Coups de Cœur

Hop Le J’ton

C’est simple, c’est mon coup de cœur du Brussels Games Festival 2016. J’avais déjà testé le proto lors de l’édition 2015 du festival, j’avoue, et j’avais déjà vraiment aimé à l’époque. Laissez-moi vous conter pourquoi…

Avant toute chose, il faut savoir que c’est un jeu facile, pour tous, et qui nécessite 2 minutes d’explication. Un jeu petit format qu’on peut emporter n’importe où et qui se joue presque partout.

Le principe : un pousse-pièces de luna-park, d’autres appelleront ça un bulldozer, qu’importe, vous allez voir où je veux en venir.

Le pitch officiel :

« Venez dans notre fête foraine et revivez les sensations du jeu de la cascade !

Posez vos j’tons sur le plateau, poussez, et… Tomberont, tomberont pas ?…
Gagnez des points mais attention à ne pas être trop gourmand, au risque de ne plus avoir de j’ton à jouer à votre tour ! C’est parti… Hop le j’ton ! »




Le but du jeu est de marquer 7 points de victoire. Pour se faire, vous devez faire tomber des jetons du plateau en les poussant. 1 point pour un jeton blanc, 2 pour un gris et 3 pour un noir (1 de chaque couleur est placé dans le demi-cercle blanc du plateau en début de partie). Si vous faites tomber des jetons de couleur, le propriétaire de ceux-ci les récupère.

Et comment je les fais tomber me direz-vous ? Tout simplement en plaçant un, 2 ou 3 de vos jetons dans la zone marron (limitée par des traits noirs) du plateau de jeu (qui est tout simplement l’arrière du bas de la boîte) et en faisant coulisser le pousse-pièces (qui est tout simplement le couvercle de la boîte) du premier trait pointillé au second. Les jetons que vous vous préparez à pousser ne peuvent pas être placés à cheval sur un trait noir (ce qui empêche d’en mettre deux l’un derrière l’autre, ils sont obligatoirement alignés devant le pousse-pièces). Et le mouvement du pousse-pièces ne peut s’arrêter après le trait noir (les jetons poussés doivent encore être à cheval sur ce trait noir).

Chacun joue à son tour, mais attention, si tous vos jetons sont en jeu, vous passez tout simplement votre tour jusqu’au moment où vous récupérerez au minimum un jeton. A 2 joueurs, vous avez 14 jetons de 2 couleurs, à 3 joueurs 9 jetons d’une couleur et à 4 joueurs 7 jetons d’une seule couleur.
Si vous faites tomber un jeton de PV, vous replacerez un autre de la même couleur dans la zone arrondie blanche de la boîte en le plaçant sur au minimum 2 autres jetons (peu importe la couleur de ceux-ci).

Les pénalités… si plus aucun des jetons poussés ne touche le trait noir (en gros, vous avez poussé trop loin), vous devez remettre un de vos jetons PV gagnés (blanc, gris ou noir) sur le plateau de la même manière que lorsque vous avez gagné un jeton PV. Si vous n’avez plus de jeton PV en votre possession, vous remettez un de vos jetons de couleur. Pire, si vous avez fait tomber un jeton PV en poussant trop loin, celui-ci va au joueur suivant. En résumé : NE POUSSEZ PAS TROP LOIN !!!
Attention également au tilt… si vous faites tomber des jetons en dehors de la boîte en-dehors de la poussée du joueur qui pousse le couvercle (en faisant bouger la table ou avec des gestes impromptus en gros), même règle de pénalité. ON NE SECOUE PAS LA MACHINE !!!

Les règles expliquées :

Comme tous les jeux Opla, celui-ci est éco responsable, il est donc fabriqué en France.
« On tient à ce que tous nos jeux soient intégralement fabriqués en France et le plus proprement possible. On est assez exigeants ! Ainsi, on se dit qu’on contribue un peu moins à la destruction de notre planète en minorant les transports, puisqu’ici ils se résument à quelques centaines de kilomètres pour les différents éléments et les jeux finis. On minimise donc l’impact carbone. Notre conscience ferait comme notre Terre, elles en prendraient un coup, sinon ! »

Hop Le J’ton est la suite de la collection qui contenait Hop La Bille et Hope La Puce. Les 3 boîtes assemblées forment d’ailleurs un triptyque fort sympathique représentant une cours d’école du village. Mais pas n’importe laquelle, celui de Chaveroche, en Corrèze, là où la grand-mère de Florent (Jeux Opla et auteur) était institutrice de 1946 à 1964.


Hop La Bille
Les cartes sont sur la table, nos billes judicieusement disposées dans la cour de récré.
L’œil est vif et les doigts bien dégourdis…
La partie peut commencer !
Le but du jeu ? Avoir dans notre camp les billes nécessaires pour valider les combinaisons de nos cartes.
Comment ? En faisant des pichenettes ! Il va falloir être à la fois stratégique et habile pour gagner les bonnes billes des adversaires en les touchant, tout en surveillant leurs jeux pour les empêcher de l’emporter…
C’est parti… Hop… La bille !

Hop LaPuce
Les puces sont éparpillées sur la table, les cartes distribuées aux joueurs, les anneaux posés au milieu… Alors ça commence !
Le but du jeu ? Regrouper dans un des 2 anneaux les puces figurant sur nos cartes, en surveillant le jeu des adversaires pour aller les embêter.
Comment ? En faisant sauter les puces avec votre lanceur ! Tactique, observation, coups bas, précision et doigté devront être de la partie si vous voulez la gagner !
C’est parti… Hop… La puce !
Ayant essayé les trois, Hop Le J’ton est mon préféré, mais les autres sont bien marrants aussi. A tester vite vite vite !!!

Pourquoi j’ai aimé ce jeu ?!? C’est simple, ça touche à mes souvenirs d’enfance. Je me souviens fort bien de ces heures passées avec mes parents dans les luna-park durant les vacances d’été à la mer – mode enfance activé – à jouer à ces machines à pièces qui poussait sans arrêt d’autres pièces et des bonus, rien que de l’écrire ; j’en souris. Là, on est direct dedans et je ne suis pas le seul à qui cela rappelle de bons moments. C’est simple et efficace, pas compliqué et prenant (et on peut même être un peu fourbe dans le placement de nos jetons). Le fait que la boîte serve de terrain de jeu est une super idée. Et puis, les jeux Opla et leur philosophie écologique (même si le prix s’en ressent), c’est toujours un plaisir. Vous constaterez en ouvrant le livret accompagnant le jeu qu’ici, on ne se moque pas du consommateur et que tel un artisan, on aime et on défend son produit.


J’ai même passé ma fin de off du BGF a en faire des démos et ramené plein de copains au stand Opla pour le tester. Pas mal de convaincus, j’ai donc envie de vous le recommander et que vous fassiez votre propre idée une fois.

Cowmic

Infos :
Auteur : Florent Toscano
Illustrateur : Tony Rochon
Joueurs : de 2 à 4
Durée : 15 minutes
Age : dès 6 ans (mais mon fils de 2 ans adore jouer avec les jetons et me voir pousser le couvercle)
Editeur : Jeux Opla
Distributeur Belgique : Geronimo
Prix : +/- 20€

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :