk’in ; Alchimistes ; etc), c’est, je pense, le premier jeu de plateau officiel qui se frotte à la matérialisation d’un First Person Shooter. Les quelques vidéos sur Youtube sont alléchantes, maintenant, il faut tester la chose en vrai. (1-F145)

Cottage Garden : U. Rosenberg a, apparemment, revisité son précédent succès (Patchwork, Les Aux vous en parleront bientôt) afin d’en faire une version jouable à 4 joueurs. J’ai hâte. (4-D120)

Le Festin d’Odin : Continuons avec Rosenberg qui, après Caverna et Field Of Arles, nous sort sa prochaine « Big Box ». Une boîte encore plus grosse et plus lourde. Les premières reviews révèlent qu’il y aura + de 60 actions possibles (à 4 joueurs) à son tour…un cauchemar pour certains, un rêve pour d’autres ^_^. Normalement dispo en VF au Stand Filosofia (3-N112).

L’Oracle de Delphes : Stefan Feld est un de mes auteurs préférés. J’aime le côté « salade de points » (comme disent certains internautes) dans ces jeux, c’est qui en fait une de ses richesses. Son précédent opus, Aquasphere m’avait déçu et il n’a rien sorti pour Essen 2015 donc j’ai les crocs et ce sera un « must buy ». Normalement dispo en VF au Stand Matagot (3-E102).

Jòrvìk : On reste avec Mr Feld qui a voulu redonner une seconde jeunesse à un de ses premiers jeux qui est resté dans l’ombre : Die Speicherstadt. Cette version re-thématisée bénéficie de l’extension du premier opus qui, d’après les reviews, apportait beaucoup au jeu. (3-M107)

Great Western Trail : alors, celui-là, il est attendu…très attendu. L’auteur avait cartonné l’année passée avec Mombasa et Isles of Skye, alors, réussira-t-il à sortir un tiercé gagnant ? Réponse dans 1 mois. (3-M107)

Lorenzo il Magnifico : Simone Luciani (Grand Austria Hotel, Tzolk’in ET les Voyages de Marco Polo) fait partie du trio d’auteurs et cela me suffit amplement pour que je m’arrête à la table et que j’attende mon tour pour essayer. (1-A118)

Guilds of London : un jeu assez bien plébiscité par les Youtubers. Il y a une campagne Ulule en ce moment-même afin de sortir une VF et si quelqu’un se donne ce mal, c’est que le jeu doit avoir quelque chose. (3-J100)



Terraforming Mars : C’est un thème en vogue (avec les Viking et le Parrain) et parmi tous les projets en cours, celui-ci me tente particulièrement. (3-M107)



Solarius Mission : j’aime les dés et j’aime encore plus le draft de dés donc j’irai voir de quoi il retourne ^_^ (2-D139)



The Colonists : Un jeu de développement classique mais fonctionnant avec des scénarios et différents niveaux de difficultés. Pour être honnête, c’est le prix qui m’intrigue le plus, on l’annonce à 70euros et franchement, je suis curieux de voir le matos car pour ce prix-là, il doit y en avoir. Dispo chez Mayfair Games. (1-F133)



Snowblind : Race to the Pole : Un jeu de course basé sur du « stop ou encore » et avec de la gestion de ressources. Je demande à voir. (6 – C128)



Voilà, pour terminer, ci-dessous, vous trouverez quelques liens que je trouve utiles pour préparer Essen et se tenir informé de ce qui sort et tout spécialement le site « tabletop together » qui reprend un peu le flambeau du site « Essengeek ». Sur ce site, vous trouverez indexés tous les jeux qui seront présents à Essen, vous pouvez aussi vous créer une liste sur base de vos envies : « Like, Want, Neeeeeeed » (ça prend un peu de temps, je vous l’accorde) ou pouvez encore consulter le Top 50 des jeux les plus attendus. Ce Top 50 est réalisé en fonction de ce que les internautes ont mis en « Like, Want, Need » dans leur liste : ici.
Ou si vous avez du temps, vous pouvez passer en revue toutes les « Wishlists » des internautes publiées sur le site de BoardGameGeek : ici.
Si vous souhaitez précommander des jeux : ici.
Les précommandes chez nos amis japonais : ici.
Le lien pour commander les tickets d’entrée de la foire : ici.
Et pour finir, un excellent petit « routard » réalisé par « Gus And Co » sur « où dormir ? » et « où manger ? » : ici
Voilà, vous savez tout…enfin, autant que moi, en tout cas ;o)
Rendez-vous à Essen une fois.

Al

Commentaires

20 septembre 2016 à 9 h 51 min

merci pour l'article,et de bon choix dans cette liste 😉



22 septembre 2016 à 6 h 28 min

Merci pour l'article…
Par contre l'Oracle de Delphes ne sera pas en VF sur le stand de Matagot : à priori la VF est prévue pour la fin d'année (ce qui rejoint l'idée qu'à Essen on trouve des jeux qui sortiront en VF plus tard … ou pas!)
Un petit signet sur ce blog que je décoouvre et sur lequel je reviendrai …



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Un logo, une fois !

27 septembre 2016

%d blogueurs aiment cette page :