Coups de Cœur

Apocalypse au Zoo de Carson City

Ca y est, il est enfin arrivé en boutique ! Et de surcroît, au QG Des Jeux Une Fois. Inutile de vous préciser que je l’apprécie vu que j’en fais un coup de cœur, mais c’est bien plus encore que ça, mon jeu préféré nous provenant des Jeux Opla (plus encore que Hople J’ton, et oui, c’est pas peu dire). Mais bon, je m’emballe, laissez-moi vous l’expliquer avant toute chose.

« Libère les animaux, dézingue les mutants et les couillons des autres équipes. Mais surtout n’oublie pas de survivre !
Tactique et malin ce jeu de déplacement !!
 »

En gros, les militaires ont paumé dans le lac de Carson City une substance qui mutifie. Vous vous retrouvez dans le zoo, mutants aux trousses et avec d’autres humains… Il va falloir libérer les animaux et comme vous l’avez compris : Survivre !!!

Matos


Une toute petite boîte (mais comme on dit, c’est pas la taille qui compte) assez grande pour  contenir les 66 cartes du jeu accompagnées des règles. 


Vu qu’on parle des règles, elles sont parfaitement dans le thème du jeu, très claires, richement illustrées, mais surtout marrantes.
Exemple : « Ici, c’est toujours le premier joueur qui commence, débrouillez-vous avec ça. Ensuite les joueurs joueront dans le sens des aiguilles d’une montre, à condition que le cadran de ta montre se soit pas fait défoncer par la prémolaire d’une poule mutante ! ».


4 cartes perso de 4 équipes : les militaires (jaunes), des autochtones (bleues), d’autres autochtones (vertes) et le gang des Blackwood (rouges). Chaque équipe a un personnage de chacune des valeurs : 3, 4, 5 et 6 sur sa face avant et le même personnage en train de muter sur sa face arrière (toujours de la même valeur mais avec une bien moins bonne tête et bien moins de couleur, se distingue facilement).

Faces « personnage » (jaune et rouge)

Faces « mutant » (vert et bleu)


50 cartes Zoo. Côté recto : 10 « 0 » (pas grand-chose dessus), 10 « 1 » (avec 1 humain mal en point), 10 « 2 » (avec 2 hum…), 10 « 3 » (avec 3 mutants) et 10 « 4 » (avec des animaux bien sains et choupinous).
Côté verso, sur 4 cartes se trouve un mutant vraiment vilain, au verso d’un « 0 », d’un « 1 », d’un « 2 » et d’un « 3 ». Les « 4 » sont safes (apparaît le plan du zoo).  Les autres cartes aussi.

Côté recto : de 0 à 4

Côté verso : à gauche le zoo, à droit le mutant vraiment vilain



But du jeu


Faire un max de points.
Pour cela, il faut faire survivre les membres de son équipe, libérer des animaux, sinon ils resteront enfermés à jamais dans un zoo rempli de mutants, dézinguer des mutants et les nazes des autres équipes.

Mise en place


On mélange les 50 cartes Zoo côté numéro au-dessus. Et on fait 25 tas de 2 cartes qu’on place pour faire un carré de 5 sur 5. Chaque joueur prend les 4 cartes de l’équipe qu’il a choisie.



Comment ça marche


Le premier joueur, on en a déjà parlé dans l’exemple des règles plus haut.

A son tour, le joueur a le choix entre 2 actions et ne doit en faire qu’une seule :
– Envoyer un de ses personnages dans le zoo
– Déplacer un de ses personnages dans le zoo
Quoi qu’il arrive, vous récupérez une carte du zoo à chaque fois que vous faite une de ces 2 actions.

Envoyer un de ses personnages dans le zoo :
Le joueur remplace une carte Zoo visible de n’importe quelle valeur par un de ses cartes Personnage. Le joueur prend cette carte, la retourne et la place devant lui. Quoi qu’il arrive, le joueur marquera les points indiqués sur la carte lors du décompte final.


Les 4 équipes ont envoyé un personnage en jeu…

Déplacer un de ses personnages dans le zoo :
Le joueur déplace d’une case une de ses cartes Personnage déjà dans le zoo, de manière horizontale ou verticale (jamais en diagonale).
Soit il va sur une carte Zoo, auquel cas, il prend la carte la retourne et la met devant lui.
Soit il va sur une carte Personnage, uniquement si la valeur de ce personnage est inférieure ou égale au personnage déplacé par le joueur. Dans ce cas, il prend la carte et la met devant lui.


Le 3 bleu étant menacé par le 4 rouge (voir plus bas)…

… il se déplace vers la carte Zoo de valeur 3


Attention, les joueurs ne peuvent déplacer leurs personnages que sur des cartes Zoo ou Personnage, donc si il y a des trous car plus de carte, ils ne peuvent passer au travers et peuvent se retrouver bloqués (au final, ils sont pénards et personne ne viendra les attaquer :p).

Le 4 rouge est bloqué mais ne risque pas
d’être mutifié…


Le gros mutant vilain !
J’ai failli oublier de vous parler de ce personnage sympathique qui traîne dans le zoo.
Quand un joueur libère un animal du zoo (les cartes d’une valeur 4), pas de soucis, c’est cool.
Par contre, à chaque fois qu’un joueur flingue des mutants (cartes de valeur 3, 2 et 1) ou qu’il se balade dans le zoo (valeur 0), il risque de le rencontrer. C’est pourquoi il faut retourner les cartes qu’on prend dans le zoo. Si il se cache derrière, pas de bol. Le joueur retourne alors ton personnage, il en train de muter et il ne lui appartient plus… le joueur ne peux donc plus jouer avec celui-ci. Par contre, tous les joueurs (celui l’ayant perdu également) peuvent essayer de venir chopper cette carte, le premier à s’être déplacé dessus la place devant lui.


Le 6 vert va se déplacer sur la carte 3 voisine…

… pas de chance, c’est le gros vilain mutant, le personnage mutifie !



Ca se termine comment ?


Quant à son tour, un joueur ne peut pas jouer (parce qu’il ne sait plus déplacer de personnage ou que tous ses personnages sont morts), la partie s’arrête immédiatement.

C’est au tour de jaune… Il n’a plus de carte à envoyer dans le zoo.
Et son dernier personnage vivant ayant une valeur de 4 étant
cerné par deux 5, il est bloqué.
Ne pouvant plus jouer, la partie prend fin immédiatement.

Qui gagne ?


Une fois la partie finie, les joueurs récupèrent leurs personnages encore en vie dans le zoo. Ils vont rejoindre ceux que le joueur n’a pas mis en jeu.
Chaque joueur fait le total des valeurs des personnages qu’il a encore en vie. Il additionne les valeurs des cartes qu’il a récoltées (carte Zoo + personnages adverses) devant lui.

Celui qui a le plus de points gagne (ben oui, c’est évident mais je le dis quand même :p).

Vert à 3 personnages encore vivant : 4 + 5 + 3 = 12
Il a buté un mutant (de son équipe) = 6
Il a sauvé 4 animaux de valeur 4 = 16
Et dezingué 3 + 2 + 1 + 1 = 7
Soit un total de 43 points

Bleu : 3 personnages vivants : 6 + 5 + 4 = 15
2 personnages mutants zigouillés = 9
1 animal à 4 = 4
Et des mutants (5 x 3) + (3 x 2) = 21
Soit 49 au total

Des exemples de phase

Exemple 1 : vert envoie son personnage 4 dans le zoo.
Au prochain tour, il pourra descendre son
ancien 6 qui est devenu mutant
Exemple 2 : à droite, jaune pourrait déplacer sont 4 sur le 3 mutants mais
il s’exposerait au 5 bleu.
A gauche, si il ne bouge pas son 3, il le laisse à la merci du 4 rouge.
Jaune décide de déplacer son 3
Bleu en profite pour descendre son personnage mutifié
Et rouge se lance à la poursuite du 3 jaune
Jaune ne pouvant échapper aux 2 personnages
décide de sauver son 4 en le déplaçant
et perd son 3 dézingué par rouge

Exemple 3 : vert se sent menacé par le 4 jaune

Il envoie donc sont 5 vert à coté du 4 jaune

Bleu en profite pour déplacer également son 5.
Le 4 jaune se retrouve donc coincé entre deux 5, pas de chance.
Mais en même temps, quel 5 osera le buter car il sera alors
à la merci de l’autre 5…

Le graphisme et les BD


L’identité visuelle est forte. Et si vous l’appréciez, il y a une bonne nouvelle, c’est l’illustrateur de la BD Apocalypse à Cason City qui signe celui du jeu.
C’est dark et ça colle parfaitement au jeu.
Dès la première rencontre avec le proto, on a tout de suite été attiré VaL et moi par le visuel et c’est tout naturellement qu’on s’est procuré le premier tome de la BD.
Le jeu est donc un prolongement de la bande dessinée et là, c’est une idée vraiment top !!!




Ce que j’en pense ?


Ca se joue même sur toute petite table…

Bon, je n’ai pas fait durer le suspense, vous saviez d’entrée de jeu que j’adore.


Les Jeux Opla et ses jeux habituellement mignons ont pris un pari osé de s’éloigner fortement de leur style de jeux « nature » ou avec une âme, pour un jeu de mutants avec l’illustration qui colle PARFAITEMENT à la bête. Et je trouve que c’est une réussite. Au final, il y a des animaux dedans après tout ^^
On garde par contre tout le reste de ce qui fait la force des Jeux Opla : des jeux responsables (fabriqués en France et de façon respectueuse de l’environnement).

Le jeu est simple, c’est expliqué et mis en place en 5 minutes, une partie dure 15 (comptez que vous allez certainement en enchaîner 2 ou 3 facilement). Mais quand on débute sa première partie, on comprend vite que même si c’est simple, c’est subtilement retord.

Florent au Jette’s Gaming Tour

Un petit jeu qui s’avère très tactique, il faut anticiper ce que les autres vont jouer mais aussi les dissuader de jouer certains coups en plaçant au mieux vos personnages ayant une valeur importante. Sans oublier qu’à tout moment, vous pouvez perdre votre personnage attrapé par le gros mutant vilain, il faudra donc aussi retenir la valeur du recto de ces cartes et bien tenir compte de l’évolution de la partie pour choisir votre direction.


Petite remarque, ce n’est pas un jeu de zombie, c’est des mutants (t’as vu Florent, j’ai bien appris ma leçon, je suis même devenu un expert pour l’expliquer :p).

Que vous dire de plus… C’EST TOP CANON… oui je m’emballe et je l’assume. Quand on aime, on ne compte pas. Et j’aime alors je le clame haut et fort. Je le clamais déjà même avant sa sortie (j’ai d’ailleurs fait ambassadeur au BGF 2017 pendant le off avec un boîte empruntée au stand Opla).

Florent (le boss des Jeux Opla) était présent au Jette’s Gaming Tour qu’on co organisait le WE dernier. J’ai souvent conseillé les visiteurs d’aller l’essayer (en me portant garant que c’était un bon jeu :p) et je n’ai eu que de bons retours. Sans compter qu’il termine 3ème meilleure vente du festival, je pense que c’est assez clair comme information.

J’arrête là une fois, je pense que la coupe est pleine de mutants ^^

Cowmic

Fiche Technique

Editeur : Jeux Opla
Distributeur : Geronimo
Auteurs : Alexandre Droit & Florent Toscano
Illustrateur : Guillaume Griffon
La BD : Apocalypse à Carson City
Age : 12+
Joueurs : 2 à 4
Durée : 15 minutes
Prix conseillé : 12€

Commentaires

12 octobre 2017 à 20 h 06 min

Une question tout de même, pourquoi ne pas jouer seulement avec le personnage le plus fort (6) il sera à même de gagner chaque combat et on garde les autres pour les points de victoire ?



18 octobre 2017 à 8 h 01 min

Première raison, il peut être mutifié si il tombe sur le gros vilain mutant derrière une carte zoo.
Donc, tu ne l'auras pas forcément toujours disponible.
Ensuite, un autre 6 pourrait l'attaquer et donc éliminer le tiens.
Et souvent, on se retrouve sous pression par une situation et on choisira d'aller jouer ailleurs avec une autre carte. Sans compter qu'on peut aussi se retrouver avec des cartes bloquées par les trous causés par l'exploration du jeu.
Je te conseils de l'essayer, tu comprendras vite de quoi je parle :p



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pixie Queen

5 octobre 2017

Spiel'17 - Essen

17 octobre 2017

%d blogueurs aiment cette page :